31 juillet 2013

CONSERVE :LIVRE À GAGNER



Nous allons bientôt récolter les légumes et fruits de nos jardins et pour certains, aux vues des quantités récoltées, nous préparer à canner pour faire nos réserves pour l'hiver.

Avec le livre Conserve, découvrez ou redécouvrez les fameuses recettes de Louise Rivard.
En effet, la Bible des conserves a été revue et agrémentée différemment et il est publié dans la collection Essentiel, dans ma maison d'édition préférée, Groupe Modus.

Groupe Modus se propose de vous faire redécouvrir ce livre en mettant un exemplaire en jeu sur mon blogue.



Pour cela, il faut suffira d'être résident canadien, de me laisser un commentaire sous cet article en n'oubliant pas de me laisser une adresse courriel pour que je puisse vous contacter.

Vous pourrez laisser vos commentaires jusqu'au 16 Août, minuit, heure de Montréal, puis j'effectuerai un tirage au sort.
Bonne chance à tous :)



30 juillet 2013

SALADE DE HOMARD AU BLEU


Je publie cette recette, que j'avais prise chez Nath, avant que le homard ait disparu des viviers.
J'avais fait cette recette dans la semaine après que Nath l'ait publiée...Ça date un peu ! Il y a encore quelques homards dans le vivier de mon épicerie, mais ils ne sont plus bon marché et je ne suis pas certaine qu'ils viennent d'ici .
Vous pouvez certainement la faire avec des homards surgelés mais rien ne vaut le bien frais : Des homards vivants qu'on fait cuire !

La particularité de cette salade est qu'elle est réhaussée en saveur par l'ajout de fromage bleu. Et c'est vraiment très bon.
On déguste la salade juste comme cela, sans rien, pas de salade verte, ni pain...et vous verrez que tout le monde finit son assiette en espérant qu'il en reste encore.



Pour 3 à 4 personnes
5 homards cuits et décortiqués chaire coupée en bouchées dont 2 femelles pour les oeufs
1 tasse (250 ml) de persil italien haché
2 oignons verts hachés
Le zeste d'un citron
2 c. à soupe (30 ml) de câpres hachées
2 branches de céleri hachées
40 g de fromage bleu émietté


Mettre le tout dans un grand bol et ajouter la mayonnaise.

Mayonnaise

6 c. à table (90 ml) de mayonnaise
3 c. à table (45 ml) de yogourt grec 0%
1 c. à table (15 ml) de moutarde de Dijon
Le zeste d'une lime
Le jus d'une demi-lime
Une pincée de piment d'Espelette
Sel et poivre au goût
Les oeufs de homard émiettés

Mélanger le tout et verser sur la salade, bien incorporer.
Imprimer la recette

29 juillet 2013

KINDER ET L'UNIVERSITÉ DES MONSTRES


Kinder et l’Université des Monstres se sont associés et c'est pour cela et pour la toute première fois, que les emballages spécialement identifiés de Kinder Surprise ne contiendront que des jouets licenciés. Trois jouets de Monster Inc. Pour trois œufs, c’est pas si mal !
Attendez-vous à ce que vos enfants deviennent complètement fous en ayant Mike ou Sully comme copain de jeu.


Ian n'aime pas du tout les monstres. Il n'aime pas s'amuser à avoir peur. Même qu'à l'Halloween, il me tient fermement la main pour que je l'accompagne dans le labyrinthe.
J'ai même cru, une fois, avoir les tympans percés, tellement il avait hurlé à la vue d'un clown !
Tout cela pour dire, que Ian a ouvert ses oeufs Kinder, il a fait une découverte car il ne connaissait pas ces monstres !

Vous pouvez vous rendre sur la page Facebook de Kinder pour jeter un coup d'oeil à la nouvelle collection de jouets et vous pourrez voter pour vos préférés.

 Divulgation : je fais partie du programme des mamans Kinder et j’en reçois quelques avantages. Les opinions émises sur ce blogue sont les miennes.



26 juillet 2013

TAPIOCA AU LAIT DE COCO AVEC ANANAS MARINÉ ET CORIANDRE


Quand j'essaie les desserts de Patrice Demers, je sais d'emblée qu'il ne faudra rien y changer parce que les saveurs et les parfums qu'il y met, seront à 100 % dans mes goûts.
Celui-ci a quelque chose de réconfortant, frais, acidulé et tellement bien parfumé.

Je pense que j'aurai pu ne manger que cela pour souper et cela m'a fait repenser qu'il fût une époque où, mes copines et moi, nous faisions de temps en temps, des soupers...de desserts.

La présentation est tellement jolie et colorée qu'on a juste envie de plonger la cuillère et de déguster les yeux fermés.
C'est, pour l'instant, mon gros coup de coeur de l'été et il n'y a pourtant pas de fruits rouges.


Tapioca au lait de coco
2 tasses (500 ml) de lait 3,25 %
1 boîte (400 ml) lait de coco non sucré
1/2 tasse (100 g) de sucre
1/2 tasse (95 g) de tapioca (petites perles)/perles du Japon
1/2 tasse (125 ml) de crème 35 %

Ananas mariné
1/2 ananas Golden, pelé, évidé et coupé en cubes
1/2 tasse (125 ml) de sucre
1 tasse (250 ml) d'eau
2 limes, (jus)
2 feuilles de lime kaffir, ciselées
1/4 tasse (60 ml) de citronnelle, hachée

Montage
Quelques feuilles de coriandre
1 lime


Tapioca au lait de coco

Dans une casserole, amener le lait, le lait de coco et le sucre à ébullition.

Baisser le feu au minimum, ajouter le tapioca et cuire, en remuant à plusieurs reprises, pendant environ 45 minutes ou jusqu'à ce que les perles soient translucides avec un petit point blanc, à leur centre.

Retirer du feu, ajouter la crème et bien mélanger.

Verser la crème dans un bol, couvrir de pellicule plastique directement sur la surface de la crème et mettre au frigo pendant au moins 6 heures.


Ananas mariné
Mettre les cubes d'ananas dans un bol.

Dans une casserole, amener tous les autres ingrédients à ébullition. Retirer du feu, couvrir et laisser infuser 10 minutes.

Passer le sirop au tamis au-dessus des cubes d'ananas. Laisser tempérer, couvrir et mettre au frigo pendant au moins 2 heures.


Montage
Déposer le tapioca dans un bol. Égoutter les cubes d'ananas et les déposer sur le tapioca. À l'aide d'une râpe, ajouter un peu de zeste de lime et garnir de quelques feuilles de coriandre.

Patrice nous informe :

Les feuilles de lime se trouvent dans la plupart des épiceries asiatiques et dans certaines fruiteries. Si vous n'en trouvez pas, remplacez-les simplement par le zeste d'une lime. La saveur ne sera pas la même, mais je vous promets que le résultat sera tout aussi délicieux!

Le tapioca se conserve cinq jours au frigo, dans un contenant hermétique.

L'ananas au sirop se conserve jusqu'à cinq jours, au frigo, dans un contenant hermétique.
Imprimer la recette

24 juillet 2013

TRANCHES DE CARAMEL AU BEURRE NOISETTE


C'est via Pinterest que j'ai découvert cette recette chez Cook Republic. C'est le genre de recette qui vous donne envie de dire "Achtung ! Achtung ! Nous Zafons les moyens de vous faire craquer !" (Pour ceux qui ne comprennent pas, c'est en référence à l'allemand que j'avais pris en 1ère langue...bon ok, il n'y a que moi que ça fait rire).

C'est une recette complètement addictive et c'est un gros coup de coeur ! Ces carrés sont faits avec du Golden Syrup dont j'avais fait un gros stock la derniere fois que j'avais été dans un Loblaws.
Le titre est un peu trompeur car les carrés ne sont pas fait avec un beurre noisette, c'est le résultat final, après cuisson qui goûte le caramel au beurre noisette. Et c'est dément ! C'est très difficile de se contenter d'un seul carré, et je vous conseille de les faire tous petits, comme ça, on culpabilise moins d'en manger 2 ou 3.

J'ai utilisé des flocons de noix de coco non sucrés pour éviter le "trop sucré". Vous serez surpris de constater que ces carrés ne goûtent pas trop le sucre et qu'ils ne tombent pas sur le coeur.

Pour la croûte :
1 tasse (150 g) de farine
1/2 tasse (45 g) de flocons de noix de coco non sucrés
1/2 tasse (100 g) de sucre brun
1/2 tasse (125 g) de beurre, fondu

Pour le caramel :
1/3 tasse (80 ml) de Golden syrup
1/2 tasse (125 g) de beurre, fondu
1 boite de 400 ml de lait concentré sucré (Type Eagle Brand ou Nestlé)


Préchauffer le four à 350 F (180 C).
Chemiser le papier parchemin, un moule de 9 po x 13 po (23 cm x 33 cm).

Mettre la farine, le sucre, le beurre et la noix de coco dans un bol et bien mélanger.
Presser le mélange finement dans le fond du moule préparé.
Cuire au four préchauffé pendant 15 minutes jusqu'à coloration dorée.

Placer le lait concentré, le beurre et le Golden syrup dans une casserole à feu doux.
Remuer constamment pour éviter que cela colle à la casserole et cuire pendant environ 5-7 minutes jusqu'à ce que le caramel ait épaissi.

Verser la préparation sur la croûte et bien étaler avec une spatule.
Cuire au four pendant 20 à 25 minutes jusqu'à ce que le caramel soit doré et commence à brunir dans des endroits.

Retirer du four. Laisser refroidir jusqu'à consistance ferme et puis trancher et servir.
Imprimer la recette

22 juillet 2013

BAOZI


Les températures étant revenues à la normale, j'ai repris le chemin de mes fourneaux pour cuisiner des recettes que je voulais essayer depuis un petit moment.
J'ai repris les derniers livres reçus et j'ai ré-ouvert les pages que j'avais notées.
Le livre chanceux a été Street food de Yannig Samot, paru chez Hachette Cuisine.
Comédien et féru de cuisine, Yannig Samot a ouvert plusieurs restaurants dans Paris (Le Chéri-Bibi, La Famille, le cul de poule) et plus récemment un traiteur italien spécialisé dans la mozzarella et autres produits artisanaux.

Dans ce livre, Yannig nous livre les recettes des meilleurs endroits à Paris qui proposent ce type de plats à emporter. Cambodgien, antillais, japonnais, indien, français, italien... Partez faire le tour du monde de la street food à travers plus de 30 recettes.

La cuisine de rue a débuté cette année, à Montréal et j'espère que quelqu'un aura l'idée de regrouper les meilleures recettes de notre cuisine de rue.

Mes connaissances étant assez limitées dans la cuisine asiatique, mais que je suis quand même très curieuse, j'ai décidé d'essayer les baozi. Ce sont des petits pains cuits à la vapeur et farcis de porc et champignons parfumés. La farce est vraiment très simple et c'est très parfumé.

J'ai toutefois quelques petites critiques, qui n'enlèvent rien à la qualité du livre et des recettes.
Quand on nous demande d'incorporer du sel dans la recette, il serait bien qu'il soit listé avec sa quantité dans les ingrédients et quand le sucre est lui, mentionné, ce serait bien de l'incorporer dans le mode de préparation.
Pour les personnes comme moi, qui ont l'habitude de boulanger et de cuisiner, ce n'est pas grave mais pour quelqu'un qui débute, c'est beaucoup moins évident.


Pour 20 baozi :
Pour la pâte :
1 1/3 tasses (200 g) de farine
140 à 150 ml d'eau tiède (la quantité d'eau dépend de la nature de votre farine)
4 g de levure fraîche de boulanger 
1 c. à thé (5 ml) de sucre

Pour la farce :
4 champignons parfumés
200 g de porc haché
1 gros oignon vert
2 c. à table (30 ml) de sauce soja claire
3 à 4 c. à table (45 à 60 ml) d'eau


Pour la pâte :
Diluer la levure de boulanger avec 100 ml d'eau et le sucre. Laisser la levure agir pendant 10 minutes.

Faire tremper les champignons dans un bol d'eau tiède.

Dans le bol du mélangeur sur socle, muni du crochet, mélanger la farine avec la levure diluée et ajouter 40 ml d'eau tiède.
Pétrir jusqu'à ce que la pâte soit douce et élastique (environ 8 minutes).
Couvrir le bol d'un torchon humide et laisser lever pendant 1 heure 30.

La farce :
Mélanger le porc haché avec la sauce soja.
Émincer l'oignon vert et les champignons parfumés réhydratés et les ajouter au mélange précédent.
Ajouter petit à petit 3 à 4 c. à table d'eau, tout en mélangeant la farce pour la rendre plus souple. Réserver au frais.

Lorsque la pâte a doublé de volume, pétrir 5 minutes puis abaisser la pâte sur un plan de travail fariné sur une épaisseur d'1/4 po (5 mm).
Découper à l'aide d'un emporte-pièce, des disques de 4 po (10 cm) de diamètre.


Déposer un peu de farce (environ 1 c. table/15 ml) au centre de chaque disque en laissant un bord de 1,5 cm de large et refermer en remontant les bords de la pâte vers le haut.

Mettre les baozi dans des paniers de bambou pour la cuisson vapeur, sur un rond de papier parchemin, pour éviter qu'ils ne collent.
Couvrir les paniers et laisser reposer 30 minutes pour obtenir des baozi bien ronds et gonflés.


Mettre de l'eau dans un wok, mettre les paniers vapeur en bambou au dessus de l'eau.
Cuire les baozi à la vapeur pendant 15 à 20 minutes à partir de l'ébullition.
Imprimer la recette



19 juillet 2013

PANNA COTTA À L'AMANDE, FRAISES EN GELÉE DE GRENADINE


 Ce n'est pas parce qu'on ne peut pas allumer le four en ce moment, qu'on ne peut pas se gâter en se préparant des petits desserts.
Celui-ci se mange bien frais, ce qui est parfait comme dessert d'été.
La panna cotta est faite de lait d'amande et les fraises sont prises dans une gelée de sirop de grenadine.
C'est un dessert avec très peu d'ingrédients, pas compliqué à préparer et c'est très bon et très frais.


Panna cotta à l'amande :
400 ml de lait d'amande
200 ml de crème 35 %
65 g  (1/3 tasse) de sucre
4 feuilles de gélatine, soit 8 g

Fraises en gelée de grenadine :
400 g de fraises, lavées et équeutées, puis coupées en morceaux
100 ml de sirop de grenadine
200 ml d'eau
3 feuilles de gélatine soit 6 g


Panna cotta à l'amande :
Mettre les feuilles de gélatine à ramollir dans un bol d'eau froide.
Porter la crème 35 % à ébullition avec le sucre.
Hors du feu, ajouter les feuilles de gélatine essorées, puis ajouter le lait d'amande et bien mélanger.
Verser la préparation dans 6 verrines et réserver au réfrigérateur au moins 2 heures.


Fraises en gelée de grenadine :
Mettre les feuilles de gélatine à ramollir dans un bol d'eau froide.
Porter à ébullition le sirop de grenadine avec l'eau.
Hors du feu, ajouter les feuilles de gélatine essorées. Bien mélanger et laisser refroidir.

Disposer les fraises coupées en morceaux dans les verrines, puis recouvrir de la gelée au sirop de grenadine refroidie mais encore liquide.
Réfrigérer 3 heures ou jusqu'au lendemain.

Imprimer la recette

17 juillet 2013

QUICHE AU POULET, BACON ET GOUDA FUMÉ



C'est bien souvent avec des fonds de frigo qu'on fait les meilleures recettes, cette quiche en est la preuve. Il me restait du poulet cuit et du gouda fumé entamé qui avait été mal emballé et qui commençait à sécher.
J'ai ajouté de l'oignon et du bacon car tout est bien meilleur avec du bacon, les bons oeufs de mes poules élevées en plein air et de la crème 15 % parce qu'on fait quand même attention au gras et le tour était joué avec une succulente quiche.

Je fais des quiches toute l'année, car je les mange aussi bien chaudes que froides et celle-ci est vraiment excellente froide.
J'avais anticipé les grandes chaleurs qui sévissent actuellement et préparé des repas pour plusieurs jours afin de ne pas allumer le four. Cette quiche a été la vedette de notre dernier pique-nique.

Vous trouverez d'autres recettes estivales sur le site de Vivre délicieusement, pour votre bbq party, vos piques-niques ou tout simplement pour les belles journées estivales dans le jardin.


Pour 6 à 8 personnes :
1 pâte brisée
6 tranches de bacon, émincées
1 oignon émincé finement
2 tasses (500 ml) de poulet cuit, coupé en morceaux
6 oeufs
400 ml de crème 15 %
150 g de gouda fumé, râpé
Sel et poivre au goût


Préchauffer le four à 350 F (180 C).
Graisser un moule de 9 po (23 cm ) de diamètre et de 2 po (5 cm) de hauteur.

Abaisser votre pâte brisée sur un plan de travail fariné puis en garnir votre moule préparé.

Dans une poêle, faire griller le bacon puis ajouter l'oignon émincé et faire revenir jusqu'à ce qu'il soit juste doré. Laisser refroidir.

Dans le fond de tarte, ajouter le poulet cuit émincé, puis le bacon et l'oignon.
Battre les oeufs avec la crème 15 % puis ajouter le gouda fumé et bien mélanger.
Assaisonner de sel et de poivre au goût.

Verser la préparation dans le fond de tarte puis enfourner pour 40 à 45 minutes ou jusqu'à ce que la quiche soit prise et le dessus, doré.
Servir chaud, tiède et froid avec une salade verte.
Imprimer la recette

« Divulgation : je fais partie d’un programme Vivre délicieusement pour les blogueuses et, à ce titre, j’en retire quelques avantages. Les opinions émises sont les miennes. »

15 juillet 2013

CLAFOUTIS AUX FRAMBOISES ET AU MIEL


Une jolie collection de livre de cuisine vient d'arriver au Québec. Il s'agit des livres chevalet paru chez Hachette et celui que j'ai reçu est En-cas & Pique-nique. Si vous regardez dans les nouveautés, il existe 3 autres thèmes.

Et quand on sait que j'adore aller en pique-nique, ce livre était fait pour moi. Il contient 50 recettes de salades,quiches, cakes et muffins salés, sandwichs des petits desserts à emporter etc... Il y a même une recette de pâté de campagne que je me promets d'essayer dès que le temps me permettra d'allumer le four.
Je pense que je vais passér au travers des recettes avant le début des classes et je n'y arrive pas, les recettes feront de très bons lunchs.

Mon premier essai a été, comme vous pourriez vous en douter, un dessert ! J'adore les clafoutis et celui-ci m'attirait parce que le sucre utilisé était le miel et que je l'aime autant que le sirop d'érable.
Pour la recette, j'ai utilisé un miel crémeux de trèfle.
Vous pourrez remplacer les framboises par d'autres fruits rouges, des poires ou des mangues.


Pour 8 petits clafoutis ou 1 grand de 28 cm de diamètre

3 oeufs
160 g de miel
40 g de farine tamisée
50 g de poudre d'amandes
1 pincée de sel
450 ml de lait 3,25 %
450 g de framboises fraîches

Noisettes de beurre
Amandes effilées

Beurre pour graisser les moules + sucre



Préchauffer le four à 200 C (400 F).
Dans un saladier, casser les oeufs et ajouter le miel
Battre le mélange quelques instants avec un fouet.
Ajouter la farine, la poudre d'amandes, le sel puis le lait, peu à peu et toujours en fouettant.

Laisser la pâte reposer 15 minutes environ.

Beurrer et sucrer les moules puis répartir et faire adhérer le sucre sur les parois en les secouant.


Répartir les framboises au fond des moules puis verser la pâte dessus.
Parsemez de petites noisettes de beurre à la surface des clafoutis et enfourner pour 25 minutes, pour les petits clafoutis, 30 minutes pour un gros clafoutis.
Au bout de 10 minutes de cuisson ajouter quelques amandes effilée sur le dessus des clafoutis.

Sortir du four.
Laisser refroidir et envelopper d'aluminium pour le transport.
Imprimer la recette

12 juillet 2013

TARTE AUX CERISES ET CRÈME DE NOUGAT


Je ne sais pas à qui je devrais me plaindre, mais je trouve assez pénible que les fraises du Québec et le cerises soient en même temps dans les marchés.
C'est trop difficile pour moi de choisir, sans compter que dès la semaine prochaine, les framboises feront leur arrivée ! Quel dilemme !

J'ai réussi à réserver quelques cerises pour confectionner cette tarte et ces tartelettes, cuite dans une crème de nougat.
C'est excellent et c'est beaucoup plus léger et moins bourratif qu'un clafoutis.

Le plus difficile ici, sera de trouver du nougat tendre, car contrairement à l'Europe où on en trouve dans les principales épiceries, il vous faudra peut être aller dans des épiceries spécialisées. J'en trouve chez Milano, chez Bulk Barn et chez Mayrand.

Pour une tarte rectangulaire (équivaut à une tarte de 9 po /23 cm) + 4 tartelettes
1 1/3 tasses (200 g) de farine
1 pincée de sel
2 c. à table (25 g) de sucre
1/2 tasse (125 g) de beurre mou
1 jaune d'oeuf
Un peu d'eau si nécessaire pour lier la pâte

Pour la crème de nougat
250 g de nougat tendre
1 1/4 tasse (310 ml) de crème 35 %
3 gros oeufs

Garniture
400 g de cerises, coupées en deux et dénoyautées


Pour la pâte :
Dans le bol du robot culinaire, combiner la farine, le sel, le sucre, le beurre et le jaune d'oeuf.
Pulser une dizaine de fois, puis ajouter un peu d'eau et pulser jusqu'à ce que la pâte se forme.
Former une boule et l'envelopper de film alimentaire.
Réfrigérer pendant 1 heure pour la raffermir.

Abaisser la pâte sur une épaisseur de 3 mm, sur le plan de travail fariné.
Garnissez-en un moule à tarte beurré et piquez le fond à la fourchette. Mettre le tout au congélateur le temps de préparer le reste de la recette.


Préchauffer le four à 350 F (180 C).
Couper le nougat en morceaux puis le mettre dans une casserole avec la crème 35 %.
Faire fondre à feu doux, sans bouillir.
Laisser tiédir puis ajouter les oeufs battus en omelette tout en fouettant.

Sortir la tarte du congélateur.
Verser la crème dans le fond de tarte jusqu'à 1 cm du bord.
Déposer esthétiquement les demi-cerises, en mettant le côté coupé vers le haut.
Enfourner pour 25 à 30 minutes ou jusqu'à ce que la crème soit prise et le dessus légèrement doré.
Servir tiède ou à température ambiante.
Imprimer la recette

10 juillet 2013

GELÉE DE FRAISES, BASILIC ET VINAIGRE BALSAMIQUE


Cette année, je suis assez raisonnable, je n'ai pas encore fait de confitures en quantités industrielles. J'ai plutôt misé sur des petites quantités avec des saveurs inusitées.
Cette gelée est assez fantastique. Le mariage de la fraise et du basilic est extraordinaire et le tout est punché par le vinaigre balsamique.

Vous pourrez servir cette gelée sur des toasts, avec du yogourt mais vous pourrez aussi l'utiliser avec des fromages (avec le Cendrillon, c'est le paradis) ou vous en servir pour glacer des filets de porc ou des poitrines de poulet.

Je vous conseille d'utiliser le chaudron le plus grand que vous puissiez avoir. Le 9 po (23 cm) n'est pas suffisant, surtout au moment de faire cuire la gelée à gros bouillons pendant 1 minute. l'écume monte très haut et vous risquez d'avoir des dégâts.

Au risque de me répéter, le goût de cette gelée est vraiment fantastique mais pour la texture, ce n'est pas vraiment ce que j'espérais. La gelée n'est pas assez ferme, elle est limite coulante.
Il faut dire que c'est la deuxième fois à vie, que j'utilise de la pectine en cristaux et que je ne me rappelais plus pourquoi je ne l'utilisais plus après ma première utilisation...maintenant je me souviens ! Je pense que je ne sais pas l'utiliser.
Je vais toutefois refaire cette recette mais en jouant avec mon thermomètre à bonbons.
J'aimerai avoir vos commentaires sur vos utilisations de la pectine en cristaux.


Pour environ 6 pots de 250 ml
2.5 kg (environ 16 tasses) de fraises, lavées et équeutées
125 ml (1/2 tasse) d’eau
375 ml (1 1/2 tasses) de feuilles de basilic fraîches, bien tassées, hachées
125 ml (1/2 tasse) de vinaigre balsamique blanc
1 emballage (49 ou 57 g) de pectine en cristaux
1,100 kg (5 1/2 tasses) de sucre


Mélanger les fraises et l’eau dans un très grand chaudron.
Les écraser un peu avec un pilon à pommes de terre pour qu’elles commencent à rendre leur jus. Porter à ébullition sur feu vif, en continuant à écraser les fraises et en remuant souvent.
Baisser le feu et laisser bouillir doucement, en continuant à écraser les fraises et en remuant souvent, de 5 à 10 minutes ou jusqu’à ce que les fraises soient très tendres et juteuses.
Incorporer le basilic et bouillir 1 minute.
Retirer du feu et laisser infuser le basilic 20 minutes.


Déplier une étamine doublée au dessus d'un grand saladier, puis verser dessus la préparation aux fraises.
Rejoindre les pointes de l'étamine et la supendre avec une ficelle à la poignée d'une armoire. Votre saladier est toujours dessous pour récupérer le jus.
Laisser égoutter, sans presser pour obtenir un jus clair, pendant 2 heures.

Réserver 4 tasses (1 litre) de jus. Le surplus pourra être réfrigérer et utilisé pour des drinks.

Faire bouillir le vinaigre balsamique pendant 5 minutes dans une petite casserole sur feu mi-vif pour le réduire jusqu’à ce qu’il n’en reste plus que 60 ml (1/4 tasse). Laisser refroidir.

Mélanger le jus mesuré et la réduction balsamique dans un très grand chaudron puis incorporer la pectine.
Amener à ébullition sur feu vif en remuant souvent.
Incorporer le sucre petit à petit. Ramener à forte ébullition, en remuant souvent.
Laisser bouillir 1 minute à gros bouillons en remuant sans arrêt.
Laisser reposer 5 minutes en remuant souvent et en écumant la surface.

Verser la gelée dans les bocaux propres et stérilisés, en prenant soin de laisser un vide de 5 mm (1/4  po) dans le haut du bocal.
Essuyer le goulot, poser les couvercles sur les bocaux et les visser avec la bague jusqu’à ce qu’ils soient serrés du bout des doigts.

Mettre les bocaux à bouillir 10 minutes dans un grand chaudron d'eau.
Éteindre le feu, découvrir le chaudron et laisser les bocaux tremper dans l’eau pendant 5 minutes.
Les transférer sur une grille et laisser la gelée prendre au moins 24 heures.
Les entreposer dans un endroit frais et sombre un maximum de 1 an.
Réfrigérer la gelée une fois que le bocal est ouvert.
Imprimer la recette

09 juillet 2013

SOUPE FROIDE DE FANES DE RADIS


Ceci est la dernière recette que je devais vous présenter quand je vous ai parlé de notre party du 1er Juillet.
Les radis, c'est comme dans le cochon...tout est bon !
En ce moment, les radis sont vendus avec les fanes et il faut en profiter car c'est une soupe vraiment excellente. Elle ressemble à une soupe de cresson, en moins fort, mais c'est plus relevé qu'une vichyssoise.

Je l'ai servie en mini-portion, lors de l'apéro-entrée et accompagnée d'un gros croûton. S'il vous en reste, rien ne vous empêche de servir cette soupe chaude pour des soirées plus fraîches.

Pour 6 à 8 personnes
Les fanes de 2 bottes de radis
1 oignon émincé
Huile d'olive pour la cuisson
2 grosses pommes de terre pelées et coupées en dès
2 tasses (500 ml) de bouillon de légumes
1/2 tasse de crème 15 %



Enlever les fanes des radis puis lavez-les.
Dans une casserole, chauffer l'huile d'olive et ajouter les fanes de radis, l'oignon et les pommes de terre.
Faire revenir pendant 5 minutes en remuant souvent.
Ajouter le bouillon de légumes et porter à ébullition.
Baisser le feu et couvrir d'un couvercle. Laisser mijoter pendant 15 minutes.

Mixer finement à l,aide du mixeur plongeur ou du blender, puis ajouter la crème 15 %.
Réajuster l'assaisonnement au besoin et laisser complètement refroidir avant de réfrigérer.
Servir bien froid avec des croûtons.
Imprimer la recette

07 juillet 2013

L'EXPÉRIENCE CULINAIRE CANADIENNE : TARTE AUX FRAISES ET SIROP D'ÉRABLE


Je fais partie d'un nouveau groupe l'expérience culinaire canadienne à l'initiative de Valérie Lugonja du blogue A Canadian Foodie.
Elle lançait le défi aux auteurs et blogueurs canadiens de présenter une expérience gastronomique typiquement canadienne le 7e jour de chaque mois.

C'est Hélène qui m'en a parlé mais je n'ai pas embarqué de suite car le sujet du mois dernier était un souvenir d'enfance lié à la nourriture canadienne mais ayant vécu mon enfance en France, j'avais d'autres souvenirs de nourriture.

Le thème de ce mois est la cuisine de ma région. Étant au Québec et plus précisément dans Lanaudière, j'ai décliné la tarte au sirop d'érable avec des fraises qui viennent d'un producteur de mon village, Rawdon et du sirop qui est produit à St-Esprit. Je ne pouvais pas faire plus régional !

Le groupe est ouvert à tous pour l'instant nous sommes 80 à participer et seulement 3 francophones : Nath, Lili et moi.

Les thèmes pour les prochains mois sont ici (clic), il y a une page Facebook, ainsi que des conversations sur twitter.

Canadian-Food-Experience-Project-Badge-French

Les fraises rendent du jus quand on les cuit et pour éviter cela, j'ai saupoudré le fond de ma pâte à tarte de biscuits émiettés.
C'est une excellente tarte, sucrée juste comme il faut et bien fruitée.


Pour 8 à 10 personnes
1 abaisse de pâte brisée, non cuite pour un moule ou un cercle à pâtisserie de 23 cm (9 po) et de 5 cm (2 po) de hauteur.
45 g (3 cuillères à table) de biscuits mixés en chapelure
500 g (1 lb) de fraises fraîches, lavées et équeutées
250 ml (1 tasse) de sirop d'érable
5 g (1 cuillère à thé) de beurre
22 g (3 cuillères à table) de fécule de maïs
250 ml (1 tasse) de crème à 15%


Préchauffer le four à 190 C (375 F).

Poser le cercle à pâtisserie sur une plaque de cuisson chemisée de papier parchemin.
Bien beurrer les parois et le fond puis y déposer l'abaisse de pâte brisée. Saupoudrer de chapelure de biscuit.
Déposer les fraises dans le fond de tarte préparée, la partie pointue vers le haut. Réserver.


Chauffer le sirop d'érable et le beurre.
Délayer la fécule de maïs dans la crème 15 % et verser dans le sirop d'érable chaud.

Poursuivre la cuisson jusqu'à épaississement, en brassant continuellement au fouet.
Verser la préparation sur les fraises.
Enfourner pour 40 minutes.

Laisser tiédir à température ambiante avant de réfrigérer.
Couper en parts et servir la tarte seule ou accompagnée de crème glacée à la vanille.
Imprimer la recette

04 juillet 2013

BAVAROIS AUX FRAISES


Lors de notre party du 1 Juillet, je fais toujours deux sortes de desserts : un à base de chocolat quasiment obligatoire pour les garçons et un autre dessert aux fruits pour les filles mais que les garçons viennent goûter quand même.
La majeure partie du temps, j'utilise les fraises car nous sommes en pleine saison.
Et je ne pourrais que vous conseiller de les goûter avant de les acheter cette année, car certaines variétés sont très surettes, certainement à cause du trop de pluie.

Cette année, j'ai préparé deux bavarois en prenant les bases chez Cahier de Cuisine. C'est extrêmement simple à préparer, sans cuisson et la présentation en jette pas mal.
Je voulais faire une croûte avec des biscuits au gingembre mais mon épicerie était en rupture de stock, je me suis donc rabattue sur des biscuits Digestives, que j'aime aussi beaucoup.

J'ai préparé directement le bavarois dans le plat de service, comme cela, j'étais certaine qu'il n'y aurait pas d'accident de démoulage.

Pour 8 personnes :
Pour la croûte : :
200 g de biscuits Digestives
60 g de beurre mou

Pour le bavarois aux fraises :
400 ml de crème 35 %, bien froide
65 g de sucre
6 g de gélatine (ou 3 feuilles)
200 g de coulis fraises

Fraises en quantité suffisante pour décorer le tour du bavarois

Pour le miroir aux fraises :
200 g de coulis de fraises
30 g de sucre
3 g de gélatine (ou 1.5 feuilles)

Pour la croûte :
Placer directement un cercle à pâtisserie de 9 po (23 cm) dans le plat de service du bavarois. Réserver.


Dans le robot culinaire muni de la lame, réduire les biscuits Digestives en poudre.
Ajouter le beurre puis mélanger.
Tasser le mélange obtenu au fond du cercle à pâtisserie.
Laver et équeuter quelques fraises, puis coupez-les en deux.
Placer les moitiés de fraises tout autour du cercle à pâtisserie, face coupée contre le cercle.
Placer le tout au réfrigérateur le temps de préparer le reste du dessert.

Pour le bavarois:
Faire ramollir les feuilles de gélatine dans un bol d'eau froide (pendant 5 minutes).
Battre la crème liquide entière bien froide avec le sucre jusqu'à l'obtention d'une crème chantilly ferme, puis la placer au frais.

Mixer les fraises finement au robot culinaire et filtrer la préparation avec un chinois pour obtenir un coulis (environ 200 g de coulis).
Chauffer doucement le coulis puis ajouter les feuilles de gélatine ramollies et essorée.
Laisser tiédir complètement, puis ajouter la préparation à la chantilly en mélangeant délicatement.

Verser la préparation dans le moule, sur le fond de biscuits Digestives.
Lisser le dessus avec une spatule et réfrigérer 1 heure minimum.

Pour le miroir :
Chauffer 200 g de coulis de fraises (obtenu de la même façon que précédemment), y faire diluer la gélatine (qui doit être ramollie dans de l'eau froide pendant 5 minutes, et essorée).

Retirer du feu et laisser tiédir complètement, le coulis doit être presque froid.
S'il se transforme en gelée, il suffit de le réchauffer un peu.
Verser ce coulis sur le bavarois et remettre au frais au moins 4 heures avant de démouler.
Imprimer la recette

02 juillet 2013

PIZZA POIRE ET ROQUEFORT


Chaque 1er Juillet nous donne l'occasion de réunir famille et amis pour fêter l'anniversaire de ma zouille qui, cette année, a eu 8 ans. Il rentre en 4ème année, est capable d'installer Skype et autres applications sur son Ipod mais ne sait toujours pas faire de vélo (à mon grand désespoir).
Sauf que depuis hier, il n'a plus d'excuse. Sa marraine lui en a offert un super beau.
Il a trouvé son équilibre mais il lui reste à apprendre à freiner et à arrêter le vélo sans sauter de la selle.
Cette journée est aussi l'occasion de fêter les gémeaux : Garance, Eugénie, Rose et François (il manquait Clarence).

D'une année sur l'autre, il n'y a qu'une chose qui ne change pas dans le menu...Ce sont les hamburgers. J'ai voulu faire mon intéressante une année, en préparant des côtes levées et tout le monde m'a demandé :"tu n'as pas préparé de hamburgers ?". Nan !

Je m'éclate donc à préparer "l'avant hamburgers" et "l'après hamburgers".
Voici le menu de cette année:

L'avant hamburgers :
Légumes et trempette
Salade de pommes de terre à l'indienne
Soupe froide de fanes de radis (recette à venir)
Rémoulade de radis
Filet de porc froid au chorizo
Flammeküeche
Pizza poire et Roquefort (recette ci-dessous)

L'après hamburgers :
Un napolitain géant
2 bavarois aux fraises (recette à venir)

La recette de pizza poire et Roquefort est tirée du livre Le grand apéro paru chez Hachette cuisine.
C'est une excellente recette, simple et fort goûteuse.

Pour 1 pizza :
1 pâte à pizza maison ou du commerce
1 poire
80 g de Roquefort
40 ml de crème 35 %


Préchauffer le four à 450 F (230 C).
Abaisser la pâte à pizza et la déposer sur une plaque saupoudrer de farine de maïs.
Peler, épépiner et émincer la poire en fines lamelles.

Étaler la crème sur la pâte puis disposer les lamelles de poire.
Émietter le Roquefort et le répartir sur les lamelles de poire.
Enfourner pour 15 minutes.
Couper en parts et déguster.
Imprimer la recette