29 février 2012

BLANQUETTE DE PORC, AU VIN BLANC ET AUX FINES HERBES


Vous allez trouver cela bizarre, mais j'ai le livre de Jean-François Plante "Bistro,  Bistro" depuis sa sortie et je n'avais pas encore essayé une seule recette. Je les voyais passer chez Kim, Nath et Caro et moi, je bavais parce que j'avais prêté mon livre.
Maintenant, qu'il est revenu, je ne le quitte plus. J'ai essayé cette recette parce que monsieur Gourmandises est fan de la blanquette de veau et de tous les plats en sauce. Je trouvais très intéressant d'adapter ce plat traditionnel avec des filets de porc.
C'est beaucoup plus rapide à cuire et c'est extrêmement tendre. Je n'hésiterai pas une seconde à le servir pour un souper plus élaboré qu'un souper de semaine. Ce fût un succès sur toute la ligne, je suis contente d'avoir retrouvé mon livre.


Pour 6 personnes :
2 cuillères à table (30 g) de beurre
2 cuillères à table (30 ml) d'huile d'olive
2 lb (1 kg) de filet de porc, coupé en cubes
Sel et poivre du moulin, au goût
2 cuillères à thé (10 ml) de thym frais haché
2 cuillères à thé (10 ml) d'origan frais, haché
2 cuillères à thé (10 ml) d'herbes salées du Bas-du-Fleuve
4 gousses d'ail, émincées
2 cuillères à table (20 g) de farine
1 tasse (250 ml) de vin blanc
1 et 1/2 tasses (375 ml) de bouillon de poulet
4 grosses carottes, pelées et coupées en rondelles
2 poireaux, coupés en rondelles
1 petit oignon, piqué de 4 clous de girofle
3 feuilles de laurier
1/2 tasse (125 ml) de crème 35 %
2 jaunes d'oeufs
2 cuillères à table (30 ml) de persil frais, haché finement


Dans une cocotte, faire fondre le beurre dans l'huile à feu moyen-vif.
Y saisir et dorer les cubes de porc environ 5 minutes, un peu à la fois pour éviter de faire bouillir la viande. Saler et poivrer au goût.
Ajouter le thym, l'origan, les herbes salées et l'ail. Laisser dorer 1 à 2 minutes, puis saupoudrer de farine.
Remuer le tout et laisser cuire 2 minutes en évitant de brunir la farine.

Déglacer avec le vin blanc, laisser réduire 3 minute et mouiller avec le bouillon de poulet.
Ajouter les carottes, les poireaux, l'oignon et les feuilles de laurier.
Couvrir et laisser mijoter 1 heure à feu moyen.

Retirer les cubes de porc du bouillon et les réserver au chaud.

Filtrer le jus de cuisson dans une passoire et réserver les légumes dans un bol.
Verser le jus dans casserole et faire réduire quelques minutes à feu moyen-vif.

Pendant ce temps, fouetter vigoureusement la crème et les jaunes d'oeufs dans un bol.
Verser dans le bouillon en mélangeant sans arrêt et laisser réduire jusqu'à épaississement.

Napper le porc de cette sauce. Garnir des légumes ayant servi à faire le bouillon et de persil haché.
Imprimer la recette

28 février 2012

PAIN AUX BANANES ET AU CHOCOLAT


La semaine dernière, il y avait des activités hivernales de prévues au camp bout-en-train  à Chertsey avec la classe de Ian.  Et quand, on fait des sorties, j'aime bien préparer une surprise aux enfants.
Cette fois-ci, c'est sur les conseils de mon amie Esthère qui avait beaucoup aimé ce pain,  que j'ai refais cette recette, que je dois avoir faite 10 fois, sans pouvoir la prendre en photo.
À chaque fois, j'ai voulu, mais à chaque fois, il y a "quelqu'un" qui a pigé dedans et il a disparu le temps de le dire.
Cette recette avait été élue le meilleur pain aux bananes parmi toutes les recettes goûtées par l’équipe de Coup de pouce et je peux vous assurer que les enfants et les parents qui les accompagnaient ont énormément apprécié...tellement, que beaucoup m'ont demandé la recette.
Du coup, comme le pain aux bananes avait été tout mangé et que je l'avais pas pris en photo, j'en ai refait un autre qui a disparu tout aussi vite.

Vous pouvez oublier vos autres recettes, ce pain  est super moelleux, fondant et chocolaté juste assez mais pas trop. C'est le meilleur !

Pour environ 12 à 16 personnes :
1 et 1/2 tasses (225 g) de farine
1 cuillère à thé (5 ml) de poudre à pâte  (levure chimique)
1/4 cuillère à thé (1,2 ml) de sel
3 grosses bananes bien mûres, écrasées grossièrement
1/2 tasse (125 ml) de yogourt nature
1 cuillère à thé (5 ml) de bicarbonate de sodium
1 oeuf battu
3/4 tasse (150 g) de sucre
1/4 tasse (60 ml) d'huile végétale
1 cuillère à thé (5 ml) de vanille
4 oz (125 g) de chocolat mi-amer haché grossièrement


Dans un grand bol, combiner la farine, la poudre à pâte et le sel.
Dans un autre bol, mélanger les bananes, le yogourt et le bicarbonate de sodium.
Laisser reposer jusqu’à ce que le mélange ait gonflé.
Dans un troisième bol, mélanger l’oeuf, le sucre, l’huile et la vanille.

À l’aide d’une cuillère de bois, incorporer le mélange de bananes à la préparation à l’oeuf.
Verser ce mélange sur les ingrédients secs et mélanger jusqu’à ce que la pâte soit humide, sans plus (la pâte sera grumeleuse).
Incorporer le chocolat haché.

Mettre la pâte dans un moule à pain de 9 po x 5 po (23 cm x 13 cm) légèrement huilé.
Cuire au four préchauffé à 350°F (180°C) de 50 à 60 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dents inséré au centre du pain en ressorte propre.
Déposer le moule sur une grille et laisser refroidir pendant 10 minutes.
Démouler le pain sur la grille et laisser refroidir complètement. (Vous pouvez préparer le pain à l’avance, le couper en tranches, si désiré, et l’envelopper d’une pellicule de plastique. Il se conservera jusqu’à 1 semaine au réfrigérateur ou jusqu’à 2 mois au congélateur, glissé dans un sac de congélation.)

Imprimer la recette

27 février 2012

DARING BAKERS : PAINS RAPIDES


Pour le défi Daring Bakers du mois de Février 2012, Lisa nous propose de faire des "Quick Bread", autrement dit des pains rapides. Quand ils sont sucrés, j'aurai tendance à appeler cela des cakes.
Il fallait que les pains soient préparés et cuits en moins de 1 heure 30, donc impossible d'utiliser de la levure de boulanger.
J'ai donc opté pour 2 recettes, une salée et l'autre sucrée. Quand vous les aurez lues, vous ne serez même pas étonnés de mon choix, vous n'êtes pas sans savoir combien j'aime la cuisine à la bière et le citron.
Pour le pain à la bière, j'ai utilisé la Griffon rousse de la brasserie MacAuslan. C'est un pain dense, très parfumé que j'avais hâte de goûter tant il sentait bon quand il cuisait dans le four.
Je l'ai servi en accompagnement d'une soupe, tartiné de rillettes de porc. C'était vraiment excellent !

Pour les pains aux citrons Meyers, j'ai repris l'une des recettes proposées par Lisa.
Malgré le fait que j'ai réalisé la recette entière, mes deux pains n'ont survécu qu'une journée : Au moins une fois par semaine, je fais le tour du lac de mon village en compagnie de 3 amies. On marche 7 kms en 1 heure 15. Quand nous sommes revenues à la maison, mes pains étaient sur mon comptoir à la vue de tous. Les copines y ont goûté, elles ont beaucoup aimé alors j'ai partagé.

Vous ne serez peut être pas intéressés par les deux recettes alors je vous ai mis les deux recettes séparément, pour les imprimer.

Blog-checking lines: The Daring Bakers’ February 2012 host was – Lis! Lisa stepped in last minute and challenged us to create a quick bread we could call our own. She supplied us with a base recipe and shared some recipes she loves from various websites and encouraged us to build upon them and create new flavor profiles.

Pain à la bière :
3 tasses (450 g) de farine
1 cuillère à table (15 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
1 et 1/2 cuillères à thé (7,5 ml) de sel
1/4 tasse (50 g) de sucre
1 bouteille de 12 onces (341 ml) de bière de votre choix
1/4 tasse (60 g) de beurre fondu


Préchauffer le four à 375 F (190 C).
Graisser un moule à pain de 9 po x 5 po (23 cm x 12,5 cm).

Dans un saladier, combiner la farine, la poudre à pâte, le sel et le sucre.
Verser la bière et mélanger jusqu'à ce que tout soit bien amalgamé.
Verser la pâte dans le moule préparé.
Verser le beurre fondu sur le dessus de la pâte.

Cuire au four pendant 40 à 45 minutes, ou jusqu'à ce qu'un cure-dent inséré au centre en ressorte propre et le dessus soit doré.
Laisser refroidir dans le moule pendant 5-10 minutes avant de servir.


Pain aux citrons Meyer :
Donne deux pains de  8 po x 5 po (20 cm x 12,5 ml)

2 et 2/3 tasses (400 g) de farine non blanchie
¾ cuillère à thé (3,6 ml de poudre à pâte (levure chimique)
Le zeste de 3 citrons Meyer
2 tasses (400 g) de sucre
6 gros œufs, à température ambiante
¾ tasse (180 ml) de crème sure, à la température ambiante
2 cuillères à table (30 ml) de rhum brun
2 cuillères à table (30 ml) de jus de citron Meyer
1 pincée de sel
9 cuillères à table (135 g) de beurre fondu et tempéré

Sirop de citron:
½ tasse (100 g) de sucre
½ tasse (125 ml) d'eau
Jus de 1 citron Meyer


Préchauffer le four à 350 F (180 C).
Beurrer et fariner deux moules à pain de  8 po x 5 po (20 cm x 12,5 ml).

Tamiser ensemble la farine et la poudre à pâte et mettre de côté.
Battre au batteur électrique, le sucre, le zeste de citron et les oeufs jusqu'à ce que le mélange blanchisse et qu'il ait doublé de volume.
Ajouter la crème sure, le sel, le rhum et le jus de citron et mélanger.
Ajouter la farine et le beurre fondu en alternance et mélanger.
La pâte sera épaisse et coulante.

Séparer la pâte également dans les deux moules préparés et enfourner pour 50 à 55 minutes, ou jusqu'à ce qu'un cure-dents inséré au centre en ressorte propre.

Pendant que les pains cuisent, préparer le sirop.
Faire bouillir ensemble le sucre et l'eau et remuer jusqu'à ce que le sucre soit dissous.
Retirer du feu et ajouter le jus de citron.
Laisser les pains dans les moules puis verser le sirop de citron encore chaud.
Laisser complètement refroidir.

Servir en tranches, accompagné si vous le souhaitez de lemon curd ou d'une confiture de fruits rouges.

Les pains se conservent couverts, sur le comptoirs ou réfrigérés durent 5 à 7 jours.
Vous pouvez les congeler, bien enveloppés, 6 mois au congélateur.


Imprimer la recette du pain aux citrons Meyer

24 février 2012

EBELSKIVERS AUX MASCARPONE ET LEMON CURD


Vous allez commencer à penser que mes publications du vendredi commencent à rimer avec ebelskivers. J'essaie plein de recettes et elles sont toutes aussi bonnes les unes que les autres, alors je les partage avec vous.
Cette fois-ci, la pâte est faite au babeurre, ce qui donne à ces crêpes, une texture de beigne.
La garniture est un mélange à parts égales de mascarpone et de lemon curd, que j'avais fait cette fois-ci, avec des citrons Meyers.
C'est vraiment, mais vraiment extra !
Pour ceux qui cherchent encore où se procurer la fameuse poêle, j'ai une bonne nouvelle pour vous et je remercie Micheline de m'en avoir informée : un article du journal des affaires, en date du 4 fevrier 2012, qui nous informent qu'il y aura un William Sonoma au quartier dix/30 d'ici la fin de l'année dans la phase 3 du projet.

Pour environ 40 ebelskivers :
1/4 tasse (60 ml) de mascarpone
1/4 tasse (60 ml) de lemon curd
1 et 3/4 tasses (260 g) de farine
3/4 cuillère à thé (3,6 ml) bicarbonate de soude
1 cuillère à thé (5 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
1 et 1/2 cuillères à table (20 g) de sucre
1/2 cuillère à thé (2,5 ml) de sel
Le zeste d'1/2 citron
3 œufs, séparés
1 et 3/4 tasses (430 ml) de babeurre
7 cuillères à table (100 g) de beurre non salé, fondu
Sucre à glacer pour saupoudrer




À l'aide du batteur électrique, mélanger le mascarpone et le lemon curd, pendant 2 à 3 minutes.
Réserver au réfrigérateur le temps de préparer la pâte.

Dans un bol, combiner la farine, le bicarbonate de soude, la poudre à pâte, le sucre, le sel et le zeste de citron.
Dans un petit bol, fouetter légèrement les jaunes d'oeufs, puis incorporer le babeurre.
Incorporer le mélange liquide dans le mélange de farine et bien mélanger; la pâte sera grumeleuse.

Battre les blancs d'œufs en neige jusqu'à formation de pics fermes mais pas secs.
Incorporer délicatement les blancs d'oeufs, en 2 additions, dans la pâte.


Préchauffer le four à 200 F (95 C). C'est pour garder au chaud les ebelskivers déjà faits pendant que vous cuirez les autres.

Chauffer la poêle à ebelskiver à feu moyen. Graisser les empreintes avec du beurre fondu ou un aérosol de cuisine.
Quand la poêle est bien chaude mettre une cuillère à table de pâte (15 ml) dans chaque empreinte.
Ajouter au centre de la pâte 1 cuillère à thé (5 ml) de garniture mascarpone/lemon curd, puis recouvrir d'une cuillère à table (15 ml) de pâte.

Cuire jusqu'à ce que le fond des crêpes soit légèrement doré et croustillant, environ 3-5 minutes. Utilisez 2 brochettes de bois pour retourner les crêpes et cuire jusqu'à ce que qu'elles soient légèrement dorées sur le deuxième côté, environ 3 minutes de plus.

Mettre dans une assiette et servir tièdes, saupoudrés de sucre à glacer.

Imprimer la recette

23 février 2012

LES MEILLEURS MUFFINS AU MONDE D'APRÈS ANTOINE


Je me suis rendue compte en voyant les muffins d'Anne, que je faisais les mêmes depuis un bon petit moment mais que je n'avais jamais mis la recette. Et pourtant, si je les refais régulièrement c'est parce qu'Antoine Sicotte dit que ce sont les meilleurs au monde et même si le propos est un peu excessif, il n'est pas loin de la vérité. Je pense que le secret est dans la méthode.
Antoine mélange la crème sure et le bicarbonate, c'est comme s'il fabriquait un babeurre.
Les muffins sont franchement très moelleux et fondants. Tout en gardant cette base, on peux ajouter des pépites de chocolat ou d'arachides, des noix, des fruits...
La recette ci-dessous est sensée être pour 8 muffins, mais j'arrive à en faire 12 et comme vous le voyez, ils remplissent bien les caissettes quand même.

Pour 8 à 12 muffins :
1/2 tasse (125 ml) de crème sure
1/2 cuillère à thé (2,5 ml) de bicarbonate de soude
1/3 de tasse (80 g) de beurre
2/3 de tasse (130 g) de cassonade
1 gros oeuf
 2 bananes très mûres (noires)
1 et 1/3 tasses (200 g) de farine non blanchie
1/2 cuillère à thé (2,5 ml) de vanille
 1/2 cuillère à thé (2,5 ml) de poudre à pâte


Préchauffer le four à 350 °F (180 °C). Dans un petit bol, mélanger la crème sure et le bicarbonate de soude. Réserver.

À l’aide d’un batteur électrique, crémer le beurre et la cassonade pendant 5 minutes. Ajouter l'oeuf ainsi que la vanille et bien mélanger.

Écraser les bananes et ajouter au mélange de crème sure et de bicarbonate.
Mélanger la poudre à pâte et la farine et les ajouter aux ingrédients liquides en mélangeant pour bien incorporer.

Répartir la pâte dans des moules à muffins et cuire au four de 18 à 20 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré dans un muffin en ressorte propre. Laisser refroidir sur une grille.

Imprimer la recette

21 février 2012

MUFFINS AUX CHORIZO, RICOTTA ET PARMESAN


Ce sont des muffins salés "vide frigo" parce que j'ai horreur de gaspiller même des petits restants. L'idée est partie d'un fond de pot de ricotta et d'une moitié de chorizo. J'avais envie de mettre du pesto de basilic, mais les ingrédients de la recette, étant déjà salés, et n'ayant pas de basilic frais, je me suis abstenue.
La recette donne des muffins moelleux et fondants et ils ont parfaitement accompagné une soupe de tomates que je m'étais préparée pour le lunch.

Pour 8 muffins :
1 et 1/3 tasses (250 g) de farine
1 cuillère à thé (5 ml) de poudre à pâte
1/2 chorizo (125 g), coupé en petits cubes
1/2 tasse (75 g) de parmesan râpé
1/4 tasse (60 ml) de lait
1/2 tasse (125 ml) de ricotta
2 œufs
1/4 tasse (60 ml) d’huile d’olive


Préchauffer le four à 350 F (180 C) et chemiser une plaque à muffins de 8 caissettes en papier.

Dans un grand bol, combiner la farine, la poudre à pâte, le chorizo en cubes et le parmesan.
Dans un autre bol, mélanger le lait, la ricotta, les oeufs et l'huile.
Ajouter la préparation liquide aux ingrédients secs et mélanger.

Répartir le mélange dans les moules préparés et enfourner pour 20 à 25 minutes.
Laisser reposer 5 minutes dans le moule avant de réserver sur une grille jusqu'à complet refroidissement.
Imprimer la recette

MAMAN KINDER, SEMAINE DE RELÂCHE


Depuis début Février, je suis une maman Kinder. Le but n'est pas forcément de partager des recettes à base de Kinder surprise, mais plutôt d'échanger des idées sur des thèmes donnés.
J'ai reçu 24 oeufs Kinder surprise que ma zouille s'est empressé de partager avec ses amis, me laissant le soin de ramasser tous les papiers et capsules d'emballage !


Le thème ce mois-ci est la semaine de relâche qui s'en vient à grands pas. Moi, j'ai très hâte. J'espère juste que le printemps ne va pas arriver trop tôt et qu'on aura encore assez de neige pour faire nos activités préférées. Certaines patinoires ferment déjà et c'est bien dommage mais c'est pour des questions de sécurité.
Nous avons prévu d'aller au chalet de mon amie Martine, juste elle, moi et les enfants. Nous n'emmenons pas nos conjoints, il n'y a pas de télé et pas d'ordinateur. Vous me direz que ça sent les vraies vacances............Ouiiiiii !


Et vous, comment allez-vous occuper la semaine de relâche ?
Je vous invite à consulter la page Facebook de Kinder® Canada pour y jeter un coup de œil à la collection de jouets 2012, d’échanger avec nous et de participer à nos concours exclusifs grâce à l’application My Kinder Moments – ce mois-ci, nous donnerons pas loin $500 pour une semaine de relâche ULTIME à la maison!

Décharge : Je fais partie du programme MamanKinder et je bénéficie d’avantages en raison de mon affiliation au groupe. Les opinions exprimées dans ce blogue n’engagent que moi.

20 février 2012

CURRY DE KEFTAS


Il y a quelques semaines j'ai reçu un joli colis parfumé de mélanges d'épices d'une compagnie québécoise : Épices Crousset, épices du monde entier.
Crousset, épices du monde entier, a été fondée en 2004. Nichée en plein cœur de l’Estrie, à Magog, l’entreprise se spécialise dans la conception et la fabrication de mélanges d’épices.
Ils offrent des mélanges d’épices novateurs s’adressant autant au grand public qu’aux professionnels de la cuisine.
Tous leurs produits sont sans gluten et ne contiennent aucun agent de conservation. Ils n’utilisent que des épices entières, non irradiées, qu'ils traitent et transforment eux-mêmes. En d’autres mots, tout est fait ici sur place et rien n’est laissé au hasard.
J'ai reçu des épices italiennesun rub au chipotle-limette, des épices à saumon, un mélange Bangkok, un garam masala balti, et un curry de Bombay que j'ai utilisé pour cette recette.
Si je vous ai mis les épices en liens, c'est pour que vous puissiez aller voir la description et les suggestions de recettes qui vont avec.

Pour cette recette, je me suis inspirée du livre Spécial fin de mois paru chez Hachette, livre dont je vous ai déjà vanté les qualités ici.
C'est un plat très parfumé dont on espère avoir des restants pour le lunch du lendemain. Outre le fait qu'il faut réfrigérer les keftas, c'est rapide et simple à préparer.

Pour 4 personnes :
Les keftas :
2 cuillères à thé (10 ml) de gingembre finement râpé
4 cuillères à thé (20 ml) d'ail écrasé
1 cuillère à thé (5 ml) de cannelle moulue
1/2 tasse (125 ml) de coriandre ciselée
800 g de boeuf haché
Sel et poivre au goût

La sauce :
3 cuillères à table (45 ml) d'huile de tournesol (ou de canola)
1 oignon finement émincé
2 cuillères à table (30 ml) de curry de Bombay
1 boite (796 ml) de tomates en morceaux
1 boite (398 ml) de lait de coco
Coriandre pour le service


Les keftas :
Mélanger tous les ingrédients dans un bol.
Saler et poivrer généreusement.
Mélanger avec les doigts jusqu'à l'obtention d'une farce homogène.
Façonner des boulettes de la grosseur d'une balle de golf et déposez-les sur une plaque à pâtisserie.
Couvrir et laisser reposer 1 à 2 heures au réfrigérateur.

Chauffer 2 cuillères à table (30 ml) d'huile dans une grande poêle et faire dorer les keftas de chaque côté, en plusieurs fois s'il le faut.
Les réserver dans une assiette.
Dans la même poêle, faire chauffer le reste d'huile (15 ml) et faire revenir l'oignon 4 à 5 minutes, puis incorporer la poudre de curry. Poursuivre la cuisson 1 à 2 minutes.
Ajouter les tomates et le lait de coco.
Porter à ébullition, réduire le feu et laissez mijoter à feu doux à découvert pendant 10 à 15 minutes.

Ajouter les keftas dans la poêle, mélanger délicatement pour bien les enrober de sauce.
Laisser mijoter de 10 à 15 minutes à feu doux, jusqu'à ce que les keftas soient cuites à coeur.
Retirer du feu, parsemer de coriandre ciselée et servir avec un riz basmati.
Imprimer la recette

17 février 2012

EBELSKIVERS AU NUTELLA, PÂTE À L'ORANGE


Depuis que j'ai mon nouveau matériel à ebelskivers dont je vous avais parlé la semaine dernière, J'ai déjà testé plusieurs recettes, certaines du livre et d'autres de mon cru.
Pour répondre à une invitation à bruncher chez nos amis Martine et David, j'avais réalisé deux sortes d'ebelskivers.
Aujourd'hui, je vous présente la recette que les enfants ont préférée : Des ebelskivers dont la pâte est faite avec du jus et du zeste d'orange. Il ne pouvait en être autrement que de les garnir avec du Nutella.
Je dois vous dire que ça prend moins de temps à les manger qu'à les faire même si la confection est assez rapide.
Si vous allez lire les commentaires sous cette recette, vous aurez un aperçu des endroits où l'ont peut trouver la fameuse poêle. Quand j'aurai plus d'infos, je vous ferai un récapitulatif des magasins et sites internet.

Mélange à ebelskivers à l'orange
1 tasse (150 g) de farine
1 et 1/2 cuillères à table (20 g) de sucre
1/2 cuillère à thé (2,5 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
1/4 cuillère à thé (1,2 ml) de sel
Le zeste fin d'une orange
2 gros oeufs, séparés
1/2 tasse (125 ml) de lait
1/2 tasse (125 ml) de jus d'orange fraichement pressé
2 cuillères à table (30 g) de beurre fondu et tempéré

Garniture:
Nutella

Sucre à glacer pour servir


Préchauffer le four à 200 F (95 C). C'est pour garder au chaud les ebelskivers déjà faits pendant que vous cuirez les autres.

Combiner la farine, le sucre, le bicarbonate de soude, le sel et le zeste d'orange dans un grand bol.
Dans un petit bol, fouetter légèrement les jaunes d'oeufs puis incorporer le lait, le jus d'orange et le beurre fondu.
Mélanger les ingrédients humides avec les ingrédients secs avec une cuillère en bois, jusqu'à ce que la préparation soit homogène.


Battre les blancs d'œufs en neige ferme jusqu'à ce qu'ils forment des pics fermes.
Plier délicatement les blancs d'oeufs dans la pâte à l'aide d'une spatule.
La pâte est prête à être utiliser.

Chauffer la poêle à ebelskiver à feu moyen. Graisser les empreintes avec du beurre fondu ou un aérosol de cuisine.
Quand la poêle est bien chaude mettre une cuillère à table de pâte (15 ml) dans chaque empreinte.
Ajouter au centre de la pâte 1 cuillère à thé (5 ml) de Nutella, puis recouvrir d'une cuillère à table (15 ml) de pâte.

Cuire jusqu'à ce que le fond des crêpes soit légèrement doré et croustillant, environ 3-5 minutes. Utilisez 2 brochettes de bois pour retourner les crêpes et cuire jusqu'à ce que qu'elles légèrement dorées sur le deuxième côté, environ 3 minutes de plus.

Mettre dans une assiette et servir, saupoudrés de sucre à glacer.
Imprimer la recette

16 février 2012

ENTREMETS MERINGUÉ AU CITRON


C'est un dessert vite fait, surtout si vous avez tout sous la main. J'ai une nouvelle fois pris la recette dans Kitchen de Nigella, et je dois dire qu'à chaque fois que j'ouvre ce livre, je fais des découvertes.
Il me restait du lemon curd que j'avais fait spécialement pour faire ce cake et quand on y a goûté, on ne veut pas gaspiller.
C'est un dessert ultra léger au niveau texture mais pas au niveau des calories. Au diable la culpabilité, ça ne vous prendra que 30 minutes de marche de plus.

Pour 4 personnes :
3/4 tasse (150 g) de lemon curd
2 cuillères à table (30 ml) de limoncello
1 tasse (250 ml) de crème 35 %
1 grosse meringue ou 3 petites du commerce
Zeste de citron pour servir


Mettre le lemon curd dans un bol et mélanger avec le limoncello.
Battre la crème en chantilly.

Ajouter la moitié du lemon curd à la chantilly et l'incorporer avec une spatule en caoutchouc, puis ajouter l'autre moitié restante.
Vous ne devez pas obtenir un mélange homogène : l'effet recherché est une crème fouettée entrelacée de citron.

Émietter la meringue à la main dans la préparation et mélanger délicatement.
Répartir à l'aide d'une cuillère dans 4 verrines et décorer de quelques zestes de citron.
Imprimer la recette

15 février 2012

CREVETTES AU PAPRIKA FUMÉ, TREMPETTE À LA LIME


S'il y a des ingrédients dont je ne me lasse pas, ce sont bien les crevettes. Il y a tellement de possibilités pour les apprêter que j'ai l'impression de faire une découverte à chaque dégustation.
Servies chaudes et plongées dans la trempette à la lime, ces crevettes ont un goût de revenez-y.
Si vous les servez à l'apéritif, elles pourront contenter 6 personnes, mais si vous les servez en plat principal, avec un riz basmati, comme j'ai fait, il y en aura assez pour 3 personnes.
J'ai utilisé un paprika fumé fort, les crevettes sont donc un peu piquantes. C'est pourquoi, il est nécessaire de les servir avec cette trempette qui vient rafraîchir le palais.


Trempette à la lime
1/4 tasse (60 ml) de yogourt nature
2 cuillères à table (30 ml) de mayonnaise
Le zeste d'une lime râpée
1 cuillère à table (15 ml) de jus de lime

Crevettes au paprika fumé
2 cuillère à table (30 ml) d’huile
1 grosse échalote hachée finement
1 cuillère à table (15 ml) de paprika fumé
2/3 tasse (160 ml) de vin blanc sec
1 lb (500 g) de crevettes crues, décortiquées et déveinées
2 cuillères à table (30 ml) de coriandre fraîche, hachée



La trempette :
Fouetter dans un bol le yogourt, la mayonnaise, le zeste et le jus de lime. Réserver au réfrigérateur.

Dans une grande poêle antiadhésive, chauffer l’huile sur feu mi-vif et y faire revenir les échalotes et le paprika 2 minutes.
Mouiller avec le vin et porter à ébullition. Faire bouillir 2 minutes ou jusqu’à ce que le liquide ait réduit de moitié.
Ajouter les crevettes et la coriandre, et poursuivre la cuisson 4 minutes en remuant constamment ou jusqu’à ce que les crevettes soient cuites et fermes.

Servir les crevettes avec la trempette. Parsemer de coriandre si désiré.
Imprimer la recette

14 février 2012

BEIGNES AU CIDRE, GLAÇAGE AU CIDRE DE GLACE


Ce n'est pas du tout la recette que j'avais prévue de vous présenter pour la st-Valentin, mais tout est concours de circonstance.
Je cherchais depuis des semaines un moule à beignes pour une cuisson au four que je ne trouvais pas dans les magasins "classiques".
Et puis vendredi soir, monsieur Gourmandises a échappé sa tasse de café sur mon clavier français, je ne vous apprends rien, ce n'était pas une bonne nouvelle, plus rien de fonctionnait.
Samedi matin, nous sommes donc partis à Mascouche acheter un nouveau clavier  "compatible Mac et en français". Pendant que monsieur Gourmandises courait les magasins d'informatique, moi je cherchais un moule à beignes. Il a été plus facile de trouver mon moule à beignes en forme de coeur chez Bulk Barn que de trouver un clavier avec les caractéristiques que je voulais. C'est quand même bip, bip, bip, qu'au Québec, 9 claviers sur 10 soient en anglais. Au final, j'ai le clavier que je voulais mais quelle perte de temps.

Pour en revenir à la recette, que Ian appelle les beignes de l'amour, ce sont des "beignes gâteaux" avec une texture de muffins et qui goûtent beaucoup la pomme.
Comme il me restait du cidre de glace, j'ai réalisé un glaçage comme une sauce sucre à la crème.
Si les beignes pourraient être considérés comme raisonnables, le glaçage ne l'est pas du tout, mais qu'est ce qu'il est bon.
Il est encore temps de trouver des idées de desserts et gâteries pour la st-Valentin, en visitant Vivre Délicieusement.


Pour 12 à 16 beignes (selon la grandeur de vos moules):
Environ 3 cuillères à table (40 g) de sucre pour saupoudrer les moules
2 tasses (300 g) de farine
1 et 1/2 cuillères à thé (7,5 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
1 et 1/2 cuillères à thé (7,5 ml) de bicarbonate de soude
1/2 cuillère à thé (2,5 ml) de sel
2 cuillères à thé (10 ml) de cannelle en poudre
1 gros oeuf
2/3 tasse (130 g) de cassonade
1/2 tasse (125 ml) de compote de pommes non sucrée
1/3 tasse (80 ml) de sirop d'érable
1/3 tasse (80 ml) de cidre de pommes
1/3 tasse (80 ml) de yogourt nature
3 cuillères à table (45 ml) d'huile de tournesol

Glaçage au cidre de glace :
3/4 tasse (180 ml) de cidre de glace
3/4 tasse (150 g) de cassonade
3/4 tasse (180 ml) de crème 35 %


Préchauffer le four à 400 F (200 C).

Dans un saladier, combiner la farine, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude le sel et la cannelle.
Dans un autre saladier, mélanger l'oeuf avec la cassonade, la compote de pommes, le sirop d'érable, le cidre, le yogourt et l'huile.
Quand la préparation est bien homogène, versez-la dans le mélange d'ingrédients secs.
Mélanger juste assez pour que la préparation soit juste amalgamée.

Graisser les moules à beignes avec du beurre fondu, puis saupoudrer les empreintes avec du sucre.
Secouer pour enlever l'excédent.
Remplir les cavités de pâte (environ 2 cuillères à table/30 ml), lisser à la spatule et enfourner pour 12 minutes.

Laisser refroidir 5 minutes dans le moule avant de transférer sur une grille jusqu,à complet refroidissement.

Glaçage :
Mettre le cidre de glace, la cassonade et la crème 35 % dans une casserole et porter à ébullition.
Cuire jusqu'à ce que le thermomètre à bonbons indique 237 F (114 C).
Laisser refroidir 15 minutes avant de tremper les beignes dans le glaçage et de les retourner sur une grille afin que le glaçage s'étende sur les côtés.

Adaptation d'une recette de Diana's Desserts

Imprimer la recette

13 février 2012

BOEUF BRAISÉ AU THÉ ROUGE ET AUX PATATES DOUCES


Je suis tombée dans le livre Spécial fin de mois paru chez Larousse, comme j'étais tombée (et le suis encore) dans Kitchen.
Les recettes sont réalisées avec des produits "fin de placard" ou qui ne sont pas ou très peu dispendieux, histoire de ne pas dépasser son budget hebdomadaire d'épicerie.
Il y a plus de 170 recettes faciles et bon marché, elles vous aideront à optimiser votre liste de courses et éviter le gaspillage tout en régalant votre famille.
J'ai noté plusieurs recettes comme cette salade de pain, appelée migas espagnoles au bacon, ou des boulettes aux épinards et à la ricotta, crème à la sauge.
Mais en attendant de vous les présenter, j'ai commencé par une toute autre recette, qui s'est avérée être un méga gros coup de coeur : Un boeuf braisé au thé rouge et aux patates douces.

Ce braisé est cuisiné avec du thé rouge appelé rooibos, qui n'est, en fait, pas un thé. C'est un arbuste faisant partie du même ordre que les acacias.
Ses qualités sont d'attendrir les aliments et de ne pas contenir de tanins. En Afrique du Sud, on le boit habituellement avec du lait et du sucre, mais il est généralement servi nature partout ailleurs. Sa saveur est plutôt douce (même sans ajout de sucre) et a un léger goût de noisette.

La recette est sensée être pour 4 à 6 personnes mais ce boeuf braisé a été tellement apprécié, que j'en connais qui ont fait les gourmands et il n'en est pas resté pour le lunch le lendemain.
C'est très parfumé avec une saveur que je n'avais pas encore goûtée et qui est loin d'être classique.

Vous trouverez facilement le rooibos dans votre magasin de thé préféré, moi je trouve tous les thés et tisanes que je veux, dans mon village, Au coin du thé.


Pour 4 à 6 personnes :
600 g de boeuf à braiser en morceaux de 2 po (5 cm)
2 cuillères à table (20 g) de farine
1 cuillère à table (15 ml) d'huile
2 oignons coupés en rondelles
2 branches de céleri, coupées rondelles
3 gousses d'ail émincées finement
1 cuillère à table (15 ml) de pâte de tomates (concentré de tomates)
5 cuillères à table (75 ml) ou 5 sachets de thé rouge Rooibos
4 tasses (1 litre) d'eau bouillante
5 cuillères à table (75 ml) de vinaigre de vin rouge
4 lanières de zeste d'orange
2 bâtons de cannelle
1 morceau de gingembre de 2 po (5 cm), pelé et râpé
4 petites patates douces, pelées et coupées en gros morceaux
1/2 tasse (125 ml) de miel liquide
1 bonne poignée de coriandre fraîche
Sel et poivre au moulin


Saler et poivre la viande puis enrobez-la de farine.
Faire chauffer l'huile dans une cocotte, ajouter la viande et faites-la revenir pendant quelques minutes à feu moyen, jusqu'à ce qu'elle soit uniformément dorée.

Ajouter les oignons et le céleri, puis couvrir hermétiquement et laisser cuire 10 minutes pour attendrir les légumes.
Ajouter l'ail et la pâte de tomates, puis poursuivre la cuisson 1 minute.

Pendant ce temps, faites infuser le thé : Mettre le thé dans un grand récipients résistant à la chaleur, puis verser l'eau bouillante dessus.
Laisser infuser 4 minutes, puis verser dans la cocotte en filtrant.
Ajouter le vinaigre, le zeste d'orange, la cannelle et le gingembre.
Baisser le feu, couvrir et laisser cuire 2 heures jusqu'à ce que la viande soit bien tendre.

Ajouter les patates douces et le miel, puis saler et poivrer généreusement.
Poursuivre la cuisson encore 30 minutes ou jusqu'à ce que les patates douces soient tendres.
Parsemer de coriandre et servir.

10 février 2012

EBELSKIVERS AUX POMMES ÉPICÉES


Ça faisait longtemps que je voulais le matériel pour faire des ebelskivers, et pour mon anniversaire Agnés et Louis m'ont offert la poêle, le livre et les baguettes.
Vous dire que ces petites crêpes d'origine scandinave sont un gros coup de coeur, serait très en dessous de la vérité, c'est un véritable coup de foudre. Je me suis demandée comment cela se faisait d'être restée si longtemps dans l'ignorance de leur existence. C'est génialement bon ! Et très facile à réaliser en plus de cela !
C'est une pâte à crêpes dont les blancs d'oeufs ont été montés en neige et qui cuit dans une poêle à empreintes demi-lune. On ajoute la garniture de son choix et on recouvre de pâte.  Au bout de quelques minutes, on retourne la crêpe qui continue à cuire en reprenant la forme demi-lune.
On obtient ainsi, une petite crêpe en boule farcie.
Pour faire des ebelskivers, ça prend obligatoirement le matériel, et c'est là que ça va être un peu plus compliqué pour vous, lecteurs québecois.
Le produit se trouve sur le site de http://www.williams-sonoma.com, ils expédient partout dans le monde, sauf au Canada parce qu'il existe un http://www.williams-sonoma.ca.
Mais eux ne font pas de livraison, ils donnent juste l'adresse des magasins...qui n'existent pas au Québec. Je prévois de leur écrire pour savoir s'il n'y aurait pas de cuisineries qui vendraient les produits de leur marque. Mais en attendant, j'ai aussi vu qu'on pouvait se procurer le matériel sur Amazon.com et chez Golda (merci Andreea).

J'espère vivement que vous pourrez vous procurer cette fameuse poêle, car il serait dommage de ne pouvoir goûter à quelque chose de fantastique.

Pour 28 ebelskivers :
Garniture aux pommes épicées
1/4 tasse (60 g) de beurre non salé
3 cuillères à table (40 g) de sucre
1/4 cuillère à thé (1,2 ml) de cannelle en poudre
1/4 cuillère à thé (1,2 ml) de muscade fraîchement râpée
1 pincée de sel
2 pommes Granny Smith, pelées, parées et coupées en petits cubes

Mélange à ebelskivers à la vanille:
1 tasse (150 g) de farine
1 et 1/2 cuillères à table (20 g) de sucre
1/2 cuillère à thé (2,5 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
1/4 cuillère à thé (1,2 ml) de sel
2 gros oeufs, séparés
1 tasse (250 ml) de lait
2 cuillères à table (30 g) de beurre fondu et tempéré
1/2 cuillère à thé (2,5 ml) d'extrait pur de vanille
Sucre à glacer pour servir


Garniture aux pommes épicées
Dans une casserole, à feu moyen-vif, faire fondre le beurre. Ajouter le sucre, la cannelle, la muscade et le sel.
Remuer pour faire dissoudre le sucre, environ 3-5 minutes.
Ajouter les pommes, réduire le feu à moyen. Faire cuire les pommes, en remuant souvent, jusqu'à tendreté, environ 10 minutes. Mettre de côté.


Préchauffer le four à 200 F (95 C). C'est pour garder au chaud les ebelskivers déjà faits pendant que vous cuirez les autres.

Combiner la farine, le sucre, la poudre à pâte et le sel dans un grand bol.
Dans un petit bol, fouetter légèrement les jaunes d'oeufs puis incorporer le lait, le beurre fondu et l'extrait de vanille.
Mélanger les ingrédients humides avec les ingrédients secs avec une cuillère en bois, jusqu'à ce que la préparation soit homogène.


Battre les blancs d'œufs en neige ferme jusqu'à ce qu'ils forment des pics fermes.
Plier délicatement les blancs d'oeufs dans la pâte à l'aide d'une spatule.
La pâte est prête à être utiliser.



Chauffer la poêle à ebelskiver à feu moyen. Graisser les empreintes avec du beurre fondu ou un aérosol de cuisine.
Quand la poêle est bien chaude mettre une cuillère à table de pâte (15 ml) dans chaque empreinte.
Ajouter au centre de la pâte 1 cuillère à thé (5 ml) de garniture aux pommes, puis recouvrir d'une cuillère à table (15 ml) de pâte.

Cuire jusqu'à ce que le fond des crêpes soit légèrement doré et croustillant, environ 3-5 minutes. Utilisez 2 brochettes de bois pour retourner  les crêpes et cuire jusqu'à ce que qu'elles légèrement dorées sur le deuxième côté, environ 3 minutes de plus.

Mettre dans une assiette et servir, saupoudrés de sucre à glacer.
Imprimer la recette

09 février 2012

CONCOURS MOIS DU COEUR CHEERIOS

C'est le mois du coeur avec Cheerios et ils me proposent de vous faire gagner un kit de Cheerios d'une valeur approximative de 50 $ et comprend : un ensemble de quatre bols en forme de cœur, des Cheerios, des Cheerios Miel et Noix, et le nouveau format familial de céréales Cheerios au chocolat.
Les céréales aident votre cœur. Elles contiennent des fibres d'avoine, et les fibres d'avoine aident à diminuer le cholestérol.
Aussi, je voulais vous informer qu'ils ont déjà sorti le format familial des céréales Cheerios au chocolat.


Le concours est ouvert du 9 au 29 février 2012
Il est ouvert seulement aux résidents du Canada, vous pouvez participer au concours sur différents blogs mais vous ne pourrez gagner qu'une fois.

Pour gagner:
Il vous suffit de partager un truc, un article ou encore une recette que vous aurez trouvé sur le nouveau site internet de Cheerios.ca ou de peut-être partager une recette saine fait à partir de Cheerios.
N'oubliez pas de me laisser une adresse courriel pour que je puisse vous retracer (pour ceux qui ne sont pas enregistrés).
J'effectuerai  un tirage au sort pour déterminé la ou le gagnant.

08 février 2012

GÂTEAU D'ANNIVERSAIRE FAÇON FEUILLE D'AUTOMNE


Jusqu'à mon adolescence, mes gâteaux d'anniversaire se sont résumés à des galettes des rois. Je n'ai jamais trouvé que ça faisait festif, sans compter que ça me tombait sur le coeur, surtout quand c'était la 6ème que vous mangiez au cours du mois de Janvier. Je voulais être comme mon frère, qui lui avait son anniversaire fin mai, et avait des beaux gâteaux aux fraises.
Autant vous dire que rapidement, je me suis dit que l'on était jamais mieux servi que par soi-même et que je me suis mise à faire MES gâteaux d'anniversaire.
Pour le dernier en date, j'ai tenté de reproduire un dessert que j'ai mangé il y a fort longtemps et qui reste l'un de mes préférés avec le Royal Trianon : La feuille d'automne de Lenôtre.
Le gâteau que j'ai fait,  est un étagé de meringues et mousse au chocolat et recouvert de copeaux de chocolat. C'est assez simple à réaliser, surtout pour quelqu'un comme moi, qui n'a pas beaucoup de dextérité avec le chocolat. Si j'y suis arrivée, je peux vous assurer que beaucoup de monde le peut aussi.
Ce n'est certainement pas le vrai " feuille d'automne" mais il se rapproche pas mal de mon souvenir. C'est un gâteau vraiment fantastique pour le goût et la texture et j'ai eu un vrai gâteau d'anniversaire !

Pour 8 à 10 personnes :
Meringue à la vanille :
5 blancs d'oeufs
1 et 3/4 tasses (350 g) de sucre
1 cuillère à thé (5 ml) d'extrait pur de vanille

Ganache montée
375 g de chocolat au lait
300 ml de crème 35 %
1/3 tasse (80 g) de beurre
3 cuillères à table (45 ml) de miel

Finition :
9 oz (270 g) de chocolat 64 % de cacao
Sucre à glacer


Meringue à la vanille :
Monter les blancs en neige en incorporant progressivement 3/4 tasse (150 g) de sucre.
Quand ils ont doublé de volume, ajouter 1/2 tasse (100 g) de sucre et l'extrait de vanille.
Continuer à fouetter jusqu'à ce qu'ils deviennent très fermes, lisses et brillants.
Ajouter le reste de sucre en pluie. Lorsque celui-ci est bien incorporé, la masse doit être très ferme et tenir solidement sur les branches du fouet.

Mettre la meringue dans une poche à pâtisserie munie d'une douille lisse et réserver.

Préchauffer le four 230 F (110 C).
Préparer 3 plaques à pâtisserie en les chemisant de papier parchemin.
Poser une assiette de 8 po (20 cm) sur chaque plaque à pâtisserie. Fariner tout autour, retirer l'assiette et déposer la meringue à l'endroit marqué de façon à former un disque.
Répéter l'opération 2 fois pour obtenir 3 disques de meringue.
Faire cuire les meringues pendant 1 heure 30.

Ganache montée:
Couper le chocolat au lait en morceaux et le mettre dans un saladier avec le beurre et le miel.
Chauffer la crème jusqu'au point d'ébullition et la verser sur le chocolat.
Attendre 1 minute avant de mélanger jusqu'à ce que la préparation soit lisse et homogène.
Couvrir le saladier de film alimentaire et réfrigérer 8 heures ou toute la nuit.
Quand la ganache est froide, fouettez-la au batteur électrique comme si vous vouliez obtenir une crème chantilly.
La préparation va devenir plus ferme et s’éclaircir : c’est la ganache montée.

Finition au chocolat :
Découper 2 bandes de papier parchemin, d'une hauteur de 4 po (10 cm).
Fondre 5 oz (150 g) de chocolat au bain-marie.
Étendre le chocolat sur les bandes de papier parchemin et lisser à la petite spatule.
Réfrigérer jusqu'à ce que le chocolat soit pris.
Fondre le reste du chocolat et le verser sur un marbre ou une planche à découper.
Réfrigérer jusqu'à ce que le chocolat soit ferme.
Avec un couteau, racler le chocolat afin de former des copeaux et réservez-les au froid.


Montage :
Poser un disque de meringue sur le plat qui vous servira pour le service.
Ajouter 1/3 de la ganache montée et bien étendre à la spatule en faisant déborder sur les côtés.
Répéter l'opération et finir avec la troisième meringue.
Étendre finement le reste de la ganache montée sur le dessus et sur les côtés. Le gâteau doit être tout recouvert.
Décoller les bandes de chocolat du papier parchemin et les coller tout autour du gâteau.
Recouvrir le dessus du gâteau de copeaux de chocolat.
Réfrigérer le gâteau au moins 24 heures.
Le sortir 1 heure avant le service et le saupoudrer de sucre à glacer.

07 février 2012

MUFFINS ÉPICÉS AUX RAISINS, GLAÇAGE À L'ORANGE ET AUX PISTACHES


Ces muffins demandent un peu plus d'ingrédients et de préparation que les recettes de muffins que je fais habituellement, mais ils en valent largement la peine.
On dirait que chaque année, à la même période, j'ai des envie d'oranges. J'en mange 3 kg par semaine, et c'est assez facile, car elles sont très grosses et surtout très bonnes et j'ai le goût de manger tout parfumé à l'orange.
Ces muffins sont moelleux et juste assez épicés pour ne pas couvrir le reste des parfums. Le croustillant de pistaches n'est pas obligatoire mais ce serait dommage de se priver d'une aussi bonne chose.

Pour 12 muffins:
1 tasse (150 g) de farine non blanchie
1/2 tasse (75 g) de farine de blé entier
1 cuillère à thé (5 ml)) de cannelle en poudre
1 cuillère à thé (5 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
1/2 cuillère à thé (2,5 ml) de bicarbonate de soude
2 pincées de sel
2 pincées de muscade
1 pincée de piment de la Jamaïque
1/2 tasse (85 g) de raisins dorés secs
1 tasse (250 ml) de yogourt nature
1/2 tasse (100 g) de sucre granulé
1/3 tasse (85 g) d’huile végétale
2 œufs
75 g (1/2 tasse) de pistaches décortiquées, hachées
2 cuillères à table (25 g) de sucre
Zeste d' une grosse orange, râpé finement

Glaçage
1/3 tasse (80 ml) de jus d’orange
3 cuillères à table (35 g) de sucre


Préchauffer le four à 400 F (200 C). Chemiser un moule à muffins de 12 caissettes en papier.

Dans un bol, combiner les deux farines, la cannelle, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude, le sel, la muscade et le piment de la Jamaïque.
Incorporer les raisins secs.
Dans un grand bol, mélanger le yogourt et la première quantité de sucre (1/2 tasse/100 g), l’huile et les œufs.
Incorporer les ingrédients secs au mélange de yogourt et remuer pour amalgamer le tout.
Répartir la préparation dans les caissettes préparées.

Dans un petit bol, remuer les pistaches avec la deuxième quantité de sucre (2 cuillères à table/25 g) et le zeste d’orange.
Saupoudrer les muffins de cette garniture en appuyant légèrement dessus pour la faire pénétrer dans la pâte.
Cuire dans un four préchauffé, sur la grille du milieu, pendant 18 à 20 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au milieu en ressorte propre .
Laisser refroidir les muffins 5 minutes avant de les transférer sur une grille.

Pendant que les muffins refroidissent dans le moule, verser le jus d’orange et le sucre dans une petite casserole.
Amener le liquide à ébullition en remuant jusqu’à ce qu’il ait la consistance d’un sirop et un aspect glacé (environ 1 minute).
Glacer le dessus des muffins de cette préparation en vous aidant d'un pinceau ou en les trempant dedans.
Imprimer la recette

06 février 2012

MINI-BURGERS DE LANGOUSTE


Inspirée par Jacinthe , j'ai décliné sa recette de mini-burgers qu'elle avait mangés pour son anniversaire parce que je voulais manger la même chose pour le mien.
J'ai toutefois fait plusieurs modifications : La salade de homard s'est transformée en salade de langouste. Mon amie Mirella m'en avait donnée durant le congés des fêtes et comme nous avions mangé comme des porcs, j'avais décidé de les cuisiner plus tard, afin de mieux apprécier.

J'ai aussi préparé des blinis de sarrasin. Pour qu'ils restent moelleux, je les ai préparés la veille et réservés dans un contenant hermétique.
La confiture de bacon...OMG ! Je n'ai pas tout utilisé et c'est tant mieux car j'imagine bien l'incorporer dans d'autres recettes, sinon, on risque de la manger à la cuillère.
Le montage des mini-burgers se fait au dernier moment mais tout peut être préparé la veille.
Comme je recevais une "pseudo allergique"  aux fruits de mer (c'est pour éviter de dire qu'elle est difficile), je lui ai préparé une salade poulet de la même façon que j'avais préparé la salade de langouste.
J'ai servi ces mini-burgers en "apéro-entrée" et c'était vraiment très, très bon .


Pour environ 48 blinis :
75 g (1/2 tasse) de farine
75 g (1/2 tasse) de farine de sarrasin
25 g (2 cuillères à table) de sucre
4 g (2 cuillères à thé) de levure sèche active
2 pincées de sel
60 ml (1/4 tasse) d’huile
250 ml (1 tasse) de lait, réchauffé à 43 °C (110 °F)
2 gros œuf légèrement battu

Confiture de bacon :
Donne environ 2 tasses (500 ml)
500 g (1 lb) de bacon, haché finement
1 oignon Vidalia, haché finement
45 ml (3 cuillères à table) de sirop d'érable
125 ml (1/2 tasse) de fond de veau
Poivre
Tabasco au goût

Salade de langouste :
3 queues de langoustes cuites, et émincées
1 branche de céleri, finement hachée
1 oignon vert, finement haché
1/2 cuillère (2,5 ml) de jus de citron
1 cuillère à table (15 ml) de persil haché
1/4 tasse (60 ml) de mayonnaise
Poivre

Blinis de sarrasin
Combiner la farine, la farine de sarrasin, le sucre, la levure et le sel.
Incorporer au fouet l’huile et le lait.
Couvrir cette pâte de film alimentaire et la laisser lever à la température de la pièce, pour qu’elle double de volume (environ 1 heure).

Une fois la pâte levée, la dégonfler et y incorporer l’œuf battu.
Laisser la pâte reposer 20 minutes avant de l’utiliser.

Mettre à chauffer sur feu moyen une grande poêle antiadhésive, badigeonnée d’un peu de beurre fondu.
Verser des portions égales de pâte (environ 1 cuillère à soupe) pour former les blinis.
Lorsque la surface des blinis commence à être sèche (après environ 40 secondes), retourner les blinis et les cuire encore 30 secondes.


Confiture de bacon :
Dans une poêle, faire revenir le bacon jusqu'à coloration.
Égoutter le bacon dans un papier absorbant et laisser le gras de bacon dans la poêle.
Faire caraméliser l'oignon dans le gras de bacon.
Déglacer avec le sirop d'érable et le fond de veau.
Remettre le bacon dans la poêle et laisser réduire en gardant juste un peu de liquide. Poivrer et ajouter le tabasco.
Passer la préparation au robot-culinaire afin d'avoir une texture un peu grumeleuse. Mettre en pot et laisser refroidir.


Salade de langouste :
Mélanger tous les ingrédients ensemble et réserver au frais.

Montage :
Tartiner les blinis de confiture de bacon.
Ajouter la salade de langouste puis recouvrir le tout d'un autre blini.
Manger sans attendre.
Imprimer la recette

03 février 2012

BISCUITS AUX PÉPITES DE CHOCOLAT


Après l'école, et dès que la température le permet, mon amie Esthère et moi, emmenons les enfants faire du patin, sur les patinoires que la municipalité a aménagées.
Il y en a deux sur le stationnement de la plage pour les pratiques de hockey et une grande sur le lac.
Alors, nous préparons tout l'équipement au dernier moment pour que les patins ne soient pas gelés et nous n'oublions surtout pas la collation.
Cette fois-ci, je leur avais préparé les biscuits aux pépites de chocolat, recette prise dans Kitchen de Nigella.
Il s'avère que ces biscuits sont plutôt des galettes car avec la quantité de pâte, je n'en ai fait que 12. C'est vous dire s'ils sont grands. Une galette équivaut à environ 3 biscuits selon moi, ce qui n'était pas pour déplaire aux enfants qui les ont beaucoup appréciés.

Pour 12 biscuits/galettes
2/3 tasse (150 g) de beurre fondu et tempéré
1/2 tasse (100 g) de cassonade
1/2 tasse (100 g) de sucre
2 cuillères à thé (10 ml) d'extrait de vanille
1 oeuf
1 jaune d'oeuf
2 tasses (300 g) de farine
1/2 cuillère à thé (2,5 ml) de bicarbonate de soude
1 et 3/4 tasses (320 g) de pépites de chocolat


Préchauffer le four à 350 F (180 C).
Chemiser des plaques à pâtisserie de papier parchemin. Réserver.
Dans le bol batteur sur socle ou au batteur électrique, mélanger le beurre avec la cassonade et le sucre.
Incoporer la vanille, l'oeuf et le jaune d'oeuf en fouettant jusqu'à ce que le mélange soit pâle et crémeux.
Incorporer délicatement la farine et le bicarbonate de soude en mélangeant bien, puis ajouter les pépites de chocolat.

À l'aide d'une cuillère à boule de crème glacée ou une tasse d'1/4 tasse (60 ml), prélever de la pâte et déposer le contenu sur les plaques à pâtisserie préparées, en espaçant les biscuits de 2 po (5 cm).
Aplatissez légèrement la pâte puis enfourner pour 15 à 17 minutes ou jusqu'à ce que les bords soient légèrement dorés.

Laisser refroidir 5 minutes sur les plaques à pâtisserie avant de les transférer sur une grille.

02 février 2012

CRÊPES À LA ST-AMBROISE À L'ABRICOT, GARNITURE MASCARPONE AUX FRUITS ROUGES


J'aime la Chandeleur, je pense que c'est l'un des jours de l'année que je préfère même si je fais des crêpes presque toutes les semaines.
La semaine dernière, je répondais à Marie-Claude Morin pour Enfants Québec et elle me demandait quels étaient mes aliments fétiches. Je lui ai répondu qu' hormis le citron, il fallait absolument que j'ai de la farine, des oeufs et du lait afin de pouvoir, n'importe quand, faire des crêpes.
J'ai préparé celles-ci avec de la bière de blé à l'abricot de la brasserie McAuslan. C'est la bière que monsieur Gourmandises aime le moins dans le kit de bières que j'achète mais pour cuisiner, moi, je l'aime beaucoup. Elle goûte vraiment l'abricot et parfume bien mes crêpes.
La garniture est improvisée avec les ingrédients que j'avais dans le congélateur et le réfrigérateur mais le résultat est excellent. Elle ne suffira pas à garnir toutes les crêpes, vous aurez plutôt un choix supplémentaire en plus du Nutella et de toutes sortes de confitures.

Crêpes :
3 tasses (450 g) de farine
1 pincée de sel
6 oeufs
1/3 tasse (80 g) de beurre fondu, tempéré
2 tasses (500 ml) de bière St-Ambroise à l'abricot
2 tasses (500 ml) de lait
Un peu de beurre pour la cuisson

Garniture mascarpone aux fraises et aux framboises
300 g de fraises congelées
300 g de framboises congelées
Le zeste fin d'une orange
250 g de mascarpone
3 cuillères à table (40 g) de sucre

Sirop d'érable pour le service


Crêpes :
Combiner la farine et le sel.
Ajouter les oeufs et le beurre fondu et délayer progressivement avec la bière et le lait.
Laisser reposer 1 heure au frais.

Graisser légèrement une crêpière et cuire les crêpes jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de pâte.
Vous devriez obtenir environ 2 douzaines de crêpes.


Garniture mascarpone aux fraises et aux framboises:
Laisser décongeler les fraises coupées en morceaux et les framboises dans un saladier pour pouvoir ainsi conserver le jus des fruits.
Ajouter le mascarpone, le zeste d'orange et le sucre et mélanger délicatement.

Tartiner les crêpes de cette préparation, puis servir avec un filet de sirop d'érable.