30 septembre 2010

GRATIN DE FROMAGE DE BREBIS ET DE POMMES


La fromagerie " Il était une Bergère " produit plusieurs variétés de fromage de brebis dont le "Petit Rond ", un fromage à pâte molle et croûte fleurie, que j'ai utilisé pour cette recette. J'ai découvert cette fromagerie en allant au festival des artisans de Ste-Marcelline.
Dire que j'aime le fromage de brebis est en dessous de la vérité, je l'adore ! Je leur ai acheté aussi leur " Douce Folie ", fromage semi-ferme à croûte lavée ainsi que leurs " Petits Péchés ", des boules de fromage frais marinées dans l'huile d'olive aromatisée !
Pour la recette, rien de compliqué, je me suis amusée à jouer avec les saveurs. C'est simple et très bon. Ces petits plats peuvent être servis au brunch, en entrée voire à la place du fromage.


Pour 2 gratins :
1 fromage ( 230 g ) de brebis "Petit Rond " ( fromage à pâte molle )
2 pommes Golden Délicious
3 cuillères à table de beurre
3 cuillères à table lait
8 feuilles d'estragon

Enlever la croûte du fromage de brebis, coupez-le en cubes et faites-le fondre dans une casserole à feu très doux.
Couper les feuilles d'estragon avec des ciseaux et les ajouter au fromage fondu.

Peler les pommes, les couper en deux puis enlever les coeurs. Recouper chaque moitié de pomme en 6 dans le sens de la hauteur.

Fondre le beurre dans une poêle et y faire revenir les tranches de pommes, sur les deux côtés, jusqu,à coloration.
Répartir les pommes dans des plats à gratin.

Préchauffer le four à 350 F ( 180 C ).
Mélanger le lait au fromage fondu et répartir la préparation sur les pommes.
Mettre les gratins au four pendant 5 minutes puis les passer sous le gril pendant 1 minute.
Imprimer la recette

29 septembre 2010

TARTELETTES AUX POMMES FAÇON CRÈME BRULÉE, CROÛTE AUX NOIX DE PÉCAN PRALINÉES À L'ÉRABLE


La dernière fois que je suis allée chez Bourassa, j'ai fait une grande provision de noix de toutes sortes, parce que c'est vendu en vrac et que c'est beaucoup moins cher.
Il y avait, entre autres, des pacanes pralinées à l'érable, destinées à être grignotées mais finalement, j'ai décidé d'en garder une partie pour l'incorporer à ma pâte à tarte.
Je pense n'avoir jamais obtenu une pâte aussi croustillante que celle-ci. C'est une pâte à mi-chemin entre la pâte sablée et la pâte brisée mais avec du croquant et du croustillant.
Vous imaginez bien qu'avec une si bonne pâte, il fallait bien une excellente garniture, somme toute, très simple,  à réaliser : des pommes, des oeufs, du sucre et de la crème. Un petit coup de chalumeau par dessus et vous retrouvez avec des tartelettes qui gagnent à être refaites plus d'une fois tant ceux qui y ont goûtées, ont beaucoup aimé !

Pour 8 tartelettes :
Pâte à tarte aux pacanes pralinées à l'érable:
1 et 1/2 tasses ( 200 g ) de farine
1/2 tasse ( 100 g ) de pacanes pralinées à l'érable
2 cuillères à table de sucre de canne
1/2 tasse ( 125 g ) de beurre froid
2 à 3 cuillères à table d'eau froide

Garniture :
3 pommes, pelées, parées et coupées en 8
3 jaunes d'oeufs
1/2 tasse ( 125 ml ) de crème 35 %
1 gousse de vanille grattée
3 cuillères à table de sucre de canne

Sucre de canne pour caraméliser


Pâte à tarte aux pacanes pralinées à l'érable:
Dans le robot culinaire, muni de la lame, mettre la farine, les pacanes et le sucre.
Pulser jusqu'à l'obtention d'une mouture régulière, sans gros morceaux de noix.
Ajouter le beurre coupé en cubes, et pulser de nouveau jusqu'à ce que le beurre soit bien incorporé et que la texture ressemble à du sable.
Ajouter l'eau et pulser jusqu'à ce que la boule de pâte se forme.

Abaisser la pâte sur un plan de travail fariné, puis découper 8 cercles de pâte et foncer 8 moules à tartelettes, beurrés et farinés.
Réserver les moules à tartelettes au congélateur pendant 15 minutes.

Garniture :
Préchauffer le four 375 F ( 190 C ).
Sortir les tartelettes du congélateur et déposer 3 morceaux de pommes dans chaque tartelette.
Saupoudrer avec la moitié du sucre.
Enfourner pour 30 minutes.

Pendant ce temps, mélanger au fouet, les jaunes d'oeufs, la crème, le restant de sucre et les graines de vanille, jusqu'à l'obtention d'une texture homogène. Réserver.
Au bout des 30 minutes de cuisson, sortir les tartelettes du four, et partager la préparation aux oeufs dans les tartelettes.
Remettre au four pour 15 minutes.

Sortir les tartelettes du four et les laisser refroidir sur une grille.
Saupoudrer chaque tartelette de sucre de canne et utiliser une torche pour caraméliser légèrement.
Imprimer la recette

28 septembre 2010

CRÈME DE PATATES DOUCES ET DE POIREAUX


C'est quand on goûte cette soupe que le mot" crème" prend toute sa signification. C'est doux et onctueux et suffisant pour que je me resserve deux fois, et je ne fasse de cette crème, tout mon repas.
La recette est de Jean-François Plante et était dans le fascicule du Journal de Montréal de la fin de semaine ( que j'ai acheté exprès pour avoir le fascicule ).
Pour faire mes croustilles, je les ai préparées en coupant une patate douce en lamelles, à la mandoline.
Je les ai ensuite faites frire, les ai bien égouttées sur papier absorbant pour finalement, les passer quelques minutes au four, saupoudrées de sel Maldon. Simple et efficace mais surtout très bon !

Pour environ 2 litres de crème :
1 cuillère à table de beurre
1 cuillère à table d'huile
4 gousses d'ail
1 petit oignon rouge, émincé finement
3 tasses ( 750 ml ) de blanc de poireau, émincé
5 tasses ( 1,25 litre) de bouillon de poulet
2 grosses pommes de terre, pelées et coupées en dés
2 tasses ( 500 ml ) de patates douces, pelées et coupées en dés
2 cuillères à thé de thym séché
1 tasse ( 250 ml ) de lait
1/2 tasse ( 125 ml ) de crème champêtre 15 %
Poivre au moulin


Dans une grande casserole, faire fondre le beurre dans l'huile.
Faire dorer l'ail, l'oignon et le poireau 5 minutes.

Mouiller avec le bouillon. Poivrer au goût.
Ajouter les pommes de terres, les patates douces et le thym.
Laisser mijoter 20 minutes à découvert.

Passer le tout au mélangeur plongeur jusqu'à l'obtention d'une belle consistance onctueuse.
Incorporer le lait et la crème en fouettant un peu.
Chauffer quelques minutes et servir fumant avec des croustilles de patates douces saupoudrées de fleur de sel.
Imprimer la recette

27 septembre 2010

RILLETTES DE PORC


Cette recette ressemble à s'y méprendre, aux rillettes que mon père, mon grand-père et mon oncle faisaient. Leurs rillettes avaient exactement la même texture mais on reconnaissait celles de mon père, car c'était un "poivreux " et il en faisait profiter tout le monde.
Ce sont des rillettes avec des petits morceaux de porc effiloché mais qui se tartinent et où la quantité de maigre et de gras est bien équilibrée.
Je n'y serais pas arrivée si je n'avais pas eu l'aide de mon super boucher de Cochon Cent Façons, à St-Jacques, qui a tout converti les appellations des morceaux de porc de coupes françaises, en appellations québécoises, avec schémas à l'appui. Tout est devenu plus facile !
Résultats des courses, j'ai deux kilos de rillettes pour moins de 20 $ et elles sont vraiment excellentes. Je ne suis pas juste une bibitte à sucre, j'aime la bonne charcuterie !

Pour 4 lbs ( 2 kg ) de rillettes
2 lbs  ( 1 kg ) de flanc de porc ( poitrine de porc ),désossé
1 lb (500 g ) d'épaule de porc (échine de porc ), désossée
1 lb (500 g ) de soc de porc (palette de porc ), désossé
300 g de gras de dos (gras de bardière )
1/2 lb ( 250 g ) de panne de porc
400 ml d'eau
45 g de gros sel
Poivre au goût



Couper, le flanc, l'épaule et le soc de porc en morceaux de la grosseur d'une noix. Réserver.
Couper le gras de dos en petits dés et la panne de porc en petits lardons.

Porter l'eau à ébullition dans un grand chaudron.
A ébullition, ajouter la panne de porc et laisser fondre pendant 5 minutes.
Ajouter le flanc, faire rissoler pendant 10 minutes à haute température, remuez à la spatule.
Ajouter le soc et l'épaule et faire rissoler pendant 10 minutes en remuant.
Ajouter le gras de dos, faites fondre jusqu'à ébullition.
Après 1 heure, lorsque le jus et la graisse recouvrent l'ensemble, ajouter le sel et le poivre.


Couvrir le chaudron, laissez émettre un petit bouillonnement.
Laissez mijoter 6 heures environ, en remuant régulièrement, afin de bien effilocher la viande.

La conservation :
Je les ai mises en contenants plastiques, et les ai congelées.

Mais Vincent conseille aussi deux autres méthodes :
 1-Verser les rillettes chaudes directement dans les bocaux propres, et de les stériliser à l'autoclave, un peu comme une recette de cretons avec cette méthode de stérilisation.

2-Semi-conserve pour conserver au frigo ou en cave absolument sous 13°C en tout temps:
Verser les rillettes chaudes dans des bocaux stériles (bouillis 10 minutes). Puis les traiter à l'eau bouillante pour 20 minutes avant de les entreposer au frais.
Précision de Vincent :
Si on garde les semi-conserves de rillettes au frigo, on peut espérer les garder pour 9 ou 10 mois. Dans une cave au frais, il faudrait les consommer avant 5 ou 6 mois.

24 septembre 2010

PANNA COTTA DE YOGOURT À LA VANILLE ET AU SAFRAN, GELÉE DE CIDRE DE GLACE

Voici le deuxième des 3 desserts proposés par Patrice Demers lors de son émission " Les desserts de Patrice". Et quoi de mieux, pour bien apprécier la pomme, que d'utiliser un bon cidre de glace.
Patrice Demers utilisait un cidre tout court auquel il rajoutait du sucre, mais suggérait d'utiliser un cidre de glace pour réaliser la gelée. C'est ce que j'ai fait, puisque j'en avais une bouteille bien au frais.
C'est le genre de dessert pour lequel, je ne laisse pas ma part, même sous la menace !
C'est lactée et parfaitement bien équilibré aux niveaux des parfums et des saveurs. La gelée de cidre de glace ressemble à des pépites d'or, ce qui donne un super beau visuel ! La perfection n'étant pas de ce monde, et si j'avais eu à donner une note à ce dessert, je pense qu' un gros 9/10 serait bien mérité.
Si vous voulez savoir on fabrique le cidre de glace, c'est ici ( clic ).

Panna cotta de yogourt à la vanille et au safran :
1 tasse (250 ml) de crème 35 %
¼ de tasse (50 g) de sucre
1 gousse de vanille, fendue dans le sens de la longueur et grattée au couteau pour en retirer les graines
1 pincée de safran
½ sachet de 7 g de gélatine en poudre ou 2 feuilles de gélatine réhydratées dans de l'eau froide
1 cuillère à table de lait
1 tasse (250 ml) de yogourt méditerranéen 10 %

Gelée de cidre de glace:
1 tasse (250 ml) de cidre de glace La Face Cachée de la Pomme
¾ d'un sachet de 7 g de gélatine en poudre ou 3 feuilles de gélatine réhydratées dans de l'eau froide

Montage:
1 pomme, coupée en cubes


Panna cotta de yogourt à la vanille et au safran :
Dans un petit bol, faire gonfler la gélatine avec le lait. Réserver.
Dans une casserole, amener à ébullition la crème, le sucre, la vanille (graines et gousse) et le safran.
Retirer du feu et laisser infuser 5 minutes.
Passer l'infusion dans un tamis fin pour retirer la gousse de vanille et le safran.
Ajouter la gélatine qui aura été au préalable, fondue 20 secondes au micro-ondes et bien brasser.
Incorporer le yogourt au fouet et verser dans des verrines.
Laisser figer au froid au moins 8 heures.


Gelée de cidre de glace:
Prélever 1 cuillère à table de cidre de glace sur la quantité indiquée, et y faire gonfler la gélatine dans un petit bol.
Faire chauffer la moitié du cidre de glace pour lui donner un léger bouillon.
Retirer du feu, ajouter la gélatine qui aura été au préalable, fondue 20 secondes au micro-ondes et le reste du cidre de glace et bien mélanger.

Verser dans un contenant en silicone huilé (pour faciliter le démoulage de la gelée).
Mettre au froid au moins 8 heures.
Démouler la gelée et couper la gelée en petits cubes.

Montage:
Déposer les cubes de pomme et de gelée sur les panna cotta.
Imprimer la recette

23 septembre 2010

CROÛTONS À LA MARMELADE DE CHAMPIGNONS


Marie-Fleur St-Pierre, chef du restaurant Tapeo, vient de sortir son livre de cuisine : Les Tapas de Marie-Fleur. J'aime les tapas et j'aime Marie-Fleur, elle est tellement inventive et inspirante que son livre ne pouvait que me plaire !
Le livre est séparé en plusieurs chapitres dont " À combiner soi-même ". Elle nous propose des recettes avec 3 à 5 suggestions d'accompagnement, il y a aussi "les coups de coeur de Marie-Fleur", "les mal-aimés" mais dans le sens de l'utilisation de "produits moins nobles ", genre le boudin noir, les sardines en boite ou les foies de volaille...Personnellement, ces produits ne sont pas mal aimés chez nous, bien au contraire !
La recette ci-dessous est extraite de son livre, et c'est vraiment excellent, le mariage des saveurs est absolument parfait.
Si vous voulez vous faire plaisir ou faire plaisir à quelqu'un que vous aimez, ce livre est un très beau cadeau !


Pour 8 croûtons :
8 croûtons
3 cuillères à table ( 45 g ) de beurre
2 échalotes françaises, émincées
1 branche de romarin frais, effeuillée
2 tasses ( 240 g ) de petits champignons de Paris bien blancs entiers, ou de gros champignons coupés en deux
1/2 tasse ( 125 ml ) de bouillon de poulet
1/4 tasse ( 60 g ) de beurre froid coupé en petits cubes
Sel et poivre au moulin

Garniture :
8 tranches de saumon fumé d'environ 20 g chacune
1 champignon de paris coupé en 8 tranches
Le jus d'un citron
Poivre au moulin


Dans une poêle, faire mousser le beurre à feu moyen.
Ajouter les échalotes, le romarin et les champignons.
Faire revenir 3 à 4 minutes, en remuant régulièrement jusqu'à l'obtention d'une belle coloration blonde.
Mouiller avec le bouillon et laisser réduire à feu moyen-doux de 5 à 7 minutes, jusqu'à ce que le mélange soit presque à sec.

Mettre la préparation chaude dans le robot de cuisine et mélanger jusqu'à l'obtention d'une belle marmelade.
Ajouter les cubes de beurre froid un à un, en mélangeant sans cesse jusqu'à ce qu'ils soient complètement incorporés.
Rectifier l'assaisonnement en sel et en poivre.

Tartiner chaque croûton de marmelade.
Superposer ensuite une tanche de saumon fumé et une tranche de champignon.
Arroser d'un trait de jus de citron, poivrer et servir.
Imprimer la recette

22 septembre 2010

PURÉE DE POMMES TATIN


J'espère que vous aimez les pommes, car les publications de cette semaine risquent fort d'être majoritairement sous ce thème. C'était aussi le thème de la dernière émission de Patrice Demers " Les desserts de Patrice".
J'ai craqué sur les 3 desserts proposés et je vous présente aujourd'hui, le plus simple mais pour moi, le plus décadent. Quand j'entends " Tatin", ça sous-entend "caramel " et je suis accro au caramel.
Nous avons utilisé deux façons pour déguster cette purée de pommes Tatin : La manger directement dans le pot, à la cuillère et sur des crêpes. Les deux méthodes sont très, très efficaces !
Patrice Demers conseille de garder les pots jusqu'à deux semaines au réfrigérateur et deux mois au congélateur.....Enfin, ça, c'est si vous n'avez pas tout mangé le jour même !

1 ou 2 cuillères à soupe (de 15 à 30 ml) de sirop de maïs
1 tasse (200 g) de sucre
Eau (pour le sirop, en quantité suffisante pour couvrir le sucre dans la casserole)
¼ de tasse (60 g ) de beurre non salé
6 pommes Cortland
1 ou 2 cuillères à soupe (de 15 à 30 ml) d'eau (pour les pommes)


Préchauffer le four à 450 F ( 230 C ).

Dans une casserole, mettre le sirop de maïs, le sucre et juste assez d'eau pour couvrir le sucre.
Faire cuire à feu vif, sans brasser, jusqu'à l'obtention d'un caramel assez foncé.
Retirer du feu et ajouter le beurre puis mélanger.

Couper les pommes en quatre et enlever le coeur.
Déposer les pommes dans une poêle allant au four, verser le caramel dessus et ajouter 1 ou 2 cuillères à soupe (de 15 à 30 ml) d'eau.
Enfourner à 450 F ( 230 C ) et laisser cuire environ 30 minutes, en prenant soin de brasser toutes les 5 minutes pour favoriser une caramélisation optimale.
Les fruits sont prêts lorsqu'ils sont caramélisés uniformément et qu'ils s'écrasent facilement à la spatule.


Laisser les pommes refroidir complètement et les réduire en purée parfaitement lisse. Un peu d'eau peut être ajoutée si la purée semble trop épaisse.
Verser dans des petits pots et conserver au froid jusqu'à 2 semaines. La purée peut aussi se garder congelée pendant 2 mois.
Imprimer la recette

21 septembre 2010

MOUSSE DE MASCARPONE AUX SPÉCULOOS, POMMES CARAMÉLISÉES


Pas très loin de chez nous à St-Alphonse de Rodriguez, il y a La maison Staner, c'est une boucherie, charcuterie, boulangerie, dont la réputation n'est plus à faire, tant les produits sont de qualité. Et devinez quoi ? J'y ai trouvé des Spéculoos, des galettes fines et de la couque au miel. Et comment ça se fait que je trouve cela en région ? Parce que le patron est belge ! Même plus besoin d'aller à Montréal, dans des boutiques spécialisées, j'ai cela à deux pas de chez nous !
Après avoir grignoter une bonne partie des biscuits, je m'en suis réservée quelques-uns pour réaliser ces verrines...italo-belges avec des pommes québécoises.
Je me suis inspirée du tiramisù pour la partie crémeuse mais j'ai volontairement omis la crème fouettée.
J'ai monté mes verrines au dernier moment, car je voulais un contraste entre le frais du mascarpone et le chaud des pommes caramélisées.
C'est un dessert très simple à réaliser, avec peu d'ingrédients mais avec ces saveurs, vous en prendrez plein les papilles !


Pour 6 verrines :

250 g de mascapone
2 oeufs, blancs et jaunes séparés
1/4 tasse ( 50 g ) de sucre
10 biscuits spéculoos, écrasés

4 pommes
2 cuillères à table de beurre
3 cuillères à table de sucre

Mousse de mascarpone aux Spéculoos
Dans le bol du mélangeur, blanchir les jaunes d'oeufs jusqu'à ce que le mélange ait triplé de volume et qu'il soit clair.
Plier la préparation avec le mascarpone puis ajouter les Spéculoos émiettés.

Battre les blancs d'oeufs en neige ferme, et les plier dans la préparation de mascarpone.
Verser la préparation dans 6 verrines et placer au réfrigérateur.


Pommes caramélisées
Peler et parer les pommes, puis les couper en petits cubes.
Faire fondre le beurre dans une poêle et y faire revenir le dès de pomme, jusqu'à coloration.
Saupoudrer de sucre et laisser caraméliser en mélangeant les pommes à la cuillère de bois pour bien les enrober.
Séparer la préparation dans les verrines, sur la mousse de mascarpone au Spéculoos et déguster aussitôt.
Imprimer la recette

20 septembre 2010

BRIOCHE TRESSÉE

Philo faisait cette brioche à la machine à pain, j'ai préféré la faire au mélangeur, parce que lui, est toujours sur mon comptoir et que je n'ai pas besoin de vider mes armoires pour pouvoir y accéder.
Je voulais aussi changer le goût de la " brioche" car en deux semaines, suite aux demandes express de la Grenouille, j'ai réalisé deux fois des brioches à la cannelle. Je voulais quelque chose de plus neutre au niveau du goût pour pouvoir y tartiner ma confiture d'abricots et j'espérais qu'il en resterait un peu, pour réaliser un pouding à la brioche chocolaté.
Pour le tartinage, pas de problème mais pour la deuxième option, gros souci puisqu'en 2 jours tout a disparu. La brioche n'a pas eu le temps de rassir !
C'est vraiment une très bonne brioche, je regrette de ne pas avoir doublé la quantité afin d'en mettre au congélateur et d'en avoir ainsi, toujours un morceau sous la main.

4 et 1/2 tasses (565 g de farine)
4 jaunes d'oeufs
1/4 tasse (50 g) de sucre
2 cuillères à table de sucre vanillé maison
1 cuillère à thé de sel
220 ml de lait
1 cuillère à table de levure de boulanger déshydratée à action rapide
1/2 tasse ( 120 g ) de beurre mou en morceaux
Un jaune d'oeuf et 1 cuillère à table de crème 35 % pour la dorure
Sucre perlé pour saupoudrer


Faire tiédir le lait et ajouter la levure. Laisser pauser 10 minutes.
Dans le bol du mélangeur, muni du crochet, mettre la farine, le sucre, le sucre vanillé et le sel.
Bien mélanger, puis faire un puits au centre.
Ajouter les jaunes d'oeufs et le lait.
Actionner le mélangeur et pétrir jusqu'à ce que la préparation soit homogène.

Ajouter le beurre, un morceau à la fois et pétrir jusqu'à ce la pâte soit douce et élastique, soit environ 8 à 10 minutes.

Couvrir le bol de film alimentaire, et laisser lever 2 heures.

Sur un plan de travail fariné, partager la pâte en 3 portions égales. Les allonger en boudin puis les tresser, en prenant soin de bien rabattre les extrémités sous la tresse.
Déposer la tresse sur une plaque à biscuits, tapissée de papier parchemin, puis recouvrir le tout d'un linge propre.
Laisser lever 2 heures.

Préchauffer le four à 350 F ( 180 C ).
Mélanger le jaune d'oeuf et la crème 35 %, puis badigeonner au pinceau, la brioche.
Saupoudrer de sucre en grains.
Enfourner pour 35 à 40 minutes ou jusqu'à ce que la brioche soit bien dorée et que le dessous sonne creux quand on tapote dessous.
Imprimer la recette

17 septembre 2010

GÂTEAU AU YOGOURT ET CHIPS DE POMMES


Inspirée du magazine Cuisine Actuelle, ceci est le classique gâteau yogourt customisé par l'ajout de pommes au centre et garni de chips de pommes.
L'huile est remplacée par de la crème fraîche épaisse, ce qui donne un gâteau plus riche mais aussi, plus moelleux.
J'ai omis la fécule de maïs, la quantité me paraissant trop importante. C'est certain que cela donne des gâteaux plus légers mais ils goûtent aussi trop l'acidité.
Un beau gâteau d'automne à réaliser avec les enfants, sauf pour les chips de pommes, réservées aux parents !

4 pommes Golden Délicious
1 pot ( 150 ml ) de yogourt nature
1 pot de crème fraîche épaisse
1 pot 1/2 de sucre
3 oeufs
3 pots de farine
2 et 1/2 cuillères à thé de poudre à pâte ( levure chimique )
1/3 tasse ( 45 g ) de noix de pin
Huile pour friture
Sucre à glacer pour la finition


Préchauffer le four à 350 F ( 180 C ).
Beurrer et fariner un moule à manqué de 8 " ( 20 cm ) de diamètre. Réserver.

Vider le pot de yogourt dans un saladier. Rincez-le et séchez-le pour mesurer le reste des ingrédients.
Incorporer la crème, le sucre, les oeufs. Mélanger bien puis ajouter la farine et la poudre à pâte.

Peler, épépiner et émincer 2 pommes à la mandoline.
Verser la moitié de la pâte à gâteau dans le moule, puis ajouter les tranches de pommes.
Couvrir du restant de pâte et enfourner pour 45 à 55 minutes.


Pendant ce temps, peler les deux autres pommes.
Enlever le coeur à l'aide d'un vide-pomme et taillez-le en fines tranches à l'aide de la mandoline.
Plonger les tranches dans un bain d'huile chaude jusqu'à ce qu'elles soient dorées.
Les égoutter sur du papier absorbant.

Laisser tiédir le gâteau avant de le démouler. Laissez-le ensuite, refroidir sur une grille.
Décorer le dessus du gâteau avec des chips de pommes, parsemer de noix de pin et saupoudrer de sucre à glacer.
Imprimer la recette

16 septembre 2010

LANGUETTES DE POULET À L'ORANGE ET NOIX DE CAJOU


Nous avons énormément aimé ce petit plat vite fait, et pas seulement, parce qu'il contient mes noix préférées. Malgré que ma grenouille ait décidé qu'il n'aimait plus aucune noix parce que ses amis, à l'école, étaient allergiques, il a tout mangé ! Faut dire que je l'ai un peu baratiné en lui disant que cela s'appelait des cajous, et en omettant de prononcer le mot " noix " ! Il n'est allergique à rien du tout, je ne vais pas commencer à cuisiner en pensant aux allergies de ses copains !
Il n'en restera pas forcément pour les lunchs du lendemain, je vous conseillerai donc de doubler les quantités.

La recette est pour 4 personnes :
1 cuillère à table de fécule de maïs
3 cuillères à table de sauce soya légère
Le jus et le zeste d'une orange
2 cuillères à table d'eau
2 cuillères à thé d'huile de sésame
3 cuillères à table d'huile végétale
1 tasse ( 150 g ) de noix de cajou
sel de mer
1 et 3/4 lb ( 750 g ) poitrines de poulet sans peau, désossées et coupées en fines languettes
3 tasses ( 750 ml ) de chou bok choy , tranché finement
6 échalotes vertes tranchées
2/3 tasse (160 ml ) de bouillon de poulet


Dans un petit bol, mettre la fécule de maïs. Ajouter graduellement la sauce soya, le jus d'orange, l'eau et l'huile de sésame tout en mélangeant. Ajouter le zeste d'orange, puis réserver.

Dans une grande poêle antiadhésive, faire chauffer la moitié de l'huile à feu moyen.
Quand l'huile est bien chaude, y ajouter les noix de cajou, puis les faire griller quelques minutes jusqu'à ce qu'elles soient bien colorées.
Les retirer de la poêle avec une cuillère trouée, puis les déposer sur une double épaisseur d'essuie-tout. Les assaisonner de sel de mer et réserver.

Remettre la poêle sur l'élément à feu moyen-élevé, puis ajouter le reste de l'huile
Ajouter les languettes de poulet puis les faire revenir 5 à 6 minutes en remuant régulièrement.
Ajouter le chou bok choy, les échalotes et le bouillon, puis porter à ébullition.
Baisser le feu à moyen-doux, puis cuire 3 minutes en brassant à quelques reprises.

Mélanger le mélange de fécule de maïs puis le verser dans la poêle.
Cuire en brassant 1 à 2 minutes ou jusqu'à ce que la préparation épaississe un peu.
Retirer la poêle du feu, puis ajouter les noix de cajou.
Mélanger, puis servir immédiatement sur un lit riz blanc.
Imprimer la recette

15 septembre 2010

BISCUITS À SAVEUR DE CARAMEL ÉCOSSAIS

Si vous avez quelques problèmes d'addictions, je ne suis pas bien sure que vous devriez lire cette recette.
C'est le genre de biscuits qui fait dire à monsieur Gourmandises :" C'est bon, sans bon sens" !
Ça prend beaucoup d'importance quand on sait qu'il est plutôt salé que sucré !
J'ai pris cette recette chez Élise avec qui j'aimerais beaucoup être voisine, tant ses recettes sont appétissantes, et toujours très bonnes ( j'en ai testées beaucoup ).
Ces biscuits ne sont pas faits à partir d'un caramel écossais, mais à partir d'un beurre noisette. Le résultat fait que ça goûte le caramel écossais ! La magie de la cuisine !
La texture est presque identique à un amaretti : un petit biscuit sec et croquant, mais dans la bouche, il est tout fondant !
Personnellement, c'est la première fois que je mangeais ce genre de biscuits avec ce goût si unique et si addictif !
Je vous conseille de conserver cette recette et de vous mettre une petite note, afin que vous n'oubliez pas d'en offrir à Noël, par exemple, dans vos cadeaux gourmands.


Pour 4 douzaines de biscuits environ :
2 et 1/2 tasses ( 315 g ) de farine
1/2 cuillère à thé de bicarbonate de soude
1/4 cuillère à thé de poudre à pâte ( levure chimique )
12 cuillères à table ( 3/4 tasse/180 g ) de beurre non salé, coupé en cubes
1 et 3/4 tasses ( 315 g ) de casonade
1/2 cuillère à thé de sel
1 oeuf
1 jaune d'œuf
1 cuillère à table d'extrait de vanille pure

Enrobage de sucres :
1/4 tasse ( 45 g ) de tasse de cassonade
2 cuillères à table de sucre

Sel Maldon pour saupoudrer


Préchauffer le four à 375 F ( 190 C ) et tapisser des plaques à biscuits de papier parchemin. Tamiser ensemble la farine, le bicarbonate de soude et de poudre à pâte et réserver.

Dans un bol, faire le mélange de sucres pour l'enrobage et réserver.

Mettre 10 cuillères à table ( 150 g ) de beurre dans une poêle à fond épais sur feu moyen.
Dès que le beurre prend une couleur beige et commence à sentir de noisette, l'enlever de la chaleur.
Ajouter les deux autres cuillères à table de beurre et mélanger jusqu'à ce qu'il soit fondu.

Versez le beurre noisette dans un bol du mélangeur muni de la spatule.
Ajouter la cassonade et le sel et mélanger.
Ajouter l'œuf, jaune d'oeuf et l'extrait de vanille et mélanger le tout, en raclant les côtés et le fond de la cuve au moins une fois.
Ajouter le mélange de farine en trois fois, en n'oubliant pas de racler les bord et le fond du bol.
Mélanger jusqu'à ce que la farine est incorporée. La pâte sera très épaisse.

Prenez 1/2 cuillère à table de pâte et rouler délicatement entre les mains, en forme de bille. Rouler les billes de pâte dans le mélange de sucre et déposer sur les plaques à biscuits, sans les aplatir et en les espaçant de 2" ( 5 cm ).
Saupoudrer avec un peu de sel Maldon.

Cuire pendant 10 à 12 minutes ou jusqu'à ce que les bords sont un peu dorés.
Faire attention de ne pas trop cuire. Les biscuits vous paraîtront mous, mais, même sortis du four, ils continuent de cuire car ils contiennent de la cassonade.
Laisser refroidir sur la plaque pendant une minute avant de les transférer sur une grille pour qu'ils refroidissent complètement.
Excellent avec un verre de lait pour faire trempette.
Imprimer la recette

14 septembre 2010

CREVETTES GRILLÉES AU PIED DE VENT

Dès que j'ai un bon fromage dans le réfrigérateur, c'est toujours une bonne excuse pour essayer de le cuisiner. Cela devient bien souvent un plat " de luxe " vu le prix des fromages au Québec !
Quand je suis allée chez Bourassa, j'ai trouvé du Pied-De-Vent à prix, disons, correct pour la qualité de ce fromage. C'est un fromage au lait cru et j'ai une préférence pour ce genre de fromage.
Quand j'ai cherché quoi faire avec, mis à part, le déguster avec du bon pain, je suis tombée sur une association avec des crevettes. Surprenant mais bien tentant.
Le résultat ressemble à un curry de crevettes avec une sauce très crémeuse et très goûteuse. C'est un plat qui pourrait sans problème, être servi lors de soupers un peu plus "gastronomique " !


1 cuillère à thé (5 ml) de paprika fumé
1 cuillère à thé (5 ml) de graines de cumin broyées
1 cuillère. à thé (5 ml) de graines de coriandre broyées
2 cuillères à table (30 ml) de cassonade
Zeste et jus de 1/2 citron
1 et 1/4 lb (625 g ) de crevettes crues, décortiquées
2 cuillères à table (30 ml) de beurre
2 gousses d’ail écrasées
2 oignons verts hachés finement
12 tomates cerises coupées en deux
8 tranches minces (170 grammes) de Pied-De-Vent
2 cuillères à table (30 ml) de coriandre fraîche hachée
Sel et poivre frais moulu au goût


Dans un petit bol, mélanger le paprika fumé, les graines de cumin et de coriandre, la cassonade, le sel et le poivre.
Ajouter le zeste et le jus de citron et mélanger pour former une pâte. Ajouter les crevettes à la préparation et mélanger pour bien enrober.
Réserver au réfrigérateur pour environ une heure.

Dans un poêlon, faire fondre le beurre et faire revenir les crevettes à feu vif durant 1 à 2 minutes, pour bien les colorer.
Transférer les crevettes dans un autre plat et réserver au chaud.

Dans le même poêlon, ajouter l’ail, les oignons verts et les tomates.
Faire cuire 2 à 3 minutes jusqu’à ce qu’ils soient colorés et qu’ils aient ramolli.
Remettre les crevettes dans le poêlon.
Ajouter le Pied-De-Vent et cuire quelques secondes environ, afin de le faire fondre. Garnir de coriandre fraîche.
Déclinaison: Les fromages d'ici
Imprimer la recette

13 septembre 2010

BRETZELS À LA BIÈRE

Nous sommes des adeptes de cuisine à la bière, et le phénomène s'est amplifié depuis que nous sommes allés bruncher chez Martin Picard à son fameux brunch McAuslan.
Je l'utilise aussi bien dans des mijotés, que pour des sauces ou des pâtes à crêpes. Selon la sorte de bière utilisée, les arômes et le goût des recettes sont vraiment différents.
Pour faire ces bretzels, j'ai utilisé la Griffon, une rousse au goût de noisette.
Ils sont très moelleux et on sent bien le goût de la bière même si la quantité dans la confection de la pâte n'est pas énorme.
Si vous aimez la cuisine à la bière, je ne peux que vous conseiller, un livre que j'ai acheté, il y a un moment déjà, mais qui est devenu une référence : Cuisiner avec les bières :Le guide du Gourmet. Non seulement, vous aurez beaucoup de bonnes recettes, mais on vous explique toutes les sortes de bières et leurs utilisations !

Pâte :
1/2 tasse ( 125 ml ) de lait
1 et 1/2 cuillères à thé de levure de boulanger lyophilisée à action rapide
4 tasses ( 500 g ) de farine,
2 cuillères à thé de sel
3 cuillères à table de beurre fondu et tempéré
1/2 tasse ( 125 ml ) de bière rousse ou brune,

Pour le bain
4 tasses ( 1 litre) d'eau
2 cuillères à thé de sel
1 et 1/2 cuillères à table de bicarbonate de sodium

Beure fondu pour la finition


Tiédir le lait jusqu'à ce qu'il soit à 110 F (43 C ).
Verser le lait dans le bol du mélangeur, muni du crochet, et saupoudrer la levure.
Laisser la levure ramollir, environ 2 minutes et incorporer 1 tasse ( 125 g ) de farine avec une cuillère en bois.
Incorporer le beurre et la bière au mélange.
Ajouter le restant de farine et le sel fin pour obtenir une pâte collante.

Pétrir jusqu'à ce que la pâte soit douce et élastique, et qu'elle ne colle plus aux doigts, soit 5 à 8 minutes.
Façonner la pâte en boule dans un bol légèrement huilé et recouvert de film alimentaire.
Laisser lever dans un endroit chaud jusqu'à ce qu'elle double de volume, environ 1 heure.

Préchauffer le four à 425 F ( 210 C ).
Tapisser une grande plaque à pâtisserie de papier parchemin
Dégonfler la pâte d'un coup de poing, puis la déposer sur une surface légèrement farinée.
Diviser la pâte en 6 morceaux égaux.
Rouler et étirer chaque morceau avec la paume de vos mains dans une corde de 30" ( 75 cm ).

Former chaque corde en forme de bretzel....On commence par former un U, puis on vrille une fois les deux extrémités, et on rabat les deux pointes sur l'arrondi du U.*
*Note : Vous pouvez les former aussi après le pochage, J'ai essayé les deux façons et je préfère pocher la corde de pâte et former le bretzel ensuite, mais c'est selon la dextérité de chacun.

Faire chauffer l'eau, le sel et le bicarbonate de soude. L'eau ne doit pas bouillir et doit être juste frémissante.
Pocher les bretzels 20 secondes dans l'eau et les placer sur les plaques de cuisson préparées.
Vous devrez replacer correctement les bretzels dans leur forme originale.
Enfourner pour 10 à 12 minutes.
Les badigeonner de beurre fondu à la sortie du four.
Imprimer la recette

10 septembre 2010

CRANACHAN AUX BLEUETS


En Écosse, on prépare le cranachan avec une crème double. Cela doit être très bon au goût, mais assurément pas très bon pour la ligne.
Julie Andrieu proposait une version " plus saine et zen ", je l'ai adaptée à nos mesures et à nos produits.
Ce qui m'a tout d'abord intéressée dans la recette, c'est le fait de caraméliser l'avoine. J'adore l'avoine et le caramel, ça ne pouvait être, que bon !
C'est un dessert que j'ai beaucoup apprécié, surtout avec la canicule que nous avons eue la semaine dernière. Je n'ai même pas honte de dire que j'en ai fait mon dîner !
Ce n'est pas trop sucré, et ça reste assez santé !

1 tasse ( 90 g ) de flocons d'avoine
2 cuillères à table de sucre de canne
1 tasse ( 250 ml ) de fromage blanc de style quark ou Damablanc
1/2 tasse ( 125 ml ) de crème 35 %
3 cuillères à table de miel
300 g de bleuets frais
1 cuillère à thé de cannelle en poudre
2 cuillères à table de whisky


Versez la crème dans un saladier et entreposez 10 min au congélateur.
Pendant ce temps, faites revenir les flocons d'avoine avec le sucre de canne dans une poêle jusqu’à ce qu’il caramélise.
Réserver une petite poignée de bleuets pour la finition.
Faites chauffer le reste des bleuets 30 secondes à feu vif dans une casserole avec la cannelle.

Montez la crème au fouet. Quand elle est bien ferme, ajoutez le jus rendu par les fruits,
le whisky, le miel et le fromage blanc.

Dans 4 verrines, verser une couche de crème, une couche de fruits, une couche d'avoine caramélisée .
Renouveler l'opération une fois.
Ajouter quelques bleuets frais sur le dessus et réserver au frais pendant au moins 1 heure.
Imprimer la recette

09 septembre 2010

BOULETTES DE THON À LA POMME DE TERRE -RÉSULTAT DU CONCOURS

Cette recette de boulettes est tirée du livre "Boite à lunch pour enfants ",et je dois dire que je me suis autant régalée que ma grenouille ! C'est tellement simple à faire en plus. Vous n'aurez pas l'excuse d'être prises au dépourvu, car on a généralement tous ces ingrédients dans nos armoires et ces ingrédients ne coûtent presque rien.

Je suis certaine que vous piaffez d'impatience, pour savoir qui est le gagnant du même livre :
La gagnante est Dominique ! Toutes mes félicitations et un énorme merci à tous ceux qui ont participé !



Pour une vingtaine de boulettes
2 tasses ( 50 ml ) de pommes de terres, pelées et coupées en cubes
1 boite ( 170 g ) de thon en morceaux
1 petit oignon haché finement
1/2 tasse ( 125 ml ) de chapelure
1 cuillère à table d'huile d'olive
1/2 cuillère à thé de curry en poudre
Sel et poivre au goût
Huile végétale pour friture


Dans une grande casserole, faire cuire les pommes de terre dans une grande quantité d'eau bouillante et salée.
Égoutter et déposer dans un bol et écraser à la fourchette.

Ajouter le reste des ingrédients, sauf l'huile végétale et bien mélanger.
Façonner des boulettes bien compactes de la taille de votre choix.

Dans une poêle, à feu élevé, faire chauffer une bonne quantité d'huile végétale.
Quand l'huile est très chaude, plonger les boulettes et les faire bien dorer.
Le temps de cuisson varie entre 7 et 10 minutes,
Déposer les boulettes sur de l'essuie-tout pour enlever l'excédent d'huile.

Manger chaud ou froid. Servir accompagné de tzatziki, de salsa ou de trempette de votre choix.
Pour une version plus légère, cuire les boulettes au four sur une plaque à biscuits légèrement huilée.
Imprimer la recette

08 septembre 2010

GAUFRES PAIN D'ÉPICES

En une nuit, nous sommes passés des températures tropicales aux températures du mois de novembre. Méchant choc thermique ! Du coup, ça donne juste le goût de rester en pyjama, emmitouflés sous les couvertures et de manger des petites choses qui réchauffent le corps et l'esprit !
Des gaufres au goût de pain d'épices, super moelleuses et tellement parfumées.
Je les ai servies avec du yogourt nature et de la gelée de pommes.

N'oubliez pas que vous n'avez plus que jusqu'à ce matin 9 heures, pour déposer vos réponses afin de gagner le livre "Boite à lunch pour enfants".
Le ou la gagnant(e) sera annoncé(e) dans mon billet de jeudi 9 septembre.

Pour environ une douzaine de gaufres :

2 tasses ( 250 g ) de farine non blanchie
1/4 tasse ( 50 g ) de sucre
1 cuillère à thé de poudre à pâte ( levure chimique )
1 cuillère à thé de bicarbonate de sodium
1/2 cuillère à thé de sel
1 et 1/2 cuillères à thé de cannelle moulue
1 cuillère à thé de gingembre moulu
1/2 cuillère à thé de cardamome moulue
1/4 cuillère à thé de clou de girofle moulu
4 gros oeufs
6 cuillères à table ( 90 g ) de beurre fondu et tempéré
1 tasse ( 250 ml ) de lait
1/2 tasse ( 125 ml ) de crème sure
3 cuillères à table de mélasse

Pour servir :
Yogourt et gelée de fruits


Combiner la farine, le sucre, le bicarbonate, la poudre à pâte, le sel et les épices dans un saladier.
Fouetter les oeufs, le beurre, le lait, la crème sure et la mélasse dans un autre saladier.

Incorporer le mélange d'oeufs dans le mélange d'ingrédients secs et fouetter jusqu'à l'obtention d'une préparation lisse et homogène.

Préchauffer le gaufrier.
Verser 1/3 tasse ( 80 ml ) de pâte dans chaque empreinte du gaufrier et cuire jusqu'à ce que les gaufres soient dorées.
Servir les gaufres bien chaudes avec du yogourt et de la gelée de fruits.
Imprimer la recette

07 septembre 2010

MUFFINS AUX POMMES

Cette recette de muffins aux pommes est un prétexte pour vous parler du superbe livre d'Anne Samson : Cuisine Locale 4 Saisons, puisque la recette en est extraite.
Le livre est de beau format et les recettes proposées sont classées par saisons avec les produits locaux disponibles.
Les recettes proposées sont simples mais gourmandes et accessibles aux cuisiniers débutants et à petits budgets !
Il vous manque un produit ? Anne Samson a pensé à inclure un tableau de substitution des produits du Québec !
Le livre est préfacé par Anne Desjardins, qui depuis longtemps, privilégie les produits locaux dans sa cuisine.
Manger local, n'est pas une mode, c'est un état d'esprit et c'est pourquoi, je ne peux que vous conseiller ce livre !

La cueillette des pommes a débuté avec 2 semaines d'avance et ça tombe plutôt bien, puisque la canicule est derrière nous et que je suis passée en mode " cuisine d'automne"!
Je ne sais, si c'est le fait que ce sont les premiers muffins aux pommes de la saison, mais je les ai adorés même s'il n'y a pas de beurre ( parce que pour moi, le beurre.....c'est du beurre ).
Ils sont extrêmement moelleux et fondants. Habituellement, on pense "cannelle et muscade", avec les pommes, mais ceux-ci sont parfumés au piment de la Jamaïque, ce qui me fait immanquablement penser que Noël, c'est pas si loin !


Pour 12 muffins :
1 et 1/2 tasses ( 200 g ) de farine non blanchie
1/2 tasse ( 70 g ) de farine de blé entier
1 tasse ( 200 g ) de cassonade
1 et 1/2 cuillères à thé de poudre à pâte ( levure chimique )
1 cuillère à thé de bicarbonate de sodium
1/2 cuillère à thé de sel
1 cuillère à thé de piment de la Jamaïque moulu

2 oeufs
1/3 tasse ( 80 ml ) d'huile de tournesol
1 tasse ( 250 ml ) de compote de pommes
1/2 tasse ( 125 ml ) de lait de soja
1 et 1/2 tasses ( 375 ml ) de pommes en cubes ( environ 1 pomme 1/2 )

2 cuillères à table de cassonade


Préchauffer le four à 375 F ( 190 C ) et préparer un moule à muffins de 12 empreintes, en le garnissant de caissettes en papier.

Combiner ensemble les 7 premiers ingrédients.

Battre les oeufs, l'huile, la compote et le lait.
Verser cette préparation sur les ingrédients secs.
Ajouter les pommes et mélanger à la fourchette juste assez pour qu'on ne voit plus d'ingrédients secs.

Verser la pâte dans les caissettes en papier et saupoudrer de cassonade.
Enfourner pour 20 à 25 minutes.
Vérifier la cuisson en insérant un cure-dent au centre, s'il en ressort propre, le muffins est cuit.

Imprimer la recette

06 septembre 2010

GALETTE AUX CHAMPIGNONS ET À LA TOMME DES JOYEUX FROMAGERS

La semaine dernière, je suis allée faire mon épicerie chez Bourassa à St-Sauveur. Les prix pratiqués sont tellement intéressants, que je fais du stock ! Vous avez pratiquement le double d'articles pour le prix habituel de l'épicerie. Le plus intéressant pour nous, c'est le prix des fromages ! Je considère que j'en connais beaucoup, mais j'en découvre de nouveaux à chacune de mes visites.
Étant amatrice de fromages de chèvres et de brebis, mon choix s'est arrêté sur la tomme des Joyeux Fromagers.

J'ai utilisé la moitié de mon morceau de fromage pour réaliser cette galette aux champignons, cuite dans une pâte levée. Quand on n'utilise de si bons produits, le résultat final, ne peut être qu'excellent !

Pâte levée:
1/3 tasse ( 80 ml ) d'eau chaude
1 cuillère à thé de levure sèche à action rapide
2 cuillères à table de sucre
1 oeuf battu
1 et 1/2 tasses ( 200 g ) de farine
3 cuillères à table de beurre mou
1/2 cuillère à thé de sel

Garniture :
1/4 tasse ( 60 g ) de beurre
2 beaux poireaux hachés finement
250 g de pleurotes hachées
200 g de champignons blancs, émincés
200 g de champignons café, émincés
3 gousses d'ail hachées
1/2 tasse ( 125 ml ) de crème 35 %
1 cuillère à table de sauce soja
1 tasse ( 220 g ) de tomme des Joyeux Fromagers
1 cuillère à table de persil haché
Sel et poivre au goût

Finition :
1 jaune d'oeuf
2 cuillères à table de crème 35 %


Pâte levée:
Verser l'eau dans un bol et incorporer la levure sèche et le sucre en remuant jusqu'à ce que le tout soit dissous.
Laisser reposer jusqu'à l'obtention d'une préparation mousseuse ( environ 10 minutes ).

Dans le bol du mélangeur, muni du crochet, mettre la farine, le sel, l'oeuf et le beurre.
Mélanger doucement, puis ajouter la préparation de levure.
Pétrir environ 8 minutes ou jusqu'à ce que la pâte soit lisse sans être collante.
Couvrir le bol de film alimentaire et laisser lever 1 heure ou jusqu'à ce que la pâte soit légèrement levée.

La garniture:
Fondre 2 cuillères à table de beurre dans une grande poêle, à feu moyen.
Ajouter les poireaux et faire revenir jusqu'à ce qu'ils soient tendres, soit environ 3 minutes.
Retirer les poireaux de la poêle et réserver.
Ajouter le reste de beurre dans la poêle et ajouter les pleurotes, les champignons blancs, les champignons café et l'ail.
Faire revenir le tout, jusqu'à ce que les champignons soient tendres.
Remettre les poireaux dans la poêle et ajouter la crème et la sauce soja.
Porter à ébullition et faire bouillir 30 secondes.
Retirer du feu, ajouter le fromage et le persil. Bien mélanger et ajouter l'assaisonnement au besoin. Laisser refroidir.

Préchauffer le four à 400 F ( 200 C ).
Abaisser la pâte sur le plan de travail fariné en un cercle de 14 " (35 cm ).
Déposer la pâte sur une plaque à biscuits tapissée de papier parchemin.
Étaler également le mélange de poireaux et de champignons sur la pâte en laissant une bordure de1 " ( 2,5 cm ).
Plier la pâte en la rabattant sur les légumes, pour former une bordure.

Mélanger le jaune d'oeuf et la crème 35 %, puis badigeonner la pâte avec le mélange.
Enfourner 20 à 25 minutes ou jusqu'à ce que la pâte soit dorée et que la garniture soit bien chaude.
Imprimer la recette

03 septembre 2010

LE FRAISÉRABLIER

Hier, je vous annonçais qu'aujourd'hui, je passerais aux choses sérieuses.
Voici donc le super gâteau d'anniversaire que j'ai imaginé pour mon beau-papa ! Je l'ai longuement cogité car je le voulais dans les goûts de mon beau-papa qui adore les fruits rouges et le sirop d'érable, je le voulais léger et qu'il fasse "gâteau d'anniversaire".
Techniquement, il n'y a rien de compliqué mais il a fallu penser à de petits détails, comme la taille des moules :
Je l'ai monté dans un moule à charnière plus grand que mes génoises, car le gâteau roulé, entourant le gâteau, diminuait le diamètre du remplissage...et ça ne me tentait pas de devoir retailler des génoises rondes.
Le défi de la soirée était aussi de trouver un nom à ce gâteau sans que ce soit un titre à rallonge. le "fraisérablier" définit assez bien ce que peut contenir le gâteau.
Je peux vous assurer que tout le monde à beaucoup aimer ce dessert, mon beau-papa le premier, qui était assez touché que ce soit fait juste pour lui !
De l'avis de tous ceux qui l'ont goûté, le gâteau est très léger et goûte beaucoup le sirop d'érable.


Pour 16 personnes :
Croûte :
2 tasses ( 500 ml ) de chapelure Graham
1/2 tasse ( 120 g ) de beurre fondu

Gâteau roulé et les deux génoises ( Recette à réaliser 2 fois )
1 tasse ( 125 g )de farine
2 cuillères à thé de poudre à pâte ( levure chimique )
1/2 cuillère à thé de sel
3 oeufs
1 tasse ( 200 g )de sucre
1/4 tasse ( 60 ml ) d'eau froide
1 cuillère à thé d'extrait de vanille

1 tasse ( 250 ml ) de confiture de fraises à l'érable

Mousse à l'érable :
2 enveloppes ( 14 g ou 7 feuilles ) de gélatine sans saveur
2 tasses ( 500 ml ) de sirop d'érable
6 oeufs (jaunes et blancs séparés)
2 tasse ( 500 ml ) de crème 35 %

Finition :
250 g de fraises tranchées
2 cuillères à table de gelée de pommes, fondue


Croûte :
Mélanger la chapelure de biscuits Graham et le beurre.
Presser dans le fond d'un moule à charnière de 10,5 " (26 cm ) et réfrigérer.


Biscuit roulé et les deux génoises :
Préchauffer le four à 375 F ( 190 C ).
Beurrer une plaque à biscuits de 10" x 15" ( 25 cm x 32,5 cm ) et la tapisser de papier parchemin. Beurrer le papier parchemin.

Combiner la farine, la poudre à pâte et le sel. Réserver.

Dans le bol du mélangeur, blanchir les oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange ait doublé de volume, et qu'il soit pâle et léger.
Ajouter l'eau et la vanille et bien mélanger.
Ajouter les ingrédients secs et mélanger à faible vitesse.

Étendre la pâte dans le moule préparé et enfourner pour 12 à 15 minutes.

Sur le plan de travail, étendre un torchon et le saupoudrer de sucre.
Renverser le gâteau sur le torchon, enlever le papier parchemin et rouler le gâteau, en incluant le torchon, en commençant par le bord le plus petit.
Laisser complètement refroidir sur une grille.

Une fois le gâteau refroidi, le dérouler délicatement.
Étendre la confiture, puis le rouler de nouveau.
Envelopper le gâteau dans du film alimentaire et le réfrigérer le temps de préparer toutes les autres parties du gâteau.

Pour les deux génoises :
Refaire la même recette, puis la séparer équitablement dans 2 moules à charnières de 9 " ( 23 cm ) dont les fonds auront été tapissés de papier parchemin.
Cuisson à 375 F ( 190 C ) pendant 12 à 15 minutes.
Démouler et laisser refroidir sur des grilles.


Mousse à 'érable :
Prélever 1/2 tasse ( 125 ml) de sirop d'érable sur la quantité initiale et y faire gonfler la gélatine.
Dans le bol en inox d'un bain-marie, mettre le restant de sirop d'érable et les jaunes d'oeufs.

Cuire jusqu'à 180F ( 82 C ) tout en fouettant constamment.
La crème va s'alléger et devenir moussante puis les bulles vont devenir plus grosses en atteignant 180F ( 82 C ).
Le mélange sera épais et le fouet laissera une trace.

Retirer du feu, ajouter la gélatine qui aura été au préalable, fondue 30 seconde au micro-ondes et mélanger pour bien dissoudre.
Réfrigérer la préparation au moins 30 minutes.

Battre les blancs d'oeufs en neige ferme et les incorporer au sabayon à l'érable.
Fouetter la crème 35 % et l'incorporer également.
Réfrigérer la préparation 2 heures.


Montage du gâteau :
Découper le gâteau roulé en tranches de 1/2 " ( 1 cm ).
Reprendre le moule à charnière de 10,5 " ( 26 cm ) où se trouve déjà la croûte Graham.
Déposer les tranches de gâteau roulé, en les faisant adhérer à la parois.

Mettre la moitié de la mousse à l'érable et lisser à la spatule.
Déposer délicatement une des deux génoises et appuyer légèrement avec la paume de la main.
Renouveler l'opération en terminant par la deuxième génoise.

Recouvrir la dernière génoise, de fraises tranchées et les badigeonner de gelée de pommes fondu.
Réfrigérer le gâteau au moins 6 heures.
Au moment de servir, desserrer la charnière du moule, enlever le tour et placer le gâteau sur un plat de service.
Ne reste plus qu'à déguster.
Imprimer la recette