31 mai 2011

DANS L'ESPRIT D'UNE TROPÉZIENNE AU CHOCOLAT BLANC


Avant de m'acheter un livre, je le prends à ma bibliothèque afin de savoir si l'achat est judicieux et si j'essaierai plus de 3 recettes. Ce qui est le cas avec l'Encyclopédie du chocolat. C'est vraiment un très beau bouquin avec des recettes de qualité.
Pour mon premier essai, j'ai réalisé cette tropézienne qui est garnie d'une ganache montée au  chocolat blanc et parfumée légèrement à l'eau de fleur d'oranger. Un comble puisque je n'ai encore jamais fait de vraie tropézienne, toutefois, j'en ai mangées des très bonnes.
Celle-ci est différente car la garniture est très légère et bien parfumée sans toutefois, tomber sur le coeur.
La brioche est à elle seule, incroyable. Je pense même garder cette recette comme base pour d'autres desserts briochés.

Pour 8 personnes :
Pâte à brioche :
25 ml de lait 3,25 %
6 g de levure  de boulanger fraîche
1 et 2/3 tasses (250 g) de farine
2 cuillères à table (25 g) de sucre
1 cuillère à thé (5 ml) de sel
3 oeufs entiers + 1 jaune d'oeuf pour dorer
150 ml (150 g) de beurre doux à température ambiante, coupé en cubes

Sucre en grains

Sirop :
50 ml d'eau
1/4 tasse (50 g) de sucre
1 cuillère à thé (5 ml) d'eau de fleur d'oranger

Ganache montée ivoire/fleur d'oranger :
160 g de chocolat blanc
110 g + 270 g de crème 35 %
1 cuillère à thé (5 ml) d'eau de fleur d'oranger



Pâte à brioche :
Faire tiédir le lait et délayer la levure.
Dans le bol du batteur sur socle, muni du crochet, verser la farine, le sucre, le sel, le mélange lait/levure et les 3 oeufs.
Pétrir à vitesse moyenne pendant 15 minutes, ou jusqu'à ce que la pâte se décolle du bol.
Incorporer progressivement le beurre en cubes et mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène.
Couvrir le bol d'un linge humide et laisser doubler de volume ( environ 2 heures).

Appuyer sur la pâte pour la dégazer et réserver 1 heure au réfrigérateur.
Sur une plaque de cuisson tapissée d'un tapis de silicone ou de papier parchemin et déposer un cercle à pâtisserie de 9 po (23 cm).
Déposer la pâte à brioche à l'intérieur du cercle, et façonner la pâte à brioche, de manière à ce qu'elle soit de forme égale.
Couvrir d'un linge et laisser lever 1h30.
Préchauffer le four à 350 F (180 C).
Enlever le cercle à pâtisserie, puis badigeonner avec le jaune d'oeuf battu.
Saupoudrer de sucre en grains et enfourner pour 25 minutes.
Laisser refroidir et couper dans l'épaisseur en deux parties.

Sirop :
Dans une casserole, porter à ébullition l'eau, le sucre et ajouter l'eau de fleur d'oranger.
Enlever du feu au premier bouillon.



Ganache montée ivoire/fleur d'oranger :
À préparer 3 heures auparavant ou idéalement la veille.
Hacher le chocolat et faites-le fondre doucement au bain-marie.
Dans une casserole, chauffer 110 g de crème 35 %.
Verser lentement un tiers de crème bouillante sur le chocolat fondu.
À l'aide d'une maryse, mélanger énergiquement en décrivant un noyau élastique et brillant.
Incorporer alors le deuxième tiers, puis incorporer le troisième tiers selon la même méthode.
Ajouter les 270 g de crème 35 % froide à la ganache ainsi que la l'eau de fleur d'oranger.
Couvrir de film alimentaire, en le faisant toucher à la ganache.
Réserver au minimum 3 heures au réfrigérateur.

Montage :
À l'aide d'un pinceau, imbiber généreusement le sirop les disques de brioche.
Fouetter la ganache jusqu'à l'obtention d'une crème ontueuse.
À l'aide d'une poche à pâtisserie, garnir le fond de brioche de ganache montée.
Couvrir avec le deuxième disque de pâte.
Couper en pointes en déguster.
Imprimer la recette

30 mai 2011

MIJOTÉ DE PORC AU CARAMEL DE COCO ET RÉSULTAT DU CONCOURS HAMBURGERS


Après avoir finalement obtenu tous les votes de ma gang de gars pour le concours hamburgers, je peux vous annoncer le hamburger gagnant ! Les scores étaient serrés et je vous annoncerai donc le trio de tête :
En 3ème position : 12-Vibi avec des Slidders au poulet croustillant à la tex-mex, salsa de maïs grillée et mayonnaise à l'avocat avec 9 points
En deuxième position : 9-Maya avec des Hamburgers triple épicés avec 11 points

Et le gagnant est.......03-Gourmetronik avec un Burger de bison, chile con queso à la Corona avec 12 points

Félicitations ! Bravo et merci à tous de vos participations !

Attention recette coup de coeur ! Et ce n'est pas seulement dû au fait que cette recette est plus qu'excellente, c'est aussi parce que cette recette est d'une facilité déconcertante.
J'aime les recettes simplistes de préparation et dont le résultat est au delà de mes attentes. Je savais aux vues des ingrédients, que ce serait bon, mais je n'imaginais pas cette texture, cette couleur, ces saveurs.
Il faut juste bien dorer les morceaux de viande, y ajouter les autres ingrédients et on laisse confire.
S'il y a quelque chose d'un peu plus complexe dans la recette, ce serait peut être de faire un caramel, mais même cela, je connais peu de monde incapable de faire un caramel.
C'est une recette à essayer absolument et vous craquerez pour ce plat autant que moi !


Pour 4 à 6 personnes :
1 kg de cubes de porc à mijoter
2 cuillères à table d'huile
1 boite ( 400 ml) de lait de coco
2 cuillères à table (30 ml) de sauce soja
1 cuillère à table (15 ml) de gingembre frais râpé
2 gousses d'ail broyées
1/2 cuillère à thé (2,5 ml) de piment de Cayenne
6 cuillères à table (75 g) de sucre
Le jus d'un citron
Coriandre fraîche ciselée au goût

200 g petits pois surgelés
Riz basmati


Dans une cocotte à fond épaisse, faire chauffer l'huile et faire revenir les cubes de porc jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés.
Ajoutez le lait de coco, la sauce de soja, le gingembre et l'ail, une pointe de piment.
Mélanger et couvrir d'un couvercle.
Laisser confire à feu doux pendant deux heures.

Une demi-heure avant la fin de la cuisson,  mettre le sucre dans une petite casserole et faire un caramel à sec.
Cuire jusqu'à l'obtention d'une belle couleur dorée.
Décuire le caramel avec le jus de citron,
Ajouter la préparation à la viande et poursuivre la cuisson en mélangeant de temps en temps.

Cuire le riz basmati dans de l'eau bouillante salée et 5 minutes avant la fin de la cuisson, ajouter les petits pois congelés.
Égoutter et servir avec le porc et parsemer le plat de coriandre ciselée.

(Déclinaison-Julie Andrieu-Cuisine TV)
Imprimer la recette

29 mai 2011

DESSERTS ESTIVAUX AU CHOCOLAT : LES PARTICIPATIONS


Le jeu est maintenant terminé et je suis très fière de tous les participants qui ont réalisé de si belles recettes estivales au chocolat.
Maintenant, laissez-moi quelques jours afin d'accumuler les votes de mon jury qui déterminera les 3 gagnants des tablettes de chocolat offert par  Côte d'Or.
Je suis certaine que cela prendra moins de temps que pour les deux autres jeux....le jury est exclusivement féminin !
Merci et bonne chance à tous !


























27 mai 2011

CLAFOUTIS CERISES-COCO

 

Pas de Daring Bakers ce mois-ci, ça ne me tentait pas de faire un dessert qui pour moi, n'était pas de saison.
J'ai préféré vous présenter une gourmandise vraiment extra-bonne : un clafoutis aux cerises mais dont la garniture est faite avec du lait de coco.
C'est super fondant et crémeux. Il est conseillé de ne pas dénoyauter les cerises pour 2 raisons :
La première est que le noyau va donner un petit goût à la pâte. J'ai beau chercher, je ne trouve pas forcément ce goût ; la deuxième est que si les cerises sont dénoyautées, elles vont ressortir plus de jus et les clafoutis risquent d'être plus mouillés et plus difficiles à cuire.
Quoiqu'il en soit, si vous ne dénoyautez pas les cerises, prévenez vos goûteurs afin qu'ils ne se cassent pas de dents.

Pour 6 clafoutis individuels :
3 oeufs
1/2 tasse (100 g) de sucre
2/3 tasse (100 g) de farine
1/4 tasse (60 g) de beurre fondu
200 ml de lait de coco
1 tasse (250 ml) de crème 35 %
1 cuillère à thé d'extrait de noix de coco
300 g de cerises


Préchauffer le four à 350 F (180 C).
Graisser 6 moules à tartelettes ou garnir les moules de caissettes à tartelettes. Réserver.

Fouetter les oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le sucre soit fondu.
Ajouter la farine et le beurre fondu.
Incorporer petit à petit le lait de coco et la crème en fouettant, puis ajouter l'extrait de noix de coco. Bien mélanger.
Répartir la préparation dans les moules, ainsi que les cerises non dénoyautées.
Enfourner pour 25 à 30 minutes.
Servir les clafoutis tièdes.

(Déclinaison-Cuisine Actuelle Juin 2009)
Imprimer la recette

26 mai 2011

MUFFINS AUX FRAISES ET À LA CRÈME


Cela fait un bon moment que j'ai fais ces muffins, et si je n'avais pas fait le ménage dans mes brouillons des recettes que je n'ai pas pris le temps de publier, elle vous serait passée sous le nez.
La recette est tirée de ce joli petit livre, en photo ci-dessous, dont je vous ai déjà parlé quand j'ai réalisé ces muffins tropicaux aux bananes et fruits de la passion.
Ces muffins ressemblent plus à des cupcakes pour la texture, car ils sont assez denses mais néanmoins très moelleux.
C'est une petite simple qui permet de passer un restant de fraises ou autres petits fruits.
Pour d'autres recettes faciles, rendez-vous sur le site de LMD.


Pour 12 muffins :
2 tasses (300 g) de farine
1 cuillère à table (15 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
1 pincée de sel
1/2 tasse (100 g) de sucre
1 tasse (250 ml) de fraises, coupées en morceaux
2 oeufs
1 tasse (250 ml) de crème 15%
6 cuillères à table (90 g) de beurre fondu
1 cuillère à thé d'extrait de vanille


Préchauffer le four à 400 F (200 C).
Préparer une plaque à muffins de 12 empreintes de caissettes en papier.

Dans un bol, combiner la farine, la poudre à pâte, le sel et le sucre.
Ajouter les fraises et bien enrober, ce qui évitera que les morceaux se retrouvent au fond des muffins.

Dans un autre bol, mélanger les oeufs, la crème, le beurre fondu et la vanille.
Ajouter la préparation au mélange précédent, et mélanger à la fourchette juste assez pour que la farine n'apparaisse plus.

Répartir la préparation dans les caissettes puis enfourner pour 20 minutes.
Sortir du four et laisser refroidir 5 minutes dans le four avant de transférer sur une grille jusqu'à complet refroidissement.
Imprimer la recette

25 mai 2011

TORTILLAS DE BLÉ MAISON


C'est Nathalie qui m'a fait penser que je n'avais jamais publié la recette de tortillas que je fais depuis un bon moment déjà. Je pensais que ça n'intéresserait pas grand monde ! Qui prend le temps de faire des choses aussi simples quand on les trouve à moindre coût à l'épicerie ? Nous sommes quelques unes à se donner la peine, Nathalie, Gabrielle et Mélanie entre autres !
Ça coûte quand même moins cher que les tortillas industrielles, sans compter que c'est bien meilleur. Personnellement, c'est du pur bonheur de faire des choses "maison" et cette recette prend peu de temps à réaliser
Vous pouvez gérer le sel et le gras que vous incorporez aux recettes et vous pouvez aussi adapter avec d'autres farines.

Pour 12 tortillas
2 et 3/4 tasses (400 g) de farine tout usage, + un peu pour rouler les tortillas
5 cuillères à table (75 g) de graisse végétale, de saindoux ou 2 et 1/2 cuillères à table de chaque (pour une version la plus authentique)
3/4 cuillère à thé (3,7 ml) de sel
3/4 tasse (180 ml) d'eau très chaude du robinet


Dans le robot culinaire muni de la lame, mélanger la farine et la graisse végétale (shortening-végétaline).
Pulser jusqu'à ce que la graisse végétale soit complètement incorporée. Si ce n'est pas correctement fait, les tortillas auront une texture irrégulière.
Dissoudre le sel dans l'eau et verser environ 2/3 tasse (160 ml) sur les ingrédients secs et pulser de nouveau.
Si tous les ingrédients ne sont pas bien amalgamés, ajouter le reste de liquide, un peu à la fois et pulser jusqu'à ce que la pâte ait une consistance douce et lisse.

Diviser la pâte en 12 portions et rouler chacune en boule.
Déposez-les sur une plaque, couvrir de pellicule plastique et laisser reposer au moins 30 minutes. Cela permet de détendre la pâte et de faciliter le travail au rouleau à pâtisserie.

Faire chauffer une poêle à fond épais sur feu moyen (6).

Abaisser une boule de pâte sur le plan de travail fariné pour former un disque de 7 po (17,5 cm).
Poser la tortilla dans la poêle chaude (vous devriez entendre un léger grésillement et voir la surface gonfler immédiatement).
Après 30 à 45 secondes, retourner la tortilla et cuire jusqu'à ce que l'autre côté soit doré.
Ne pas trop cuire, sinon la tortilla deviendra croustillante.
Retirer de la poêle et réserver dans un linge placé dans un endroit chaud.
Renouveler l'opération pour les autres tortillas, et les empiler les unes sur les autres au fur et à mesure de la cuisson.

(Déclinaison-The Urban Spork)
Imprimer la recette

24 mai 2011

MOUSSES MANGUE ET FRAISES EN VERRINE


Je ne dirais pas que la mangue est mon fruit préféré, mais avec d'autres fruits ou dans des salades, je l'aime bien.
En fait, c'est l'exemple parfait de l'ingrédient que je n'apprécie pas plus que cela mais que j'ai toujours au réfrigérateur et que j'incorpore à beaucoup de recettes.
Pour ces verrines, il était plus que temps, de l'utiliser, elle risquait de finir à la poubelle. Je l'ai donc associée aux fraises dans des mousses.
C'est là que le terme "mousses" prend toute sa définition : Elles sont très légères, aériennes et...mousseuses. Vous connaissez le petit bruit que fait une petite cuillère quand elle rentre en contact avec des bulles et qu'elle les éclate ? Et bien, c'est le petit bruit que vous entendrez quand vous aurez fait ces mousses.

Pour 8 verrines:
1 grosse mangue mûre (environ 250 g de chair)
250 g de fraises, lavées et équeutées
3/4 tasse (150 g) de sucre
2 cuillères à table (30 ml) de jus de citron
6 feuilles de gélatine (12 g)
4 blancs d'oeufs
2 cuillères à table (25 g) de sucre vanillé
300 ml de crème 35 %
Quartiers de fraises et feuilles de menthe pour décorer



Faites ramollir les feuilles de gélatine 10 minutes dans l'eau froide.
Peler la mangue puis la mettre en morceaux dans le robot culinaire avec la moitié du sucre.
Mixer jusqu'à l'obtention d'une purée lisse. Réserver la purée de mangue dans un saladier.

Couper les fraises en morceaux et les mettre en morceaux dans le robot culinaire avec la moitié du sucre.
Mixer jusqu'à l'obtention d'une purée lisse. Réserver la purée de fraise dans un autre saladier.

Chauffer le jus de citron dans une petite casserole, puis ajouter les feuilles de gélatine essorées et laisser fondre doucement en mélangeant.
Séparer la préparation dans chaque purée de fruits et bien mélanger.

Fouetter les blancs d'oeufs en neige ferme avec le sucre vanillé et monter la crème 35 % en chantilly.
Mettre la moitié de blancs en neige et la moitié de crème fouettée dans chaque purée de fruits et plier avec une spatule.

Répartir les mousses dans des verrines en intercalant mousse de fraise et mousse de mangue.
Décorer de quelques quartiers de fraises et de feuilles de menthe.
Imprimer la recette

23 mai 2011

GUÉDILLES DE HOMARD, MAYONNAISE À L'HUILE DE HOMARD


Chez nous, la saison du homard ne se passe pas sans qu'on ait mangé des guédilles. C'est comme notre sucre à la crème au moment de Noël. Tout le monde est fan de ce sandwich, même ma grenouille, qui pour une fois, le mange sans enlever la salade.
Je fais habituellement toujours la même recette mais cette fois-ci, inspirée par Nathalie, j'ai fait quelques modifications, mais pas des moindres.
Tout d'abord, j'ai réalisé l'huile de homard de Nathalie. Simple à réaliser, il faut s'y prendre un petit peu à l'avance car la procédure prend du temps. L'huile est superbement colorée avec un parfum assez puissant.
C'est pourquoi je n'ai pas monté ma mayonnaise juste à l'huile de homard mais avec simplement quelques cuillères.
J'ai ensuite fait ma salade de homard avec cette mayonnaise absolument fantastique.
C'est le seul plat qui me fait ça, je ne sens pas la satiété avec des guédilles devant mon nez. J'arrête d'en manger quand il n'y en a plus et je ne laisse surtout pas ma part !

Huile de homard :
3 carcasses de homard
1 tasse (250 ml) d'huile de tournesol

Mayonnaise à l'huile de homard :
1 jaune d'oeuf
1 bonne cuillère à table de moutarde Dijon
Sel et poivre
3 cuillères à table d'huile de homard
215 ml d'huile de tournesol

Guédilles :
La chair de 3 homards ( environ 1 et 1/4 lb-1 et 1/2 lb chaque )
1/2 tasse (125ml ) de céleri finement haché
2 oignons verts finement hachés
1 cuillère à table de jus de citron
1 cuillère à table de persil haché
1 tasse (250 ml) de mayonnaise à l'huile de homard
6 gros pains  à hot-dog grillés ou 8 à 10 petits
Salade émincée


Huile de homard :
Bien nettoyer les carcasse de homard.
Les étendre sur une plaque et mettre au four à 350 F (180 C) durant environ 15 minutes.
L'eau doit être évaporée et les carcasses bien sèches.
Déposer les carcasse sur une planche en bois, recouvrir d'un linge propre et à l'aide d'un rouleau à pâte, casser en petits morceaux.
Mettre le tout dans une casserole à fond épais avec l'huile et laisser infuser à feu très doux (l'huile ne doit pas bouillir) pour environ 2 heures.
Filtrer à la passoire fine et verser dans un bocal. L'huile se conserve au froid.


Mayonnaise à l'huile de homard :
Au fouet à main ou au batteur électrique, combiner le jaune d'oeuf et la moutarde de Dijon.
Saler et bien poivrer.
Tout en mélangeant, ajouter les huiles en filet, jusqu'à ce que la mayonnaise soit bien montée.
Réserver au réfrigérateur.

Guédilles :
Mélanger tous les ingrédients ensemble sauf la salade.
Séparer le mélange pour remplir les pains à hot-dog grillés.
Garnir de salade et déguster.
Imprimer la recette

22 mai 2011

CONCOURS HAMBURGERS : LES PARTICIPATIONS


Le jeu est maintenant terminé et je tiens à remercier tous les participants qui ont proposé des hamburgers vraiment géniaux !
Ma gang de gars va désormais devoir voter, et je suis bien contente de ne pas avoir à le faire car le choix va être très difficile !
Je sais que la température ne s'y prêtait pas trop ces dernières semaines, mais il ne vous reste qu'une semaine pour participer au concours barbecue.
Merci beaucoup à tous !























12-Vibi avec des Slidders au poulet croustillant à la tex-mex, salsa de maïs grillée et mayonnaise à l'avocat