29 janvier 2010

2ÈME CUPCAKE'S DAY: CUPCAKES EXTRA-CITRONNÉS "TOURNESOL"


Des cupcakes extra-citronnés pour le 2ème Cupcake's Day de Dorian.
Les gâteaux sont des petits quatre-quarts auxquels j'ai ajouté des zestes de citrons confits ( recette que j'ai prise chez Margaret ) et le sirop de confisage. Le parfum et le goût du citron sont très prononcés, et c'est tant mieux !
Ils sont légèrement garnis de lemon curd et décorés en pâte à sucre et avec des glossettes. Je voulais leur donner l'apparence de tournesols, mais finalement, je trouve qu'ils ressemblent plus à de grosses pâquerettes jaunes.

Je voudrais profiter de ce billet pour donner quelques précisions à propos des billets que vous recevez par courriel, si vous vous êtes abonnés.
Ne répondez pas à ces courriels, ils atterrissent tous dans une boite de réception secondaire ( que je consulte rarement ), directement dans la boite de spams.
Je m'en suis aperçue, seulement hier soir, et je ne voudrais pas que vous pensiez que c'est par pure impolitesse que je ne vous ai pas répondu.
La boite de spams se vident automatiquement au bout de quelques jours.

Si vous avez des questions, il serait préférable de les poser dans les commentaires, les réponses peuvent informer d'autres personnes.
D'avance merci !




Pour 6 cupcakes:
1/2 tasse ( 120 g ) de beurre
1/2 tasse ( 100 g ) de sucre
2 cuillères à table de zestes de citrons confits, hachés finement
2 cuillères à table de sirop de confisage des citrons confits
2 oeufs
1 tasse ( 125 g ) de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte
1pincée de sel

6 cuillères à table de Lemon curd (clic) + un peu plus pour glacer

Déco :
Pétales en pâte à sucre Wilton
Colorant alimentaire jaune
Raisins au chocolat ( glossettes )


Cupcakes :
Préchauffer le four à 350 F ( 180 C ).
Préparer 6 empreintes à muffins en les garnissant de caissettes en papier. Réserver.

Au batteur électrique, crémer le beurre et le sucre, jusqu'à ce que le mélange soit léger et mousseux.
Ajouter les zestes de citrons confits, le sirop de confisage et bien mélanger.
Ajouter les oeufs un à un, en battant bien entre chaque addition.
Incorporer la farine, la poudre à pâte et le sel, qui auront été tamisés au préalable, et bien mélanger.

Séparer la préparation dans les caissettes réservées.
Enfourner pour 25 minutes ou jusqu'à ce que les gâteaux soient dorés et qu'un cure-dent inséré au centre, en ressorte sec.

Sortir les caissettes des empreintes à muffins et les laisser refroidir sur une grille ( ça évite que les caissettes collent aux gâteaux ).

Quand les petits gâteaux sont complètement refroidis, faire un trou au centre de la grosseur d'une cuillère à soupe ( 15 ml ), et y déposer du lemon curd.


Pour les tournesols :
Préparer la pâte à sucre selon les instructions de la boite, en y ajoutant du colorant jaune.
Abaisser la pâte à sucre et découper les pétales avec une lame fine.
Glacer le dessus des petits gâteaux avec un peu de lemon curd, afin de faire tenir les pétales.
Déposer des glossettes au centre des petits gâteaux, en cercle afin de créer les graines de tournesol. C'est prêt !
Imprimer la recette

28 janvier 2010

FINANCIERS SALÉS AU JAMBON


C'est une recette vraiment extra pour passer des petits restants de jambon, et qui donne tout à coup, une autre allure à vos lunchs.
Aussi bons chauds que froids, ces financiers salés sont très fondants, pas secs du tout et tellement bien parfumés grâce au fromage ail et fines herbes.
Si vous avez une grande plaque à financiers ( la mienne a juste 9 empreintes ), je vous conseille de doubler la recette, afin de pouvoir en congeler, et, ainsi, ne pas être pris au dépourvu pour un lunch qui sort de l'ordinaire.

Pour 9 financiers:
2 oeufs séparés
1 cuillère à table d'eau chaude
1/2 tasse ( environ 100 g ) de petits dès de jambon
2 cuillères à table de farine à gâteau ( avec poudre à pâte incorporée )
1/2 tasse ( 60 g ) d'amandes moulues
1/4 tasse ( 60 g ) de beurre fondu, et refroidi
150 g de fromage ail et fines herbes ( type Boursin )
Poivre au moulin


Préchauffer le four à 350 F ( 180 C ).
Dans le bol du batteur électrique, battre les jaunes d'oeufs avec la cuillère à table d'eau chaude jusqu'à ce qu'ils moussent.

Incorporer la farine, les amandes en poudre, le beurre fondu , du poivre et les blancs d'oeufs légèrement battus.


Incorporer à la pâte, les dès de jambon et le fromage frais ail et fines herbes, émietté.

Répartir la pâte dans les empreintes à financiers et enfourner pour 20 minutes.
(Déclinaison-Cuisine Actuelle-Janvier 2010 )
Imprimer la recette

27 janvier 2010

DARING BAKERS : BARRES NANAÏMO


Pour le challenge du mois de Janvier des Daring Bakers, il nous a été demandé de confectionner des barres Nanaïmo, le défi était de faire des biscuits Graham maison.
La recette des biscuits était initialement sans gluten, confectionnée avec des farines que j'étais certaine de ne pas trouver dans les épiceries de mon village.
Ça faisait longtemps que je voulais faire mes biscuits Graham et de ce fait, j'avais demandé à ma belle-soeur Élaine de me ramener de Seattle, la farine adéquate.
Pour le montage des barres Nanaïmo, je m'y suis prise complètement à l'envers, et volontairement parce que je voulais utiliser mes moules à financiers, en silicone.
J'ai donc commencé par couler le glaçage au chocolat, puis attendu qu'il soit bien pris avant de mettre la garniture à la vanille et finir par la croûte Graham.
Le résultat donne des barres fines, mais la présentation n'est franchement pas très esthétique, les couches n'étant pas bien régulières.
Des Nanaïmos, j'en ai déjà faits. Et si ce défi n'avait pas été proposé, je n'en aurais pas refaits.
Toutefois, il faut au moins y goûter une fois dans sa vie, pour s'apercevoir que c'est très, très sucré.

The January 2010 Daring Bakers’ challenge was hosted by Lauren of Celiac Teen. Lauren chose Gluten-Free Graham Wafers and Nanaimo Bars as the challenge for the month. The sources she based her recipe on are 101 Cookbooks and www.nanaimo.ca.


Biscuits Graham
2 et 1/4 tasses (300 g ) de farine Graham
1 tasse ( 180 g ) de cassonade
1 cuillère à thé de bicarbonate de sodium
3/4 cuillère à thé de sel
7 cuillères à table de beurre
1/3 tasse ( 80 ml ) de miel
5 cuillères à table de lait
2 cuillères à table de vanille


Dans le bol d'un robot muni d'une lame d'acier, mélanger la farine, la cassonade, le bicarbonate de soude et le sel.
Pulser un peu pour mélanger.
Ajouter le beurre et pulser jusqu'à ce que le mélange ait la consistance d'une farine grossière.
Dans un petit bol, fouetter ensemble le miel, le lait et la vanille.
Ajouter au mélange de farine et mélanger jusqu'à ce que la pâte se forme.
Elle sera très molle et collante.
Renverser la pâte sur une surface bien farinée et abaisser la pâte en un rectangle d'environ 1" ( 2,5 cm ) d'épaisseur.
Envelopper dans du plastique alimentaire et réfrigérer jusqu'à consistance ferme, environ 2 heures ou toute la nuit.
Diviser la pâte en deux et garder une moitié au réfrigérateur.
Sur le plan de travail fariné, abaisser la pâte sur environ 1/8" (0,3 cm ) d'épaisseur.
La pâte sera très collante, fariner au besoin.
Couper des carrés et placez-les sur des plaques à biscuits, tapissées de papier parchemin.
Réfrigérer jusqu'à consistance ferme, de 30 à 45 minutes.
Répéter l'opération avec le deuxième lot de pâte.
Placer une grille du four dans la partie supérieure du four et l'autre grille dans la partie inférieure.
Préchauffer le four à 350 F ( 180 C ).
Piquer les biscuits avec une fourchette et enfourner sur les deux grilles pendant 25 minutes.
À mi-cuisson, intervertir les plaques à biscuits ( celle du haut, passe en bas et inversement ).
Sortir du four et laisser complétement refroidir.
Une fois refroidis, mettre les biscuits dans le robot culinaire, et pulser jusqu'à obtenir une chapelure.
Nous aurons besoin d'1 et 1/4 tasse ( 310 ml ) de chapelure pour faire les nanaïmos.


Barres Nanaimo

1ère couche
1/2 tasse ( 120 g ) de beurre non salé
1/4 tasse ( 50 g ) de sucre
5 cuillères à table de cacao non sucré
1 gros œuf battu
1 et 1/4 tasse (310 ml) de chapelure de biscuits Graham
1/2 tasse ( 75 g ) de d'amandes hachées
1 tasse (130 g) de poudre de noix de coco, non sucrée

2ème couche
1/2 tasse ( 120 g ) de beurre non salé, à température ambiante
2 cuillères à table + 2 cuillères à thé (40 ml) de crème 35%
2 cuillères à table (30 ml) de poudre pour pouding à la vanille
2 tasses (200 g ) de sucre à glacer

3ème couche
4oz ( 120 g ) de chocolat mi-sucré
2 cuillères à table de beurre non salé


1ère couche:
Fondre le beurre, le sucre et le cacao au dessus d'un bain-marie.
Ajouter l'œuf et mélanger pour cuire et épaissir.
Retirer du feu.
Incorporer la chapelure, les noix et noix de coco. Presser fermement dans un moule carrés de 8" (20 cm ).

2ème couche:
Mélanger le beurre en crème, la poudre à pouding à la vanille et le sucre à glacer, jusqu'à consistance homogène.
Étaler la préparation sur la 1ère couche.

3ème couche:
Fondre le chocolat et le beurre non salé à feu doux. Laisser refroidir un peu avant d'étaler sur la deuxième couche.

Laisser prendre la 3ème couche prendre avant de couper en carrés.

26 janvier 2010

LES MARDIS AVEC DORIE/TWD : PAIN AUX BANANES EXTRA-CHOCOLAT


Pour ce nouveau Mardi avec Dorie/TWD, c'est Steph of Obsessed with Baking qui a choisi la recette.
Ce pain aux bananes est absolument fabuleux par sa texture et son goût extra-chocolaté.
Il est à la fois très moelleux et fondant et malgré la quantité de sucre dans la recette, il n'est pas trop sucré car il y a beaucoup de cacao.
Moi qui ai beaucoup de difficulté à avaler autre chose que du café le matin, j'ai vu le petit-déjeuner sous un autre jour avec ces tranches de pain aux bananes.
Je vous conseillerais donc, de doubler la recette, surtout, si vous avez des bananes à passer d'urgence, de faire deux pains et d'en congeler. À refaire, sans modération !



2 tasses ( 250 g ) de farine
1 tasse ( 90 g ) de cacao en poudre non sucré
1 et 1/2 cuillère à thé de poudre à pâte ( levure chimique )
1/2 cuillère à thé de sel
1/4 cuillère à thé de bicarbonate de sodium
1/2 tasse ( 125 g ) de beurre, à température ambiante
3/4 tasse ( 150 g ) de sucre
1/2 tasse ( 90 g ) de cassonade
2 gros oeufs
2 bananes en purée
3/4 tasse ( 180 ml ) de babeurre
3 oz ( 90 g ) de chocolat mi-sucré, haché


Centrer la grille du four et préchauffer le four à 350 F ( 180 C ).
Beurrer un moule à pain de 9" x 5 " ( 23 cm x 12,5 cm ) et placer le sur deux plaques à biscuits superposées ( afin d'éviter que le fond du pain ne brûle ).

Combiner la farine, le cacao, la poudre à pâte, le sel et le bicarbonate. Réserver.
Au batteur électrique, battre le beurre avec le sucre et la cassonade pendant 2 minutes.
Ajouter les oeufs, un à la fois, en battant bien entre chaque addition.

Réduire la vitesse du batteur, puis ajouter les bananes en purée, les ingrédients secs préparés, en 3 additions en alternant avec le babeurre.
Mélanger jusqu'à ce que la préparation soit homogène.
Incorporer le chocolat haché et mélanger.

Verser la préparation dans le moule préparé, et enfourner pour 30 minutes.
Couvrir le pain d'une feuille d'aluminium et continuer la cuisson 40 à 45 minutes ou jusqu'à ce qu'un cure-dent inséré au centre, en ressorte sec..
Temps total de cuisson 70 à 75 minutes.

Sortir du four et transférer sur une grille de refroidissement pendant 20 minutes.
Démouler en retournant le moule à pain sur un plat et laisser complètement refroidir.
Imprimer la recette

25 janvier 2010

TAPIOCA CRÉMEUX AU LAIT DE COCO ET À LA VANILLE, FAÇON CRÈME BRÛLÉE


Malgré le peu d'ingrédients et la simplicité à exécuter ce dessert, il est l'un des meilleurs dans ma catégorie "desserts laitiers".
Le tapioca est très, très crémeux parce que j'y ai ajouté une boite entière de crème de coco. La texture onctueuse peut se comparer à une crème brûlée, les petites billes de tapioca, en plus. C'est d'ailleurs en y goûtant que j'ai fait cette constatation, et que j'ai décidé de le laisser refroidir et d'y ajouter une croûte de caramel, afin de lui donner l'esprit "crème brûlée".

Pour 6 ramequins:

1 boite ( 400 ml ) de lait de coco
1 boite ( 400 ml ) de crème de coco
200 ml de lait
1 gousse de vanille
2/3 tasse ( 160 ml ) de tapioca perlé moyen
2/3 tasse ( 130 g ) de sucre + 3 cuillères à table pour saupoudrer
2 jaunes d'oeufs


Dans une casserole, porter à ébullition le lait, le lait de coco et la crème de coco.
Ajouter la gousse de vanille, fendue et grattée.

Quand le mélange bout, verser le tapioca. Porter de nouveau à ébullition en brassant, puis baisser le feu.
Mélanger régulièrement afin que ça ne colle pas, jusqu'à ce que la préparation épaississe et que le tapioca devienne translucide ( environ 20 minutes ).


Mélanger les 2/3 tasse ( 130 g ) de sucre et les jaunes d'oeufs, puis les ajouter au tapioca en mélangeant bien.
Enlever la gousse de vanille du tapioca, puis verser celui-ci dans 6 ramequins à crèmes brûlées.
Laisser refroidir à température de la pièce avant de réfrigérer.
Au moment de servir, saupoudrer le dessus du tapioca avec les 3 cuillères à table de sucre restantes, puis caraméliser à la torche ou sous le gril.
Servir aussitôt.
Imprimer la recette

22 janvier 2010

CORNETS À L'ÉRABLE


Je n'ai pas beaucoup cuisiné avec du sirop d'érable l'année dernière, pour la simple et bonne raison que le sirop d'érable, à presque 10 $ la boite, je peux facilement m'en passer ! Disons, que je ne l'utilise que pour des incontournables, les crêpes !
C'est pour cela que j'ai eu l'impression de faire une " bonne affaire" en achetant 2 boites pour 14 $.
Je me suis permise une petite gourmandise, qui chez nous, disparaît presque aussi vite, qu'il ne me faut de temps pour faire ces cornets. J'exagère à peine !
La recette demande peu de sirop d'érable mais son goût est accentué par l'ajout de sucre d'érable dans la préparation.

La recette :
30 cornets miniatures
1/2 tasse ( 125 g ) de beurre
1 tasse ( 180 g ) de cassonade
1/2 tasse ( 90 g ) de sucre d'érable
1/3 tasse ( 80 ml ) de sirop d'érable
1/2 boite ( 150 ml ) de lait concentré sucré ( Eagle Brand )
1 tasse ( 50 g ) de guimauve miniature

Pour la finition :
2 cuillères à table de sucre d'érable ( gros flocons )
Gingembre moulu
Cannelle moulue


Préparer une plaque à oeufs à 30 cavités, en carton, et couper le sommet des cônes de rangements à oeufs, afin de pouvoir y stabiliser les cornets, bien droits.
Faire fondre le beurre dans une casserole à fond épais à feu doux.
Ajouter ensuite la cassonade, le sucre d'érable, le sirop d'érable et le lait concentré sucré.
Poursuivre la cuisson 5 minutes en mélangeant à la cuillère de bois, le temps que le mélange fonde et épaississe.



Ajouter ensuite les guimauves et laisser fondre complètement à feu doux en mélangeant souvent avec la cuillère de bois.
Pour faciliter le remplissage des cornets, verser la préparation dans un pichet et remplir les cornets.
Saupoudrer les cornets de flocons d'érable, de gingembre et de cannelle.
Laisser prendre 2 heures au réfrigérateur, et déguster !

Imprimer la recette

20 janvier 2010

VERRINES POIRES-CHOCOLAT AU CROUSTILLANT D'AMANDES


L'idée première, avant de réaliser ces verrines, était de passer 4 poires qui risquaient de prendre la poubelle, si elles n'étaient pas utilisée rapidement.
Je me suis donc mise à feuilleter La carte des desserts de Patrice Demers. Je me suis inspirée de 3 de ses recettes pour réaliser ce dessert aux 3 textures dont les 3 saveurs se marient parfaitement.
Ces verrines débutent avec une crème au chocolat au lait, onctueuse et toute douce. Elle est surmontée de pulpe de poires caramélisées au sirop d'érable, et pour finir un croustillant au bon goût d'amandes.
Les recettes peuvent être préparées à l'avance et montées au dernier moment, dans la mesure où vous aurez déjà mis la crème au chocolat dans les verrines car il faut impérativement qu'il se soit formé une petite peau sur les crèmes pour que la pulpe de poires ne se mélange pas ou s'enfonce dans la crème au chocolat.

Pour 4 verrines :

Crème au chocolat au lait :
1/2 tasse ( 125 ml ) de lait
1/2 tasse (125 ml ) de crème 35 %
1 cuillère à table de sucre
3 jaunes d'oeufs
1 cuillère à thé de gélatine, soit 2 g ou 1 feuille
1 cuillère à table de lait
1 et 1/3 tasses ( 175 g ) de pastilles de chocolat au lait 40 % de bonne qualité

Pulpe de poires caramélisées au sirop d'érable :
4 poires Bartlett
1/3 tasse ( 80 ml ) de sirop d'érable

Croustillant aux amandes :
2/3 tasse ( 100 g ) de farine
1/3 tasse + 2 cuillères à table ( 100 g ) de beurre
1/2 tasse ( 100 g ) de sucre
3/4 tasse ( 75 g ) de poudre d'amandes
1 cuillère à thé d'extrait d'amande pur


Crème au chocolat au lait :
Dans une tasse, faire gonfler la gélatine avec la cuillère à table de lait. Réserver.
Dans une casserole, porter à ébullition, la lait, la crème et le sucre.
Dans un petit saladier, fouetter légèrement les oeufs.
Tout en fouettant, verser graduellement le liquide bouillant sur les oeufs.
Remettre le mélange dans la casserole et cuire à feu moyen, en brassant constamment, jusqu'à ce que la crème nappe le dos de la cuillère ou qu'elle atteigne 185 F ( 85 C ).
Retirer du feu et ajouter la gélatine qui aura été, au préalable, fondue 20 secondes au micro-ondes. Mélanger.
Déposer les pastilles de chocolat dans un récipient et passer la crème anglaise dans un chinois fin au dessus des pastilles.
Laisser reposer pendant 1 minutes.
À l'aide d'un mélangeur à immersion ( mélangeur plongeur ), émulsionner la crème en prenant soin de laisser le mélangeur dans le chocolat pour éviter la formation de bulles d'air.
Séparer la préparation dans 4 verrines, couvrir de film alimentaire et laisser prendre au réfrigérateur pendant au moins 12 heures.


Pulpe de poires caramélisées au sirop d'érable
Préchauffer le four à 400 F ( 200 C ).
Éplucher les poires, les couper en quartiers et en retirer le coeur.
Mélanger les poires avec le sirop d'érable, les déposer dans un plat allant au four.
Cuire pendant environ 25 minutes en remuant toutes les 5 minutes, jusqu'à ce que les poires caramélisent.
Il est important de brasser les poires à plusieurs reprises pour obtenir une coloration homogène.
Laisser les poires revenir à la température de la pièce.
Au mélangeur plongeur, en faire une purée lisse.
Partager la préparation dans les verrines, au dessus des crèmes au chocolat au lait et remettre au réfrigérateur.

Croustillant aux amandes:
Préchauffer le four à 350 F ( 180 C ).
Mettre tous les ingrédients dans le bol du robot culinaire, puis sabler la pâte jusqu'à ce qu'elle commence à avoir une texture granuleuse.
Sur une plaque à biscuits couverte d'un tapis de silicone ou de papier parchemin, étaler la préparation.
Mettre au four et cuire pendant 15 à 20 minutes. Il faut brasser le croustillant à la fourchette plusieurs fois, pour qu'il se colore uniformément.
Laisser complètement refroidir avant de finir vos verrines en ajoutant le croustillant sur la pulpe de poires, selon la quantité que vous désirez.
S'il vous reste du croustillant, il se conserve dans une boite hermétique, à la température de la pièce.

Imprimer la recette

19 janvier 2010

LES MARDIS AVEC DORIE/TWD : CARRÉS DÉCADENTS À L'AVOINE ET AU CHOCOLAT



Pour ce nouveau Mardi avec Dorie/TWD, c'est Lillian de Confectiona’s Realm qui a choisi la recette.
J'avais préparé tous mes ingrédients quand je me suis aperçue que la recette devait cuire dans un moule rectangulaire de 9" x 13 ". Si j'avais été plus attentionnée, je n'aurais fait que la moitié de la recette et l'aurais cuite dans un moule carré de 8", car cela donne beaucoup de carrés.
La recette part de la même méthode que les carrés aux dattes, mais, nous avons ici, une version bien plus gourmande et un peu moins santé.
Ces carrés sont vraiment excellents, surtout, si vous êtes comme moi, et que vous êtes vendus aux flocons d'avoine dont j'adore le goût et le parfum quand ils cuisent.
Ils se congèlent aussi très bien au congélateur, ce qui permettra d'avoir un petit dessert de secours, en cas de visite impromptue.

Pour 24 carrés
Garniture à l'avoine :
2 et 1/2 tasses ( 320 g ) de farine
1 cuillère à thé de bicarbonate de sodium
1 cuillère à thé de sel
1/2 cuillère à thé de cannelle en poudre
1 tasse ( 250 g ) de beurre non salé à température ambiante
2 tasses ( 380 g ) de cassonade
2 gros oeufs
2 cuillères à thé d'extrait pur de vanille
3 tasses ( 270 g ) de flocons d'avoine
1 tasse ( 120 g ) d'arachides grillées au miel, grossièrement hachées

Garniture au chocolat :
1 boite de 300 ml de lait concentré sucré ( Eagle Brand )
2 tasses ( 360 g ) de pépites de chocolat mi-sucré
2 cuillères à table de beurre non salé
1 pincée de sel
1 cuillère à thé d'extrait pur de vanille
1 tasse ( 180 g ) de raisins secs
3/4 tasse ( 90 g ) d'arachides grillées au miel, grossièrement hachées



Centrer la grille dans le four et préchauffer le four à 350 F ( 180 C ).
Beurrer un moule de cuisson 9"x 13"(23 cm x 33 cm ) et placer le moule sur une plaque à pâtisserie.

Garniture à l'avoine :
Combiner la farine, le bicarbonate, le sel et la cannelle. Réserver.
Battre le beurre à vitesse moyenne jusqu'à ce qu'il soit souple et crémeux.
Ajouter la cassonade et battre pendant 2 minutes, puis ajoutez les oeufs un à la fois, en battant bien entre chaque addition, puis ajouter la vanille et mélanger.
Le mélange doit être léger et mousseux.
Réduire la vitesse du batteur et ajouter les ingrédients secs et mélanger juste assez pour qu'ils disparaissent.
Toujours à basse vitesse, ajouter les flocons d'avoine et les arachides.
Foncer le moule réservé avec la moitié du mélange ( réserver l'autre moitié), en tassant bien avec les doigts.



Garniture au chocolat
Dans le bol d'un bain-marie, verser le lait concentré sucré, les pépites de chocolat, le beurre et le sel et remuer de temps en temps jusqu'à ce que le mélange soit fondu et homogène.
Retirer le bol du bain-marie et ajouter la vanille, les raisins secs et les arachides.

Verser le mélange de chocolat chaud sur la croûte d'avoine, puis disperser le mélange d'avoine restant sur le dessus.
Cuire 25 à 30 minutes jusqu'à ce que la garniture soit dorée.
Transférer le moule à une grille et laisser refroidir pendant 2 heures.
Réfrigérer 1 heure avant de couper en carrés.
Imprimer la recette

18 janvier 2010

TIKKA DE PORC ET CHAPATI


Quand on a entre les mains, ce livre fort inspirant, il est assez difficile de résister à l'envie d'essayer les recettes. Nous mangeons donc beaucoup indien ces derniers temps, pour le plus grand plaisir de toute la petite famille, puisque tout le monde adore cela.
J'ai servi un tikka de porc, accompagné de chapati. Le tikka de porc est bien épicé mais pas piquant.
Les pains chapati sont la forme la plus élémentaire de pain non levé. Ils doivent cuire à feu vif, pour ne pas qu'ils durcissent.J'ai suivi la recette et la méthode à la lettre et le résultat est vraiment probant !
Quand j'ai mis les plats sur la table, ma grenouille a mis sa viande au milieu d'un chapati et l'a roulé comme un enchilada. J'ai trouvé l'idée très bonne et nous l'avons tous imité.

Tikka de porc pour 4 personnes:

Marinade :
1 oignon haché
3 gousses d'ail grossièrement hachées
1 morceau de gingembre frais, de 2 " ( 5 cm ), haché
1/2 cuillère à thé de cumin en poudre
1 cuillère à thé de coriandre en poudre
1/2 cuillère à table de garam masala
1/4 cuillère à thé de piment en poudre
1 petite pincée de poivre noir
1 tasse ( 250 ml ) de yogourt nature épais

1 lb ( 500 g ) de filet de porc, coupé en cubes de 1 " ( 2,5 cm )

Sauce :
1 gros oignon rouge, grossièrement haché
1 gousse d'ail, grossièrement hachée
1 morceau de gingembre frais de 1 " ( 2,5 cm ), grossièrement haché
1 piment vert, grossièrement haché
1/4 tasse ( environ 25 g ) de feuilles de coriandre, hachées finement

120 ml d'huile
1 cuillère à thé de garam masala


Marinade :
Hacher finement l'ail, l'oignon et le gingembre dans un robot culinaire.
Ajouter les épices et le yogourt et bien mélanger.

Mettre les morceaux de porc dans un saladier, ajouter la marinade et bien mélanger.
Couvrir et laisser mariner une nuit au réfrigérateur.

Faire chauffer l'huile dans une sauteuse à fond épais suffisamment large pour contenir les morceaux de porc sur une seule couche.
Lorsque l'huile commence à grésiller, ajouter les ingrédients hachés de la sauce et faire cuire 2 minutes à feu moyen sans cesser de remuer.
Augmenter le feu et ajouter le porc et la marinade.
Laisser cuire 5 minutes sans cesser de remuer, puis réduire le feu et laisser mijoter 15 à 20 minutes à feu moyen, jusqu'à ce que la sauce épaississe et que l'ensemble ait pris une couleur brun foncé.

Saler selon au goût et saupoudrer de garam masala. Prolonger la cuisson de 2 minutes sans cesser de remuer.


Chapati :
100 g de farine tout usage
100 g de farine de blé entier
150 ml d'eau tiède
1/2 cuillère à thé de sel
100 g de ghee ( beurre clarifié )


Tamiser les farine et le sel dans un saladier, faire un puits au centre et verser l'eau tiède au centre.
Pétrir 5 minutes, de façon à obtenir une pâte homogène et souple.
Transférer dans un saladier huilé, couvrir et laisser reposer 30 minutes.

Diviser la pâte en 8 portions égales et les couvrir d'un linge humide.
Sur un plan de travail légèrement fariné, abaisser une portion en un disque de 6 " (15 cm ) de diamètre, puis retirer l'excédent de farine en le faisant passer d'une main sur l'autre pour éviter que la farine ne brûle à la cuisson.

Chauffer une poêle en fonte à feu moyen.
Déposer le chapati dans la poêle, faire cuire 7 à 10 secondes, puis retourner et faire cuire de l'autre côté environ 15 secondes.
Retourner de nouveau le chapati et presser délicatement à l'aide d'un linge propre en plusieurs endroits pour le chauffer et l'aider à gonfler.
C'est ce gonflement qui donne au chapati sa légèreté.
Enduire d'un peu de ghee et procéder de même avec les autres portions réservées sous le linge humide, puis stocker en pile, couvert d'un linge.

Imprimer le tikka de porc
Imprimer les chapati

16 janvier 2010

PETITS POTS DE CRÈMES À L'ORANGE


Pendant les vacances de Noël, nous sommes allés dîner au buffet Maharaja à Montréal, et comme le buffet concerne aussi les desserts, nous avons goûté à peu près à tout.
Il y avait entre autres, des crèmes à l'orange que ma grenouille et moi avons dégustées avec délectation.
J'ai donc reproduit ce dessert essayant de me rapprocher le plus possible, du goût de l'original.
C'est léger et très crémeux et bien meilleur encore qu'au restaurant. Je n'ai qu'un seul regret : ne pas avoir doublé la recette !

Pour 4 pots de crèmes
1 et 1/2 tasses ( 375 ml ) de jus d'orange fraichement pressé
Le zeste fin d'une orange
6 cuillères à table de sucre
3 cuillères à table de fécule de maïs
2 gros oeufs
1/4 tasse ( 60 g ) de beurre non salé


Dans une casserole chauffer le jus d'orange et le zeste.
Pendant ce temps, combiner dans un bol, le sucre, la fécule de maïs et les oeufs. Mélanger jusqu'à consistance lisse.
Filtrer le jus chaud dans un tamis, pour enlever la pulpe et le zeste, et l'incorporer doucement au mélange d'oeufs, tout en mélangeant bien.

Remettre la préparation dans la casserole, et cuire en mélangeant bien au fouet, jusqu'à épaississement.
Hors du feu, ajouter le beurre, coupé en morceaux et bien mélanger au fouet, jusqu'à ce que le beurre soit fondu et bien incorporé.
Partager la préparation dans 4 ramequins. Couvrir les ramequins de film alimentaire, laisser refroidir à température de la pièce avant de réfrigérer jusqu'au service.
Imprimer la recette

15 janvier 2010

CURRY DE CREVETTES À LA CRÈME DE COCO


Ce curry est une spécialité du Bengale. Traditionnellement, les crevettes sont cuites à l'intérieur d'une noix de coco pas encore mûre.
Éviter de trop cuire les crevettes qui risqueraient de devenir caoutchouteuses.
Cette recette est pour les amateurs avertis de cuisine indienne, car les crevettes sont bien épicées, voire légèrement piquantes.
J'ai servi ce curry avec du riz basmati et les naans que je vous avais présentés hier.

1lb ( 500 g ) de crevettes crues, congelées et décongelées
1 et 1/2 cuillères à table (23 ml ) de jus de citron
3 cuillères à table d'huile
1/2 oignon, finement haché
1/2 cuillère à thé de curcuma moulu
1 bâton de cannelle de 2 " ( 5 cm )
4 clous de girofle
7 gousse de cardamome
5 feuilles de laurier
1 morceau de gingembre de 3/4 " ( 2 cm ), râpé
3 gousses d'ail hachées
1 cuillère à thé de piment en poudre
1/4 tasse ( 50 g ) de crème de coco délayée dans 150 ml d'eau ( ou 150 ml de lait de coco )


Décortiquer les crevettes en conservant les queues puis les mettre dans un saladier.
Ajouter le jus de citron, remuer et laisser reposer 5 minutes.
Rincer les crevettes à l'eau courante et les sécher à l'aide de papier absorbant.

Faire chauffer l'huile dans une sauteuse à fond épais et faire revenir l'oignon jusqu'à ce qu'il commence à dorer.
Ajouter le curcuma, la cannelle, les clous de girofle, la cardamome, les feuilles de laurier, le gingembre et l'ail, et faire revenir 1 minute.
Ajouter le piment en poudre et la crème de coco diluée avec l'eau.
Saler au goût.
Porter à ébullition à feu doux, puis réduire le feu et laisser mijoter 2 minutes.
Ajouter les crevettes et porter à nouveau à ébullition.
Réduire le feu et laisser mijoter 5 minutes, jusqu'à ce que les crevettes soient bien cuites.
Imprimer la recette

14 janvier 2010

PAIN NAAN

Si vous aimez la cuisine indienne, je ne peux que vous conseiller ce livre : Inde, Saveurs du bout du monde. Je l'ai emprunté à ma bibliothèque mais je pense que je vais me l'acheter car c'est le genre de livre qu'on ne veut pas rendre, tellement il est intéressant.
Jusqu'à maintenant, je faisais régulièrement cette recette de pain naan, et j'utilisais une poêle en fonte pour une cuisson directement sur le rond de la cuisinière, désormais, je privilégierai la méthode ci-dessous, car elle donne de meilleurs résultats.
C'est peut-être le pain levé le plus connu du nord de l'Inde. La tradition veut qu'il cuise sur les parois d'un tandoor mais il n'est pas facile de recréer ce type de chaleur intense dans un four classique.
La texture du naan est légèrement différente, mais son goût reste délicieux.
J'ai fait ces pains pour accompagner une recette de curry, issue de ce livre aussi, et que je publierais demain.

4 tasses ( 500 g ) de farine
250 ml à 300 ml de lait tiède
2 cuillères à thé de levure de boulanger déshydratée ( ou 15 g de levure fraîche )
2 cuillères à thé de kalonji ( graines de nigelle-facultatif )
1/2 cuillère à thé de poudre à pâte ( levure chimique )
1/2 cuillère à thé de sel
1 oeuf battu
2 cuillères à table de beurre clarifié ( ghee )
200 ml de yogourt nature épais


Tamiser la farine dans un grand saladier, avec la levure de boulanger déshydratée, la poudre à pâte et le sel. Faire un puits au centre.

Dans un autre saladier, mélanger l'oeuf, le beurre clarifié, le yogourt et 250 ml de lait.
Verser le mélange dans le puits de farine.
Mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte malléable.
Si elle semble trop sèche, ajouter le lait restant.
Sur un plan de travail fariné, pétrir la pâte 5 minutes, jusqu'à ce qu'elle soit homogène et soupe, puis a transférer dans un saladier huilé.
Couvrir et laisser lever 1h 30 à 2 heures, près d'une source de chaleur, jusqu'à ce qu'elle ait doublé de volume.

Préchauffer le four à 400 F ( 200 C ).
Disposer un plat à demi rempli d'eau dans le bas du four, pour l'humidifier et empêcher le naan de sécher trop rapidement.
Placer l'autre grille dans le haut du four, juste sous le gril ( les naans ne cuisent pas bien dans la partie intermédiaire du four ).

Pétrir la pâte rapidement et la diviser en 10 portions.
Abaisser une portion du bout des doigts pour lui donner une forme de larme en l'étirant sur les côtés. Répéter l'opération avec les autres portions.
Disposer les naans sur une plaque à biscuits huilée et faire cuire 7 minutes.
Retourner et cuire encore 5 minutes.
Retirer les naans cuits du four et les couvrir d'un linge pour les réserver au chaud et éviter qu'ils ne durcissent.
Imprimer la recette

13 janvier 2010

MUFFINS AUX FRAMBOISES ET LAIT DE POULE



J' ai acheté un peu trop de lait de poule durant les fêtes, pensant qu'on en boirait plus que l'on ne l'a fait et que je cuisinerais toutes les recettes que je m'étais mises de côté, à base de lait de poule.
Après les pancakes, le fudge ( pas encore publié ), un cake ( qui a été mangé par les parents d'élèves sans être photographié ), voici les muffins.
En plus de les rendre moelleux, le lait de poule les parfume délicatement. Il est important d'y ajouter un petit fruit acidulé pour contre-balancer le côté sucré de ces muffins.

Pour 12 muffins :
2 et 1/4 tasses ( 310 g ) de farine
1 cuillère à table de poudre à pâte ( levure chimique )
3/4 tasse ( 150 g ) de sucre
1 tasse ( 250 ml ) de framboises congelées
2 oeufs
3/4 tasse ( 180 ml ) de lait de poule
1/3 tasse ( 80 g ) de beurre fondu


Préchauffer le four à 400 F ( 200 C ).
Garnir de caissettes en papier, un moule à muffins de 12 empreintes.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sucre.
Ajouter les framboises et bien les enrober du mélange sec. Ceci évitera que les framboises se retrouvent dans le fond des muffins. Réserver.

Dans un autre bol, mélanger les oeufs, le lait de poule et le beurre fondu.

Combiner la préparation humide et la préparation sèche en mélangeant juste assez pour humecter la préparation sèche.


Remplir au 3/4 de leur capacité, les caissettes à muffins.
Enfourner de 18 à 22 minutes, ou jusqu'à ce qu'un cure-dents inséré au centre, en ressorte propre.
Sortir des caissettes des moules à muffins et laisser refroidir les muffins sur une grille.

Imprimer la recette

12 janvier 2010

LES MARDIS AVEC DORIE/TWD : LES SCHERBENS DE MADAME VOGEL


Pour ce nouveau Mardi avec Dorie/TWD, c'est Teanna de Spork or Foon? qui a choisi la recette.
Ces beignets s'appellent "Scherben" parce qu'ils sont d'origine allemande.
Personnellement, je connaissais les bugnes lyonnaises, les merveilles (Bordeaux,Gascogne,Charentes-Maritimes et Suisse Romande), les bottereaux ( Pays nantais et Anjou ) et les oreillettes provençales.
Il n'en reste pas moins que ce sont d'excellents beignets, et qu'il serait inconcevable d'attendre carnaval pour en manger.
La pâte est très fine et croustillante et si votre pâte est très froide, elle gonflera comme un petit ballon de baudruche dès qu'elle sera en contact avec l'huile chaude.
Ils sont à leur meilleur encore tièdes et saupoudrés de sucre, c'est pourquoi, il nous a fallu pas plus de 20 minutes pour vider le plat !


1 cuillère à table de beurre
1 grosse pincée de sucre
1 petite pincée de sel
1 gros oeuf
1 tasse ( 125 g ) de farine
1/4 cuillère à thé de poudre à pâte
3 à 4 cuillères à table d'eau chaude


Huile pour frire
Sucre à glacer pour saupoudrer

Dans le bol du mélangeur, battre le beurre avec le sucre et le sel. Ajouter l'oeuf et bien battre.
Ajouter la farine et la poudre à pâte, puis ajouter lentement l'eau, une cuillerée à table à la fois ou jusqu'à ce que la pâte se rassemble.
Laissez reposer au réfrigérateur pendant une heure ou toute la nuit .
Sur un plan de travail fariné, abaisser la pâte le plus finement possible.
Avec la roulette à pizza, découper des lanières de pâte, puis découper dans l'autre sens, pour découper les losanges.


Réfrigérer 1 heure les morceaux de pâte.
Chauffer l'huile à 350 F ( 180 C ), puis frire les morceaux de pâte jusqu'à ce qu'ils soient dorés et croustillants.
Saupoudrer de sucre à glacer et déguster !
Imprimer la recette

11 janvier 2010

STRUDELS AU SAUMON FUMÉ


Si vous voulez faire un brunch qui sort un peu de l'ordinaire, et qu'il soit un peu plus élégant, ces strudels combleront vos souhaits. Ça présente bien dans l'assiette et c'est vraiment excellent.
La sauce chaude à base de crème au citron et à l'oignon vert rappelle un peu la sauce hollandaise, mais elle est beaucoup plus facile à préparer, sans le risque de la voir tourner.
S’il vous faut plus de quatre portions, faites cuire les œufs en plusieurs lots pour ne pas qu’ils soient trop cuits. Si vous préférez vous en tenir aux ingrédients classiques du petit déjeuner, remplacez le saumon fumé par huit tranches de bacon bien croustillantes, hachées, et laissez tomber le zeste de citron.

Pour 4 personnes :
8 œufs
2 cuillères à table de crème 35 %
Sel et poivre
1/4 tasse ( 60 g ) de beurre
8 feuilles de pâte phyllo
125 g (4 oz) de saumon fumé, coupé en minces lanières
1 cuillère à table d'oignon vert ( blanc et vert ), émincé finement
1 cuillère à thé de zeste de citron râpé

Sauce au citron et à l'oignon vert
3/4 tasse ( 180 ml ) de crème 35 %
1 cuillère à table d'oignon vert ( blanc et vert ), émincé finement
1/2 cuillère à thé de zeste de citron râpé
2 cuillères à table de jus de citron frais
Sel et poivre


Battre au fouet les œufs et la crème jusqu’à ce qu’ils soient mousseux. Saler et poivrer.

Chauffer une grande poêle anti-adhésive sur feu modéré.
Faire tournoyer une cuillère à table de beurre dans la poêle pour l’enduire.
Y verser les œufs et ramener à feu mi-doux.
Cuire les oeufs en les remuant avec une spatule résistant à la chaleur jusqu’à ce qu’ils soient à peine pris et que leur surface soit encore luisante (environ 2 minutes).
Transférer les œufs brouillés dans un bol et les réfrigérer pour bien les rafraîchir.

Fondre le reste du beurre au four à micro-ondes.
Étaler 1 feuille de pâte phyllo sur une grande surface de travail avec un côté court devant soi et badigeonner d’un peu de beurre fondu.
Coucher une deuxième feuille sur la première et la badigeonner de beurre.
En commençant à environ 2" ( 5 cm ) du côté court de la feuille la plus proche de soi, déposer le 1/4 des œufs brouillés.
Parsemer du 1/4 du saumon fumé sur les œufs et éparpiller dessus de l'oignon vert et le zeste de citron.
En commençant par le bord le plus proche de soi, rabattre la pâte sur la garniture.
Replier les côtés vers le centre et rouler la pâte sur elle même (sans trop serrer car les oeufs gonflent à la cuisson au four).
Déposer le strudel, couture au fond, sur une plaque à pâtisserie chemisée de papier sulfurisé ou d'un tapis de silicone.
Badigeonner de beurre l’extérieur du strudel.
Faire de même avec le reste des ingrédients pour avoir 4 strudels au total. Les strudels peuvent être couverts et réfrigérés jusqu’à 12 heures.


Sauce au citron et à l'oignon vert:
Combiner la crème, l'oignon vert et le zeste de citron. Couvrir et réfrigérer au moins 1 heure ou toute une nuit.

Juste avant de servir, préchauffer le four à 425 F ( 220 C )
Faire cuire les strudels au four jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés, environ 15 minutes.

Entre-temps, verser la crème au citron et à la ciboulette dans une petite casserole et la réchauffer à feu mi-doux jusqu’à ce que des bulles commencent à peine à se former au bord de la casserole. Retirer la crème du feu.
Incorporer tout en fouettant le jus de citron. Saler et poivrer au goût.

Servir les strudels arrosés d’un filet de sauce au citron et à l'oignon vert.

(Déclinaison-Jennifer MacKenzie )
Imprimer la recette