30 avril 2012

EBELSKIVERS AUX FROMAGE DE CHÈVRE ET PROSCIUTTO


Devinez ce qu'il y aura sur la table au brunch de la fête des mères ? Des ebelskivers sucrés et assurément des salés.
J'ai testé la semaine dernière une version fromage de chèvre et prosciutto et j'ai servi ces petites crêpes encore tièdes, avec une salade de roquette aux fraises et noix de macadam et une vinaigrette au miel. C'était grandiose !
Et vous ? Qu'avez-vous prévu pour la fête des mères ? Brunch maison ou au restaurant ? Pour ma part, autant j'adore aller bruncher au restaurant le reste de l'année, mais pour la fête des mères, j'aime mieux que ça se passe chez nous. Le repas est plus personnalisé et c'est plus convivial.

Si vous manquez d'idées, vous trouverez sur le site de Vivre Délicieusement, quelques recettes pour la fête des mères.

Pâte :
1 tasse (150 g) de farine
1/2 cuillère à thé (2,5 ml) de sucre
1/2 cuillère à thé (2,5 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
1/4 cuillère à thé (1,2 ml) de sel
2 gros oeufs, séparés
1 tasse (250 ml) de lait
3 cuillères à table (45 g) de beurre fondu et tempéré

Garniture :
1/4 tasse (60 ml) de fromage de chèvre frais (non affiné)
1/4 tasse (60 ml) de prosciutto émincé finement (environ 2 belles tranches)


Préparer la garniture en mélangeant le fromage de chèvre frais et le prosciutto dans un bol. Réserver.

Pâte :
Préchauffer le four à 200 F (95 C). C'est pour garder au chaud les ebelskivers déjà faits pendant que vous cuirez les autres.

Combiner la farine, le sucre, la poudre à pâte et le sel dans un grand bol.
Dans un petit bol, fouetter légèrement les jaunes d'oeufs puis incorporer le lait et le beurre fondu.
Mélanger les ingrédients humides avec les ingrédients secs avec une cuillère en bois, jusqu'à ce que la préparation soit homogène.


Battre les blancs d'œufs en neige ferme jusqu'à ce qu'ils forment des pics fermes.
Plier délicatement les blancs d'oeufs dans la pâte à l'aide d'une spatule.
La pâte est prête à être utiliser.


Chauffer la poêle à ebelskiver à feu moyen. Graisser les empreintes avec du beurre fondu ou un aérosol de cuisine.
Quand la poêle est bien chaude mettre une cuillère à table (15 ml) de pâte dans chaque empreinte.
Ajouter au centre de la pâte 2 cuillères à thé (10 ml) de garniture aux fromage de chèvre et prosciutto, puis recouvrir d'une cuillère à table (15 ml) de pâte.

Cuire jusqu'à ce que le fond des crêpes soit légèrement doré et croustillant, environ 3-5 minutes. Utilisez 2 brochettes de bois pour retourner les crêpes et cuire jusqu'à ce que qu'elles légèrement dorées sur le deuxième côté, environ 3 minutes de plus.

Servir chaud, sur un lit de salade.

29 avril 2012

LES RÉSULTATS DU TIRAGE AU SORT


Vous étiez 77 à participer au tirage au sort afin de gagner Pains et pâtisseries et Biscuits parus chez Groupe Modus.

Le tirage au sort a désigné Nicole pour Pains et pâtisseries et Linda pour Biscuits.
Bravo et merci à tous de vos participations :)

27 avril 2012

DARING BAKERS : NAZOOK ARMÉNIEN


Le défi Daring Bakers de ce mois nous est proposé par Jason du blogue DailyCandor.com.. Il y avait deux recettes proposées à faire au choix, et j'ai choisi de faire le nazook arménien.
Le défi culinaire n'était pas dans la confection de ces délicieux biscuits, c'était plutôt dans la découverte de cette spécialité arménienne dont j'ignorais l'existence.
La préparation se fait avec des produits basiques, ceux qu'on a habituellement dans nos armoires et frigo et c'est super simple à cuisiner.
La base est une pâte levée et c'est garni d'une préparation à la farine, au sucre et au beurre et parfumée à la vanille.
C'est riche en beurre mais c'est pour cela que c'est très bon. Malgré la grosse quantité de sucre, je n'ai pas trouvé cela très sucré.
Ce sont des biscuits que je vais refaire, c'est super bon, trempés dans le café.

Blog-checking lines: The Daring Bakers’ April 2012 challenge, hosted by Jason at Daily Candor, were two Armenian standards: nazook and nutmeg cake. Nazook is a layered yeasted dough pastry with a sweet filling, and nutmeg cake is a fragrant, nutty coffee-style cake.

Pâte :
3 tasses (450 g) de farine
2 et 1/2 cuillères à thé (7 g) de levure sèche active
1 tasse (250 ml) de crème sure (ou yogourt nature)
1 tasse (250 g) de beurre ramolli

Remplissage :
1 et 1/2 tasses (225 g) de farine
1 et 1/2 tasses (300 g) de sucre
3/4 tasse (180 g) de beurre ramolli
2 cuillères à thé (10 ml) d'extrait de vanille pur

Dorure :
1 jaune d'oeuf + 1 cuillère à table (15 ml) de lait


Pâte :
Dans le bol du batteur sur socle, muni du fouet plat, combiner la farine avec la levure sèche active et mélanger.
Ajouter la crème sure et le beurre ramolli et pétrir pendant 10 minutes jusqu'à ce que la obtention d'une pâte homogène.
Couvrir le bol de film alimentaire et réfrigérer pendant 3 à 5 heures ou toute la nuit si vous le souhaitez.

Garniture :
Mélanger la farine, le sucre et le beurre ramolli dans un bol moyen.
Ajouter l'extrait de vanille.
La pâte doit ressembler à un sable humide. Réserver.


Montage et cuisson :
Préchauffer le four à 350 F (180 C).
Chemiser deux plaques à pâtisserie de papier parchemin et réserver.

Sortir la pâte du réfrigérateur et la séparer en 4 morceaux.
Former 4 boules de pâte et fariner le plan de travail.
Abaisser les boules de pâte en grands rectangles. La pâte doit être fine mais pas transparente.

Recouvrir chaque rectangle d'un quart de la garniture, en laissant une bande de pâte de 1 po (2,5 cm) non recouverte.
En commençant par l'un des plus grands côtés, rouler la pâte sur elle-même,
Faire attention que la garniture ne ressorte pas.
Vous obtiendrez un long rouleau mince.
Aplatir les rouleaux, légèrement, avec vos mains puis les dorer au pinceau du mélange du jaune d'oeuf et du lait.

Découper chaque rouleau  de pâte en 10 morceaux de taille égale avec un couteau puis déposer les morceaux verticalement sur les plaques à biscuits préparées..
Enfourner pour 30 minutes ou jusqu'à ce que les nazooks soient bien dorés.

Imprimer la recette

26 avril 2012

BISCUITS AUX OEUFS KINDER SURPRISE


Vous le savez déjà, je fais partie du groupe maman Kinder et pour cela, je reçois une livraison d'oeufs Kinder pour le plus grand bonheur de Ian. Sauf que cette fois-ci au moment de la livraison, il était malade, le forçant à avoir un régime "riz-banane-compote". Pas question pour moi de lui donner du chocolat, mais il avait vu SES oeufs et voulait les surprises.
J'ai donc mis le chocolat de côté pour quand il irait mieux, mais c'était moins intéressant de manger le chocolat quand la surprise n'y est plus.
J'ai incorporé le chocolat dans des biscuits qui ont disparu en deux jours. Il en fallait pour le goûter en revenant de l'école, pour son dessert du midi. Je n'ai pu en manger qu'un seul, mais c'était suffisant pour confirmer ce que Ian me disait, qu'ils étaient super bons.


Pour environ 18 biscuits
1/3 tasse (75 g) de beurre à température ambiante
1/4 tasse (50 g) de cassonade
1 cuillère à table (12 g) de sucre vanillé
1 œuf
1 tasse (150 g) de farine
1 cuillère à thé (5 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
6 oeufs Kinder surprise


Préchauffer le four à  350 F (180 C).
Chemiser deux plaques à  biscuits de papier parchemin et réserver.

Dans le bol, du mélangeur, muni du fouet, crémer le beurre, la cassonade et le sucre vanillé, jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
Ajouter l'oeuf et bien mélanger.

Ajouter la farine, la poudre à pâte et les oeufs Kinder, cassés en petits morceaux, puis mélanger.

Prélever un peu de pâte avec une cuillère et former des petites boules de pâte de la grosseur d'une grosse noix.
Déposez-les sur les plaques à biscuits préparées, en les espaçant de 2 po (5 cm) de et les aplatir légèrement avec les doigts.
Enfourner pour 13 à 15 minutes ou jusqu'à ce que le dessus des biscuits soit légèrement dorés.
Comme les biscuits contiennent de la cassonade, ils continueront de cuire en refroidissant.

Les sortir du four et les laisser refroidir sur une grille.
Imprimer la recette

25 avril 2012

2 LIVRES À GAGNER


En partenariat avec Groupe Modus, je vous offre la possibilité de gagner un de ces deux livres : Pains et pâtisseries et Biscuits. Ces livres sont parus dans la collection Cuistot.

Pour gagner un de ces livres, il vous faudra :
1-Laisser un commentaire sous cet article, avec un courriel valide pour que je puisse vous recontacter. 
2-Aimer  ma page Facebook et la page facebook de Groupe Modus.
3-Avoir une adresse postale au Canada pour pouvoir participer (Si vous n'êtes pas résidents canadiens, veuillez me confirmer que vous avez bien une adresse au Canada, sinon votre participation ne sera pas pris en compte).
4-Vous pouvez laisser un commentaire jusqu'au avant le 28 Avril 2012, minuit, heure de Montréal.
Les deux gagnants seront déterminés par tirage au sort.
Bonne chance à tous !

24 avril 2012

CUCCIA (POUDING DE BLÉ MOU)


C'est en faisant mon épicerie que j'ai découvert le blé mou, vendu en sac au rayon des légumineuses sèches et autres aliments en vrac. J'en ai pris un sac, en me disant que je trouverais bien quelques choses à faire avec.
Le lendemain, c'est en regardant la Cucina di Sabrina sur Zeste, que j'ai vu que le hasard faisait bien les choses, car Sabrina préparait une cuccia. C'est un pouding de blé mou, ici parfumé à l'orange et saupoudré de chocolat. C'est une spécialité sicilienne habituellement servie le 13 Décembre pour la ste-Lucie.
Si vous aimez le riz au lait, il serait étonnant que vous n'aimiez pas la cuccia, personnellement, j'ai beaucoup aimé et je suis fan de riz au lait.

Pour 8 personnes :
2 tasses (400 g) de grains de blé mou
4 tasses (1 litre) de lait
1/3 tasse (40 g) de fécule de maïs
1 tasse (200 g) de sucre
Le zeste fin d'une orange
2 oz (60 g) de chocolat noir râpé


Dans une casserole, mettre les grains de blé et couvrir avec beaucoup d’eau. Faire bouillir 10 minutes, puis changer l’eau. Répéter cette action 3 fois, puis faire cuire jusqu’à ce que le blé soit ramolli (environ 2 heures de cuisson).

Égoutter le blé. Laisser refroidir.
Mélanger la fécule de maïs dans un peu de lait froid et incorporer dans une casserole avec le restant du lait, le zeste d'orange et le sucre.

Faire cuire à feu doux-moyen 10 minutes pour laisser épaissir la crème.

Une fois épaissie et tiède, ajouter le blé et mélanger. Répartir dans des ramequins puis râper le chocolat dessus
Mettre au réfrigérateur au moins 2 heures pour que la crème fige.

Servir froid. On peut ajouter un peu de miel pour servir.
Imprimer la recette

23 avril 2012

PIZZA INDIENNE AU POULET AU BEURRE


J'aime beaucoup de plats dans la cuisine indienne mais le murg makhani (poulet au beurre) reste tout de même celui que je préfère. Ma zouille était encore tout petit quand je lui ai fait goûter un poulet au beurre, depuis, il en redemande. C'est épicé mais pas piquant, le plat parfait à servir à des enfants quand on veut les initier à la cuisine indienne.
Ici, je l'ai présenté sous forme de pizza, sur des naans et en guise de fromage, j'ai mis du cottage car c'est, je pense, ce qui se rapprochait le plus du paneer.
Il n'y eût aucun reste, c'est vraiment bon signe !

Pour 6 personnes :
1/2 tasse (125 ml) de yogourt grec nature
2 gousses d’ail hachées finement
1 po (2,5 cm) de gingembre frais, haché finement
1 cuillère à thé (5 ml) de garam masala
1 cuillère à thé (5 ml) de jus de lime
1 cuillère à thé (5 ml) de pâte de cari moyennement piquante
1/2 cuillère à thé (2,5 ml ) de paprika
1/2 cuillère à thé (2,5 ml ) de cumin moulu
1/2 cuillère à thé (2,5 ml ) de coriandre
1/4 cuillère à thé (1,2 ml) de sel
500 g (1 lb) de poitrines de poulet coupée en morceaux

Sauce
1 cuillère à thé (5 ml) d’huile végétale
½ oignon haché
1 cuillère à thé (5 ml) de garam masala
1/2 cuillère à thé (2,5 ml ) de paprika doux
1/2 cuillère à thé (2,5 ml ) de pâte de cari moyennement piquante
2 tomates, coupées en dés
3 cuillères à table (45 ml) de crème 35 %
2 cuillères à table (30 g) de beurre froid, en dés
6  naans
1 tasse (250 ml) de fromage paneer ou cottage, émietté
Coriandre fraîche, hachée


Combiner, dans un bol, le yogourt, l’ail, le gingembre, le garam masala, le jus de lime, la pâte de cari, le paprika, le cumin, la coriandre et le sel.
Ajouter le poulet et bien l’enduire de cette marinade.
Couvrir le poulet et le garder au réfrigérateur au moins 1 heure et au maximum 24 heures.

Préchauffer le four à 425 F (220 C).
Mettre le poulet sur une plaque à pâtisserie chemisée de papier d’aluminium et graissée.
Le rôtir au four jusqu’à ce qu’il soit bien cuit (environ 15 minutes) et le mettre dans un bol.
Ne pas éteindre le four.

Chauffer l’huile dans une casserole sur feu moyen.
Y faire revenir l'oignon jusqu’à ce qu’ils soient dorés (environ 8 minutes).
Incorporer le garam masala, le paprika et la pâte de cari.
Ajouter les tomates et racler les sucs de cuisson qui adhèrent au fond de la poêle.
Cuire 10 minutes. Bien incorporer la crème et le beurre.
Ajouter le poulet et retirer du feu.

Mettre les naans sur une grande plaque à pâtisserie.
Répartir le poulet au beurre entre chaque pain.
Parsemer de fromage cottage et remettre au four jusqu’à ce que les pains commencent à devenir croustillants et que la sauce soit chaude (environ 12 minutes).

Parsemer de coriandre fraîche et servir immédiatement.
Imprimer la recette

20 avril 2012

ÉCLAIRS À L'ÉRABLE FAÇON CABANE À SUCRE PDC


La semaine dernière, monsieur Gourmandises est rentré du travail, et m'a lancé un sac avec nonchalance et m'a dit: "Tiens, cadeau !"
Quand j'ai ouvert, je ne vous raconte même pas le cri que j'ai poussé quand j'ai vu que c'était LE livre, celui de Martin Picard, Cabane à sucre au Pied de Cochon. Il est comme cela monsieur Gourmandises ! Ce n'est pas le gars qui va faire tout un pataquès pour la st-Valentin ou vous organiser une fête d'anniversaire, mais j'ai des surprises toute l'année.
Dans les jours qui ont suivi, je n'ai pas fait grand chose à part lire et m'informer sur la fabrication, la transformation et la dégustation du sirop d'érable.
Ce livre, c'est vraiment quelque chose ! Les recettes sont illustrées par des plans par plans et c'est très bien expliqué. J'y ai même trouvé la recette de chou farci que j'avais dégusté à la cabane et que j'avais adoré.
En attendant, je peux dire que la partie "desserts" a été consultée plus que de raison, je n'arrivais pas à me décider sur la première recette que j'allais essayée. Entre les beignes, les brioches à la cannelle et tout le chapitre sur les classiques français revisités avec du sirop d'érable, j'ai eu de la difficulté à prendre des décisions.
J'ai finalement choisi de faire des éclairs. J'ai fait ma pâte à choux habituelle mais j'ai fait la crème pâtissière à érable proposée dans le livre et comme, ça ne faisait pas longtemps que j'étais allée à la cabane à sucre, j'avais du beurre d'érable en stock pour glacer mes éclairs.

La recette est assez longue à préparer parce qu'il y a de la tire à faire, mais ça en vaut vraiment la peine. Ce sera très difficile, après avoir goûter ces éclairs, de trouver meilleur.

Pour 12 éclairs, vous aurez besoin :
1 recette de pâte à choux
1 recette de tire (pour la crème pâtissière)
1 recette de crème pâtissière à l'érable
Du beurre d'érable

Pâte à choux:
250 ml (1 tasse) de lait
120 g (1/2 tasse) de beurre coupé en morceaux
1 pincée de sucre
1 pincée de sel
150 g (1 tasse) de farine
4 oeufs à température ambiante

La tire :
500 ml (2 tasses) de sirop d'érable

Crème pâtissière à l'érable :
500 ml (2 tasses) de lait
125 ml (1/2 tasse) de sirop d'érable
8 jaunes d'oeufs
340 g (1 tasse) de tire d'érable tiède
75 g (140 ml) de fécule de maïs
15 g (1 et 1/2 cuillères à table) de farine


Les éclairs :
Dans une casserole à fond épais, faire bouillir le lait, le beurre, le sel et le sucre.
Lorsque le mélange est arrivé à ébullition, verser d'un seul coup la farine et remuer vigoureusement à l'aide d'une cuillère en bois durant 1 minute jusqu'à l'obtention d'une boule de pâte qui se détache complètement du fond de la casserole.
Verser cette boule dans le bol du mélangeur, muni du fouet, puis ajouter les oeufs un à un tout en fouettant rapidement Il faut que la pâte à choux ait une consistance bien lisse, mais il ne faut pas qu'elle soit trop souple.
Mettre la pâte dans une poche à pâtisserie munie d’un embout lisse.

Préchauffer le four à 220 C (425 F).
Déposer 12 bandes de pâte sur une plaque à biscuits recouverte de papier parchemin ou d’un tapis de silicone.
 Cuire 15 minutes, puis baisser le four à 190 C (375 F) et continuer la cuisson 20 minutes. Sortir les éclairs du four et laisser refroidir sur une grille.



La tire :
Dans une casserole, cuire le sirop à feu moyen-vif constant jusqu'à ce qu'il atteigne 114,5 C (238 F).
Quand le sirop atteint la température désirée, retirer la casserole du feu. La tire cessera de bouillonner et perdra du volume.
Vaporiser l'écume du sirop avec de l'eau froide, jusqu'à ce qu'elle disparaisse complètement.
Brosser les parois de la casserole avec un pinceau mouillé pour prévenir de la cristallisation du sucre qui s'y trouve.
Verser la tire chaude sur la neige ou la réserver pour un usage ultérieur.
La tire se conserve plusieurs mois au congélateur et environ un mois au réfrigérateur.
Si la tire cristallise pendant qu'elle est entreposée, la faire chauffer avec environ 30 ml (2 cuillères à table) d'eau jusqu'à ce qu'elle atteigne 114,5 C (238 F) et elle retrouvera sa consistance.






Crème pâtissière à l'érable :
Verser le lait et le sirop d'érable dans une casserole.
Mélanger au fouet, puis chauffer à feu moyen-vif jusqu'à frémissements.
Pendant que le lait chauffe, battre les jaunes d'oeufs et la tire d'érable dans un bol, jusqu'à consistance homogène.
Ajouter la fécule de maïs et la farine préalablement tamisée, puis fouetter jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de grumeaux.

Verser le lait bouillant dans le bol contenant l'appareil d'oeufs en remuant bien.
Remettre la préparation dans la casserole et remettre sur le feu.
Ramener à ébulition, à feu moyen, en remuant constamment avec un fouet.
La crème épaissira assez rapidement en fin de cuisson. Laisser bouillir quelques secondes, puis retirer du feu.
Verser dans un bol, puis recouvrir de film alimentaire afin d'éviter une peau gluante sur la crème pâtissière.
Laisser refroidir au réfrigérateur quelques heures avant l'utilisation.



Montage :
Couper les éclairs en deux dans la longueur avec un couteau scie.
Mettre la crème pâtissière dans une poche à pâtisserie, munie d'une douille cannelée, puis garnir les éclairs.
Remettre la partie supérieure des éclairs sur le dessus de la crème pâtissière, puis tartiner le dessus de beurre d'érable.

Les éclairs sont toujours meilleurs consommés le jour même, mais bien emballés de film alimentaire, ils peuvent se conserver jusqu'à 2 jours au réfrigérateur.
Il est cependant recommandé de les glacer et de les décorer seulement au moment de servir.
Imprimer la recette

19 avril 2012

OEUFS DANS LE SIROP ET UN LIVRE À GAGNER


La première fois que j'ai mangé des oeufs dans le sirop, c'était à la cabane à sucre. J'étais loin de m'imaginer que malgré la couleur et la texture "douteuses", c'était quelque chose de vraiment très, très bon. C'est monsieur Gourmandises qui m'a expliqué comment cela se cuisinait et il a été le premier surpris que j'adore cela.
Habituellement, quand j'arrive à la cabane à sucre, je garde le bol d'oeufs dans le sirop, juste à côté de mon assiette, et si les autres en veulent...ils en redemandent car je ne partage pas mon bol.

J'adore les oeufs, c'est une des raisons pour laquelle, j'élève 8 poules chaque année.
Le livre Oeuf, paru chez Groupe Modus arrive vraiment à point, car je vais pouvoir être très inspirée pour cuisiner les oeufs de mes poules.
Ce livre a été écrit en collaboration avec la Fédération des producteurs d'oeufs du Québec, et grâce à Groupe Modus, vous avez la possibilité de gagner un exemplaire.

Pour cela, il vous faudra :
1-Concocter une recette où l'oeuf est la vedette.

2-La publier sur votre blogue en insérant ce code (en mode html) :
<div class="separator" style="clear: both; text-align: center;">
<a href="http://www.groupemodus.com/1792-livre-oeuf.html" target="_blank"><img border="0" src="http://imageshack.us/a/img823/206/1792208voeuf.jpg" /></a></div>
3-Vous m'envoyez le lien et une photo de votre recette à mon adresse courriel avant le 18 Mai 2012, minuit, heure de Montréal. Une seule participation par personne sera autorisée.
Le défi est réservé uniquement aux personnes disposant d'une adresse au Canada.
Le gagnant sera désigné par un vote.

****
 J'allais oublier de vous annoncer le résultat des votes pour le concours de recettes mexicaines avec Old el Paso et  Vivre délicieusement.
C'est avec 62 points que Nathalie a remporté le colis Old el Paso. Bravo Nath et bravo et merci à tous pour vos belles participations.


La recette :
1 tasse (250 ml) de sirop d'érable
3 oeufs, battus


Dans une casserole, porter le sirop d'érable à ébullition, puis baisser le feu pour qu'il soit juste frémissant
Dans un bol, battre les oeufs à la fourchette. Verser les oeufs dans le sirop.
Lorsque les oeufs commencent à coaguler, remuer délicatement avec la fourchette afin de permettre une cuisson uniforme.
Verser dans un bol et déguster à la cuillère ou sur des crêpes ou des gaufres.

18 avril 2012

BAGELS AVOINE ET MIEL


C'est la recette de bagels la plus rapide que j'ai eu à faire, et c'est chez Nath que j'ai trouvé cette petite merveille de recette.
Je n'ai vu aucune différence de texture en comparaison avec tous les autres bagels que j'ai faits.
L'ajout de la farine d'avoine est vraiment un gros plus pour moi car j'adore le goût, je trouve que tout est meilleur avec l'avoine (et le bacon aussi).
Plus besoin d'anticiper de faire des bagels pour le brunch du dimanche, ils peuvent être faits le jour même et ils sont très bons.

Pour 8 bagels
1 et 1/2 tasses (375 ml) d'eau tiède
1 cuillère à table (15 ml) de levure sèche à action rapide
1 cuillère à table (12 g) de sucre
1 cuillère à table (15 ml) d'huile de canola
2 cuillères à thé (10 ml) de miel
2 cuillères à thé (10 ml) de sel
4 tasses (600 g) de farine non blanchie
1/2 tasse (70 g) de farine d'avoine (avoine passée au robot culinaire et réduite en poudre fine)

Eau de pochage
10 tasses (2  litres 1/2 ) d'eau
2 cuillères à table (30 ml) de mélasse

Garniture
Un peu d'avoine
1 oeuf battu mélangé avec 1 cuillère à table (15 ml) d'eau froide


Mettre tous les ingrédients dans la cuve du mélangeur sur socle et mélanger.
Pétrir pour former une boule.
Laisser reposer dans la cuve en recouvrant d'une pellicule plastique pour 15 minutes.

Diviser la boule en 8 portions égales et former des boules de pâte.
Avec vos deux pouces, faire un trou au centre de chaque boule de pâte et façonner en forme de roue en agrandissant le trou et en lissant le contour.
Déposer sur un papier parchemin et saupoudrer légèrement de farine.
Recouvrir d'un linge propre et laisser lever 20 minutes.


Préchauffer le four à 450 F (230 C).

Porter l'eau de pochage à ébullition dans un grand chaudron.
Baisser le feu, l'eau ne doit que frémir.
Y déposer délicatement 2 ou 3 bagels à la fois. Pocher 45 secondes de chaque côté.
Bien égoutter et déposer sur une plaque recouverte de papier parchemin et laisser tiédir.

Badigeonner du mélange d'oeuf et saupoudrer de flocons d'avoine.
Enfourner de 17 à 25 minutes ou jusqu'à ce que les bagels soient bien dorés.
Imprimer la recette

17 avril 2012

MOELLEUX AUX BANANES ET À LA NOIX DE COCO


C'est sur le blogue de Nathalie que j'ai trouvé cette recette de gâteau, que je me suis empressée d'essayer pour passer mes bananes sur le bord de mourir en purée.
Le gâteau se fait en deux temps, avec deux appareils de textures différentes.
Il n'y a pas de photo de coupe parce que c'est l'un des deux desserts que j'avais préparés pour un souper chez des amis.
Je ne voulais pas découper le gâteau pour le transporter et j'ai oublié de faire des photos là bas.
Vous auriez pu ainsi voir que le fond du gâteau a une texture de flan et que le dessus est plus mousseux.
C'est un dessert extrêmement moelleux et fondant que j'ai, personnellement, vraiment adoré.
Ça fait réellement un gros changement de tous les pains aux bananes que je peux faire pour la semaine. Je pense le refaire assez souvent, mais la prochaine fois, ce sera avec une touche de rhum cubain.

Pour 8 personnes :
Première préparation :
2/3 tasse (100 g) de farine
2 et 1/4 cuillères à thé (11 g) de poudre à pâte (levure chimique)
1/2 tasse (100 g) de sucre
1/2 tasse (125 ml) de lait
1/4 tasse (60 ml) d'huile
3 cuillères à table (45 ml) de noix de coco râpée
2 oeufs
3 bananes mûres

Deuxième préparation :
1/2 tasse (120 g) de beurre
1/2 tasse (100 g) de sucre
1cuillère à thé (5 ml) d'extrait de vanille
2 oeufs


Préchauffer votre four à 350 F (180 C).
Beurrer et fariner un moule à parois amovible . Réserver.

Dans un saladier, mélanger la farine, la poudre à pâte, le sucre, la noix de coco, le lait, l'huile et les oeufs.
Verser la pâte dans un moule préparé.
Éplucher et couper les bananes en épaisses rondelles. Les déposer sur la pâte.
Mettre au four et laisser cuire pendant 25 minutes.


Pendant ce temps, dans une casserole, faire fondre le beurre.
Ajouter le sucre et l'extrait de vanille et laisser fondre le sucre.

Hors du feu, ajouter les oeufs et mélanger énergiquement avec un fouet.
Verser cette préparation sur le gâteau et remettre le tout au four pendant 20 minutes.
Laisser refroidir et découper en pointes.

Imprimer la recette

16 avril 2012

PARTICIPATIONS AU CONCOURS OLD EL PASO


Il n'y a eu que de belles participations pour le concours Old el Paso proposé par Vivre délicieusement. Merci aux participants de s'être creusés la tête et de proposer des recettes plus appétissantes les unes des autres.

Je vais avoir besoin de votre aide pour départager un gagnant aussi je vous demanderai de voter comme ceci :
Vous attribuerez 5 points pour votre recette préférée, 3 points pour votre seconde recette préférée et 1 point pour votre 3ème recette préférée.
Vous votez sous cet article, dans les commentaires, pas ailleurs, sinon les votes ne seront pas pris en compte.

Les votes anonymes (non identifiables) ne seront pas pris en compte, alors pas la peine de demander à mémé, maman, matante de venir voter 3 fois, c'est un kit Old el Paso à gagner, pas une auto :)
Les votes sont ouverts jusqu'au mardi 16 Avril, minuit, heure de Montréal.








13 avril 2012

BRIOCHES FEUILLETÉES À LA CANNELLE


J'ai beaucoup de plaisir à boulanger mais j'en ai encore plus quand je vois ma famille et mes amis déguster s'empiffrer de mon pain et de mes viennoiseries. Alors quand ma zouille me demande des brioches à la cannelle, je ne me fais pas prier, parce que je sais que cela va être très apprécié.
Pour ces brioches, j'ai repris une recette que j'avais publiée il y a plusieurs années et que j'avais beaucoup aimée pour la technique, le pliage super facile et pour le goût.
Il n'y a pas besoin de réfrigérer la pâte entre chaque pliage, ce qui fait gagner pas mal de temps, sans compter qu'elle se travaille vraiment très bien : pas trop élastique, ni trop sèche.
J'ai repris la garniture classique des brioches à la cannelle et j'ai fait cuire dans un moule à muffins, ce qui donne un beau look à mes brioches.
Je ne pourrais vous dire combien de temps elles se conservent, car en deux jours, il n'y en avait plus. Elles ont servi de dessert, de petit déjeuner et de goûter en rentrant de l'école.
À essayer absolument et à refaire avec d'autres parfums de garniture.


Pour 12 brioches :
2 et 2/3 tasses (400 g) de farine
1/4 tasse (50 g) de sucre
3 œufs
2/3 tasse (160 ml) de yogourt grec 10 %
2 et 1/2 cuillère à thé (12,5 ml) de levure sèche à action rapide
1 pincée de sel

Pour le pliage :
1/2 tasse (120 g) de beurre en pommade

Garniture à la cannelle
1/2 tasse (120 g) de beurre non salé, à température ambiante
1/2 tasse (100 g) de cassonade
1 cuillère à table (15 ml) de cannelle moulue
 
Pour dorer:
1 oeuf + un peu de lait


La veille, dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, les oeufs, le yogourt, le sel et la levure jusqu'à ce que la préparation soit bien amalgamée.
Couvrir le saladier d'un film alimentaire et réserver au réfrigérateur toute la nuit.

Le lendemain :
Abaisser la pâte en un rectangle 3 fois plus long que large.
Étendre le beurre sur le 2ème tiers de la pâte et replier en 3 (La partie non beurrée sur le milieu, puis le dernier 1/3 par dessus).
Tourner la pâte d'un 1/4 de tour et abaisser de nouveau
Renouveler l'opération 3 fois.


Abaisser la pâte sur un plan de travail fariné, en un grand rectangle de 18" x 13 "x 1/4 " (35 cm x 30,5 cm x 0.5 cm).
Mélanger le beurre mou, la cassonade et la cannelle à la fourchette et étendre la préparation sur la pâte, en laissant une bordure de 1/2 po (1 cm), face à vous.
Rouler la pâte en un boudin, en serrant un peu.
Découper le boudin en 12 tranches d'1 po ( 2,5 cm) de large.

Déposer les tranches dans 12 empreintes d'un moule à muffins, beurré.
Dorer un peu avec l'oeuf fouetté avec un peu de lait et laisser pousser à température ambiante environ 2 heures.

Préchauffez le four à 350 F (180 C).
Dorer une deuxième fois et faites cuire les brioches 20 minutes ou jusqu'à ce que le dessus soit bien doré.
Démouler dès la sortie du four et laissez refroidir sur grille.
Imprimer la recette

12 avril 2012

TARTE SHOOFLY


Je vous ai parlé la semaine dernière du livre de Jamie Oliver : Viandes et poissons, aujourd'hui, je vous vanterais Desserts du même Jamie, paru chez Hachette. Cela faisait longtemps que je n'avais pas fait un vrai dessert, j'entends par là, un dessert cochon, celui qui tombe sur les fesses mais qui fait tellement du bien à la tête.
Et avec ce dessert, j'ai tiré la queue du Mickey (Ceux qui ont déjà été dans les manèges pour enfants, comprendront la référence). C'est un mélange de tarte au sucre et tarte à la mélasse, et chose qui va vous sembler bizarre, ce n'est pas trop sucré. Il y a quelque chose de magique à faire cette tarte car la préparation est très liquide, c'est juste de l'eau sucrée puis vous saupoudrez d'un mélange sec et la magie opère à la cuisson. La préparation prend consistance et se tient super bien, une fois refroidie.
J'ai terminé mon pot de Golden Syrup que Jasmine m'avait offert il y a un moment, il m'en restait juste assez pour faire cette tarte absolument délicieuse.
Le livre contient 40 recettes de gourmandises telles que des biscuits, brownies, gâteaux, tartes etc...Les méthodes sont simples, pas besoin d'avoir pris des cours de pâtisserie pour réussir ces desserts.




Pâte :
1 et 2/3 tasses (250 g) de farine
1/2 tasse (125 g) de beurre, froid et coupé en cubes
1/2 tasse (75 g) de sucre à glacer
3 jaunes d'oeufs
1 cuillère à table (15 ml) d'eau

Garniture
3/4 tasse (120 g) de farine
1/3 tasse (60 g) de cassonade
3 cuillères à table (40 g) de beurre

1 cuillère à thé (5 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
200 ml d'eau bouillante
50 ml de sirop de maïs ou de glucose
100 ml de Golden Syrup
1/3 tasse (80 ml) de mélasse


La pâte :
Mettre la farine, le beurre et le sucre à glacer dans le bol du robot culinaire et mixer pour obtenir un mélange ressemblant à de la chapelure.
Ajouter les jaunes d'oeufs un à un, puis incorporer progressivement l'eau froide jusqu'à ce que le mélange forme une boule.
Retirer la pâte du robot et la pétrir 30 secondes sur une surface légèrement farinée.
Enveloppez-la de film alimentaire et la réserver pendant au moins 1 heure au réfrigérateur.

Sortir la pâte du  réfrigérateur et l'abaisser  au rouleau sur une surface légèrement farinée en un cercle de 12 po (30 cm) de diamètre et d'environ 1/3 po (0,7 cm) d'épaisseur.
En garnir un moule à tarte en métal ou en verre, beurré, de 9 po (23 cm) de diamètre.
Réserver au réfrigérateur le temps de préparer la garniture.

Préchauffer le four à 400 F (200 C).

La garniture:

Mettre la farine, la cassonade et le beurre dans le bol du robot culinaire et mixer jusqu'à obtenir un mélange ressemblant à une chapelure grossière. Réserver.

Dans un saladier, mélanger la poudre à pâte et l'eau bouillante.
Ajouter le sirop de maïs, le Golden Syrup et la mélasse. Mélanger bien.

Sortir la pâte du réfrigérateur et verser dedans la préparation à la mélasse.
Saupoudrer dessus le mélange de farine, de beurre et de cassonade.

Enfourner sur la grille du bas du four pendant 10 minutes.
Baisser la température du four à 350 F (180 C) et remonter la tarte sur la grille du milieu et poursuivre la cuisson pendant 30 à 35 minutes ou jusqu'à ce que la garniture soit épaissie mais soit encore tremblante.
Retirer du four et laisser refroidir à température ambiante avant de servir avec quelques boules de crème glacée à la vanille.

11 avril 2012

TARTINADE FROMAGE-NOIX DE CAJOU + UN LIVRE À GAGNER


Luc Racine est végétarien de puis 1975 et il  vient de sortir un livre chez Groupe Modus : Végé-Gastronomie végétarienne et ce livre est non seulement très bien fait, mais il est également très beau.
Je ne suis pas végétarienne et je pense que je ne pourrais jamais l'être tout à fait car j'aime bien la viande, beaucoup le poisson et les fruits de mer. Je suis une carnivore infidèle car, de plus en plus souvent, je fais des repas végé (exempt de tofu que j'ai en sainte horreur).
Dans ce livre, il y a beaucoup de recettes que j'ai envie de tester, et c'est très bon signe, notamment les tartinades qui sont inusitées et très gourmandes.
J'ai testé cette recette au fromage et aux noix de cajou et je peux vous assurer qu'elle est très addictive.

J'ai décidé de vous faire travailler un petit peu. En partenariat avec Groupe Modus, je vous offre la possibilité de gagner ce livre.
Pour cela, il vous faudra
1-Concocter une recette végé.
2-La publier sur votre blogue en insérant ce code (en mode html) :
<div class="separator" style="clear: both; text-align: center;">
<a href="http://www.groupemodus.com/1780-livre-vege.html" target="_blank"><img border="0" src="http://imageshack.us/a/img803/1179/1780208vvege.jpg" /></a></div>
3-Vous m'envoyez le lien et une photo de votre recette à mon adresse courriel avant le 11 Mai 2012, minuit, heure de Montréal.
Le défi est réservé uniquement aux personnes disposant d'une adresse au Canada. Le gagnant sera désigné par un vote.


2 et 1/2 tasses (250 g) de cheddar râpé
2 branches de céleri
Une bonne poignée de persil
1 et 1/2 cuillères à thé (7,5 ml) de curry de Bombay
Mayonnaise, quantité selon la consistance voulue
1 et 1/4 tasses (185 g) de noix de cajou grillées
2 oignons verts
Aneth sec
2 gousses d'ail hachées


Mettre tous les ingrédients dans le robot culinaire et pulser jusqu'à obtenir une texture grumeleuse.
En ajoutant + de mayonnaise, on obtient une consistance plus lisse, idéale pour les canapés.