31 octobre 2011

CUPCAKES "CHAPEAU DE SORCIÈRE"


 Cette année, les enfants ont le droit d'apporter à l'école bonbons et gourmandises pour fêter l'Halloween.
Je me suis donc éclatée à cuisiner un dessert, en m'inspirant des cupcakes vus sur le site de Ricardo.
Il m'en fallait 2 douzaines et la décoration, étant assez longue, j'ai utilisé une préparation à gâteau au chocolat "Devil's Food Cake" de Betty Crocker.
Cette préparation est excellente et elle donne 24 cupcakes moelleux et très chocolatés.
Le plus difficile à réaliser dans ces cupcakes est le bandeau et la boucle de chapeau. Ça ne tient pas beaucoup, et la réglisse casse facilement. La prochaine fois, je les ferai avec du glaçage.
Je n'ai pas encore de verdict, car je leur apporte les cupcakes tout à l'heure, mais je pense que ça va faire une bonne surprise.
Joyeuse Halloween à tous !


Vous attendiez tous les résultats du concours du meilleur gâteau au chocolat. C'est chose faite grâce à Joël qui a fait la comptabilité. Merci Joël !

En 4éme position avec : 35 points : Karine
En 3ème position avec 41 points : Nathalie
En seconde position avec 60 points :Lilipuce

Et pour la première place avec 68 points : Isabelle D qui gagne le beau livre Chocolat  paru chez  Groupe Modus.
Bravo Isabelle et bravo à toutes, vos gâteaux au chocolat étaient splendides.

Pour 24 cupcakes :
1 mélange à gâteau au chocolat "Devil's Food Cake" de Betty Crocker
1 et 1/4 tasses (310 ml) de lait
1/2 tasse (125 ml) d'huile neutre
3 oeufs

Glaçage :
4 et 1/2 tasses (675 g) de sucre à glacer
1 et 1/2 tasses (375 g) de beurre à température ambiante
1/4 tasse (60 ml) de crème 35 %
2 cuillères à thé (10 ml) d'extrait pur d'orange
Colorant alimentaire en poudre, orange

Décoration
24 mini-cornets en gaufrettes
10 oz (300 g) de pépites de chocolat
Réglisse verte
Réglisse brune ou noire


Cupcakes :
Préchauffer le four à 325 F (160 C).
Chemiser deux plaques de muffins (24 empreintes) de caissettes en papier. Réserver.
Combiner le mélange à gâteau, le lait, l'huile et les oeufs dans le bol du mélangeur sur socle, muni du gros fouet et battre 30 secondes à faible régime.
Continuer à battre à régime moyen en raclant les parois de temps en temps.
Répartir la préparation dans les caissettes préparées et enfourner pour 20 minutes.
Sortir du four et laisser tiédir 10 minutes dans les moules avant de transférer sur des grilles jusqu'à complet refroidissement.

Glaçage:
Dans un bol, combiner tous les ingrédients, et battre au fouet jusqu'à ce que le mélange soit crémeux et homogène.
Mettre la préparation dans une poche à pâtisserie munie d'un embout cannelé, et glacer les petits gâteaux au chocolat.


Chapeau de sorcière :
Fondre le chocolat dans un bain-marie.
Chemiser des plaques à biscuits de tapis de silicone ou de papier parchemin.
Avec un pinceau, badigeonner de chocolat fondu l'extérieur des mini-cornets. Déposez-les sur les plaques à biscuits préparées.
Réfrigérer jusqu'à ce que le chocolat soit figé.

Sur les autres plaques à biscuits préparées, verser une cuillère à café de chocolat fondu (remettre sur le bain-marie si nécessaire) et façonner des disques d'environ 2po (5 cm) avec le dos de la cuillère.
Déposer un mini-cornet au centre de chaque disque, avant que celui-ci ne fige.
Remettre au réfrigérateur jusqu'à les chapeaux soient bien figés.

Couper la réglisse verte en un cordon un peu plus long que le diamètre des mini-cornets, puis le relier avec un morceau de réglisse marron ou noire.
Déposer la réglisse sur les chapeaux, puis déposer ceux-ci sur les cupcakes.
Réfrigérer jusqu'au service.

30 octobre 2011

4 NOUVEAUX LIVRES DANS MA BIBLIOTHÈQUE


Jean-François Plante récidive dans la gourmandise avec Bistro Bistro, un livre magnifique avec des recettes qui le sont toutes autant.
Le livre est paru aux Éditions de l'Homme le 12 Octobre 2011, il contient 240 pages et est vendu au prix de 34,95 $. Un livre à s'offrir et offrir.


Louise Gagnon est chroniqueuse culinaire pour le magazine Châtelaine. Elle propose 75 recettes dans Sous le charme des courges et des citrouilles paru aux Éditions de l'Homme le 28 septembre 2011.
Je n'aime pas les citrouilles mais j'aime certaines courges et c'est un beau livre à avoir surtout si, comme moi, vous manquez d'idées pour accommoder ces légumes.
Le livre contient 208 pages et est vendu 34,95 $.

Crudessence de David Côté et Mathieu Gallant est paru aux Éditions de l'Homme le 21 Septembre 2011.
Les auteurs nous proposent de découvrir une nouvelle et délicieuse manière de faire la cuisine. Végétalienne et sans gluten, l'alimentation vivante ne comporte aucune cuisson pour obtenir des plats savoureux au fort pouvoir nutritif et détoxifiant.
Je n'ai pas encore testé les recettes, mais plusieurs sont notées pour des essais futurs.
Le livre contient 224 pages et est vendu 34,95$

Gordon Ramsay vient de sortir Les meilleurs menus de Gordon Ramsay, paru aux Éditions de l'Homme. On peut ne pas aimer le personnage mais il faut être honnête, son livre est vraiment très bien.
Il est divisé en 3 chapitres dans l'horizontal :Entrées, plats, desserts. Vous pouvez ainsi, composer un menu parmi les 140 000 possibilités.
Vous avez des thèmes comme l'hiver, l'automne, l'Asie, l'Inde etc...Les recettes sont simples et très accessibles aux niveaux facilité et $$.
Le livre contient 240 pages et est vendu 34,95 $.

28 octobre 2011

BISCUITS ÉPICÉS AUX BEURRE NOISETTE, PÉPITES DE CHOCOLAT ET DE CARAMEL


Ça faisait super longtemps que je n'avais pas fait de biscuits à la maison, et on a bien su me le faire remarquer.
Je suis donc allée sur Knapkins pour mes recherches et j'ai trouvé mon bonheur chez Evil Shenanigans. Ce que j'aime chez Knapkins, c'est que les photos font peut être moins professionnelles que chez Foodgawker, mais, au moins, on ne risque pas de passer à côté de superbes recettes.
Pour en revenir aux biscuits, c'est ce que j'appelle un énorme coup de coeur. Et quand je vois comment  le contenu de la jarre à biscuits descend, c'est que je ne suis pas seule à adorer ces biscuits.
Ils sont avant tout, très goûteux et il ne pourrait en être autrement puisqu'ils sont fait à base de beurre noisette et d'épices.
Vous ne retrouverez pas de pépites de caramel dans ces biscuits, elles auront fondu mais apporteront une texture "chewy" (désolée, je n'ai pas le terme en français) mais comme moelleux-élastique.
Ces biscuits vont assurément se retrouver dans mes paniers de Noël, et je suis certaine, dans les vôtres aussi.




 Pour 4 douzaines 1/2 de biscuits
1 tasse (250 g) de beurre

3/4 tasse (150 g) de sucre
3/4 tasse (150 g) de cassonade
2 oeufs
2 cuillères à thé (10 ml) d'extrait pur de vanille
2 et 1/2 tasses (375 g) de farine
1 cuillère à thé (5 ml) de bicarbonate de sodium
2 pincées de sel
2 pincées de cannelle en poudre
1 pincée d'All Spice
1 pincée de muscade râpée
1 pincée de clou de girofle moulu
1/2 tasse (75 g) de pépites Skor ( ou toffee en petits morceaux)
1 tasse (150 g) de pépites de chocolat


Préchauffer le four à 350 F (180 C).
Chemiser deux plaques à pâtisserie de papier parchemin et réserver.

Dans une casserole, fondre le beurre jusqu'à ce qu'il soit couleur caramel clair et jusqu'à ce qu'il sente la noisette. Attention toutefois, de ne pas le brûler.

Dans le bol du mélanger sur socle, mettre le sucre et la cassonade, puis ajouter le beurre noisette.
Mélanger à l'aide du fouet plat jusqu'à consistance homogène.
Ajouter les oeufs, un à la fois et continuer de battre entre chaque addition, puis ajouter l'extrait de vanille.
Dans un bol, combiner le reste des ingrédients puis les ajouter au précédent mélange.
Battre à vitesse réduite jusqu'à ce que le mélange soit homogène.

À l'aide d'une cuillère, prélever de la pâte et façonner des boules de pâte, grosses comme une noix (environ 15 ml), puis déposez-les sur les plaques à biscuits préparées, en les espaçant de 2 po (5 cm).

Enfourner les biscuits pour 10 minutes.
Laisser pauser 2 minutes avant de transférer les biscuits sur une grille jusqu'à complet refroidissement.
Imprimer la recette

27 octobre 2011

TAJINE DE POULET AUX POIS CHICHES


Exceptionnellement, je n'ai pas utilisé mon tajine pour cuisiner ce plat, pour la simple et bonne raison, que la viande et la garniture ne rentraient pas dedans. Je me suis servie d'une grande sauteuse, et honnêtement, je n'ai pas vu de différence de goût.
Chez nous, c'est le genre de plat qui fait fureur et quand j'en fais, j'espère toujours qu'il y en ait pour deux soupers, car plus c'est réchauffé, meilleur, c'est.
Il n'y a rien de piquant dans ce genre de plat, et si vous voulez faire découvrir les épices aux enfants, je pense que la cuisine d'Afrique du Nord est parfaite pour cela sans compter que c'est un plaisir de cuisiner ce plat, ça sent tellement bon à la maison.


Pour 6 personnes :
2 gousses d'ail hachées
1 cuillère à thé (5 ml) de paprika
1 cuillère à thé (5 ml) de ras el hanout
1 cuillère à thé (5 ml) de cannelle
1 cuillère à thé (5 ml) de cumin
1 cuillère à thé (5 ml) de safran
1/2 cuillère à thé (2,5 ml) de gingembre en poudre
1 citron pelé à vif et coupé en morceaux
3 cuillères à table (45 ml) de miel

6 cuisses de poulet
Un peu d'huile d'olive

1 gros oignons coupé en rondelles
3 tasses (750 ml) de bouillon de poulet

Une grosse poignée de raisins secs
1 boîte de pois chiches
Sel et poivre


Dans un bol mélanger les épices et les gousses d'ail hachées.
Dans un autre bol, mélanger le citron et le miel.

Dans une grande cocotte,  dorer les cuisses de poulet dans un peu d'huile d'olive.

Lorsque le poulet est bien doré, le retirer de la cocotte et remplacer par l'oignon (si nécessaire ajouter un peu d'huile d'olive).

Quand les oignons sont dorés, remettre les cuisses de poulet dans la cocotte, puis le mélange d'épices, le mélange citron-miel et arroser avec le bouillon jusqu'à bien couvrir les cuisses.

Ajouter les raisins et les pois chiches égouttés et rincés, saler, poivrer.
Porter à ébullition puis, baisser le feu et laisser mijoter environ 45 minutes.

Servir avec de la semoule moyenne.
Imprimer la recette

26 octobre 2011

MUFFINS AUX BANANES ET À L'AVOINE


Je suis toujours dans les travaux de salles de bain, et je ne peux pas tellement aider monsieur Gourmandises, mis à part, le nettoyage et occuper Ian pour éviter qu'il aille traîner dans la poussière de plâtre (et en mettre partout dans la maison).
Nous avons donc cuisiné et fait des savons. Il voulait faire des muffins "tout seul", il lui fallait donc une recette facile mais avec des ingrédients qu'il aime.
Au départ, nous sommes allés voir sur Vivre Délicieusement, les recettes pour enfants, mais il a préféré s'arrêter sur son premier choix, et ça m'arrangeait car j'avais des bananes bien mûres qui ne demandaient qu'à être cuisinées.
Il a donc tout fait de A à W, pour la cuisson, je m'en suis occupée.
Les muffins sont, bien entendu, bien meilleurs que ceux que je faits habituellement, mais c'est vrai qu'ils sont moelleux et bien goûteux avec leur petite pointe de cannelle.

Pour 18 muffins:
1 tasse (90 g) de flocons d'avoine à cuisson rapide
1 tasse (250 ml) de lait tiède
1 tasse (150 g) de farine non blanchie
1 tasse (155 g) de farine intégrale
3/4 tasse (150 g) de sucre
2 cuillères à table (30 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
1 cuillère à thé (5 ml) de bicarbonate de sodium
1 pincées de sel
1 cuillère à thé de cannelle
1/2 tasse (85 g) de pépites de chocolat
2 oeufs battus
1/2 tasse (120 g) de beurre fondu
4 bananes en purée



Préchauffer le four à 375 F (190 C) et chemiser 18 empreintes de moules à muffins, de caissettes en papier.
Dans un saladier, verser les flocons d'avoine et le lait.
Mélanger à la fourchette et laisser gonfler quelques minutes.
Ajouter les deux autres farines, le sucre, la poudre à pâte, le bicarbonate, les pincées de sel, la cannelle et les pépites de chocolat et bien combiner.

Dans un autre saladier, bien mélanger les oeufs avec le beurre fondu et les bananes en purée.
Incorporer ce mélange au mélange des ingrédients secs et mélanger juste assez pour que la préparation soit grumeleuse.

Répartir la préparation dans les caissettes préparées, puis enfourner pour 20 minutes.
Laisser refroidir 5 minutes dans les moules à la sortie du four, puis transférer sur une grille de refroidissement.
Imprimer la recette

25 octobre 2011

L'ARTISAN CULINAIRE : LE LIVRE À GAGNER


Depuis jeudi dernier, vous pouvez trouver chez les libraires, le livre de Sébastien Houle "L'Artisan culinaire" paru chez Groupe Modus.
C'est vraiment un très beau livre, les photos ont été réalisées par André Noël (le même qui a fait les photos de mon livre) et la préface a été écrite par Catherine Zeta-Jones et Mickaël Douglas.
Avant d'aller lire les 90  recettes de sEb, c'est ce que j'ai fait,  il faut absolument lire sa bio. Vous pourrez constater de son parcours passionnant et étonnant.
Après avoir parcouru les 5 continents, il s'est posé à Mont-Tremblant où il a ouvert son restaurant.
Dans son livre, vous y trouverez quelques recettes d'enfance et des recettes de chefs facilement réalisables pour les plus novices, avec des produits de chez nous.
C'est un livre incontournable, à mettre sur votre liste de Noël.


Aussi, en collaboration avec Groupe Modus, il y a un exemplaire de L'Artisan culinaire à gagner.

Pour participer au tirage au sort, il faut :
1-Obligatoirement résider en Amérique du Nord (ou avoir une adresse postale en Amérique du Nord), désolée pour les autres, mais les frais de poste sont très onéreux.
2-Être fan de ma page facebook (clic)
3-Être fan de la page facebook de Groupe Modus (clic)
4-Me laisser un commentaire sous cet article (pas sur mon babillard facebook), en me laissant obligatoirement une adresse courriel pour ceux qui ne sont pas enregistrés à un blogue et pour que je puisse vous retracer où cas où vous seriez tirés au sort.

Vous avez jusqu'au lundi 31 Octobre 2011, midi, heure de Montréal, pour vous enregistrer.
Bonne chance à tous !

24 octobre 2011

TARTE FINE AUX POMMES ET AU CAMEMBERT


C'est la saison des pommes et tout est prétexte pour moi pour en manger et surtout passer mon stock.
Cette recette n'en prend pas beaucoup, juste deux, mais c'est suffisant pour cette tarte fine franchement excellente.
Le mélange de acidulé des pommes avec le salé du camembert, le petit goût de noisette de la roquette et le croquant des noix de pin est vraiment sublime.
Vous pouvez la servir en entrée, moi, je l'ai préparée pour un repas léger et servie avec de la salade verte.

Pour 4 personnes:
250 g de pâte feuilletée
2 pommes
1 bonne poignée de roquette
1 camembert
2 cuillères à table (30 ml) de noix de pin
Huile d'olive et poivre



Préchauffer le four à 400 F (200 C).
Chemiser une plaque à biscuits de papier parchemin. Réserver.
Abaisser la pâte feuilletée en un carré de 10 po (25 cm).
Déposer la pâte sur la plaque à biscuits préparée, et rouler la pâte sur les 4 bords afin d'obtenir un bourrelet.
Peler et parer les pommes. Les découper en fines tranches à l'aide de la mandoline et les déposer sur la pâte.
Recouvrir les lamelles de pommes de roquette, puis du camembert coupé en tranches de 1/4 po (5 mm).
Parsemer de noix de pin, puis arroser d'un filet d'huile d'olive et poivrer.
Enfourner pour 30 minutes.
Déguster chaud, accompagnée de salade verte.

Imprimer la recette

22 octobre 2011

GÂTEAU AU CHOCOLAT : LES PARTICIPATIONS


Voici les gâteaux au chocolat qui sont en course pour gagner le beau livre Chocolat  paru chez  Groupe Modus.
Ce sont 10 magnifiques participations qu'il va être difficile de départager.
Aussi, je vous invite à vous rendre sur ma page Facebook pour voter.
Si vous n'avez pas de compte Facebook, vous pourrez voter sous cet article, dans les commentaires, dans la mesure où votre vote n'est pas anonyme.
Vous devrez donner 5 points pour votre gâteau au chocolat préféré, 3 points pour le deuxième préféré, et 1 point pour le troisième.
Vous avez jusqu'au samedi 29 Octobre, minuit, heure de Montréal pour voter.
Merci à tous et bon vote !










Juste pour le fun :

21 octobre 2011

GÂTEAU-POUDING AUX POMMES, SAUCE AU CARAMEL


J'ai reçu ce magnifique bouquin, Les recettes secrètes de nos mères de Coup de Pouce paru aux Éditions Transcontinental, et je dois dire que je l'aime beaucoup.
Ce n'est pas forcément les recettes de mon enfance à moi mais ce sont celles de monsieur Gourmandises et je l'ai surpris à feuilleter le livre avec un petit sourire aux lèvres. Le livre contient 200 recettes réconfortantes qui rappelleront certainement beaucoup de souvenirs à beaucoup et en créeront d'autres pour nos enfants.
J'ai déjà essayé plusieurs recettes dont celle-ci et d'emblée, j'ai diminué la quantité de sucre d'une tasse (200 g), car il est certain que nos mères n'étaient pas trop regardantes sur la quantité de sucre mais, nous, nous n'aimons pas trop les desserts qui tombent sur le coeur. Fait de cette façon, c'était parfait.
C'est un comme un pouding chômeur, mais aux pommes avec une texture moelleuse et fondante. La recette donne un énorme gâteau et peut servir facilement 12 personnes.



Gâteau-pouding aux pommes:
2 tasses (300 g) de farine
2 cuillères à thé (10 ml) de bicarbonate de sodium
1 cuillère à thé (5 ml) de cannelle en poudre
½ cuillère à thé (2,5 ml) de sel
2 tasses (400 g) de cassonade tassée
¼ tasse (60 g) de beurre ramolli
2 oeufs
8 pommes non pelées, hachées grossièrement,
1 tasse (150 g) de pacanes hachées

Sauce au caramel :
1/2 tasse (100 g) de cassonade tassée
1/2 tasse (100 g) de sucre
1/2 tasse (125 g) de beurre non salé
1/2 tasse (125 ml) crème 35 % 
1 cuillère à thé (5 ml) de sirop de maïs ou glucose
1 cuillère à thé (5 ml) d'extrait de vanille


Préparation du gâteau-pouding
Dans un petit bol, mélanger la farine, le bicarbonate de sodium, la cannelle et le sel.
Dans un grand bol, à l’aide d’un batteur électrique, mélanger la cassonade, le beurre et les oeufs pendant 2 min. ou jusqu’à ce que la préparation soit lisse.
À l’aide d’une cuillère de bois, incorporer les ingrédients secs, les pommes et les pacanes et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène.

Verser la pâte dans un moule de 13 po. x 9 po. (33cm x 23 cm), beurré.
Cuire au four préchauffé à 350 F (180 C) de 50 à 60 min. ou jusqu’à ce que le gâteau soit doré et ferme au centre sous une légère pression du doigt.
Déposer le moule sur une grille et laisser refroidir. (Vous pouvez préparer le gâteau-pouding à l'avance et le couvrir. Il se conservera jusqu'à 1 semaine au réfrigérateur et jusqu'à 2 mois au congélateur).


Préparation de la sauce :
Dans une petite casserole, mélanger la cassonade, le sucre, le beurre, la crème et le sirop de mais. Porter à ébullition à feu vif et laisser bouillir pendant 30 secondes.
Retirer du feu.
À l’aide du batteur électrique, battre la préparation de 3 à 4 minutes. Ajouter la vanille et mélanger.
(Vous pouvez préparer la sauce à l'avance et laisser refroidir et la mettre dans un contenant hermétique. Elle se conservera jusqu'à 1 semaine au réfrigérateur. Réchauffer à feu doux avant de servir).

Au moment de servir couper le gâteau en carrés et arroser de sauce au caramel chaude.
Imprimer la recette

20 octobre 2011

GRATIN D'EFFICHOLÉ DE PORC BRAISÉ À LA GUINNESS ET AUX POMMES DE TERRE


Quand j'ai vu la photo sur le magazine Living, je l'ai acheté juste pour faire la recette.
Je n'ai absolument pas été déçue tant par la simplicité de réalisation que par le goût et la présentation. Et tout le monde a trouvé cela bien beau et bien bon.
Même pas besoin de dent pour manger la viande tellement c'est fondant par contre il en faudra pour manger la croûte de pommes de terre, car elles sont croustillantes comme des chips.
C'est un bon plat d'automne, très réconfortant que je vous conseille vivement d'essayer.

Pour 8 personnes :
Effiloché de porc braisé :
1 rôti de porc de 4 lb (2 kg) coupé en gros cubes
Gros sel et poivre du moulin
1/3 tasse (50 g) de farine
3 cuillères à table (45 ml) d'huile
1 oignon jaune, émincé
5 gousses d'ail, hachées finement
3 tasses (750 ml) de bière Guinness
2 branches de romarin
1 lb (500 g) d'oignons cipollini, pelés (petits oignons plats que vous pourrez remplacer par des petits oignons blancs)

Pour la garniture
Gratin de pommes de terres
6 pommes de terre moyennes (Yukon Gold)
Huile  d'olive, pour badigeonner
Gros sel et poivre du moulin



Préchauffer le four à 300  F (150 C).
Fariner les morceaux de porc de tous côtés.
Faire chauffer l'huile dans une cocotte allant au four et faites revenir les morceaux de viande dans l'huile jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés de tous côtés.
Transférer dans une grande assiette et réserver.

Réduire à feu moyen et ajouter l'oignon et cuire jusqu'à ce qu'il soit doré, environ 8 minutes.
Ajouter l'ail. Cuire encore 2 minutes.
Remettre la viande dans la cocotte. Ajouter la bière et le romarin.
Porter à ébullition. Couvrir et mette au four pour 2 heures 30 minutes.

Retirer la cocotte du four, et ajouter les oignons Cipollini.
Remettre la cocotte au four et poursuivre la cuisson 30 minutes ou jusqu'à ce que les oignons soient tendres.
Effilocher la viande à l'aide de deux fourchettes, réajuster l'assaisonnent, puis répartir la préparation (viande et oignons cipolloni) dans 8 petits plats à gratin (environ 1 tasse /250 ml de capacité)

Augmenter la température à 375 F (190 C).
Peler et laver les pommes de terre et les couper en tranches très fines à la mandoline.
Disposer les pommes de terre sur la viande pour former des cercles concentriques serrés, en travaillant autour du bord et de manière à ce que les pommes de terres se chevauchent aux 3/4.
Badigeonner d'huile et saupoudrer de sel et de poivre.
Cuire jusqu'à ce que la garniture soit dorée et la garniture bouillonne, environ 45 minutes.
Imprimer la recette

19 octobre 2011

MA SAUCE À SPAGHETTI PRÉFÉRÉE


C'est une recette de Jean-François Plante que je fais depuis des années et que j'ai un peu modifiée au fil du temps et je me suis aperçue que je ne l'avais jamais publiée. C'est une sauce à la viande, bien relevée qui donne une grosse portion, pour environ 15 personnes.
Vous pouvez faire comme moi, la portionner et en mettre au congélateur. C'est ce que je fais la majeure partie du temps.
Je l'ai préparée vendredi après-midi, en prévision des travaux de salles de bain prévus pour la fin de semaine. Une salle de bain à reconfigurer et une deuxième, à l'étage, à créer.
Entre l'eau qu'on coupe, qu'on remet, qu'on recoupe, le bordel du vidage de pièces, ça ne met pas dans l'ambiance pour cuisiner et même avec la plus grande volonté du monde, je n'aurai pas eu le temps.
Du coup,  nous avons mangé de la sauce à spaghetti toute la fin de semaine mais avec cette recette, je vous assure qu'il y a pire dans la vie !

6 saucisses italiennes fortes
2 cuillères à table (30 g) de beurre
2 cuillères à table (30 ml) d'huile
6 gousses d'ail émincées finement
4 petits oignons en dès
1 cuillère à table (15 ml) d'herbes de Provence
1 cuillère à table (15 ml) d'herbes salées du Bas du Fleuve
1 bouquet de basilic frais
Quelques gouttes de Tabasco au goût
1/4 tasse (60 ml) de sauce soya
2 lb (1 kg) de boeuf haché
1/2 tasse (125 ml) de vin rouge
3 boites de 796 ml (28 oz) chacune de tomates broyées
Sel et poivre au goût


Faire blanchir et bouillir les saucisses italiennes environ 15 minutes dans de l'eau. Réserver.
Dans une casserole, faire fondre le beurre avec l'huile.
Y faire suer et dorer l'ail et les oignons, environ 10 minutes à feu moyen.
Ajouter les herbes, le Tabasco et la sauce soya.
Incorporer le boeuf haché et faire cuire 10 minutes à feu moyen.

Pendant ce temps, trancher finement les saucisses italiennes.
Les incorporer au boeuf et faire revenir encore 5 minutes.

Déglacer avec le vin rouge et laisser réduire complètement.
Ajouter les tomates broyées et laisser cuire à feu moyen pendant une bonne heure.
Rectifier l'assaisonnement et servir avec vos pâtes préférées.
Imprimer la recette

18 octobre 2011

CAKES AU CITRON DE PIERRE HERMÉ


Aussitôt vu chez Isabelle, aussitôt fait dans ma cuisine, et pourtant, je ne cuisine que rarement le soir, parce que passé le souper, il ne faut plus rien me demander : La cuisine est fermée, la poule est tannée ! (c'est ce qu'il y a d'écrit sur une de mes poules en bois).
Mais la tentation était trop forte, surtout avec ces mots qui sonnent doux à mes oreilles : cakes au citron et Pierre Hermé. Je peux manger les recettes de Pierre Hermé les yeux fermés, je n'ai jamais été déçue et ces cakes ne font pas exception. Ils sont bien citronnés, pas trop sucrés avec une texture dense et fondante.
Comme Isabelle, je les ai glacés avec un mélange de sucre à glacer et de citron. Comme j'avais fait deux cakes, j'en ai porté un à ma copine Julie qui cuisine aussi beaucoup, mais pas tellement les desserts...Je pense que je l'ai convertie.

Pour 2 cakes :
2 et 1/2 tasses (375 g) de farine à pâtisserie
3/4 de cuillère à thé de levure chimique (poudre à pâte)
Zeste de 3 citrons
2 tasses (400 g) de sucre
6 oeufs moyen, température ambiante
190 ml  de crème 35 %
3 et 1/2 cuillères à table (50 ml) de rhum
1 pincée de sel
1/2 tasse + 1 cuillère à table (135g) de beurre fondu et refroidi

Glaçage :
1 tasse (150 g) de sucre à glacer
Le jus d'un citron


Préchauffer le four à 350 F (180 C).
Beurrer et chemiser de papier parchemin 2 moules à cake de 4 et 1/2 po x 8 po x 2 et 3/4 po (11 cm x 20 cm x7 cm).
Placer les zestes et le sucre dans un grand saladier, bien mélanger avec les doigts pour que le sucre s’imprègne bien du citron, qu'il soit humide, granuleux et bien parfumé.
Ajouter les oeufs et battre avec un batteur électrique jusqu’à ce que le mélange soit mousseux et de couleur pâle. Ajouter la crème 35 %, le rhum et le sel.
Fouetter jusqu’à ce que tout soit bien incorporé.

Tamiser ensemble la farine et la levure.
Incorporer ce mélange à la préparation précédente en 3 ou 4 fois.
On obtient alors un mélange épais et onctueux.
Enfin, incorporer le beurre fondu refroidi en 2 ou 3 fois. Répartir la pâte dans les 2 moules. Enfourner environ 50-65 minutes.
Vérifier la cuisson après 40 minutes.
Si le cake brunit trop vite, mettre un papier d'aluminium dessus.
Laisser refroidir les cakes sur une grille après le démoulage.
Quand les cakes sont refroidis, mélanger le sucre à glacer avec le jus de citron jusqu'à consistance homogène et glacez-en les cakes.
Imprimer la recette

17 octobre 2011

HOMARD GRATINÉ À L'EMMENTAL


La semaine dernière, mon épicerie annonçait les homards en spécial, et même si le spécial était plus élevé que les prix que nous avons eu au mois de Mai, je me suis, quand même laissée tenter. Et puis, c'était l'Action de Grâce, ça compensait pour la grosse dinde que je n'avais pas cuite.
J'étais allée chez Bourassa faire le plein de fromage, et j'avais acheté un gros morceau d'emmental pour presque rien, j'avais donc tous les ingrédients pour réaliser cette recette prise à l'épicerie.
Il n'y eut aucun reste et tout le monde a léchouillé son assiette jusqu'à la dernière petite goutte de sauce.
Avant de passer à la recette, je voulais vous annoncer les résultats des votes pour le concours "soupes".
En 4ème position avec 29 points : Joël
En 3ème position avec 44 points : Kat
En seconde position avec 46 points : Vibi
Et la grande gagnante, avec 54 points : Stéphanie qui remporte  le livre Soupes
Bravo et merci à tous, Un merci tout particulier à Joël (et à monsieur Excel) pour la compta !

     **********
2 gros homards cuits
2 cuillères à table (30 g) de beurre
2 oignons verts, hachés finement
2 gousses d'ail, hachées
2 cuillères à table (20 g) de farine
1 et 1/3 tasses (330 ml) de lait
2 cuillères à table (20 g) fromage parmesan frais, râpé
Au goût sel et poivre
1 pincée de piment d'Espelette
1 cuillères à table (15 ml) d'estragon frais, haché finement
1/2 tasse (50 g) de fromage emmental, râpé


Préchauffer le gril du four.
Couper les homards en deux à l'horizontale et prélever la chair en conservant la carcasse.
Hacher la chair en cubes et réserver.
Dans une casserole, chauffer le beurre à feu doux.
Incorporer les oignons verts, l'ail et la farine et cuire 1 minute.
Incorporer le lait, une petite quantité à la fois.
Réchauffer, sans cesser de remuer à l'aide d'un fouet, jusqu'à ébullition.
Réduire le feu et cuire jusqu'à épaississement.
Incorporer le parmesan, le sel, le poivre, le piment d'Espelette, l'estragon et la chair de homard ; bien mélanger.
Farcir la carapace des homards de ce mélange et parsemer d'emmenthal.
Passer les homards 2 minutes sous le gril du four jusqu'à ce que le fromage soit légèrement doré.
Imprimer la recette

14 octobre 2011

MOUSSE AU CHOCOLAT ET MOUGAT, À L'ORANGE, POIRES CARAMÉLISÉES, CRÈME FOUETTÉE


Au départ, je voulais faire la tarte de Karine et c'est pour cela que j'avais acheté des poires. Mais quand j'ai annoncé que je voulais faire une tarte, j'ai eu quelques récalcitrants qui eux, préféraient une mousse au chocolat ou une fondue au chocolat.
Je leur ai donc passé une p'tite vite en incorporant l'idée des poires caramélisées dans les mousses au chocolat, comme cela, tout le monde était content.

Pour réaliser ces mousses absolument divines, j'ai utilisé le chocolat que j'ai reçu de Geneviève Grandbois, qui rentre dans ses créations "Souvenirs d'enfance", le mougat ( non, je n'ai pas fait de faute d'orthographe). C'est un tendre nougat au chocolat surmonté d’une mousse au caramel et à la fleur de sel, le tout caparaçonné de chocolat noir. C'est franchement excellent et si vous avez l'occasion de passer à l'une des boutiques Geneviève Grandbois, n'hésitez pas à faire du stock, vous ne le regretterez pas.
Geneviève Grandbois vient de sortir un nouveau chocolat, il s'appelle Une fois fondue, c'est une fondue au chocolat.
Je vous laisse imaginer le mélange de ces mousses avec les poires caramélisées et la crème fouettée. C'est là qu'on se dit qu'il existe un paradis !


Pour 6 verrines :
Mousse au chocolat :
210 g (7 oz) de chocolat éclats de mougat Une fois fondue de Geneviève Grandbois
3 cuillères à table (45 ml) de jus d'orange
4 oeufs, jaunes et blancs séparés
Le zeste fin d'une orange
3 cuillères à table (35 g) de sucre
2 cuillères à table (30 g) de beurre

Poires caramélisées :
2 cuillères à table (30 g) de beurre
6 poires, pelées, parées et coupées en cubes
1/4 tasse (50 g) de sucre

Crème fouettée
1 tasse (250 ml) de crème 35 %
2 cuillères à table de sucre à glacée


Mousse au chocolat :
Hacher le chocolat puis le faire fondre lentement avec le jus d'orange et le beurre dans un bol placé sur une casserole d'eau frémissante.
Retirer le bol et incorporer les jaunes d'oeufs et le zeste d'orange.
Continuer à battre jusqu'à ce que le mélange soit épais et homogène.

Battre les blancs d'oeufs jusqu'à ce qu'ils moussent, puis ajouter le sucre et continuer à battre jusqu'à ce que le mélange soit épais et brillant.
Incorporer les blancs d'oeufs à la préparation au chocolat.
Verser dans des verrines et réfrigérer 4 heures ou toute la nuit.

Poires caramélisées :
Dans une grande poêle, fondre le beurre et y faire revenir les cubes de poires.
Saupoudrer de sucre, et laisser caraméliser, en brassant régulièrement à la cuillère de bois.
Retirer du feu et laisser refroidir.

Crème fouettée :
Verser la crème 35 % dans le bol du mélangeur sur socle, muni du fouet, et battre en incorporant le sucre petit à petit et jusqu'à ce que le fouet laisse des marques dans la crème fouettée. Réserver au réfrigérateur.

Montage :
Égoutter les poires caramélisées et les répartir sur les mousses au chocolat. Elles vont s'enfoncer dans la mousse au chocolat et c'est normal.
Répartir la crème fouettée dans les verrines et réserver au réfrigérateur jusqu'au service.

13 octobre 2011

PETITS POULETS DE CORNOUAILLES FARCIS, AU CITRON ET À L'ÉRABLE


Pour l'Action de Grâce, nous étions en tout petit comité et je ne voyais pas cuire une dinde et en manger 10 jours de suite.
J'ai donc opté pour des petits poulets de Cornouailles, des bestioles de taille plus raisonnable pour nos appétits.
Je les ai farcis avec un mélange de pain, de céleri et d'oignons verts, le tout très parfumés au citron, sirop d'érable et herbes fraîches.
Les poulets ont mariné dans un mélange pratiquement aux mêmes parfums et cela a donné une viande moelleuse et juteuse.
La cuisson demande moins de surveillance qu'une dinde et puis c'est trop cute dans l'assiette.

Pour 4 personnes :
2 poulets de Cornouailles

Farce
2 tranches de pain, sans la croûte, coupées en petits morceaux
2 oignons verts, émincés
1 branche de céleri émincée
Le jus d'1/2 citron
Le zeste d'un citron
2 cuillères de table (30 ml)  de sirop d'érable
1 branche de romarin, effeuillée et émincée
6 feuilles de sauge, émincées

Marinade
Le jus d'un citron
1/4 tasse (60 ml) d'huile d'olive
1/4 tasse (60 ml) de sirop d'érable
1 cuillère à table (15 ml) de moutarde de Dijon
2 gousses d'ail, émincées
1 branche de romarin, effeuillée et émincée
6 feuilles de sauge, émincées


Farce :
Dans un petit bol, mélanger le pain, l'oignon vert, le céleri, le jus de citron, le sirop d'érable, le romarin et la sauge.
À l'aide d'une cuillère, remplir la cavité des poulets avec la farce. Refermer les cavités avec un cure-dent. Réserver.

Marinade :
Dans un grand bol, mélanger le jus de citron, l'huile d'olive, le sirop d'érable, la moutarde de Dijon, l'ail, le romarin et la sauge.
Dans ce même bol, déposer les poulets et les badigeonner de marinade à l'aide d'un pinceau. Couvrir de film alimentaire et réfrigérer pour 1 heure.
Après 30 minutes, tourner les poulets.

Cuisson
Préchauffer le four à 350 F (180 C) et positionner la grille au centre du four.
Déposer les poulets dans un plat rectangulaire en pyrex de 9 x 13 po (23 x 33 cm) et les recouvrir de leur marinade.
Enfourner pour 1 heure 15 minutes, jusqu'à ce que la température interne du poulet atteigne 180 F (82 C).
Au moment de servir, napper du jus de cuisson et servir avec l'accompagnement de votre choix.

12 octobre 2011

TARTE BRIOCHÉE AUX PARFUMS D'AUTOMNE


Si voulez utiliser vos pommes dans une tarte inusitée, c'est cette tarte qu'il faut faire. C'est facile et c'est divin.
C'est une pâte briochée que vous recouvrez de pommes et qui sont parfumées avec un mélange de raisins secs aux parfums d'orange et de rhum. De belles saveurs d'automne !
On customise la tarte en saupoudrant de sucre en grains ce qui lui donne une belle présentation rustique.
Quand je mets du sucre en grains sur un gâteau, il y a chez nous, une zouille qui est tout de suite attiré par le dessert, même par celui-ci, qui pourtant, contient des raisins secs.
Mais comme dit le dicton :"On n'attire pas les mouches avec du vinaigre" !

Pâte briochée :
1 et 2/3 tasse (250 g) de farine
2 pincées de sel
1/4 tasse (50 g) de sucre
50 ml de lait tiède
12 g de levure de boulanger
2 oeufs
1/3 tasse (80 g) de beurre à température ambiante

2 cuillères à table (30 ml) de marmelade d'orange
3 cuillères à table (30 g) de raisins secs
2 cuillères à table (30 ml) de rhum
1 cuillère à table (15 ml) de jus d'orange

3 à 4 pommes
1 jaune d'oeuf + un peu de lait pour dorer
Sucre en grains pour saupoudrer



Dans un bol, délayer la levure avec le lait tiède.
Dans un autre bol, mélanger les raisins secs, le rhum, le jus d'orange et la marmelade. Réserver.

Dans le bol du mélangeur sur socle, combiner la farine avec le sucre et les pincées de sel.
Ajouter la levure délayée, les oeufs et le beurre coupé en petits morceaux.
Pétrir  jusqu'à ce que la pâte se détache du bol soit environ 8 à 10 minutes.
Couvrir de film alimentaire et laissez lever 1 heure dans un endroit tiède.

Sur un plan de travail fariné dégonfler la pâte briochée.
Diviser la pâte en deux morceaux de 1/3 et 2/3 de la quantité, l'une plus petite que l'autre.
Étaler la plus grosse quantité en un cercle de 9 po (23 cm) en rectangle.
Déposez-le sur une plaque à pizza tapissée de papier parchemin.
Former un boudin avec la plus petite boule de pâte, assez long pour qu'il fasse le tour de l'abaisse de pâte.
Souder les extrémités. Laissez gonfler 15 mn à température ambiante.

Préchauffez le four à 350 F (180 C).
Et placer la grille dans le bas du four.
Peler les pommes, coupez-les en deux et épépinez-les .
Emincez-les en lamelles pas trop fines et disposez-les esthétiquement sur la pâte.
Badigeonner les bords de jaune d'oeuf mélangé avec un peu de lait et saupoudrer de sucre en grains.

Enfourner pour 25 minutes.
Egoutter les raisins secs en gardant le jus.
Répartir les raisins sur les pommes. Continuez la cuisson 10 minutes.
Laisser tièdir 15 minutes, démouler sur une grille.
Arroser les pommes avec le jus de macération des raisins avant de déguster tiède ou froid.
Imprimer la recette

11 octobre 2011

GALETTES CHINOISES AUX OIGNONS VERTS ET LE LIVRE "ASIE, UN VOYAGE CULINAIRE" À GAGNER


Le livre " Asie, un voyage culinaire" sort jeudi 13 Octobre en librairie. Ce magnifique bouquin nous raconte les 11 mois de voyage à travers sept pays d'Asie de Vincent Beck et Diem Ngoc Phan.
Le livre est agrémenté de magnifiques photographies et de ... 40 recettes.
En collaboration avec Groupe Modus, je vous propose de gagner ce livre.
Et pour illustrer le propos, j'ai essayé une recette du livre : des galettes chinoises aux oignons verts qui d'après les auteurs constituaient souvent leurs petits-déjeuners. Je les ai servis comme accompagnement d'une soupe. C'est super simple à réaliser, c'est croustillant et c'est très bon.


Pour gagner ce livre, je vous donne pour défi de me confectionner un plat asiatique, ça peut être ce que vous voulez : un plat, un accompagnement ou un dessert (quoique les asiatiques ne sont pas bien forts sur les desserts).
1-Le jeu est réservé aux nord-Américains(es) ou qui ont une adresse postale en Amérique du Nord, qui ont un blogue ou un site de cuisine.
2-Il vous faudra réaliser un mets asiatique, la recette restant à votre choix, la photographier et la publier sur votre blogue.
3-Vous insérez la petite photo du livre avec ce code dans votre article (en le copiant sous le format html):
<div class="separator" style="clear: both; text-align: center;">
<a href="http://www.groupemodus.com/1710-livre-asie-un-voyage-culinaire.html"><img border="0" src="http://img528.imageshack.us/img528/7281/1710208vasieunvoyagecul.jpg" /></a></div>

4-Puis vous m'envoyez une seule photo de votre meilleure recette asiatique avec le lien de votre article à mon adresse courriel.

5-Vous avez jusqu'au vendredi 11 Novembre 2011, minuit, heure de Montréal, pour m'envoyer vos publications. Une seule participation par candidat sera acceptée.

La recette : Pour 4 galettes.
1 et 1/2 tasses (225 g) de farine
1 cuillère à thé (5 g) de sel
1/2 tasse (125 ml) d'eau à température ambiante
1 cuillère à thé (5 ml) d'huile de sésame grillé + un peu pour badigeonner
6 oignons verts émincés finement
2 cuillères à table (30 ml) de coriandre fraîche, hachée finement
1/4 tasse ( 60 ml) d'huile végétale

Méthode :
Dans un saladier, mélanger la farine et le sel.
Ajouter l'eau, puis mélanger à l'aide d'une fourchette pour que le mélange forme une pâte.
Mettre la pâte sur une surface enfarinée puis la pétrir pendant 5 minutes, jusqu'à l'obtention d'une pâte souple et satinée.
Mettre la pâte dans un bol propre, huiler légèrement le dessus, puis laisser reposer pendant 30 minutes à température ambiante.

Diviser la pâte en 4 portions égales et couvrir de film alimentaire.
Travailler avec une portion de pâte à la fois.
Sur une surface légèrement enfarinée, abaisser la pâte en un cercle de 7 po (18 cm).
Huiler l'abaisse avec un peu d'huile de sésame grillé, puis parsemer de 2 cuillères à table (30 ml) d'oignons verts et d'1/2 cuillère à table (7,5 ml) de coriandre.
Rouler l'abaisse comme un gâteau roulé, puis enrouler le rouleau sur lui-même, comme un escargot.
Abaisser de nouveau la pâte en un cercle de 5 po (13 cm). Réserver.

Chauffer une cuillère à table (15 ml) d'huile végétale dans une poêle de 12 po (30 cm) à feu moyen.
Ajouter une abaisse et faire cuire jusqu'à ce que les côtés soient bien dorés, soit environ 2 minutes de chaque côté.
Répéter l'opération avec l'huile restante et les autres abaisses.
Saupoudrer d'un peu de sel avant de déguster.
Imprimer la recette.