30 juin 2009

LES MARDIS AVEC DORIE/TWD : GÂTEAU PARFAIT DE FÊTE

Pour ce nouveau Mardi avec Dorie/TWD, c'est Carol de mix, mix… stir, stir qui a choisi cette recette, que j'avais déjà faite pour un défi des Daring Bakers.
C'est un gâteau que j'ai réalisé pour la fête des pères. J'ai utilisé ma recette de crème au beurre plutôt que celle de Dorie, parce que la mienne est plus facile de réalisation et inratable....et la crème au beurre, en général, est facilement ratable ( pour moi , en tout cas ).
Je n'ai pas pu photographier la coupe du gâteau, mais je l'ai garni de confiture de framboises maison et je l'ai recouvert de fondant...une première pour moi !
Un gâteau qui porte bien son nom.....le gâteau parfait de fête !


Pour le gâteau:
2 et 1/2 tasses ( 275 g )de farine à gâteaux et pâtisserie
(pour celles qui n'en n'ont pas 1 tasse ( 120 g ) de farine tout usage tamisée moins 2 cuillères à table = 1 tasse de farine à gâteau )
1 cuillère à table de poudre à pâte
1/2 cuillère à thé de sel
1 et 1/4 tasses ( 310 ml ) de lait entier 3,5% ou de babeurre ( ce qui est préférable avec le citron )
4 gros blancs d'oeufs
1 et 1/2 tasses ( 300 g ) de sucre
2 cuillères à thé de zeste de citron râpé
4 onces ou 8 cuillères table ( 120 g ) de beurre non salé, à température ambiante
1/2 cuillère à thé d'extrait de vanille pure

Crème au beurre
1/2 tasse ( 100 g )de sucre
2 oeufs
3/4 tasse + 2 cuillères à table ( 200 g ) de beurre mou
2 cuillères à table de liqueur d'orange

Confiture de framboises maison

Fondant :
1 paquet ( 454 g ) de guimauves miniature,nature
1/4 tasse ( 60 ml ) eau
2 lbs ( 1 kg ) de sucre à glacer
Colorants alimentaire
Gants de latex (pour le mélange de colorants)


Avant de commencer:
Mettre la grille du four au centre et préchauffer le four à 350F ( 180C ).
Beurrer 2 moules ronds de 9"X 2" (23 cm de diamètre par 5 cm de haut) et garnir le fond de papier parchemin beurré.
Mettre les moules sur une plaque.

Faire le gâteau:
Tamiser la farine, la poudre à pâte et le sel.
Fouetter ensemble le lait et les blancs d'oeufs dans un bol moyen.
Mettre le sucre et le zeste dans un grand bol ou le bol du kitchenaid et frotter entre vos doigts jusqu'à ce que le sucre soit humide et odorant.
Ajouter le beurre et avec la palette du kitchenaid ou un batteur électrique, battre à vitesse moyenne pendant 3 minutes, jusqu'à ce que le beurre et le sucre soit blanchis.

Y ajouter la vanille et le tiers de la farine en continuant de battre à vitesse moyenne.
Ajouter la moitié du mélange oeufs/lait, puis la moitié de la farine restante.
Ajouter le reste du lait/oeuf et bien battre puis le reste de la farine pour terminer.
Finalement, laisser battre un bon 2 minutes pour bien aérer la pâte.

Diviser la pâte entre les deux moules et égaliser le dessus avec une spatule de caoutchouc.
Cuire durant 30-35 minutes, faites le test du cure-dent qui ressort propre du centre.
Mettre les moules sur une grille et laisser 5 minutes, passer un couteau autour, retourner et enlever le papier.
Retourner le gâteau et laisser à la température de la pièce. (Lorsqu'il est froid on peut l'envelopper et le garder à la température de la pièce toute la nuit ou le congeler jusqu'à 2 mois)


Pour la crème au beurre
Dans une bassine en inox, battre au fouet les oeufs, le sucre et la liqueur d'orange.
Faire chauffer le mélange au bain marie et battre au batteur électrique jusqu'à ce que le mélange atteigne ( 65 C ).
Dès que le mélange est à bonne température, retirer la bassine du feu et mélanger au batteur électrique jusqu'à refroidissement.
Incorporer le beurre mou et poursuivre le mélange au fouet.


Pour le fondant ( recette de Vibi )

Mettre les guimauves miniatures et l'eau, dans un grand bol allant au four micro-ondes.
Cuire micro-ondes pendant 2 minutes à intensité maximum (si les guimauves devaient gonfler assez pour déborder, remuer le contenu du bol à une seule reprise, au cours du procédé).

Dans le bol du mélangeur, muni du crochet triangulaire, mettre un peu de sucre à glacer, puis verser par dessus les guimauves fondues.
Mélanger jusqu'à ce que le sucre à glacer soit incorporé, puis ajouter le reste du sucre à glacer, un peu à la fois, jusqu'à ce qu'il soit bien incorporé et que le mélange soit homogène et qu'il se décolle des parois du bol.

Enlever le fondant du bol, l'envelopper dans du film alimentaire et le réfrigérer une nuit.

Pour colorer le fondant, toujours en portant des gants de latex, presser un doigt au centre de la masse et y verser quelques gouttes du colorant, refermer le fondant par-dessus et pétrir la pâte entre vos mains (ou sur un plan de travail saupoudré de sucre à glacer) jusqu'à ce que la couleur soit uniforme.

Pour étaler le fondant, utiliser le rouleau à pâtisserie et de la fécule de maïs pour qu'il ne colle pas au plan de travail.

L'assemblage:
Avec un couteau effilé, en sciant, couper chaque gâteau en deux à l'horizontale.
Mettre la partie coupée vers le haut, sur un carton à gâteau ou un plateau protégé de deux feuilles de papier parchemin.
Verser 1/3 de la confiture et couvrir celle-ci d'un quart de la crème au beurre.
Recouvrir d' une moitié de gâteau et renouveler l'opération une fois.
Placer le dernier étage la partie coupée vers le bas et utiliser le reste de la crème au beurre pour glacer les cotés et le dessus.
Imprimer la recette

29 juin 2009

BISCUITS À L'ANETH AVEC SAUMON FUMÉ ET CRÈME À LA ROQUETTE

Heureusement que chez nous, la météo n'est jamais celle annoncée ! On nous avait annoncé de la pluie et des orages et finalement, il a fait assez beau pour qu'on puisse pique-niquer dehors avec Jasmine, Katia, Mylène, Sébastien et Élie.
Nous nous sommes même laissés manger par les mouches noires et les maringouins ! Vive les pique-niques, dans le nord !
Dans la théorie, nous devions préparer, chacune, deux plats salés et un plat sucré. Dans la pratique, j'ai compté 5 desserts préparés par 4 cuisinières !

Plein de petits plats, tous aussi bons les uns que les autres !
J'ai servi ces sandwichs assez inusités et très goûteux pour le pique-nique, d'autres recettes suivront dans la semaine...
En attendant, quelques photos de la rencontre au bas du billet !


Pour 8 sandwichs:

Biscuits :
2 tasses ( 250 g ) de farine
2 cuillères à thé de poudre à pâte (levure chimique)
1/2 cuillère à thé de bicarbonate de soude
1 et 1/2 cuillère à thé de sel
1/2 tasse ( 125 g ) de beurre non salé, surgelé
3 cuillères à table d’aneth frais haché
1 tasse ( 250 ml ) de babeurre bien remué
2 cuillères à table de beurre fondu

Garniture :
1/4 tasse ( 60 ml ) de crème sûre
1/4 tasse ( 60 g )de fromage à la crème
1 tasse ( 250 ml ) de feuilles de roquette, hachées
1 échalote hachée finement
1/2 cuillère à thé de zeste de citron râpé
Sel
8 tranches de saumon fumé

Feuilles de roquette


Biscuits :
Préchauffer le four à 425 F ( 220 C ).

Mélanger dans un bol la farine, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude et le sel.
Bien remuer à la fourchette.
Râper le beurre à l’aide des gros trous d’une râpe au-dessus du mélange de farine et remuer jusqu’à ce que le beurre soit tout juste enduit de farine.
Ajouter l’aneth et suffisamment de babeurre pour obtenir une pâte collante (il faudra peut-être un peu plus ou un peu moins de babeurre).

Transférer la pâte sur une surface légèrement farinée et l’abaisser à une épaisseur de 1" ( 2,5 cm ).
Découper 8 biscuits carrés au couteau.
Déposer les biscuits sur une plaque à cuire et badigeonner le dessus de beurre fondu.

Faire cuire les biscuits au four de 18 à 20 minutes ou jusqu’à ce que le dessus soit doré et croustillant, et que la pâte soit bien cuite. Laisser refroidir.


Garniture :
Mélanger la crème sûre et le fromage à la crème, et remuer jusqu’à homogénéité.
Ajouter la roquette, l’échalote et le zeste de citron, et bien mélanger. Saler au goût.

Assemblage
Pour assembler les sandwichs, couper les biscuits en deux, tartiner la garniture à la roquette sur la moitié du bas, répartir le saumon fumé entre les sandwichs et garnir de feuilles de roquette.
Tartiner de garniture à la roquette la face coupée du haut des sandwichs et la poser ensuite sur les feuilles de roquette.


Imprimer la recette



27 juin 2009

DARING BAKERS : TARTELETTES BAKEWELL


The June Daring Bakers' challenge was hosted by Jasmine of Confessions of a Cardamom Addict and Annemarie of Ambrosia and Nectar. They chose a Traditional (UK) Bakewell Tart... er... pudding that was inspired by a rich baking history dating back to the 1800's in England.
Le challenge de Juin pour les Daring bakers a été choisi par Jasmine of Confessions de a Cardamom Addict et Annemarie of Ambrosia and Nectar.

J'ai fait la recette sous forme de 3 tartelettes rectangles. Je les ai garnies de confitures maison : à la pêche, aux fruits rouges ( fraises/framboises/bleuets ) et aux fraises/abricots.
Aucune difficulté dans la réalisation, je pourrais juste suggérer qu'il est important que la confiture ne soit pas trop liquide, sous peine de détremper la pâte ( ce qu'il s'est passé avec la confiture fraises/abricots ).
Quand un dessert disparait en si peu de temps, on peut juste dire...qu'il n'y a justement rien à redire sur la recette !

La pâte :
2 tasses ( 250 g ) de farine
2 cuillères à table de sucre
1//2 cuillère à thé de sel
1/2 tasse ( 120 g ) de beurre non salé, froid
2 jaunes d'œufs
1/2 cuillère à thé d'extrait d'amande
2 cuillères à table d'eau froide

Frangipane
1/2 tasse ( 120 g ) de beurre non salé, ramolli
1 tasse ( 100 g ) de sucre à glacer
3 oeufs
1/2 cuillère à thé d'extrait d'amande
1 tasse ( 125 g ) d'amandes moulues
1/4 tasse ( 30 g ) de farine

Confitures au choix


La pâte :
Tamiser ensemble la farine, le sucre et le sel.
Râper le beurre dans le mélange de farine, en utilisant une grosse râpe.
Sabler le beurre dans la farine jusqu'à ce que le mélange ressemble à des miettes de pain. Mettre de côté.

Battre légèrement les jaunes d'œufs avec l'extrait d'amande et mélanger rapidement dans le mélange de farine.
Ajouter l'eau et mélanger jusqu'à l'obtention d'une texture homogène et un peu collante.

Envelopper la pâte dans du film alimentaire et réfrigérer 30 minutes.

La frangipane :
Crémer le beurre et le sucre pendant environ une minute ou jusqu'à ce que le mélange léger et mousseux.
Gratter la paroi du bol et ajouter les œufs, un à un, en battant bien après chaque addition. Ajouter l'extrait d'amande et mélanger pendant environ 30 secondes et racler les côtés à nouveau.
Ajouter la farine et la poudre d'amandes et bien mélanger.

Assemblage de la tarte
Abaisser la pâte sur un plan de travail fariné, sur une épaisseur de 1/4 " ( 0,5 cm ) d'épaisseur.
Transférer la pâte dans le (ou les )moule(s) à tarte et la réserver au congélateur 15 minutes.

Préchauffer le four à 400 F ( 200 C ).

Retirer la tarte du congélateur, puis répartir une couche de confiture dans le fond.
Ajouter la frangipane et laisser le dessus à la spatule.
Cuire au four 30 minutes ou jusqu'à ce que le dessus soit bien doré.
Retirer du four et parsemer d'amandes effilées et saupoudrer de sucre à glacer.
Imprimer la recette

26 juin 2009

SUSHIS SUCRÉS

C'est un dessert qui allie tout ce que j'aime : Les crêpes, le riz au lait et les fruits ! C'était l'un des deux desserts que j'avais faits pour la fête de pères.
J'ai fait croire à mon beau-père qu'il n'aurait du gâteau que s'il se forçait à manger des sushis avant ( il n'aime pas du tout les vrais sushis ). Il était prêt à se priver de gâteau jusqu'à ce qu'il les voit et que je lui explique comment je les avais faits.
Je pense qu'il a été très soulagé de ma réponse !
Dans les desserts "trompe-l'oeil", ça en jette beaucoup, sans compter que c'est vraiment bon !

Il vous faudra des fruits (au choix ) :
Pour moi :
Mangues, fraises, framboises, nectarines

Riz au lait :
1 tasse (200 gr ) de riz Arborio
4 tasses ( 1 litre) de lait 3,25 %
1 gousse de vanille fendue
3/4 tasse ( 150 gr ) de sucre

Crêpes au chocolat :
Pour 8 crêpes.

3/4 tasse ( 90 g ) de farine
1/4 tasse ( 40 g ) de cacao
1 pincée de sel
2 œufs
300 ml de lait 3,25 %
2 cuillères à table de beurre non salé, fondu
Huile végétale


Riz au lait :
Mettre le riz dans une casserole et le recouvrir d eau.
Étuver 3 minutes et le verser dans une passoire.
Le rincer à l'eau froide et le remettre dans la casserole avec le lait et la vanille.
Porter à ébullition en brassant à la cuillère de bois, puis baisser le feu et laisser mijoter pendant 35 minutes en brassant régulièrement.

Enlever la casserole du feu, enlever la gousse de vanille puis ajouter le sucre et bien mélanger.
Laisser refroidir à la température de la pièce avant de réfrigérer.



Crêpes au chocolat :
Dans un grand bol, tamiser la farine, le cacao et le sel.
Faire un puits au centre et y mettre les œufs.
Battre les œufs dans la farine et ajouter graduellement le lait.
Fouetter jusqu'à obtenir un mélange homogène et ajouter le beurre fondu.
Couvrir et réfrigérer 1 heure.

Sortir le mélange du réfrigérateur et le remuer pour en vérifier la consistance (il devrait ressembler à de la crème liquide). Ajouter du lait s'il le faut.
La pâte à crêpes est prête pour être utilisée.
Une fois les crêpes terminées, les couvrir de film alimentaire, afin qu'elles restent souples et humides.

Montage :
Couper les arrondies des crêpes pour les rendre carrées.
Sur un tapis de bambou, mettre une crêpe, puis la recouvrir de riz au lait, sur une épaisseur de 2 mm, en laissant un espace vide de 1,5 cm, sur le bord opposé à vous.
Déposer les fruits horizontalement, sur le bord face à vous, sur une largeur de 2 cm, et une hauteur de 1 cm.
Avec l'aide de tapis de bambou, rouler la crêpe, en serrant modérément.
Couper chaque rouleau en 6 sushis.
Réfrigérer avant de servir.
Imprimer la recette

25 juin 2009

THÉ GLACÉ, FRAMBOISES ET AGRUMES

Savez-vous pourquoi les Anglais boivent du thé ?...Non ?.....On voit bien que vous n'avez jamais goûté leur café !

À leur arrivée à Québec, les anglais introduisent le thé. On en boit alors de toutes sortes, de Chine et d'Inde, importés d'Angleterre ( Souchoung, Lapsang, Earl Grey, Darjeeling, etc.. ).
Quand ces produits coûtent trop cher, les colons québécois se contentent d'infusions de plantes locales ou du "thé du Canada".

Le journal Le Glaneur écrit en 1837 : " On voit avec plaisir se répandre l'usage de cette boisson salutaire, si bien qu'un grand nombre de familles ont totalement abandonné le thé des Indes."

Au marché, on trouve du thé de trèfle rouge, de gaulthérie, de lédon encore appelé "thé du Labrador".
Mais le meilleur, si bon qu'on le compare ( et confond ) avec le thé de Chine, c'est celui la spirée à larges feuilles, le bois des Indes, poussant dans des lieux incultes et humides.

Dans cette recette, le thé glacé ( fait avec du Earl Grey ) est juste sucré avec les fruits ! Une boisson fraîche et désaltérante par excellence !

La recette :
Préparer 4 tasses ( 1 litre ) de thé Earl Grey.
Laisser refroidir et mixez le avec 1 barquette de framboises ( 170 g ).
Verser la préparation dans un pichet, puis ajouter 1 citron et 1 orange, coupés en tranches très minces.
Placer 2 heures au réfrigérateur avant de servir avec de la glace pilée.

(Source : Déclinaison-Cuisine Actuelle-Juin 2009 )
Imprimer la recette

24 juin 2009

MANGER DES YEUX NE NUIT PAS À LA SANTÉ : ÉDITION DE JUIN 2009 : SIROP DE MENTHE MAISON

Cette recette n'était au départ, qu'un prétexte pour participer à l'édition de Juin du Premier Concours Photographique Culinaire et Littéraire : Manger des Yeux...Ne nuit pas à la santé ! orchestré à 4 mains par Nawal et Dumé .
Il s'avère que c'est drôlement bon avec du lait froid et un peu de glace pilée, et que c'est bien meilleur car c'est fait maison, avec la menthe du jardin.


La menthe, la plus belle des amantes. Jean-Claude IZZO, La Pensée de midi, 5 août 1997.

"On aime la menthe pour son odeur. C'est la plus populaire. Dès qu'il s'agit de citer une plante odorifère, c'est elle, elle seule, que l'on a à la bouche. Son parfum, reconnaissons-le, bien que légèrement poivré, n'entête pas, n'enivre pas. On est touché par sa grâce. Et il suffit de laisser tomber quelques feuilles dans une théière pour être comme transporté dans le palais de Schéhérazade.
La menthe agit ainsi. Comme un philtre d'amour, je dirai même qu'elle ouvre les portes de cet imaginaire oriental où, comme le chantait Baudelaire, tout n'est que luxe, calme et volupté.
Sans doute est-ce pour cela que la menthe est si peu utilisée dans la cuisine occidentale, même méridionale. A cause de cette peur des voyages, qui nous éloignent plus de Pénélope qu'ils ne nous y ramènent. Vous me direz, mais on en boit, nous, de la menthe. Laissez-moi sourire. Celle qui colonise de vert l'eau fraîche des vacances a, depuis bien longtemps, oublié ses origines ! Cette menthe-là, même si comme le croient encore les adolescents, rend amoureux à force de trop en boire, est sans effet sur l'être humain. D'ailleurs, je n'ai encore jamais connu d'homme, ou de femme, qui, ayant consommé de la menthe à l'eau tout l'été, se soit écrié : "Lève-toi et viens avec moi : nous renoncerons à notre pouvoir royal afin de parcourir le vaste monde, sans garder d'autre souci en tête que l'amour..."
Oserai-je donc un conseil ? Semez de la menthe autour de vous. De la menthe corse pour décorer vos allées de ses minuscules fleurs mauves. De la menthe orange aux feuilles veinées de rouge. De la menthe pouliot, dont les fleurs, petites et roses, poussent entre les dalles de pierre. De la menthe ananas aux feuilles vert pâle tachées de crème et de blanc. De la menthe verte, enfin, en pots sur vos rebords de fenêtres.

Respirez ces parfums poivrés. Vous découvrirez alors qu'il y a toujours mille et une nuits à vos rêves. Et vous chérirez la menthe comme la plus belle des amantes."

La recette :
100 g de feuilles de menthe fraîche
1 litre d'eau
800 g de sucre
Le jus d'un citron


Le 1 er jour :
Verser l'eau dans une grande casserole en inox et porter à ébullition.
Ajouter les feuilles de menthe et remuer délicatement. Les feuilles doivent être immergées.
ôter la casserole du feu et couvrir.
Laissez refroidir et réserver au frais pendant une nuit.

Le 2 ème jour :
Retirer les feuilles de menthe avec une écumoire.
Filtrer l'infusion à travers un filtre à café en papier pour obtenir un liquide parfaitement clair.
Verser l'infusion, le sucre et le jus de citron dans une casserole. Mélanger au fouet.
Porter à ébullition et maintenir l'ébullition à feu doux pendant 15 minutes. Écumer.

Stériliser la bouteille en la plongeant dans un bain d'eau bouillante ; maintenir cette eau dans la bouteille jusqu'au moment de la remplir de sirop.
Remplir la bouteille de sirop jusqu'à 1 cm du bord. Fermer et retourner la bouteille pour qu'elle soit hermétiquement fermée.
(Source :Christine Ferber- Leçons de confitures )
Imprimer la recette

23 juin 2009

LES MARDIS AVEC DORIE/TWD : DACQUOISE À L'ANANAS ET NOIX DE COCO


Pour ce nouveau Mardi avec Dorie/TWD, c'est Andrea de Andrea In The Kitchen qui a choisi la recette.
C'est une recette que j'ai présentée différemment de celle de Dorie : J'ai fait la recette de dacquoise en entier, mais ai divisé par deux le reste des ingrédients. La recette originale demandait quand même 14 oz ( 420 g ) de chocolat blanc et 3 tasses ( 750 ml ) de crème 35 %.
J'ai donc découper des disques de dacquoise pour faire 4 petits gâteaux.
En fait, ils n'étaient pas si petits, car un gâteau sert deux personnes. Je m'attendais à un gâteau au goût " frais " car il avait l'apparence qu'un dessert d'été.
Je pense qu'il manquait un parfum ou un alcool, genre rhum brun, pour lui donner du " punch ".
Pour ma part, ma limite " bibitte à sucre " a été atteinte ! C'est pour cela, qu'il est bien important d'utiliser des flocons de noix de coco non sucré !



La dacquoise
1 tasse ( 70 g ) de flocons de noix de coco, non sucrés
1/2 tasse ( 60 g ) d'amandes moulues
2/3 tasse ( 70 g ) + 1 et 1/2 tasses ( 150 g ) de sucre à glacer
2 cuillères à table de fécule de maïs
8 gros blancs d'oeufs, à température ambiante
1 cuillère à thé de crème de tartre ( acide tartrique )

L'ananas :
1/2 ananas, pelé, paré, coupé en 2 et émincé en tranches fines
Sucre à glacer

La ganache:
7 oz ( 210 g ) de chocolat blanc
1 et 1/2 de crème 35 %

1 tasse ( 70 g ) de flocons de noix de coco pour la décoration


La dacquoise :
Préchauffer le four à 225 F ( 107 C ) et centrer la grille du four.
Graisser une plaque à biscuits de 13" x 18 " ( 33 cm x 40 cm ) et tapissez-la de papier parchemin.
Graisser le papier parchemin et réserver.

Dans le robot culinaire, mettre la noix de coco, les amandes moulues et 2/3 de tasse ( 70 g ) de sucre à glacer, et pulser jusqu'à l'obtention d'un mélange assez fin.

Dans le bol du mélangeur, mettre les blancs d'oeufs avec la crème de tartre et battre jusqu'à l'obtention de pics mous.
Ajouter le sucre à glacer ( 1 et 1/2 tasses/150 g ), un peu à la fois et battre jusqu'à l'obtention de pics fermes.
À l'aide d'une maryse, plier le mélange de noix de coco/amandes/sucre à glacer dans les blancs d'oeufs.

Verser la préparation sur la plaque à biscuits préparée et lisser à la spatule.
Cuire 3 heures ou jusqu'à ce que la dacquoise soit dorée.
Dès la sortie du four, et avant que la meringue ne soit trop froide, découper à l'aide d'un emporte pièce de 4 " ( 10 cm ) de diamètre, 12 disques de dacquoise. Réserver.

Préparation de l'ananas :
Mettre les tranches d'ananas sur une plaque à biscuits, saupoudrer de sucre à glacer et les griller sous le gril du four, 6 à 8 minutes. Réserver.


La ganache:
Mettre le chocolat blanc dans un grand bol.
Chauffer la crème jusqu'au point d'ébullition, puis verser la crème chaude sur le chocolat.
Mélanger jusqu'à ce que le chocolat soit fondu, puis réfrigérer 3 heures avant l'utilisation.

Montage :
Déposer un disque de dacquoise, napper de ganache au chocolat blanc, recouvrir de tranches d'ananas rôties et renouveler l'opération 2 fois.
Recouvrir les côtés des petits gâteaux de flocons de noix de coco.
Imprimer la recette

21 juin 2009

TARTE À LA RHUBARBE DU NOUVEAU-BRUNSWICK

Dans cette recette, il est important de réaliser cette tarte avec des croisillons, sur le dessus, afin que la dernière garniture soit croustillante.
La tarte n'est pas coulante, la garniture se tient bien et ne détrempe pas le fond de tarte.
Le dosage de sucre est parfait pour moi, mais pas pour mon beau-père/bibitte à sucre:
Il a préféré la tarte de ma belle-mère, qui avait fait la même recette, mais avec la cassonade et non avec le sucre d'érable, qui a un pouvoir moins sucrant.

2 abaisses de pâte sablée
4 tasses ( 600 g ) de rhubarbe coupée en dés
1 oeuf
2 cuillères à table de crème 35 %
1 et 1/4 tasses ( 250 g ) de sucre
3/4 de tasse ( 90 g ) de farine tout usage divisée
1/4 de tasse ( 50 g ) de sucre d'érable ( peut être remplacé par de la cassonade )
1/4 de tasse ( 60 g ) de beurre ramolli


Préchauffer le four à 425 F ( 220 C ).

Beurrer un moule à tarte de 11 " ( 30 cm) de diamètre et le tapisser d'une première abaisse de pâte sablée.
Mettre les 4 tasses de rhubarbe directement dans l'abaisse.

Battre l'oeuf avec les 2 cuillères à table de crème et verser la préparation sur la rhubarbe.

Bien mélanger ensemble le sucre avec 1/4 de tasse ( 30 g ) de farine et verser uniformément sur la préparation.

Mélanger ensuite le sucre d'érable, le reste de farine de farine et le beurre ramolli.
Ajouter le mélange au dessus les autres ingrédients.

Tailler l'autre abaisse de pâte en lanières et former des croisillons sur la tarte.

Cuire pendant 20 minutes, puis baisser la température du four 325 F ( 160 C )et poursuive la cuisson pendant 20 à 25 minutes ou jusqu'à ce que la tarte soit dorée.
(Déclinaison-Yukulélé-Recettes du Québec )
Imprimer la recette

19 juin 2009

SHORTCAKE AUX FRAISES ET À L'ÉRABLE

Cette gourmandise est une déclinaison de la recette de Vibi.
Toutes les quantités de sucres de sa recette ont été remplacées par du sucre d'érable, ce qui donne un super parfum à ce shortcake, que j'ai garni de fraises.
J'avais déjà une bonne recette de shortcake, mais celle-ci est faite avec du babeurre...et qui dit babeurre, dit, que c'est bien plus moelleux !

Où trouver du sucre d'érable ? ( clic ).

Shortcake :

2 tasses ( 250 g ) de farine
1/3 tasse ( 65 g ) de sucre d'érable fin
2 cuillères à thé de poudre à pâte
Le zeste d’un citron
1/2 cuillère à thé de bicarbonate de sodium
1/2 cuillère à thé de sel
6 cuillères à table beurre froid, coupé en petits cubes
2/3 tasse ( 160 ml ) de babeurre
1 cuillère à thé d'extrait de vanille
1 oeuf légèrement battu
2 cuillères à table de sucre d'érable granulé

Sirop :
2 cuillères à table de sucre d'érable
3 cuillères à table d'eau
3 cuillères à table de mistelle de fraises

Garniture :
500 g de fraises
1 et 1/2 tasses de crème 35 %
3 cuillères à table de sucre d'érable fin
1 cuillère à thé d'extrait de vanille


Pour le shortcake :
Préchauffer le four à 400 F ( 200 C ).
Dans le bol du mélangeur, combiner la farine, le sucre, la poudre à pâte, le zeste de citron, le bicarbonate et le sel.

À l’aide de la palette, incorporer le beurre dans les ingrédients secs jusqu’à l’obtention d’une texture granuleuse.

Mélanger le babeurre et la vanille,puis les ajouter aux ingrédients secs et mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte épaisse et collante.
Continuer de pétrir 1 minute.

Sur une plaque à biscuits, tapissée d'une silpat, positionner un cercle à pâtisserie de 9" ( 23 cm ) de diamètre.
Déposer la pâte au centre et aplatir avec la paume de la main, de façon à ce que la pâte prenne bien la forme circulaire et que l'épaisseur soit à peu prêt égale partout.

Badigeonner la pâte avec l'oeuf battu, puis saupoudrer de sucre d'érable granulé.

Enfourner pour 25 à 30 minutes ou jusqu'à ce qu’un cure-dent inséré au centre, en ressorte sec.

Laisser tiédir une dizaine de minutes avant de trancher en deux sur l’horizontale.


Pour le sirop :
Mettre tous les ingrédients dans une petite casserole, et chauffer jusqu'à ce que le sucre d'érable soit fondu. Réserver.

Pour la garniture :
Fouetter la crème en ajoutant le sucre d'érable un peu à la fois, puis la vanille vers la fin.

L’assemblage :
Déposer la moitié inférieure du shortcake dans un plat de service.
À l’aide d’un pinceau de cuisine, badigeonner la base de la moitié du sirop.
Garnir ensuite du deux tiers de la crème fouettée et la recouvrir de fraises coupées en deux, en les enfonçant légèrement dans la crème.
Recouvrir de l'autre moitié du shortcake, puis étendre le reste de crème fouettée et décorer de fraises.

Réfrigérer jusqu’au moment de servir.
Imprimer la recette

18 juin 2009

CROQUETTES AUX CREVETTES


Ces petites croquettes sont croustillantes à l’extérieur et tendres et succulentes à l’intérieur.
Elle sont faites d'une béchamel très épaisse qu'on réfrigère pour avoir de la tenue.
La préparation est longue, mais nécessaire pour obtenir un maximum de saveurs.
À moins de ne pas aimer les crevettes, il n'y aura aucun reste dans les assiettes.

Pour 4 personnes :
Sauce :
250 g de crevettes, décortiquées (garder les carapaces)
3 tasses ( 750 ml ) de lait
1/4 tasse ( 60 ml ) de crème 35 %
3 brins de persil
1 feuille de laurier
1/2 cuillère à thé de paprika fumé
1/4 tasse ( 60 g ) de beurre
1’oignon haché
1/4 tasse ( 40 g ) de farine

Panure :
1/2 tasse ( 60 g ) de farine assaisonnée de sel et de poivre
2 oeufs, battus
1 tasse ( 250 ml ) de chapelure
Huile pour la friture


Mettre les carapaces de crevettes, le lait, la crème, le persil, la feuille de laurier et le paprika dans une casserole sur feu vif.
Porter à ébullition, puis ramener à feu mi-doux et laisser mijoter de 25 à 30 minutes, jusqu’à ce que le lait ait épaissi et qu’il n’en reste que 1 et 1/2 tasses ( 375 ml ).
Filtrer le lait et le mettre de côté.
Hacher grossièrement les crevettes.

Bien essuyer la casserole et y faire fondre le beurre sur feu moyen.
Y faire revenir l'oignon 2 minutes ou jusqu’à ce qu’il soit mou.
Incorporer la farine et continuer la cuisson 1 minute, en remuant délicatement.
Verser le lait qui avait été mis de côté.
Battre constamment au fouet jusqu’à ce que le tout soit bien combiné.
Porter à ébullition, puis ramener à feu mi-doux et laisser mijoter, en remuant de temps à autre, pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que la sauce soit très épaisse.
Il devrait y avoir environ 1 tasse ( 250 ml ) de sauce.
Incorporer les crevettes et les cuire 1 minute ou jusqu’à ce qu’elles prennent une coloration rose.

Verser la préparation sur une plaque à pâtisserie chemisée d’une pellicule plastique. Garder au réfrigérateur jusqu’à ce que la préparation soit froide et ferme.

Diviser la préparation en 8 portions égales.
Utiliser les mains pour donner à chaque portion la forme d’un cylindre d’environ 3 " ( 8 cm ) de long.
Bien enrober les cylindres de farine assaisonnée, puis les enduire d’oeufs battus et les rouler dans la chapelure, en prenant soin de maintenir leur forme cylindrique.
Les garder au réfrigérateur jusqu’au service.

Chauffer environ 2" ( 5 cm ) d’huile sur feu vif dans une casserole profonde ou un wok.
Lorsque l’huile est très chaude (environ 350 F/180 C), y faire frire les croquettes quelques-unes à la fois pendant 2 ou 3 minutes, pour qu’elles soient chaudes au centre et dorées.

Servir immédiatement les croquettes, disposées sur un lit de laitues, ou les réchauffer plus tard au four, de 5 à 7 minutes, à une température de 350 F ( 180 C ).
(Source:Déclinaison-Lucy Waverman )
Imprimer la recette

17 juin 2009

CONFITURE DE RHUBARBE, POMMES ET FRUITS DE LA PASSION


Le fruit de la passion, aussi nommé grenadille, est recouvert d'une épaisse peau jaune clair ou brun violacé, non comestible. La pulpe gélatineuse enrobe de petites graines comestibles; elle est sucrée, juteuse, acidulée et très aromatique.
Les espèces de fruits de la passion les plus connues ont une coque pourpre, orangée ou jaune et leur taille varie entre celle d’un œuf et celle d’une pomme. Le fruit de la passion est originaire d’Amérique du Sud, mais il est maintenant cultivé dans la plupart des pays tropicaux.

Pour la petite histoire, rappelons que ce sont les missionnaires espagnols, débarqués en Amérique du Sud, qui ont baptisé ce «fruit de la passion» en raison de la forme de ses superbes fleurs qui rappelaient la passion du Christ : couronne d’épines, clous, marteaux !

Il ne faut absolument rien changer à la recette, elle est parfaite. Les fruits de la passion donnent beaucoup de classe et de parfum à cette confiture, qui aurait été assez basique avec juste la rhubarbe et les pommes.

Pour 7 pots de 220 g

600 g de rhubarbe, soit 500 g net
700 g de pommes, soit 500 g net
5 fruits de la passion, soit 100 ml de jus et de pépins
900 g ( 4 et 1/2 tasses ) de sucre
Le jus d'1/2 citron


Avant de commencer :
Stériliser les pots et les couvercles en les plongeant dans l'eau bouillante.
Laissez les égoutter sur un linge propre.

Le 1 er jour :
Rincer la rhubarbe à l'eau fraîche, couper les extrémités des tiges, fendre les tiges en 2 dans la longueur puis les tailler en petits dés.
Peler les pommes, les équeuter et les couper en deux, les vider et les tailler en lamelles de 2 mm d'épaisseur.
Couper les fruits de la passion en deux et recueillir le jus et les pépins.

Mélanger les dès de rhubarbe, les lamelles de pommes, le jus et les pépins des fruits de la passion, le sucre et le jus de citron dans un saladier.
Couvrir d'un film alimentaire et laisser macérer 1 heure.
Verser cette préparation dans un grand chaudron ou une bassine à confiture et porter au frémissement en mélangeant délicatement.
Verser la préparation dans un saladier, couvrir de film alimentaire et réserver au réfrigérateur pendant une nuit.

Le 2 ème jour :
Verser tout le contenu du saladier dans un grand chaudron ou une bassine à confiture.
Porter à ébullition en mélangeant délicatement.
Maintenir la cuisson à feu vif pendant 10 minutes environ en remuant continuellement.
Écumer soigneusement.
Vérifier la consistance de la confiture en déposant quelques gouttes sur une petite assiette froide : elle doit légèrement gélifier.
Ôter la bassine du feu, mettre aussitôt en pots, fermer les couvercles et mettre les pots à l'envers.
( Source : Christine Ferber )
Imprimer la recette

16 juin 2009

LES MARDIS AVEC DORIE/TWD : CRÈME GLACÉE AUX PÊCHES, MIEL ET ROMARIN


Pour ce nouveau Mardi avec Dorie/TWD, c'est Tommi de Brown Interior qui à choisi la recette.
J'ai choisi de la parfumer au romarin car, en général, pêches et romarin font un bon mariage.
J'ai aussi ajouté du brandy de pêche afin qu'elle ne soit pas trop dure une fois au congélateur.
J'avais découvert en faisant cette crème glacée, que le fait d'ajouter de l'alcool, la rendait plus molle.
C'est une excellente recette qui, chez nous, a eu beaucoup de succès !




4 grosses pêches ( environ 2 lbs ), pelées et dénoyautées
1/4 tasse ( 60 ml ) de miel
1 tasse ( 250 ml ) de lait
1 tasse ( 250 ml ) de crème 35 %
3 gros jaunes d'oeufs
1/2 tasse ( 100 g ) de sucre
2 branches de romarin frais
3 cuillères à table de brandy de pêches


Hacher grossièrement les pêches en morceaux de 1/2" ( 1 cm ) d'épaisseur.
Les mettre dans une petite casserole avec le miel et porter à ébullition.
Couvrir et laisser mijoter en brassant de temps en temps ( environ 10 minutes ).
Mettre la préparation dans le robot culinaire et mixer jusqu'à l'obtention d'une purée fine.
Réserver.

Faire chauffer la lait, la crème et les branches de romarin.
Éteindre au point d'ébullition et couvrir.
Laisser infuser 30 minutes.
Enlever les branches de romarin et remettre la préparation à chauffer.

Battre les jaunes d'oeufs avec le sucre.
Ajouter lentement la crème chaude et remettre la préparation dans la casserole.
Cuire jusqu'à ce que la crème nappe la cuillère.

Ajouter la purée de pêches à la crème et bien mélanger.
Réserver la préparation au réfrigérateur jusqu'à ce qu'elle soit très froide.

Ajouter le brandy de pêche à la préparation et bien mélanger.
Verser la préparation dans la sorbetière et turbiner selon les instructions du fabricant.
Imprimer la recette