27 février 2013

DARING BAKERS :CRAQUELINS ET PAINS PLATS


Le défi Daring Bakers de Février 2013 nous est soumis par Sarah de All Our Fingers in the Pie.
Elle nous demandait de confectionner des craquelins et/ou des pains plats.
J'ai opté pour deux recettes : Les craquelins à l'oignon et des pain plats parfumés au romarin et d'autres aux graines de Kalonji.

Dans la recette originale, les craquelins à l'oignon devaient contenir des graines de pavot. Et comme je suis tombée en rupture de stock, je les ai omis. Malgré cela, ces craquelins sont devenus mes préférés, je vous garantis même qu'ils sont dangereusement addictifs.

Pour mes pains plats, j'ai parfumé la moitié de ma production avec du romarin et l'autre moitié avec des graines de kalonji, parce que je pourrais en mettre partout tellement je les aime.
Mes pains étaient très croustillants mais ils ne sont pas restés plats. Lors de la cuisson, ils ont gonflé comme des pains pita, mais comme ils ont cuit plus longtemps que des pains pita, la croûte a séché et est devenue croustillante.

Ce sont deux excellentes recettes qui ont l'avantage de donner une belle quantité et de se conserver assez longtemps.

Blog checking lines: Sarah from All Our Fingers in the Pie was our February 2013 Daring Bakers’ host and she challenges us to use our creativity in making our own Crisp Flatbreads and Crackers!

Craquelins à l'oignon :
Pour environ 6 douzaines de craquelins
1 oignon moyen (pour environ 1 tasse/250 ml de purée)
1 gros œuf
1/3 tasse (80 ml) d'huile végétale
2 cuillères à thé (10 ml) de sel
2 tasses (300 g) de farine non blanchie
1 cuillère à café (5 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
1 cuillère à soupe (12 g) de sucre
1/4 cuillère à café (1,2 ml)de poivre noir fraîchement moulu



Dans le bol d'un robot culinaire muni d'une lame, réduire en purée l'oignon. Un oignon moyen donnera environ 1 tasse de purée. Mesurer 1 tasse (250 ml) de purée  remettre dans le robot.

Ajouter l'oeuf, l'huile et le sel et mélanger jusqu'à ce que le tout soit bien incorporé. Dans un autre bol, combiner les ingrédients secs. Faire un puits au centre et ajouter les liquides dans ce puits. mélanger et pétrir jusqu'à ce que la pâte soit bien homogène.

Envelopper la pâte obtenue dans une pellicule plastique et laisser reposer au réfrigérateur pendant 1 heure. Préchauffer le four à 350 F (180 C). Préparer des plaques de cuisson en les chemisant de papier parchemin.
Il s'agit d'une pâte très molle et vous trouverez peut-il préférable de la rouler entre deux feuilles de papier parchemin.
Abaisser au rouleau, le plus finement possible et couper selon les formes désirées. Déposez-les sur les plaques de cuisson.
Cuire de 5 à 15 minutes (dépendamment de l'épaisseur) ou jusqu'à ce que les biscuits soient dorés uniformément. Refroidir complètement avant de le ranger dans un contenant hermétique.

Conseils: Conserver dans un contenant hermétique à la température ambiante pendant 1 mois. Prolonger la fraîcheur en les congelant pour un maximum de 3 mois.



Pains plats aux fines herbes ou aux graines de kalonji
Pour 16 pains plats

1 tasse (250 ml) d'eau chaude (environ 110 ° F/43 ° C)
1 cuillère à café (5 ml) de levure sèche active
3 tasses (450 g) de farine + un peu pour rouler
3 cuillères à soupe (45 ml) de l'huile d'olive extra vierge
2 cuillères à café (10 ml) de gros sel
1 cuillère à café (5 ml) de sucre
1 gros œuf fouetté avec 1 cuillère à soupe (15 ml) d'eau, pour la dorure
Fleur de sel pour saupoudrer
Romarin ou de thym frais pour saupoudrer
Graines de kalonji (nigelle) pour saupoudrer




Versez l'eau dans un bol de taille moyenne et saupoudrer la levure.
Laisser reposer jusqu'à ce que la levure soit mousseuse, environ 5 minutes.
Incorporer la farine, l'huile, 2 cuillères à café de gros sel et le sucre.
Pétrir 2 minutes ou jusqu'à ce que la pâte soit homogène et non collante.

Placer dans un bol légèrement huilé et faites rouler la pâte autour du bol de sorte qu'elle soit également légèrement huilé sur la surface.
Couvrir avec du film alimentaire. Laisser reposer dans un endroit chaud jusqu'à ce qu'elle double de volume, environ 1 heure.

Préchauffer le four à 350 F (180 C). Préparer des plaques de cuisson en les chemisant de papier parchemin.

Diviser la pâte en 16 portions égales et couvrir d'une pellicule plastique.
Abaisser chaque morceau sur  4 po x 10 po (10cm x 26cm) sur une surface légèrement farinée. Transférer  sur les plaques de cuisson.
Badigeonner avec le mélange d'oeuf et saupoudrer de fleur de sel et des herbes ou des graines de Kalonji.

Faire cuire, en les tournant à mi-cuisson, jusqu'à ce que croustillant et doré, soit 18 à 22 minutes. Laisser refroidir sur la plaque à pâtisserie puis transférer sur une grille pour refroidir complètement.

Conseils: Conserver dans un contenant hermétique à la température ambiante pendant 1 mois. Prolonger la fraîcheur en les congelant pour un maximum de 3 mois.

Imprimer les recettes

26 février 2013

NOS TAPAS DE MARIE-CLAUDE MORIN ET HERNAN VISCASILLAS


Les auteurs, Marie-Claude Morin et Hernan Viscasillas ont sillonné l’Espagne avec leurs enfants Manu, Bili et Dali.
Ils ont rapporté de leurs voyages de délicieuses recettes inspirées des innombrables bouchées picorées ici et là dans les bars à tapas.

Vous connaissez forcément Marie-Claude Morin, Nos Tapas est son 6ème livre.
Les photos sont signées André Noël, Marie-Claude Morin et Hernan Viscasillas.
Le livre est rempli de recettes facilement réalisables, et qui vous feront voyager jusqu'en Espagne.

J'ai trouvé ce livre très intime et très convivial à la fois. J'ai déjà essayé plusieurs recettes (publications à venir), et c'était vraiment très bon.
C'est un livre très réussi à tous niveaux, je l'adore !

En collaboration avec Groupe modus, j'ai le plaisir de vous faire gagner un livre :
Dans Nos Tapas, Marie-claude et Hernan ont fait une liste des 15 ingrédients incontournables pour les tapas.

Je vous demande de m'en énumérer 3.
Vous les inscrivez dans les commentaires sous cet article, en n'oubliant pas de me laisser une adresse courriel afin que je puisse vous joindre.

Toute réponse inexacte ou incomplète ne sera pas prise en compte pour le tirage au sort.
Pour participer, il faut que vous soyez résidents canadiens et que vous me laissiez un commentaire avant le 16 Mars 2013, minuit heure de Montréal.
Bonne chance à tous !

24 février 2013

CAMPAGNE "JEUNE DE CHOEUR" : 2 PLACES À GAGNER


Cheerios et General Mills sont très fiers de travailler “en chœur” avec Annie Villeneuve et la chorale Jeune de Chœur pour trouver la plus belle voix québécoise de 65 ans et plus.
Nous sommes très heureux de voir tant d’enthousiasme de la part des québécois pour cette campagne avec plus de 100 candidat(e)s inscrit(e)s à ce jour, pour une chance inoubliable de partager la vedette avec Annie Villeneuve sur la scène du Centre Bell le 29 mars en compagnie de la chorale Jeune de Chœur !

À partir d'aujourd'hui, dimanche, le 24 février, les choses vont s’accélérer : trois candidats vont être désignés finalistes par un jury, puis soumis au vote crucial des Québécois … Vous pouvez consulter la ‘Zone Cheerios’ très complète du site TVA pour voir les performances des différents candidats et choisir votre favori en famille:
N’hésitez pas à jeter un œil à la formidable Web TV de la campagne sur You Tube qui nous emmène dans les coulisses du programme, à la rencontre d’Annie Villeneuve et de la chorale : 

Et le plus beau dans tout ça… pour chaque vote décompté, Cheerios versera 1 $ pour la santé du cœur des Québécois (jusqu’à 10 000 $ en don) ! À la fin de la campagne, une vidéo retraçant les meilleurs moments de la campagne va être mise en ligne sur la Web TV, et pour chaque vue, 1$ sera versé pour la santé du cœur des Québécois aussi (jusqu’à 40 000$!).

Pour rester jeune de cœur, vous pouvez aussi vous renseigner sur les façons d’abaisser votre cholestérol avec
Cheerios à cette adresse

Et LA cerise sur le gâteau, Nathalie et moi-même avons l’immense plaisir de vous offrir les 2 places gratuites que nous avons reçues pour assister au concert d’Annie Villeneuve au Centre Bell le 29 mars, parce que nous ne pourrons nous y rendre. 



Dès aujourd'hui et jusqu'au 6 Mars (minuit heure de Montrèal), laissez-moi un commentaire sous cet article afin de participer au tirage au sort qui désignera la personne qui gagnera les deux places de concert
Ne le faîtes que si vous êtes certains d'être disponibles pour y assister.

Divulgation: je participe au programme d’ambassadeur Vivre Délicieusement avec Mom Central Canada pour General Mills. Je bénéficie d’avantages en raison de mon affiliation au groupe. Les opinions exprimées dans ce blogue n’engagent que moi. »

22 février 2013

STICKY BUNS


Cela faisait longtemps que je n'avais pas cuisiner et manger quelque chose d'aussi cochon et tout ceci est à cause de Kim, qui a publié cette recette.
Je ne peux que la remercier car ces brioches ont remonté le moral de mes troupes qui commencent à ressentir le besoin de vacances ainsi qu'un petit pic d'énergie pour moi, qui en manque cruellement en ce moment.
Kim conseillait d'utiliser la moitié de pâte à brioche restante pour d'autres utilisations, personnellement, je vous conseillerais de doubler la garniture et doubler la sauce pour faire 16 brioches au lieu de 8.
Comme cela, vous faîtes tout cuire en même temps, au lieu de devoir en refaire dès le lendemain, parce que les 8 brioches ont été toutes dévorées en un temps record.
Si vous n'avez pas encore essayé cette recette, c'est bien dommage pour vous, car vous manquez quelque chose...Pour mon cas, j'en refais cette fin de semaine.

Pâte à brioche
2 1/2 tasses (375 g) de farine, non-blanchie
2 1/4 tasses (340 g) de farine à pain
3 1/4 c. à thé (16,2 ml) de levure sèche active
1/4 tasse (50 g) de sucre
1 c. à soupe (15 ml) de sel casher
1/2 tasse (125 ml) d'eau fraîche
5 gros oeufs
1 1/4 tasses (310 g) de beurre non salé, à la température de la pièce, coupé en 12-15 morceaux

Garniture
1/4 tasse (50 g) de sucre
1/4 tasse (50 g) de cassonade pâle
1/4 c. à thé  (1,2 ml) de cannelle moulue
1 tasse (100 g) de pacanes, rôties (hacher la moitié et laisser l'autre moitié entières)

Goo (sauce)
3/4 tasse (180 g) de beurre non-salé
1 tasse (200 g) de cassonade pâle bien tassée
1/4 tasse (60 ml) de miel
1/3 tasse (80 ml) de crème 35%
1/3 tasse (80 ml) d'eau
1/4 c. à thé (1,2 ml) de sel


Préparation
La veille, préparer la pâte à brioche :
Dans le bol du batteur sur socle muni du crochet pétrisseur, combiner les deux farines, la levure, le sucre, le sel, l'eau et les oeufs.
Battre à basse vitesse pendant 3-4 minutes ou jusqu'à ce que les ingrédients soient bien incorporés. Racler les parois du bol. Continuer à mélanger jusqu'à ce que la pâte forme une boule assez ferme et assez sèche.

À ce stade, commencer à ajouter le beurre, 1 ou 2 morceaux à la fois, en attendant que le beurre ajouté soit incorporé à la pâte. Cette étape prendra environ 5-10 minutes.

Quand le beurre est incorporé, augmenter la vitesse du batteur et pétrir jusqu'à ce que la pâte s'amalgame autour du crochet et qu'elle se détache bien des parois, cette étape prendra entre 8 et 15 minutes.
Puis, pendant la dernière minute, augmenter la vitesse du mélangeur d'un ou deux crans. Puis, quand la pâte vous semble prête, soit très lisse, très souple, très brillante, éteindre le batteur et tirer doucement sur la pâte et si elle s'étire jusqu'à devenir fine sans se casser, elle est prête. Sinon, poursuivre le pétrissage pendant 2-3 minutes.

Renverser la pâte sur une surface légèrement farinée, former une boule, déposer dans un bol légèrement huilé et couvrir de pellicule plastique.
Réfrigérer jusqu'au lendemain. Elle doit y être au moins 6 heures et peut y être jusqu'à une semaine.

Environ 30 minutes avant de préparer les brioches, préparer le "goo". Pour ce faire, dans une moyenne casserole, faire fondre le beurre sur un feu moyen. Ajouter la cassonade et mélanger pour le faire fondre. Le mélange peut se séparer et c'est normal.

Retirer du feu et ajouter le reste des ingrédients (sauf les pacanes). Bien fouetter. Verser dans un moule de 9 po x 13 po (23 cm x 33 cm), saupoudrer de la moitié des pacanes (celles qui sont entières) et laisser refroidir pendant environ 30 minutes.

Quinze minutes plus tard, sortir la pâte du réfrigérateur et en prélever la moitié et remettre le reste au réfrigérateur. Sur une surface légèrement farinée, étendre la moitié de la pâte en un rectangle de 12 po x 16 po (30 cm x 45 cm) d'environ 1/4 po (0,5 cm) d'épaisseur.

Dans un bol, mélanger la cassonade, le sucre, la cannelle et l'autre moitié des pacanes hachées. Étendre sur le rectangle de pâte en laissant une lisière de pâte tout le tour. Rouler fermement la pâte de façon à avoir un cylindre de 16 po (45 cm) de longueur. À l'aide d'un couteau, retirer les deux extrémités inégales.

Couper en 8 morceaux égaux. Déposer les morceaux dans le moule qui contient le "goo" en les espaçant légèrement. Couvrir le moule de pellicule plastique et laisser les brioches lever pendant environ 2 heures ou jusqu'à ce qu'elles aient doublé de volume.

Quand les brioches commencent à être bien gonflées, préchauffer le four à 350 F (180 C).

Enfourner, au centre du four, pendant environ 35-40 minutes, jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées.

Les retirer du four et déposer le moule sur une grille. Laisser refroidir 20-30 minutes.

Puis, une à une, retirer les brioches du moule et les déposer dans une assiette en les retournant (la partie qui a cuit dans la sauce, sur le dessus), puis verser le reste de sauce sur les brioches.
Les brioches sont à leur meilleur le jour même, mais peuvent être réchauffées 10 secondes au micro-ondes, elles seront comme à la sortie du four.

Imprimer la recette

20 février 2013

BISCUITS AU GOLDEN SYRUP


J'ai quelques jours de retard pour vous présenter les petits biscuits que Ian et ses amies Rosanne et Léa ont préparés pour la St-Valentin.
J'ai préparé la pâte et le soir, après l'école, ils ont joué les apprentis cuisiniers, sans presque pas d'aide et se sont drôlement bien débrouillés.

La pâte est faite à base de Golden Syrup (que je trouve facilement chez Loblaws) et ne bouge pas à la cuisson. C'est très important quand on utilise des estampes à biscuits, les dessins sont toujours présents après la cuisson.
Les enfants ont utilisé les estampes en terre cuite que Caroline m'a si gentiment offertes.

Les enfants avaient 3 gros sacs de biscuits chacun, qu'ils ont offerts à leurs amis. Il n'est pas revenu un seul biscuit de l'école. En plus, d'être beaux, ces biscuits ont un léger petit goût de caramel et sont bien croustillants.
Je n'ai eu droit qu'à un seul biscuit et encore, il a fallu que j'argumente en leur disant que s'il fallait que j'en parle sur le blogue, il fallait au moins que j'y goûte !

N'attendez pas la prochaine la St-Valentin pour gâter ce que vous aimez, ce sont des petites attentions surprises et faites maison qui plaisent le plus.

Pour environ 4 douzaines de biscuits (selon la taille)
4 1/2 tasses (675 g) de farine non blanchie
1 1/2 tasses (225 g) de farine avec levure incorporée
1 tasse (200 g) de sucre
1 tasse (240 g) de beurre salé, coupé en dès
1 tasse(1 tasse) de Golden Syrup
2 gros oeufs, légèrement battus

Tamiser les farines dans le robot culinaire. Ajouter le sucre et pulser pour bien mélanger.
Ajouter le beurre et pulser jusqu'à l'obtention d'une chapelure fine.

Une fois que le beurre est bien incorporé, ajouter le Golden Syrup et les'oeufs.
Pulser jusqu'à ce que la pâte de forme autour de la lame.

Emballer la pâte dans du film alimentaire et réfrigérer jusqu'à l'emploi ou abaisser la pâte de suite.

Abaisser la pâte sur un plan de travail fariné sur une épaisseur de 1/4 po (5 mm).
Utiliser des estampes à biscuits puis découper les formes à l'aide d'un emporte-pièces puis les placer sur des plaques à pâtisserie chemisées de papier parchemin.

Préchauffer le four à 350 F (180 C).
Cuire les biscuits entre 14 et 18 minutes, selon votre four.


Imprimer la recette

Décharge : je fais partie du programme agents de liaison pour Vivre délicieusement et je bénéficie d’avantages en raison de mon affiliation au groupe. Les opinions exprimées dans ce blogue n’engagent que moi.

18 février 2013

MÉDAILLONS DE PORC À LA POMME GRENADE


Aujourd'hui, pas de défi des ménagères parce que je n'ai presque pas cuisiner la semaine dernière pour cause de microbes qui m'ont mise à terre.
Monsieur Gourmandises aurait pu participer au défi car il a pigé dans le congélateur la sauce à spaghetti dont il raffole. Il faut que j'aille vérifier l'état du stock, car je ne suis plus certaine que j'en ai encore beaucoup. Ça mange un monsieur Gourmandises !

Cette fin de semaine, j'ai fait un peu de rattrapage au niveau de la cuisine et j'ai préparé des filets de porc, qui ne prennent pas plus de 15 minutes de préparation.
Comme ils sont taillés en médaillons, la cuisson est rapide aussi.
Tout le monde a trouvé ce plat, fameux. Une petite touche acidulée, une viande très tendre et bien parfumée. De quoi se remettre sur pieds !

Sauce
1 c. à soupe (15 g) de beurre
1 grosse échalote émincée
1 grosse gousse d’ail émincée
1 c. à thé (5 ml) de graines de coriandre fraîchement écrasées
1 tasse (250 ml) de jus de pomme grenade
¼ tasse (60 ml) de porto rouge

Couscous
2 tasses (500 ml) de bouillon de poulet
1 c. à soupe (15 g) de beurre
2 tasses (400 g) de couscous
2 oignons verts émincés

Médaillons
2 gros filets de porc
2 c. à soupe (30 g) de beurre non salé
2 c. à soupe (30 ml) d’huile d’olive
¼ tasse (40 g) de farine
½ c. à thé (2,5 ml) de sel
½ tasse (125 ml) de bouillon de poulet
1 petite pomme grenade égrenée
Poivre noir au moulin



Pour la sauce:
Fondre le beurre dans une casserole sur feu moyen.
Y ajouter l’échalote, l’ail et les graines de coriandre; faire sauter ce mélange 1 minute, ou jusqu’à ce qu’il embaume. Y ajouter le jus de pomme grenade et le porto.

Augmenter le feu à mi-vif et laisser le liquide bouillonner doucement de 3 à 4 minutes, ou jusqu’à ce qu’il soit réduit de moitié.
Retirer la sauce du feu et la mettre de côté.

Débarrasser le porc de son gras et de sa membrane extérieure argentée et coriace.
Couper dans le sens de la largeur en morceaux de 4 cm (1½ po) d’épaisseur.
Placer les morceaux à la verticale sur une pellicule plastique; les couvrir d’une seconde pellicule plastique. Utiliser un marteau à viande ou une poêle lourde pour aplatir facilement le porc et obtenir des médaillons d’environ 1 cm (½ po) d’épaisseur. Couvrir et réfrigérer le porc jusqu’à son utilisation.

Juste avant de passer à table, préparer le couscous.
Porter le bouillon à ébullition dans une petite casserole.
Dans un saladier, mettre le couscous et le beurre. Quand le bouillon est chaud, le verser sur le couscous, couvrir d'une assiette et laisser reposer 10 minutes.
Aérer le couscous à la fourchette au moment de le servir et y incorporer les oignons verts.

Dans un ramequin, faire fondre le beurre 30 secondes au micro-ondes, y incorporer l’huile d’olive. Mettre la farine dans une petite assiette et y mélanger le sel.

Placer une grande poêle sur feu moyen à mi-vif jusqu’à ce qu’elle soit bien chaude. Pendant ce temps, plonger les médaillons de porc dans la farine, les secouer pour les débarrasser de l’excès de farine.
Verser 15 ml (1 c. à soupe) du mélange de beurre dans la poêle et ajouter plusieurs médaillons de porc, en prenant soin de ne pas surcharger la poêle.
Faire sauter le porc en augmentant au besoin le feu, jusqu’à ce qu’il soit doré, environ 3 minutes par côté.
Le garder dans une assiette ou sur une plaque et répéter l’opération avec le reste du porc, de la farine et du mélange de beurre.

Une fois le porc sauté, remettre la poêle sur le feu (sans la nettoyer).
Y verser le bouillon et le porter à ébullition. Y ajouter la sauce et laisser ce mélange bouillir sur feu mi-vif de 2 à 3 minutes, le temps qu’il réduise légèrement.

Remettre dans la poêle les médaillons et leur jus; chauffer les médaillons 2 minutes, en les retournant souvent pour les enduire uniformément de sauce.

Dans des assiettes chaudes, déposer un monticule de couscous.
Disposer les médaillons de porc contre ce monticule et les napper de sauce.
Les garnir d’une généreuse dose de graines de pomme grenade et d’un peu de poivre noir grossièrement moulu.
Imprimer la recette

15 février 2013

GÂTEAU AUX AMANDES AU SIROP DE CITRON, PANNA COTTA AU BABEURRE ET LEMON-CURD


La grippe est finalement arrivée chez nous, la fourbe.  À cause d'elle, j'ai zappé Mardi-Gras (Ian a su me le dire) et la St-Valentin. Heureusement, avant qu'elle me couche, j'avais organisé un atelier de biscuits St-Valentin pour Ian et Rosanne et Léa, les filles de mon amie Esthère. Je vous montrerais cela plus tard.

Je profite donc d'un intermède dans les poussées de température pour vous parler de ce délice.
Quand j'ai vu ce dessert (via Pinterest) chez Michelle, j'ai su de suite que la recette était d'emblée, tout en haut de la pile des recettes à essayer.
Au départ, je voulais le faire pour mon anniversaire, mais avec les circonstances du moment, j'ai fait autre chose.
Et puis, j'ai invité la Famille Carrée à venir souper. Avec madame Carrée, on se parle tous les jours, voire plusieurs fois par jour au téléphone, mais on ne se voit que 3 ou 4 fois l'année.
Alors quand la famille arrive, j'essaie de mettre les petits plats dans les grands parce que j'ai envie de les gâter !

La base de ce gâteau est un pain de Gênes imbibé de sirop de citron. Dessus, on coule une panna cotta au babeurre, puis un lemon curd gélifié légèrement.
On surmonte le tout de meringues croquantes, faisant de ce dessert un mélange de saveurs et de textures extraordinaires.
J'ai utilisé des citron Meyer mais vous pouvez utiliser des citrons ordinaires. Avec madame Carrée, nous étions même à penser qu'avec d'autres curds, ce serait vraiment excellent . Un curd aux framboises avec une panna cotta au chocolat a été notre meilleure idée.

Bâtonnets de meringue
2 blancs d'oeufs (environ 50g)
1/4 tasse (50 g) de sucre
1/2 tasse (50 g) de sucre à glacer

Pain de Gênes
2/3 tasse (160 g) de beurre non salé
1/2 tasse + 2 c. à soupe (125 g) de sucre
3 oeufs moyens
1 1/4 tasses (150 g) de poudre d'amande
2 c. à soupe (20 g) de farine
3 c. à table (20 g) de fécule de maïs

Sirop de citron
1 citron Meyer
50 ml (50 g) d'eau
1/4 tasse (50 g) de sucre

Panna cotta au babeurre
1 tasse  (250 ml) de crème 35 %
1/4 tasse (50 g) de sucre
2 feuilles soit  4 g de gélatine
1/2 tasse (125 ml) de babeurre
1 c. à thé (5 ml) d'extrait de vanille

Lemon curd
3 oeufs
Le zeste de 1 citron Meyer
1/2 tasse (100 g) de sucre
2/3 tasse (160 ml) de jus de citron Meyer fraîchement pressé
1 feuille soit 2 g de gélatine
2/3 tasse (160 g) de beurre, coupé en petits cubes


Bâtonnets de meringue
Battre les blancs d'oeufs jusqu'à obtention d'une meringue brillante.
Ajouter lentement le sucre tout en mélangeant.
Battre jusqu'à ce que la meringue soit bien ferme.
À l'aide d'une spatule, plier le sucre à glacer dans la meringue.

Préchauffer le four à 195 F (90 C) et chemiser deux plaques à pâtisserie de papier parchemin.

Placer la meringue dans une poche à pâtisserie munie d'une douille unie n ° 5.
Déposer des lignes droites de meringues, d'environ 4 po (10 cm) sur les plaques préparées.
Enfourner pour environ 1 heure ou jusqu'à ce que les meringues soient bien sèches et croustillantes.


Pain de Gênes
Préchauffer le four à 350 F (180 C). Beurrer un moule carré de 8 po (20 cm), puis le chemiser de papier parchemin, en le faisant dépasser de chaque côté. Réserver.

Crémer le beurre et le sucre jusqu'à ce que le mélange soit mousseux.
Ajouter les oeufs, l'un après l'autre, en mélangeant bien entre chaque addition.
Mélanger la poudre d'amande avec la farine et la fécule de maïs, puis ajouter au mélange précédent, puis bien mélanger.
Verser la préparation dans le moule préparé, puis enfourner pour 20 à 25 minutes, ou jusqu'à ce que le gâteau ait légèrement gonflé et que le gâteau rebondisse sous la pression du doigt.
Laisser refroidir complètement dans le moule de cuisson.


Sirop de citron
Zester finement le citron. Mélanger le zeste de citron, l'eau et le sucre dans une casserole et bien mélanger.
Porter à ébullition et laisser mijoter pendant deux à trois minutes.
L'aide d'un pinceau à pâtisserie, étaler le sirop chaud uniformément sur le pain de Gênes refroidi et laisser tremper.



Panna cotta au babeurre
Dans une casserole, faire chauffer la crème et le sucre jusqu'à ce qu'elle soit chaude mais non bouillante.
Dans le même temps, ramollir la gélatine dans de l'eau glacée pendant 5 minutes.
Essorer l'excédent d'eau de la gélatine et l'ajouter à la crème chaude.
Ajouter le babeurre et l'extrait de vanille, puis bien mélanger.
Verser la panna cotta dans sur le pain de Gênes et réserver au réfrigérateur pendant au moins 3 heures.

Lemon curd
Battre les oeufs, le zeste de citron et le sucre dans un grand bol. Incorporer le jus de citron.
Placer le bol au bain-marie et fouetter sans arrêt jusqu'à ce que la préparation épaississe.
Dans le même temps, ramollir la gélatine dans l'eau. Essorer l'excédent d'eau et quand le lemond curd a épaissi, ajouter la gélatine et bien mélanger.dans le bol.
Transférer le lemon curd dasn un récipeint assez haut, genre grande tasse à mesurer.
Ajouter le beurre en petits morceaux tout en mixant la préparation avec le mixeur plongeur.
Mixer jusqu'à consistance homogène.
Verser la préparation ainsi obtenu dans le moule à gâteau, sur la panna cotta au babeurre et réserver au réfrigérateur au moins 4 heures.

Au service :
Couper le gâteau en 16 carrés, puis recouvrir chaque carré de meringues coupées en morceaux.
Servir et déguster !
Imprimer la recette

12 février 2013

MENU DU JOUR : 5 LIVRES À GAGNER

Groupe Modus vient de sortir une très jolie série de livres de recettes et je les aime vraiment beaucoup pour plusieurs raisons.
J'adore le format pratique, ce sont des livres-chevalet à spirales qu'on peut facilement poser sur les comptoirs sans perdre le fil de la recette et sans devoir poser le 2kg de sucre sur les pages pour que le livre reste ouvert.
Les recettes sont intéressantes et même s'il y a quelques classiques, certaines ne sont pas déjà vues. Les photos sont aussi pas mal belles. Bref, ce sont des livres qui mettent en appétit et qui donnent envie de cuisiner.
Je trouve l'idée très bonne d'avoir pensé à faire un livre pour les diabétiques, parce que même si nous ne sommes pas concernés par le problème, on peut tout de même faire et déguster les recettes et ne pas être pris au dépourvu quand un de vos invités est diabétique.

Groupe Modus est une maison d'édition très généreuse car elle me permet de vous faire gagner ces 5 livres.
Pour cela, j'ai travaillé avec ma petite tête pour trouver un petit jeu qui va vous faire travailler un peu, mais sans pour cela, proposer des recettes en rapport avec les livres.

Dans un premier temps, je vous ai mis toutes les couverture des livres numérotées de 1 à 5, avec les liens vers les descriptions des livres...jusque là, c'est simple !

Puis, sous les descriptifs, il y a un groupe de 5 photos, issues des 5 livres, et notées de A à E. Je pense que vous commencez à comprendre où je veux en venir !

Pour gagner un de ces 5 livres, il faudra me donner la bonne combinaison des 5 duos livre-photo.
Pour vous aider, il suffit de vous rendre sur le site de Groupe Modus.

Pour participer :
-Vous devez aimer la page Facebook de Groupe Modus
-Vous me laissez votre combinaison dans les commentaires sous cet article (et uniquement ici) avant le 28 Février 2013, minuit, heure de Montréal, en n'oubliant surtout pas de me laisser une adresse courriel pour que je puisse vous joindre.
Le jeu est uniquement réservé aux résidents canadiens.
Un tirage au sort sera effectué parmi les bonnes réponses. Je contacterai les personnes dans l'ordre qu'elles auront été tirées au sort, si bien que la première pourra choisir un des 5 livres, la seconde, un des 4 livres etc...
Les commentaires ne seront pas publiés avant la fin du concours, ceci afin d'éviter le copié-collé des réponses des personnes qui auront cherché la combinaison :)
Bonne chance à tous !



La soupe est un plat extrêmement polyvalent qui peut se prêter à toutes les occasions. La salade se décline elle aussi en une multitude de formes et de saveurs. Le présent livre vous propose de réunir ces deux plats pour le plus grand bonheur de vos papilles gustatives.

Ce livre vous propose une vaste gamme de recettes spécialement élaborées pour les personnes diabétiques. Les recettes sont faibles en gras, composées d’aliments glucidiques à haute teneur en fibres, et conviennent à vos besoins caloriques quotidiens.

Ce livre comporte des recettes de cupcakes et de muffins savoureux prêts en un instant, de même que des conseils pour réussir la cuisson de vos petits gâteaux et pour réaliser des glaçages novateurs. Il s’agit d’un outil indispensable lorsque votre famille vous réclame une gourmandise rapide.

Posséder une mijoteuse, c’est un peu comme avoir un cuisinier à la maison qui prépare les repas en votre absence. Outre les mets mijotés que vous connaissez, il existe une foule de recettes auxquelles vous n’avez pas pensé, notamment les pâtes, les puddings, les pains et les gâteaux.

Cet ouvrage vous offre des méthodes rapides et simples pour la préparation des repas. Ces recettes se cuisinent en 30 minutes ou moins (20 minutes pour la plupart), et contiennent peu d’ingrédients.


Les photos :

11 février 2013

DÉFI DE LA MÉNAGÈRE : POTS DE CRÈME AMANDE ET CHOCOLAT


Dans le cadre du Défi de la ménagère, lancé par Manon et Nath, je vous propose aujourd'hui des pots de crème à l'amande et au chocolat, inspirés pour l'idée de Joy mais pour les saveurs et la méthode, c'est moi. Je fais la précision spécialement aux anonymes qui laissent des commentaires m'informant qu'ils ont vu une de mes recettes sur beaucoup de blogues et que je devrais indiquer la source.

Quand j'ai traduit la recette, que j'y ai changé beaucoup de choses, que j'ai converti les mesures impériales en mesures métriques, je peux mettre de qui me vient l'inspiration si j'en ai envie mais en aucun cas je suis obligée de mettre la source.

Je ne suis pas très en forme ces temps-ci, j'ai une tendinite à l'épaule, ce qui me rend assez grognon parce que c'est assez handicapant dans le quotidien. Alors ce genre de commentaire, je le mets à la poubelle directement, parce que c'est petit, que la personne qui l'a écrit et pas signé est inintéressante. Fin de la discussion.

Joy, dans sa recette, préparait ses crèmes avec de la crème 35 % et du beurre d'arachide et coiffait le tout de crème fouettée.
Moi, j'avais un pot de beurre d'amande dans mon armoire depuis au moins 2 ans. Avant de l'utiliser, j'y ai tout de même goûté de peur que le beurre ait ranci, mais non, il était super bon.
J'ai préféré faire une version moins riche : Exit la crème 35 % et on oublie la crème fouettée. Et malgré tout, c'était extrêmement bon et onctueux.

Mon prochain défi sera une surprise pour vous et pour moi, car je n'ai pas regardé ce que je pourrais utiliser cette semaine.


Pour 6 personnes
Pour la crème au beurre d'amande :
1/3 tasse (65 g) de cassonade
2 c.à table (15 g) de fécule de maïs
1/4 c. à thé (1,2 ml) de sel
2 1/2 tasses (625 ml) de lait
1/2 tasse (125 ml) de beurre d'amande
2 c. à thé  (10 ml) d'extrait de vanille

Pour la crème au chocolat
1/3 tasse (65 g) de cassonade
2 c. à table (15 g) de fécule de maïs
2 c. à table (10 g) de cacao (non sucré)
1/4 c.à thé (1,2 ml) de sel
2 1/2 tasses (625 ml) de lait
4 oz (120 g) de chocolat au lait, coupé en morceaux



Dans une casserole, combiner la cassonade, la fécule de maïs et le sel . Ajouter le lait et mélanger.
Porter à ébullition, en mélangeant continuellement au fouet.
Hors du feu, ajouter le beurre d'amande et la vanille et mélanger.
Répartir la préparation dans 6 verrines ou ramequins et laisser refroidir


Dans une casserole, combiner la cassonade, le cacao,la fécule de maïs et le sel . Ajouter le lait et mélanger.
Porter à ébullition, en mélangeant continuellement au fouet.
Hors du feu, ajouter le chocolat au lait en morceaux. Attendre 1 minute avant de bien mélanger au fouet
Répartir la préparation dans les 6 verrines ou ramequins, au dessus des crèmes au beurre d'amande.
Attendre que le tout soit bien refroidir avant de déguster.
Imprimer la recette

08 février 2013

CARRÉS AUX FRAMBOISES ET À LA NOIX DE COCO GRILLÉE


J'ai fait ces petits carrés pour que mon beau-papa ait des petites gourmandises à sa sortie de l'hôpital. Je les ai faits à l'un de ses parfums préférés et j'ai pour cela, utiliser cette confiture de framboises.
Je pense que vous pourriez utiliser cette recette pour le Défi de la ménagère et ainsi passer les pots de confitures qui traînent dans le réfrigérateur.

Si vous utilisez de la noix de coco non sucrée, n'oubliez pas d'ajuster la quantité de sucre.
Ces carrés sont extras. La noix de coco et la framboise forment, pour moi, un mariage parfait. Ce n'est pas trop sucré et c'est très parfumé.

Pour 24 à 30 carrés (selon la taille)
150 g (1½ tasses) de noix de coco râpée sucrée * (voir note)
225 g (1½ tasses) de farine
100 g ( ½ tasse) de cassonade foncée, tassée
5 ml (1 c. à thé) de sel
180 g (¾ tasse) de beurre non salé
45 g (½ tasse) de flocons d’avoine (pas ceux à cuisson rapide)
250 ml (1 tasse) d’une bonne confiture de framboises

*note: si vous utilisez de la noix de coco non sucrée, augmentez la quantité de cassonade de 1/4 tasse (50 g)

Préchauffer le four à 180 C (350 F).

Chemiser de papier sulfurisé un moule de 23 x 33 cm (9 po x 13 po) en laissant dépasser les côtés. Réserver.

Étaler la noix de coco uniformément sur une plaque à pâtisserie et l’enfourner de 5 à 6 minutes ou jusqu’à ce qu’elle soit légèrement dorée. Mettre de côté.

Combiner la farine, la cassonade, le sel et le beurre, au robot culinaire, jusqu’à ce que tous les ingrédients secs aient été absorbés et que la préparation commence à former une pâte.
Ajouter les flocons d’avoine et la noix de coco grillée, et travailler au mode impulsions jusqu’à ce que les ingrédients soient tout juste combinés.
Verser dans le moule toute la pâte sauf 1½ tasses (250 g) de la préparation.
La presser avec les doigts pour en faire une couche uniforme relevée un tout petit peu au bord du moule.
Y étaler uniformément la confiture. Émietter le reste de la pâte sur la confiture.

Cuire au four 35 minutes ou jusqu’à ce que la confiture bouillonne et que la pâte soit dorée et cuite de part en part.
Laisser bien refroidir. Tirer sur le papier sulfurisé pour retirer le dessert du moule et le couper en carrés.
Bien enveloppés, les carrés se conserveront jusqu’à 1 semaine à la température ambiante.
Imprimer la recette

06 février 2013

BRIOCHES AU CITRON MEYER


Avec les citrons Meyer qui envahissent les épiceries en ce moment, je ne pouvais faire autrement que de préparer du lemon curd. J'ai fait attention de baisser la quantité de sucre car comme il est plus sucré que le citron, je ne voulais pas que ça me tombe sur le coeur.
La recette donne une bonne quantité et je me suis dit que ce serait bien, pour ne pas gaspiller, de l'incorporer dans une recette.
Je me suis souvenue avoir vu des brioches au citron sur un blogue mais j'ai eu beau chercher dans mes favoris, je n'ai pas retrouvé la recette.

J'ai donc improvisé en reprenant les bases d'une pâte à brioche. Puis quand tout a été cuit, refroidi et glacé, que tout le monde y a goûté pendant que je faisais mes photos, j'ai retrouvé la recette de Gabrielle, imprimée et bien épinglée sur mon babillard !
Il ne me reste plus qu'à en refaire pour pouvoir goûter celles de Gabrielle, même si j'ai trouvé les miennes, excellentes.

Ce sont des brioches moelleuses, fondantes et citronnées comme il faut, ni trop, ni pas assez. Elles se sont mangées très vite, mais tout le monde est fan de citron à la maison.

Lemon curd  (donne à peine 4 tasses/1 litre ):
200 ml de jus de citron Meyer
Le zeste de 2 citrons Meyer
3/4 tasse (150 g) ) de sucre
4 oeufs
1 tasse (240 g) de beurre à température de la pièce

Pour la pâte:
1 tasse (250 ml) de lait tiède
1 sachet de levure sèche active (8 g)
1/4 tasse (50 g) de sucre
1/4 tasse (60 g) de beurre non salé, fondu
2 gros jaunes d'oeufs
Le zeste de 2 citrons Meyer
1 et 1/2 cuillères à thé  (7,5 ml) d'extrait de vanille
2 et 3/4 tasses (375 g) de farine
3/4 cuillère à thé (3,6 ml) de sel

Garniture :
Environ 1 1/2 tasses (375 ml) de lemon curd

Glaçage :
2 tasses (240 g) de sucre à glacer
Assez de lemon curd pour lier jusqu'à consistance désirée


Lemon curd :
Dans une casserole (ne pas utiliser d'aluminium, car la crème aurait un goût métallique). Chauffer le jus de citron, le zeste et environ la moitié du sucre et porter à ébullition.
Dans un grand bol, blanchir les oeufs et le reste du sucre.

Tout en fouettant, ajouter graduellement le liquide bouillant sur les oeufs.
Il est important de bien brasser avec le fouet quand on verse le liquide chaud pour que les oeufs puissent se réchauffer graduellement.

Remettre la préparation dans la casserole et déposer sur le feu.
À ce moment, il faut brasser continuellement avec le fouet et ce, jusqu'à ce qu'un premier bouillon apparaisse.
La température du feu n'est pas un élément déterminant.
Habituellement, on fait cette recette à feu élevé en fouettant énergiquement. Le résultat sera le même à feu modéré, mais la cuisson sera plus longue.

Retirer du feu dès que ça commence à bouillir.
Le moyen le plus simple pour incorporer le beurre est de transférer la crème citron dans un contenant à rebord élevé, ajouter le beurre graduellement et de fouetter avec un mélangeur à immersion (mélangeur plongeur).

Quand tout le beurre est ajouté et que la crème est bien lisse, passer au chinois ou au tamis fin, couvrir d'une pellicule plastique que l'on place directement sur la crème et laisser prendre au réfrigérateur pendant au moins 8 heures.

La pâte:
Dans le bol du mélangeur, mettre le lait tiède et la levure. Mélanger et laisser reposer 5 minutes.
Ajouter les jaunes d'oeufs, le beurre fondu et tempéré, les zestes de citron et la vanille, puis mélanger

Combiner la farine, le sucre et le sel.
Ajouter le mélange dans le bol et pétrir à basse vitesse pendant 8 minutes, ou jusqu'à ce que la pâte se rassemble autour du crochet et qu'elle soit soit douce et élastique, et qu'elle rebondisse sur la pression du doigt.
Retirer la pâte du bol et façonner en boule.
Beurrer le bol du mélangeur et retourner la pâte dans le saladier, pour bien l'enrober de beurre. Couvrir d'une pellicule plastique et laisser lever jusqu'à ce qu'elle double de volume, soit environ 1 heure 15 minutes.

Sur une surface légèrement farinée, abaisser la pâte en un rectangle de 12" x 14 "(30 cm x 35 cm ).
Placer le côté le plus long face à vous.
Étendre le lemon curd.
Rouler la pâte en un gros cylindre, en serrant bien.

Couper le cylindre avec un couteau bien aiguisé, en 12 tranches égales.
Beurrer un moule de 9" x 13" ( 23 x 33 cm ).
Disposer les tranches de pâte dans le moule beurré, en laissant un espace entre chaque.
Couvrir d'une pellicule plastique et laisser lever jusqu'à ce que le volume de la pâte ait doublé soit, environ 1 heure.

Préchauffer le four à 325 F ( 160 C ).
Cuire au four, jusqu'à ce que les brioches soient dorées, environ 35 minutes.
Laisser refroidir dans le moule.

Le glaçage :
Mettre le sucre à glacer dans un saladier puis ajouter assez de lemon curd pour bien amalgamer, jusqu'à la consistance désirée.
Étendre la préparation sur les brioches puis déguster.
Imprimer la recette

04 février 2013

DÉFI DE LA MÉNAGÈRE : BEIGNES CUITS AU FOUR, BANANES ET CHOCOLAT


Pour le défi de la ménagère, organisé par  Manon et Nath, je m'étais promis de liquider mon stock de bananes qui était au congélateur. Il descend doucement mais sûrement.
J'ai eu l'idée des beignes au four parce que Ian me demandait des vrais beignes mais ça ne me tentait pas du tout de cuisiner à la friture.
Pour tout dire, c'était plutôt une semaine bien occupée à autre chose et ça ne me tentait pas de cuisiner. Ouiiii ! Ça m"arrive à moi aussi, sauf que ça ne se remarque pas forcément sur le blogue car j'ai quelques recettes d'avance.

Ces beignes n'ont que le nom de "beignes", à cause de leur forme. Ils se préparent et se cuisent comme des muffins et ils goûtent le muffins.
Ils sont néanmoins très bons même si je suis vendue aux vrais beignes.

Je ne me mettrais pas la pression pour annoncer quels sont les prochains ingrédients que j'utiliserais pour les prochains défis de la ménagère, car j'ai quelques recettes en retard à vous présenter avant.

J'annoncerais donc un seul produit : un pot de beurre d'amandes, qui est depuis au moins deux ans dans l'armoire à épicerie. J'ai goûté et je m'attendais à ce qu'il soit rance, mais pas du tout, il est encore très bon.



Pour une vingtaines de beignes (environ)
1 tasse (250 ml) de purée de bananes bien mûres (environ 2 petites bananes)
1/2 tasse (100 g) de sucre de canne
1/2 tasse (125 ml) de yogourt  grec
1/4 tasse (60 ml) de beurre non salé, fondu et tempéré
2 œufs à température ambiante)
1c. à thé (5 ml) d'extrait de vanille
2 tasses (300 g) de farine d'épeautre
1 c. à thé (5 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
1/2 c. à thé (2,5 ml) de bicarbonate de sodium
1/4 c. à thé (2,5 ml) de sel
1 tasse (150 g) de pépites de chocolat

Saupoudrage (en option)
1/4 tasse (50 g) de sucre de canne
1 c. à soupe (15 ml) de cannelle en poudre



Préchauffer le four à 325 F (160 C).
Dans le bol du batteur sur socle, mélanger la purée de bananes, le sucre et le yogourt.
Ajouter le beurre fondu, les oeufs et la vanille et mélanger de nouveau.

Ajouter la farine, la poudre à pâte, le bicarbonate de sodium et le sel à la pâte et mélanger jusqu'à ce que le tout soit bien intégré. Ne pas trop mélanger!
Ajouter les pépites de chocolat et plier à la spatule.

Transvaser la pâte dans une poche à pâtisserie. Réserver.

Graisser les moules à beignes et les remplir au 3/4 de leur hauteur.
Cuire au four de 12 à 15 minutes.
Démouler et laisser un peu refroidir avant de déguster.

Imprimer la recette


01 février 2013

GÂTEAU DE CRÊPES AUX BEURRE DE POMMES ET CARAMEL À LA FLEUR DE SEL


Je n'ai pas fait ce gâteau de crêpes pour la Chandeleur qui aura lieu dimanche, je l'ai fait pour mon anniversaire parce que je trouve qu'on n'est jamais mieux servi que par soi-même. Et pour dire la vérité, mon beau-papa subissait une grosse chirurgie ce même jour, nous n'avions donc pas trop la tête à fêter.
Mais pour Ian, c'était inconcevable que Maman n'ait pas de gâteau de fête alors j'ai préparé ce gâteau rapidement et l'ai garni avec des pots que j'avais au réfrigérateur.
Le résultat était franchement sensationnel, mais il ne pouvait en être autrement, il n'y avait que des ingrédients que j'aime.

Cela ne va pas m'empêcher de refaire des crêpes dimanche, c'est une tradition que je ne manque jamais.

Crêpes :
3 tasses (450 g) de farine
1 pincée de sel
6 oeufs
1/3 tasse (80 g) de beurre fondu, tempéré
2 tasses (500 ml) de bière blonde
2 tasses (500 ml) de lait
Un peu de beurre pour la cuisson

Du caramel fondant à la fleur de sel (clic)
Du beurre de pommes (clic)


Crêpes :
Combiner la farine et le sel.
Ajouter les oeufs et le beurre fondu et délayer progressivement avec la bière et le lait.
Laisser reposer 1 heure au frais.

Graisser légèrement une crêpière et cuire les crêpes jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de pâte.
Vous devriez obtenir environ 2 douzaines de crêpes.


Montage :
Dans un grand plat, empiler les crêpes une à une en les recouvrant en alternance de caramel fondant à la fleur de sel et de beurre de pomme(Une crêpe, caramel, une crêpe, beurre de pomme etc... ).
Terminer le montage du gâteau par une crêpe et faites couler un peu de caramel sur le dessus.

Couper en pointes et déguster.
Imprimer la recette