29 juillet 2012

DARING BAKERS : CRAQUELINS


Pour le défi Daring Bakers du mois de Juillet 2012 ,  c'est Dana McFarland qui nous demandait de faire des craquelins maison.
Comme les recettes étaient toutes plus appétissantes les unes que les autres, et que nous étions à un party avec beaucoup de monde, j'ai fait 3 recettes, soit des craquelins avoine et nigelle, des craquelins cheddar et noix et des craquelins pavot et sésame.
Ceux aux pavot et sésame ont trop cuit et je ne les ai pas appréciés à leur juste valeur par contre, je ne saurais dire des 2 autres recettes, laquelle est ma préférée.
J'ai incorporé les graines de nigelle dans la pâte des craquelins à l'avoine car j'aime vraiment beaucoup cela et je ne voulais pas en perdre s'ils étaient simplement saupoudrés de ces graines.
Ceux aux cheddar et noix sont très fondants et très goûteux, il faut pour cela prendre un très bon cheddar, j'ai pris un cheddar vieilli de 5 ans de la fromagerie Perron.


Blog-checking lines: Our July 2012 Daring Bakers’ Host was Dana McFarland and she challenged us to make homemade crackers! Dana showed us some techniques for making crackers and encouraged to use our creativity to make each cracker our own by using ingredients we love.



Craquelins avoine et nigelle
Pour 64 craquelins
3 tasses (270 g) de flocons d'avoine
2 tasses (300 g) de farine
1 tasse (80 g) de germes de blé
3 cuillères à table (40 g) de sucre
1 cuillère à thé (5 ml) de sel
1 cuillère à table (15 ml) de graines de nigelle
¾ tasse (180 ml) d'huile végétale
1 tasse (250 ml) d'eau
1 gros oeuf blanc

Sel de Guérande pour saupoudrer

Mélanger les flocons d'avoine, la farine, les germes de blé, le sucre, le sel et les graines de nigelle dans le bol du batteur sur socle
Mélanger l'eau et l'huile et incorporer au mélange d'avoine et mélanger jusqu'à former une pâte.

Aplatir la pâte en un disque , recouvrir de film alimentaire et réfrigérer 20 minutes.

Préchauffer le four à 325 F (160 C).
Partager la pâte en 4 portions égales et abaisser très finement au rouleau, sur un plan de travail fariné, en un cercle d'environ 9 po (23 cm) de diamètre.

Badigeonner de blanc d'oeuf au pinceau et saupoudrer de sel de Guérande.
À l'aide d'une roulette à pizza, tailler en 16 triangles chaque disque de pâte et déposez-les sur des plaques de cuisson chemisées de papier parchemin.

Cuire au four 25 à 30 minutes ou jusqu'à ce que les craquelins soient bien dorés.
Laisser refroidir sur une grille.
Se conservent 2 semaines dans un contenant hermétique.


Craquelins cheddar et noix
Pour environ 48 craquelins

1/2 tasse (125 g) de beurre, ramolli
1 cuillère à table (15 ml) de romarin frais finement haché
2 et ¼ tasses (250 g) de fromage cheddar vieilli
1 tasse + 3 cuillères à table (190 g) de farine
1 cuillère à thé (5 ml) de sel
1/2 tasse (75 g) de noix hachées finement


Mélanger le beurre, le romarin et le fromage dans un batteur sur socle et bien battre
Ajouter la farine, le sel et les noix et remuer pour mélanger
Former la pâte en deux boudins et les envelopper de film alimentaire.
Mettre au congélateur pour 30 minutes, ce qui facilitera le découpage.

Préchauffer le four à 325 F (160 C).
Trancher des rondelles de pâte de 1/5 po (0,5 cm) et les déposer sur des plaques de cuisson chemisées de papier parchemin.

Cuire au four environ 10 minutes jusqu'à coloration dorée
Conserver dans un contenant hermétique et à manger dans les trois jours



Craquelins pavot et sésame
Quantité : Variable selon l'épaisseur; environ 50 biscuits

1 tasse (150 g) de blé entier
1 tasse (150 g) de farine non blanchie
1/3 tasse (50 g) de graines de pavot
1/3 tasse (40 g) de graines de sésame
1 et ½ cuillères à thé (9 g) du sel de table
1 et ½ cuillères à thé (9 g) de poudre à pâte (levure chimique)
3 cuillères à table (45 ml) d'huile d'olive
¾ tasse + 1 cuillère à soupe (195 ml) d'eau

Mélanger les farines, les graines, le sel et la poudre à pâte dans un grand bol.
Ajouter l'huile et mélanger jusqu'à consistance homogène.
Ajouter l'eau jusqu'à ce que la pâte se rassemble.
Pétrir la pâte 5 ou 6 fois et laisser reposer, recouverte de film alimentaire, sur le comptoir pendant 15 minutes.

Préchauffer le four à chaud 450 F (230 C).
Couper la pâte en 4 partie égale.
Abaisser la pâte au rouleau et lui donner une forme oblongue.
Insérer la pâte dans le laminoir (l'appareil pour faire des lasagnes) et rouler le plus finement possible.

Découper la pâte avec les emporte-pièces de votre choix et déposer les crquelins sur des plaques de cuisson chemisées de papier parchemin.

Cuire au four 5 minutes, puis retourner les craquelins et cuire de nouveau 5 minutes.

Conserver dans un contenant hermétique et à manger dans les 2 semaines.

25 juillet 2012

BEIGNETS AU GINGER CURD


Quel bel été nous avons ! J'espère que vous en profitez autant que moi, c'est aussi une des raisons de mon irrégularité dans mes publications.
Même s'il fait parfois trop chaud pour cuisiner, c'est pourtant le moment idéal pour boulanger : La chaleur aidant, les pains, brioches et autres viennoiseries lèvent sans problème.
Ayant du ginger curd à passer, je me suis dit que dans des beignets, ce serait vraiment très bon.
C'est bien entendu très riche mais j'ai fait les beignets tous petits...Bon ok, j'ai vu des personnes les manger par deux, mais je ne les ai obligés à rien du tout.
La pâte de ces beignets est très moelleuse et le fait de les remplir de ginger curd leur donne une légèreté et une finesse dans le goût.


Pour 24 beignets:
2 et 1/2 cuillères à thé (8 g) de levure sèche active
2 cuillères à table (30 ml)d'eau tiède
3 et 1/4 tasses (500 g) de farine
1 tasse (250 ml) de lait 3,25 % à la température ambiante
1/*4 tasse (60 g) de beurre non salé, ramolli
3 gros jaunes d'oeufs
2 cuillères à table (25 g) de sucre
1 cuillère à thé (5 ml) de sel
1/2 cuillère à thé (2,5 ml) de cannelle moulue
Environ 10 tasses (2,5 l) d'huile végétale pour friture

Ginger curd pour garnir les beignets

Pour enrober les beignets :
3/4 tasse (150 g) de sucre
Zeste fin d'un gros citron


Mélanger ensemble la levure et l'eau tiède dans un petit bol jusqu'à ce que la levure soit dissoute. Laisser reposer jusqu'à consistance mousseuse, environ 5 minutes. (Si la levure ne mousse pas, jetez-le et recommencez avec de la levure nouvelle.)

Mélanger ensemble la farine, le lait, le beurre, les jaunes, le sucre, le sel, la cannelle et le mélange de levure dans le mélangeur à basse vitesse jusqu'à obtention d'une pâte molle. Augmenter la vitesse et battre 3 minutes de plus.

Couvrir le bol avec un torchon propre et laissez la pâte lever dans un endroit sans courant d'air à température ambiante chaude jusqu'à ce qu'elle ait doublé de volume soit 1 h 30 à 2 heures. (Sinon, laissez lever la pâte dans un bol au réfrigérateur de 8 à 12 heures.)

Abaisser la pâte au rouleau sur un plan de travail légèrement fariné, sur une épaisseur d'1/2 po (1,25 cm).
À l'aide d'une emporte-pièce de 2 po (5 cm) de diamètre , couper des ronds dans la pâte et déposez les sur deux plaques à biscuits légèrement farinées.

Couvrir les beignets avec un torchon propre et laisser lever dans un endroit sans courant d'air à température ambiante chaude jusqu'à ce que les beignets soient légèrement gonflés, soit 30 minutes (ou 45 minutes si votre pâte a levé au réfrigérateur). Ne pas essayer de refaire des beignets avec les découpes de pâte.


Faire chauffer l'huile à 350 F ( 180 C).
Frire les beignets, 3 à 4 à la fois, 1 à 2 minutes de chaque côté, jusqu'à ce qu'il soient légèrement dorés.

Enlever les beignets de l'huile à l'aide d'une écumoire et les laisser égoutter sur sur papier absorbant et laisser refroidir.

Mélanger le sucre et le zeste de citron dans un petit saladier et réserver.

Mettre le ginger curd dans une bouteille compressible en plastique ou dans une poche à pâtisserie munie d'une douille fine et pointue.

Remplir les beignets de ginger curd. Vous saurez quand vous en aurez mis assez, le ginger curd ressortira par le trou fait par l'embout pointu.

Rouler les beignets dans le sucre au citron et déguster.

20 juillet 2012

CHURROS ET SAUCE AU CHOCOLAT


Nous sommes fans de beignets en tout genre et des churros en particulier parce qu'ils sont faits à base de pâte à choux.
Pour vous présenter le livre  Mon cours de cuisine, Les basiques espagnols paru chez Marabout, c'est sur cette recette de churros servis avec une sauce au chocolat que mon choix s'est porté. J'ai beaucoup hésité entre la tarte de Santiago, les crèmes catalanes et plein d'autres recettes, puis finalement, j'ai opté pour la simplicité.
C'est tellement bon que ma zouille a fait une overdose de churros mais il reste persuadé que si il a été malade à 1 heure du matin, c'est parce que je l'ai "obligé" à finir son assiette de haricots verts :"tu ne finis pas ton assiette, tu n'as pas de churros".
Des fois, j'envie ceux qui ont le sommeil très lourd...
Quoi qu'il en soit, ce livre est vraiment très beau et très bien expliqué avec des recettes illustrées pas à pas.


Sauce au chocolat :
2 cuillères à thé (10 ml) e fécule de maïs
2 tasses (500 ml) de lait
4 oz (120 g) de chocolat noir coupé en morceaux
3 cuillères à table (40 g) de sucre
1 pincée de cannelle en poudre

Churros :
1 tasse (250 ml) d'eau
1/2 tasse (125 g) de beurre
1 grosse pincée de sel
1 tasse (150 g) de farine
3 oeufs

Huile pour friture

Un mélange de sucre-cannelle pour saupoudrer


La sauce :
Mélanger la fécule de maïs avec 1/2 tasse (125 ml) de lait. Réserver.
Verser le reste du lait dans une casserole puis faites-y fondre le chocolat à feu doux. Remuer.

Ajouter la fécule diluée, le sucre et la cannelle et faites épaissir 15 minutes à feu doux.
Verser la sauce dans des petites tasses.

Churros :
Faire bouillir l'eau avec le beurre et le sel.
Baisser le feu et verser la farine.
Mélanger jusqu'à obtenir une pâte homogène.

Verser la pâte dans le bol du mélangeur sur socle, puis à l,aide du fouet, incorporer les oeufs, un à un.
Verser la préparation dans une poche à pâtisserie à douille cannelée.

Faites chauffer 2 po (5 cm) d'huile dans une casserole à feu épais à 350 F (180 C).
Réduire le feu et faire tomber dans l'huile des tronçons de pâte de 4 po (10 cm).
Laisser frire 2 minutes de chaque côté.

Sortir les churros cuits avec une écumoire et posez-les sur du papier absorbant.
Saupoudrer avec le mélange sucre-cannelle.
Servir aussitôt avec les petits pots de sauce au chocolat.

Utiliser le reste de sauce pour y tremper des fruits ou napper de la crème glacée.

19 juillet 2012

BOULETTES DE POULET À LA SAUCE TOMATE


La recette est tirée du livre Poulet, Volailles et Compagnie, paru chez Larousse et elle est toute aussi géniale que le livre.
La viande que nous mangeons le plus, est le poulet, ce livre tombait vraiment dans mes goûts, surtout qu'on y retrouve des classiques...tellement classiques qu'on oublie de les refaire et puis, des recettes plus inusitées comme celle-ci.
Je pense qu'on pourrait présenter n'importe quels plats à des enfants, sous forme de boulettes, qu'ils trouveraient cela bon.
Ce plat a été très apprécié par les adultes aussi.
Je vous conseillerais de hacher votre poulet vous même, avec un hachoir, pas avec le robot culinaire car vous risqueriez d'avoir le purée de poulet plutôt que de la viande hachée.


Boulettes :
500 g de hauts de cuisse de poulet, hachés
3 cuillères à table (45 ml) d'olives vertes dénoyautées et hachées
2 cuillères à table (30 ml) d'origan frais, ciselé
1 cuillère à table (15 ml) de persil frais ciselé
2 gousse d'ail pelées et hachées
30 g de parmesan râpé
30 g de mie de pain fraîche, réduite en miette
1 oeuf légèrement battu
2 cuillères à table (30 ml) d'huile d'olive
1 cuillère à table (15 ml) d'origan
Sel et poivre

Sauce tomate :
800 g de tomates bien mûres
1 cuillère à table (15 ml) d'huile d'olive
2 gousses épluchées et hachées
1 oignon jaune pelé et haché
6 cuillères à table (90 ml) de vin blanc
60 g de concentré de tomate (pâte de tomate)
2 cuillères à table (30 ml) de vinaigre balsamique
1 cuillère à thé (5 g) de sucre en poudre


Dans un grand saladier, mettre le poulet haché, les olives, l'origan, le persil, l'ail, le parmesan, la mie de pain et l'oeuf. Saler et poivrer.
Malaxer la farce avec les mains pour la rendre homogène.

Mouiller vos mains pour éviter que la farce ne colle aux doigts.
Façonner des boulettes de la grosseur d'une balle de golf.
Posez-les sur une plaque huilée et réserver au réfrigérateur pendant la préparation de la sauce.

La sauce tomate :
peler les tomates : faire un x au couteau sur la partie bombée des tomates et plongez-les 15 secondes dans de l'eau bouillante, puis dans un saladier d'eau glacée.
Enlever la peau et coupez-les grossièrement (conserver le jus).

Dans une cocotte, faire chauffer l'huile à feu moyen.
Faire revenir l'ail et l'oignon 5 minutes, jusqu'à ce qu'ils soient transparents.
Verser le vin, porter à ébullition jusqu'à ce qu'il ait réduit au maximum
Ajouter le concentré de tomate et poursuivre la cuisson pendant 2-3 minutes en remuant de temps en temps, puis ajouter les morceaux de tomates et le jus réservé. Baisser le feu et laisser mijoter à feu doux en remuant de temps en temps, jusqu'à obtenir une sauce bien homogène.
Verser le vinaigre balsamique. Saler légèrement et ajouter le sucre.
Réserver la sauce.

Dans une poêle, faire chauffer l'huile à feu moyen.
Faire revenir les boulettes pendant 5 minutes en les retournant à mi-cuisson, jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées et cuites à coeur.
Déposez-les dans la sauce.
Maintenir à feu doux les boulettes dans la sauce tomates.
Rectifier l'assaisonnement si besoin, parsemer de feuilles d'origan et servir chaud.



17 juillet 2012

GINGER CURD


Nath vous a parlé la semaine dernière du livre Bocaux, Compotes & Confitures paru chez Hachette, en publiant la recette des citrons confits au sel.
Vous dire que j'adore ce livre est en dessous de la vérité, c'est plein de bonnes idées de cadeaux gourmands, aux saveurs inusitées.
J'ai aussi fait les citrons confits au sel, mais à la différence de Nath, mes gousses d'ail sont devenues bleues...Réaction chimique normale mais qui a fait beaucoup parlé à la maison.

Cette fin de semaine, j'ai préparé ce ginger curd parce que je suis fan de gingembre. C'est excellent, même si j'ai trouvé cela un tantinet trop sucré pour moi ( ma gang l'a trouvé parfait).
Il se conserve seulement 2 semaines au réfrigérateur alors autant vous dire qu'il va certainement intégré des recettes pour ne pas le gaspiller, car la recette donne une grande quantité.


Pour un peu plus de 4 tasses (1 litre) de curd
500 g de racine de gingembre (environ 250 ml de jus)
1 citron non traité
2 et 1/2 tasses (500 g) de sucre
6 oeufs
2/3 tasse (150 g) de beurre

Éplucher le gingembre. Mixez-le le finement et mettez-le dans un saladier.
Couvrir d'eau froide. Couvrir le saladier de film alimentaire et laisser infuser une nuit.

Le jour même, filtrer le gingembre dans une passoire pour en récupérer 1 tasse (250 ml) de jus.

Dans un saladier, mélanger les oeufs avec le sucre.
Mélanger le jus de gingembre et le jus de citron et ajouter le tout au mélange sucre-oeufs. Bien mélanger.
Verser le tout dans une casserole et faire chauffer à feu doux sans cesser de remuer pour que les oeufs ne cuisent pas trop vite.
Une fois que le mélange devient onctueux et qu'il nappe la cuillère, enlever la casserole du feu.
Ajouter le beurre et mélanger énergiquement.

Dès que vous aurez débuté la cuisson du curd, plonger les pots vides dans une grande casserole d'eau bouillante pendant 5 minutes.
Égouttez-les et séchez-les puis remplissez-les de curd encore chaud.
Refermer les pots et mettez-les aussitôt à l'envers jusqu'à refroidissement complet du curd.
Se conserve 2 semaine au réfrigérateur.

13 juillet 2012

FRAISES VIENNOISES


J'ai pris cette jolie recette chez Gousse2Vanille, via Pinterest, et tous ceux qui y ont goûté, ont littéralement craqué sur ces verrines. Personne n'a laissé sa part, et on me demandait le lendemain d'en refaire.

Dans la recette originale, que j'ai doublée, Gousse2Vanille utilisait du Cremfix, un stabilisateur pour la crème fouettée. Comme il n'y en a pas ici, (ou peut être dans des magasins de pâtisseries), j'ai substitué par de la crème de tartre, car c'est ce que j'utilise habituellement pour stabiliser mes blancs d'oeufs quand je fais des gâteaux des anges.
Et ça a super bien fonctionné : La crème fouettée s'est avérée très ferme et mousseuse, elle n'a pas ramolli au bout de quelques heures et mes rosaces sont restées bien en forme. C'est une technique je vais conserver pour glacer mes cupcakes ou décorer d'autres gâteaux.

Pour 8 verrines :
700 g de fraises lavées et équeutées
1/4 tasse (40 g) de sucre à glacer
3 feuilles de gélatine soit 6 g

2 tasses (500 ml) de crème 35 %
1/2 tasse + 2 cuillères à table (100 g) de sucre à glacer
1 cuillère à thé (5 ml) de crème de tartre
2 cuillères à thé (10 ml) d'extrait pur de vanille


Faire ramollir la gélatine dans de l'eau froide.

Mixer 400 g de fraises avec la première quantité de sucre à glacer.
Mettre la préparation dans une casserole et porter à ébullition.
Ajouter la gélatine ramollie dans la préparation et bien mélanger.

Hors du feu, ajouter le reste des fraises coupées en petits morceaux.
Laisser tempérer le temps de préparer la crème fouettée


Battre la crème 35 % en chantilly, en ajoutant progressivement le sucre à glacer, la crème de tartre et l'extrait de vanille.
Arrêter de battre dès que la chantilly est bien ferme.

Montage :
Répartir la moitié de la préparation aux fraises dans les verrines.
À l'aide d'une poche à pâtisserie, recouvrir de la moitié de la chantilly.
Renouveler l'opération en terminant par une rosace de chantilly.
réserver au réfrigérateur au moins 3 heures, puis déguster.

Imprimer la recette

12 juillet 2012

CUPCAKES TACOS


Le 27 Juillet prochain, les jeux olympiques de Londres vont débuter et chez nous, nous attendons cet évènement avec impatience. Décalage horaire oblige, il y a des beaucoup de compétitions que nous devrons regarder en différé, mais lors des jeux olympiques de Pékin, nous avions mis le réveil à sonner pour regarder certaines épreuves.
Je suis la natation (Mickael Phelps), le plongeon (Alexandre Despatie) le canoë-kayak, l'aviron, le judo (Teddy Rinner) et la gymnastique, tandis que monsieur Gourmandises va plus suivre l'athlétisme et le hockey.

Pour nos soirées "sportives" devant la télé, voici le genre de recette que je risque de préparer.
C'est super bon, la présentation fait qu'on peut les manger avec les doigts, le plat idéal à déguster devant la télé.
Et vous qui suivrez-vous aux prochains J.O.?

Pour 10 cupcakes
Beurre pour graisser les moules à muffins
10 tortillas
1 lb (500 g) de boeuf haché maigre
1 sachet d'assaisonnement à tacos
1 tasse (250 ml) d'eau
1 boite (540 ml) de haricots noirs, rincés et égouttés
1 pot (440 ml) de salsa  moyennement piquante
Environ 2 tasses (300 g) de fromage râpé mélangé (Monterey Jack, mozzarella, cheddar)

Pour servir :
Guacamole



Préchauffer le four à 375 F (190 C ).
Beurrer 10 grands moules à muffins et les chemiser des tortillas, en faisant bien attention de ne pas les trouer. Réserver.

Dans une poêle, faire revenir le boeuf haché dans un peu d'huile.
Ajouter l'assaisonnement à tacos et l'eau. Bien mélanger.
Ajouter les haricots noirs, porter à ébullition, puis baisser le feu et laisser mijoter jusqu'à ce que le liquide se soit presque tout évaporé.

Retirer du feu, puis séparer la préparation dans les tortillas préparées.
Recouvrir de salsa et garnir de fromage râpé.

Enfourner pour 20 minutes. Attendre 5 minutes à la sortie du four pour servir et garnir de guacamole pour déguster.
Imprimer la recette

«Décharge : je fais partie du programme agents de liaison pour Vivre délicieusement et je bénéficie d’avantages en raison de mon affiliation au groupe. Les opinions exprimées dans ce blogue n’engagent que moi.»

10 juillet 2012

ORZO AUX COURGETTES


Il y a déjà un moment que je veux vous parler de ce livre: Petits plats végétariens, paru chez Marabout dans la collection Cuisine Minute, à table en 10 , 20 , 30 minutes.

Le concept est vraiment extra. Vous disposez d'un ingrédient et vous ne savez pas quoi en faire, vous vous rendez à la table des matières dans laquelle les recettes sont classées par ingrédients.
Puis vous ouvrez le livre à la page de la recette choisie et à ce moment là, vous avez 3 choix par rapport au temps que vous avez devant vous.
Pour exemple, je disposais de 30 minutes, j'ai donc choisi les risonis ( pareils que l'orzo) aux courgettes.
Si j'avais manqué de temps, j'aurai choisi la salade de risonis aux courgettes, tomates cerises et menthe, car elle ne prenait que 20 minutes à préparer.
Si je n'avais eu que 10 minutes devant moi, j'aurais cuisiné les courgettes sautées aux oignons verts et au piment.
Toutes les recettes sont simples et assez santé et faites avec des produits assez communs.À moins de ne pas aimer cuisiner, il n'y a plus d'excuse qui tienne " je n'ai pas le temps" avec un livre comme celui-ci.

La recette que j'ai faite est vraiment très bonne, c'est aussi crémeux qu'un risotto, mais avec des pâtes.
C'est très parfumé et très goûteux sans compter que c'est très bon marché à réaliser.
J'ai réussi à me garder un petit bol pour mon lunch du lendemain, mais c'était in-extremis !


Pour 4 personnes
375 g d'orzo
1 cuillère à table (15 ml) d'huile d'olive
1 cuillère à table (15 g) de beurre
1 piment rouge épépiné et finement haché
2 gousses d'ail hachées
4 oignons verts finement hachés
3 courgettes moyennes, grossièrement hachées
Le zeste d'un citron non traité
150 g de fromage frais à l'ail et aux fines herbes (type Boursin)
1/4 tasse (60 ml) de persil italien finement haché
Sel et poivre


Porter à ébullition une grande casserole d'eau salée et faire cuire les pâtes en suivant les instructions sur l'emballage.

Pendant ce temps, faire chauffer l'huile et le beurre dans une grande poêle.
Ajouter le piment, l'ail, les oignons verts et les courgettes. Faire cuire 10 à 15 minutes, à feu moyen en remuant souvent.

Baisser le feu et ajouter le zeste de citron.
Faire cuire à feu doux pendant 3 à 4 minutes, ajouter le fromage frais et mélanger.
Saler et poivrer.

Égoutter les pâtes et ajoutez-les aux courgettes.
Incorporer le persil, mélanger et servir aussitôt.


09 juillet 2012

BAYOU BLEU ET BRISE DE MER


Je n'ai pas l'habitude de publier des recettes de drinks, parce que je n'en fais pas souvent et quand j'en sers, c'est bien souvent le même : Le ti punch, qui reste mon préféré des préférés des drinks.
Cette année, pour l'anniversaire de Ian, j'ai voulu faire différent et essayer de passer la vodka (polonaise) que j'avais en quantité importante dans le bar, mon amie Hanna ayant fait un "ménage" important dans le sien.
Beaucoup d'invités ont préféré le Bayou bleu, personnellement, ayant goûté aux deux, je ne pourrais avoir une préférence, c'est différent, très frais et pas très alcoolisé.

Bayou bleu
Dans un verre à gin rempli de glaçons, verser 30 mL (1 oz) de vodka, 15 mL (½ oz) de curaçao bleu et de 120 à 150 mL (4 à 5 oz) de limonade.
Décorer d’un « radeau » fait d’une rondelle de citron et d’un bleuet.

Brise de mer
Dans un grand verre rempli de glaçons, verser 45 mL (1½ oz) de Limoncello et compléter de 120 à 150 mL (de 4 à 5 oz) de jus de canneberges et de framboises.
Décorer d'une framboise.
Imprimer les recettes

06 juillet 2012

FROMAGE BLANC ET FRAISES AU BASILIC-RÉSULTAT DU CONCOURS FIBRE 1


Avant de passer à la recette, je voulais vous annoncer que c'est Esther qui a gagné la trousse Fibre . Bravo Esther et merci à tous ceux qui ont participé au tirage.


Après avoir vécu une semaine assez folle, je suis bien contente de voir arriver la fin de semaine et d'essayer de faire un peu de rattrapage de lecture de vos publications (entre deux plongeons dans la piscine au chalet, quand même !).
Mon livre est parti à l'imprimerie (imprimé au Québec s'il vous plait), le tournage pour l'émission l'Épicerie s'est super bien passé, mes vacanciers sont partis voir les baleines à Tadoussac, je vais donc essayer de reprendre un rythme un peu plus normal.

Aujourd'hui, je vous présente une petite recette sans prétention qui était une excuse de plus pour manger des fraises.
Je voulais absolument essayer le mélange fraises-basilic et c'est divin.
J'ai utilisé du fromage blanc parce que j'en avais un pot d'avance dans le réfrigérateur, mais vous pourriez aussi bien prendre du yogourt grec 10 %.
C'est léger et bien parfumé, un vrai dessert d'été !

Pour 8 verrines
Salade de fraises au basilic :
500 g de fraises, lavées, équeutées et coupées en 4
6 grosses feuilles de basilic émincées
3 cuillères à table (40 g) de sucre

Fromage blanc :
500 g de fromage blanc (type Damablanc ou Quark)
1/2 tasse (100 g) de sucre
Le zeste d'un citron


Salade de fraises au basilic
Dans un saladier, mélanger les fraises, le sucre et le basilic.
Couvrir le saladier de film alimentaire et réserver au réfrigérateur 1 heure.

Dans un autre saladier, mélanger le fromage blanc, le sucre et le zeste de citron.
Verser la moitié de la préparation dans les verrines, puis ajouter la moitié de la salade de fraises.
Recouvrir du reste de fromage blanc et terminer par la salade de fraises.
Réserver au réfrigérateur jusqu'au service.

02 juillet 2012

GÂTEAU AUX FRAISES


Dans la semaine qui a précédé son anniversaire, Kim a publié plein de douceurs sucrées, dont ce gâteau, que je me suis empressée d'essayer pour l'anniversaire de mon amie Carmen...qui est du même jour que Kim.
C'est un gâteau vraiment très bon, très simple à faire même si, comme à mon habitude, j'ai noté les ingrédients, le temps de cuisson mais n'est pas lu en détail la procédure.
J'ai mis mes fraises, la partie coupée sur le dessus, alors que Kim écrivait qu'il fallait mettre la partie bombée sur le dessus. Il n'y a que le look qui est différent et il n'y a pas eu de préjudice au niveau de la cuisson.
Alors merci Kim, ce gâteau à fait l'unanimité !

Le blogue va fonctionner au ralenti pour les prochaines semaines. Même si j'ai beaucoup de recettes à vous partager, je manque de temps pour les écrire car je suis dans la dernière ligne droite pour la sortie du nouveau livre, j'ai aussi un tournage pas prévu du tout,  pour une émission qui sera diffusée à l'automne, des vacanciers à la maison. Les publications risquent d'être assez aléatoires, j'espère que vous ne m'en voudrez pas trop :)

Pour 8 personnes
6 cuillères à table (90 g) de beurre non salé, à la température ambiante
1 et 1/2 tasses (225 g) de farine
1 et 1/2 cuillères à thé (7,5 ml)de poudre à pâte (levure chimique)
1/4 cuillère à thé (1,2 ml) de sel
3/4 tasse + 2 cuillères à table (275 g) de sucre
1 gros oeuf
1/2 tasse (125 ml) de babeurre
Les graines d'une gousse de vanille
1 cuillère à thé (5 ml) d'extrait de vanille
500 g de fraises équeutées et coupées en deux
2 cuillères à table (25 g) de sucre de canne


Préchauffer le four à 350 F (180 C). Beurrer un moule à charnière de 9 po (23 cm).

Dans un petit bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel.

Dans le bol du batteur sur socle, muni du fouet plat, crémer le beurre et le sucre à vitesse moyenne-élevée pendant 4-5 minutes, soit jusqu'à ce qu'il soit pâle et léger.

Ajouter l'oeuf, les graines et l'extrait de vanille et le babeurre et mélanger juste pour tout incorporer.

À basse vitesse, incorporer doucement les ingrédients secs et mélanger juste pour les incorporer.

Verser l'appareil à gâteau dans le moule préparé et disposer les fraises sur la pâte,, le côté coupé vers le haut, en tentant de les répartir le mieux possible.
Puis, les saupoudrer des 2 cuillères à table de sucre de canne.

Cuire le gâteau 10 minutes, puis réduire la température du four à 325 F (16+0 C). Cuire environ 50 minutes, jusqu'à ce qu'un cure-dents inséré au centre en ressorte propre.

Laisser refroidir et servir les parts avec un peu de crème fouettée.