31 mars 2014

SOUPE DE TOMATES, HARICOTS ET CALMARS


La tempête de neige d'hier a failli remettre notre 1ère sortie à la cabane à sucre. C'est carrément démoralisant. L'acériculteur nous racontait que les érables n'avaient pas encore coulé... un 30 Mars !
Je suis donc encore en mode cuisine d'hiver : soupes, mijotés etc...

J'ai repris le livre  Soupes et veloutés paru chez Larousse, dont je vous avez parlé quand j'avais publié le gombo de poulet et je me suis inspirée d'une des recettes proposées pour réaliser celle-ci.
C'est une soupe très colorée, très goûteuse et qui est arrivée sur notre table comme un peu de soleil.
Si comme moi, vous utilisez des calmars surgelés, faîtes attention de ne pas trop les cuire, sous peine d'obtenir quelque chose de caoutchouteux.

Pour 6 personnes :
1/4 tasse (60 ml) d'huile d'olive
2 échalotes, émincées
2 gousses d'ail, émincées
1 gros poivron rouge, paré et émincé finement
1 litre de tomates broyées maison ou du commerce
2 tasses (500 ml) de bouillon de poisson
Quelques feuilles de basilic
400 g de haricots blancs en conserve, égouttés
300 g de roquette
1 sac (500 g) de rondelles de calmars, décongelés
Sel et poivre


Dans un gros faitout, chauffer l'huile d'olive et faire revenir les échalotes, l'ail et le poivron, jusqu'à tendreté.
Ajouter les tomates broyées, le bouillon de poisson et quelques feuilles de basilic. Porter à ébullition puis laisser mijoter à feu doux pendant 10 minutes.
À l'aide du mixeur plongeur, mixer la préparation finement.
Ajouter les haricots blancs et laisser mijoter 10 minutes, puis incorporer la roquette et les rondelles de calmars et laisser pocher 3 minutes (enlever du feu, mettre les ingrédients, couvrir). Saler et poivrer au goût.
Servir immédiatement.
Imprimer la recette

28 mars 2014

#PATAKSMOM : PAIN AUX BANANES AUX SAVEURS INDIENNES


Pour mon article mensuel pour Patak's, je devais faire une activité indienne. J'aurai aimé me faire faire du henné sur les mains, mais je ne connaissais personne qui aurait pu me le faire. J'ai une amie qui est professeur de baladi, mais elle était trop loin pour que je puisse participer à son cours. Loin d'être en manque d'idées, j'ai donc loué Slumdog Millionaire, film sorti en 2008 mais que je n'avais pas vu et que nous avons beaucoup aimé.

Nous l'avons visionné en famille et pour grignoter devant la télé, j'ai préparé des pains aux bananes aux saveurs indiennes, en m'inspirant d'Hélène qui avait utilisé le chutney à la façon du Major Grey dans un gâteau au chocolat.
Cet ajout donne du moelleux aux pains aux bananes, ainsi qu'un doux parfum et un petit côté piquant (à cause du gingembre). Par endroit, on retrouve même des petits morceaux de mangue.


Pour 2 pains aux bananes de 4 1/2 po x 8 po (11 cm x 20 cm)
6 bananes bien mûres, en purée
2 oeufs
1 tasse (200 g) de sucre
1/2 tasse (125 ml) d'huile de canola ou de tournesol
1 tasse (250 ml) de chutney à la façon du Major Grey
3 tasses (450 g) de farine
2 c. à thé (10 ml) de poudre à pâte (levure chimique)


Préchauffer le four à 350 F (180 C).
Graisser généreusement 2 moules à pain de 4 1/2 po x 8 po (11 cm x 20 cm). Réserver.

Dans un grand bol, mélanger les bananes en purée, les oeufs, le sucre, l'huile et le chutney à la façon du Major Grey.
Ajouter la farine et la poudre à pâte et mélanger jusqu'à homogénéité.
Séparer la pâte dans les deux moules préparés.
Enfourner pour 1 heure ou jusqu'à ce qu'un cure-dent inséré au centre, en ressorte propre.
Sortir du four et laisser refroidir sur une grille de refroidissement.
Imprimer la recette

26 mars 2014

BALLOTIN DE POULET FARCI AU CITRON CONFIT ET AUX ABRICOTS


Si vous avez vu l'émission l'Épicerie, sur le citron confit, vous remarquerez que je me suis inspirée de moi-même avec cette recette de ballotin de poulet farci au citron confit et aux abricots.
Du coup, après y avoir goûter, j'ai presque regretté de ne pas avoir fait cette recette avant, quoi que j'aurai été assez indécise sur le choix de la recette proposée à l'émission.
C'est tellement bon ! C'est un plat très parfumé et c'est sucré-salé.

J'ai fait une cuisson en papillote, dans de l'eau bouillante, puis j'ai fait revenir le tout pour dorer les morceaux. Pour la sauce, je ne savais pas trop quoi faire, alors je suis allée au plus simple : oignon, vin blanc et crème.
J'ai servi le tout avec de la semoule à couscous au ras-el-hanout. Un vrai festin !


Pour 6 personnes
1 citron confit à l'huile d'olive, émincé finement
25 oreillons d'abricots secs, émincés finement
1 branche de romarin, émincé finement
4 poitrines de poulet
Sel et poivre

Sauce :
1 c. à soupe d'huile
1 c. à soupe de beurre
 1 oignon finement haché
1 tasse (250 ml) de vin blanc
1 tasse (250 ml) de crème 35 % (ou 15 % champêtre)


Dans un bol, mélanger le citron confit, les abricots et le romarin. Réserver.
Ouvrir les poitrines de poulet en portefeuille et farcir avec la préparation au citron confit.

Refermer les poitrines de poulet en les enroulant dans du film alimentaire et lui donner la forme d'un ballotin. Enrouler une feuille d'aluminium autour du ballotin en serrant bien, et tortiller les extrémités pour former " un bonbon". Il faut que l'emballage soit bien hermétique à l'eau.

Déposer les ballotins dans l’eau bouillante environ 15 minutes.
Retirer les ballotins de l’eau et retirer le papier d’aluminium.

Dans une poêle, chauffer l'huile et le beurre et faire revenir les ballotins sur toutes les faces, jusqu'à ce qu'ils soient dorés de tous côté.  Saler et poivrer.
Couper les ballotins en rondelles (environ 4-5 par ballotin). Réserver au chaud.

Dans la même poêle, faire revenir l'oignon jusqu'à ce qu'il soit doré, puis déglacer avec le vin blanc.
Laisser réduire à gros bouillon, jusqu'à ce que la préparation ait diminué de moitié.
Ajouter la crème et porter de nouveau à ébullition. Saler et poivrer.

Servir les tranches de ballotin, nappés de sauce.
Imprimer la recette







24 mars 2014

PURÉE DE CHOU-FLEUR À LA COMPOTÉE DE CHAMPIGNONS


La consistance riche et crémeuse de cette purée, couronnée d’une succulente compotée de champignons, a tout pour flatter le palais et plaire aux plus récalcitrants du chou-fleur, comme ma zouille, qui n'en a vu que du feu.
J'ai attendu qu'il goûte et qu'il me dise que c'était bon, pour lui dire ce que c'était. 

J'ai fait cette recette avec deux choux-fleurs car ils étaient en spécial à l'épicerie, mais vous pourrez facilement diviser la recette en deux.
J'essaierai une prochaine fois  avec des topinambours, je suis certaine que le mariage sera aussi bon.
J'ai servi cet accompagnement avec des filets de porc.

Pour 8 personnes :
Purée de chou-fleur
3 pommes de terre jaunes épluchées et coupées en dés
3 gousses d’ail épluchées
6 tasses (1,5 litre) de lait
2 choux-fleurs coupés en morceaux de 2,5 cm (1 po),
1/2 tasse (125 ml) de crème 35 %
Sel et poivre du moulin
2 c. à soupe de jus de citron

Compotée de Champignons
3 c. à soupe d’huile d’olive
3 échalotes grises hachées
1 gousse d’ail hachée
750 g (1 1⁄2 lb) de champignons émincés
2 c. à thé de thym hachéSel et poivre du moulin
60 ml (1⁄4 tasse) de vin rouge
60 g (1⁄4 tasse) de beurre coupé en cubes
2 c. à soupe de persil italien ciselé


Mettre les pommes de terre, l’ail et le lait dans un grand chaudron sur feu mi-vif. Porter à ébullition. Ajouter ensuite le chou-fleur. Cuire de 10 à 15 minutes ou jusqu’à ce que les pommes de terre et le chou-fleur soient très tendres. Égoutter les légumes en réserver 1/2 tasse (125 ml) de liquide de cuisson.

Réduire les légumes en purée au robot culinaire avec le liquide de cuisson et la crème 35 %.
Saler et poivrer, et ajouter le jus de citron.  Réchauffer avant le service.

Compotée de champignons:
Verser l’huile dans une grande poêle sur feu vif. Y faire revenir les échalotes et l’ail pendant 30 secondes.
Ajouter les champignons et le thym, et faire sauter jusqu’à ce que les champignons aient rendu leur jus (environ 4 minutes). Saler et poivrer.

Mouiller avec le vin et porter à ébullition. Laisser réduire pour épaissir un peu la sauce (environ 5 minutes). Ramener à feu doux, puis incorporer le beurre.
La sauce épaissira encore un peu. Laisser mijoter jusqu’à ce que les champignons soient bien enrobés de sauce (2 minutes). Rectifier l’assaisonnement au besoin et ajouter le persil.

Verser une louchée de purée de chou-fleur dans des bols. Ajouter les champignons et napper d’un peu de sauce.
Imprimer la recette

21 mars 2014

DOUILLON DE POMME


Avec de temps de schnout et les températures froides, ça prend plein de bonnes choses pour se réconforter. Je n'ai même pas envie de faire des salades, je suis encore en mode soupes, mijotés et autres plats réconfortants., dans le style tarte aux pommes, croustades ou gâteau au chocolat.

Comme j'ai toujours des pommes dans ma coupe à fruits, j'ai eu envie de faire un dessert que je n'avais pas mangé depuis fort longtemps: le douillon de pomme.
Je ne sais pas comment s'appelle ce dessert au Québec, mais c'est le nom qu'on lui donnait dans ma famille en France.
C'est assez simple à réaliser : On prend de la pâte feuilletée ou de la pâte brisée. On farcit les pommes de ce qu'on veut  : noix, gelée de groseille, pâte d'amande, raisins macérés etc...
On enveloppe les pommes de pâte et on enfourne. Aussi simple que cela.
Je sers les douillons avec de la crème anglaise mais vous pouvez aussi servir avec de la crème fouettée ou de la crème glacée à la vanille.
Personnellement, je les trouve à leur meilleur quand ils sont dégustés tièdes.


Pour 6 personnes
2 c. à soupe de raisins secs 
2 c. à soupe de rhum brun
6 pommes Golden Delicious
1 citron
1/4 tasse (60 g) de beurre
1/4 tasse (50 g) de cassonade
2 c. à soupe de noix hachées finement
500 g de pâte feuilletée
Un peu d'eau pour coller la pâte
1 oeuf battu + 1 c. à soupe de lait pour dorer





Mettre les raisins secs dans une tasse avec le rhum brun puis les passer 1 minute au micro-onde pour les faire gonfler. Réserver.

Préchauffez le four à 415 F (210 C).

Peler les pommes et citronnez-les aussitôt.
Creuser les pommes à l'aide d'un vide-pomme. Bien enlever les pépins et le coeur. Réserver.

Dans un bol, mélangez le beurre, la cassonade, les noix hachées et les raisins secs égouttés.
Farcir chaque pomme de cette préparation.

Abaisser la pâte feuilletée sur un plan de travail fariné et divisez-la en 6 carrés.

Badigeonner les bords de chaque carré de pâte d'eau à l'aide d'un pinceau.

Déposer une pomme farcie sur chaque carré de pâte et refermez-le en pinçant les bords : le  douillon  doit surtout être bien hermétique.

S'il vous reste un peu de pâte, découper des feuilles, puis les coller à l'eau sur le dessus des douillons.
 Déposer les douillons sur une plaque à pâtisserie, puis les dorer avec le mélange oeuf/lait., à l'aide d'un pinceau.

Enfourner pour 30 minutes ou jusqu'à ce que les douillons soient bien dorés.
Servir tiède avec une crème anglaise, une crème fouettée ou de la crème glacée à la vanille.
Imprimer la recette

19 mars 2014

PÂTE À TARTINER MALTÉE


Il se vend en France une pâte à tartiner qui n'est pas encore disponible chez nous, mais dont j'ai beaucoup entendu parler. Devant les commentaires élogieux qu'on m'en faisait, je n'avais qu'une seule envie : y goûter !
J'ai donc fait une recherche sur internet et je suis tombée sur la recette de Carole.
J'ai suivi la recette à la lettre, il y a juste le nom de la poudre maltée qui diffère, mais c'est la même chose. Ovaltine est le nom employé dans les pays Anglophones.
Théoriquement, la vraie pâte à tartiner est "crunchy", ici elle est très lisse. C'est aussi addictif que la pâte de Spéculoos et s'il en reste, j'ai quelques idées de desserts avec cette pâte à tartiner qui frôle la délinquance !

En parlant de "Crunchy", j'ai découvert chez Bourassa, cette fin de semaine, une pâte de Spéculoos "crunchy".

On trouve l'Ovaltine au rayon du café et du chocolat en poudre, à l'épicerie.

Pour 360 ml de tartinade :
200 g de lait concentré non sucré (type Carnation ou Gloria)
180 g d’Ovaltine en poudre
60 g de chocolat blanc en pastille
70 g de de beurre d'amande (rayon bio de l'épicerie)


Dans une casserole, faire chauffer à feu moyen le lait concentré non sucré.
Ajouter la poudre d’Ovaltine et cuire pendant 5 minutes en remuant sans cesse.
Retirer du feu.
Ajouter les pastilles de chocolat blanc. Attendre une minute avant de bien mélanger jusqu'à ce que le chocolat soit fondu.
Incorporer le beurre d'amande et bien mélanger.
Mettre en pot et conserver au réfrigérateur.
Imprimer la recette

14 mars 2014

#LMDCONNECTOR: CUPCAKES AU CHOCOLAT ET AU WHISKY POUR LA ST-PATRICK


Cette fin de semaine aura lieu le défilé de la Saint-Patrick dans mon village et mon amie Esthère, faisant partie du comité d'organisation de la Saint-Patrick, m'avait proposé de faire partie de son char allégorique, déguisée en farfadet irlandais. J'aime beaucoup mon amie Esthère, mais je n'aime pas être mise en avant comme cela, surtout déguisée en farfadet.
Et puis entre une fin de semaine en amoureux à Mont-Tremblant et faire la conne sur un char allégorique, le choix n'a pas été très compliqué à faire.

Malgré tout, j'ai un peu culpabilisé de faire faux-bond à Esthère et pour me faire pardonner, je lui ai préparé des cupcakes au chocolat et au whisky pour clôturer son souper de la Saint-Patrick.
Nous avons pris un peu d'avance sur la Saint-Patrick en y goûtant et Esthère a dit, la bouche plein de gâteau : je veux la recette !
Ils sont vraiment excellents. Les saveurs se marient très bien et le goût du whisky est bien présent sans être trop puissant.

Vous retrouvez une autre recette de cupcakes irlandais sur le nouveau site de Vivre Délicieusement.

Pour 24 cupcakes
2 tasses (300 g) de farine
3/4 tasse (70 g) de poudre de cacao non sucré de très bonne qualité
2 tasses (400 g) de cassonade
2 c. à thé (10 ml) de bicarbonate de sodium
1 c. à thé (5 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
1 c. à thé (5 ml) de sel
2 oeufs
1/2 tasse (125 ml) de café fort
1/2 tasse (125 ml) de bon whisky
1 tasse (250 ml) de babeurre
1/2 tasse (125 ml) d'huile de tournesol ou de canola

Glaçage au chocolat et au whisky
1 tasse (250 g) de beurre à température ambiante
3 cuillères à soupe  (45 ml) de whisky
5 tasses (500 g) de sucre à glacer
1/4 tasse (45 g) de pépites de chocolat au lait, fondues et tempérées)
2-3 cuillères à table (30 à 45 ml) de crème 35 %


Pour les cupcakes :
Préchauffer le four à 350 F (180 C). Chemiser 2 moules à muffins de caissettes en papier et réserver.

Dans un grand bol, tamiser ensemble tous les ingrédients secs . Mettre de côté .

Dans un bol moyen, mélanger les ingrédients humides .

Ajouter les ingrédients humides aux ingrédients secs , et fouetter jusqu'à ce que le mélange soit juste combiné.

Remplir les caissettes au 3/4 de leur capacité.
Enfourner pour 20 minutes ou jusqu'à ce qu'un cure dent inséré au centre en ressorte propre.
Les sortir du four, puis les laisser refroidir 5 minutes dans les moules avant de les transférer sur une grille jusqu'à complet refroidissement.

Pour le glaçage :
Dans le bol du batteur sur socle muni du fouet, battre le beurre et le whisky  jusqu'à consistance légère et crémeuse.
Ajouter lentement le sucre à glacer puis le chocolat fondu.Ajouter la crème, juste assez pour lui donner la texture que vous voulez.
Remplir une poche à pâtisserie, munie d'une douille cannelée, de la préparation puis décorer les cupcakes.

« Divulgation : je fais partie d’un programme Vivre délicieusement pour les blogueuses et, à ce titre, j’en retire quelques avantages. Les opinions émises sont les miennes. »
Imprimer la recette

12 mars 2014

BOUCHÉES DE HALLOUMI AU SÉSAME ET AU MIEL CHAUD


Le halloumi est un fromage traditionnel de Chypre fait originellement de lait de brebis, on le fabrique au Québec avec du lait de vache.
C'est un fromage à la texture semi-ferme et à la forme repliée caractéristique : celle-ci est due au fait que durant la fabrication du fromage, la pâte est pliée en deux.
Le grand avantage du fromage Halloumi est qu’il ne fond pas lorsqu’il est chauffé.

On n'en trouve pas encore partout ( pas à mon épicerie en tout cas), et j'ai profité d'une virée chez Mayrand pour m'en procurer et pouvoir ainsi essayer quelques recettes que j'avais mises de côté.
Dans le magazine Châtelaine, j'ai trouvé cette recette dans leur dossier "Parfum du Maroc".
Ces bouchées avaient tout pour me plaire car j'adore manger du fromage avec quelque chose de sucré, sans compter que j'adore le miel.
Je les ai servies en dessert, même si le halloumi est assez salé.

Pour 8 personnes
2 c. à soupe de farine tout usage
80 ml (1/3 tasse) de graines de sésame
1 œuf
1 paquet (200 g) de fromage halloumi, coupé en cubes de 2 cm (3/4 po)
750 ml à 1 litre d’huile végétale (3 à 4 tasses)
1 c. à soupe de miel


Mettre la farine et les graines de sésame dans deux assiettes différentes.
Dans un bol peu profond, battre l’œuf.
Enrober les cubes de fromage de farine en les secouant pour enlever le surplus.
Les tremper dans l’œuf battu, puis les rouler dans les graines de sésame pour les enrober.

Verser l’huile végétale dans une grande casserole pour en couvrir le fond jusqu’à environ 1 cm (1/2 po) de hauteur et chauffer sur feu moyen.

Ajouter le tiers des cubes de fromage dans l’huile chaude – ne pas surcharger la casserole.
 Les cuire en les retournant souvent jusqu’à ce que les graines de sésame soient dorées, de 30 secondes à 1 minute.
Les déposer sur une plaque tapissée d’essuie-tout. Répéter avec le reste des cubes de fromage.


Réchauffer le miel au micro-ondes environ 30 secondes. Au moment de servir, en arroser les bouchées de halloumi.
Châtelaine-Mars 2014
Imprimer la recette

10 mars 2014

PAIN PERDU...LE MEILLEUR


Faire son pain maison a ses avantages, mais aussi ses inconvénients. On créé des personnes qui n'aiment que le pain frais et qui pincent un peu du bec quand le pain a quelques jours. Pourtant, le pain sans pétrissage que je fais, reste moelleux même après plusieurs jours.
Je le mets dans un torchon, dans la boite à pain.
Comme il n'était pas question que je gaspille ce pain, je l'ai préparé en pain perdu. Les ingrédients sont ceux que l'on utilise habituellement, mis à part la pâte de vanille que Mme Carrée m'a offerte à Noël.

Dans cette recette, c'est la cuisson qui est différente. Les tranches étant assez épaisses, j'ai fait une pré-cuisson au four, à basse température, sur des plaques de cuisson recouvertes de film alimentaire.
Cela a l'avantage de prendre un peu d'avance, si vous recevez pour le brunch.
Soit vous réservez vos tranches au réfrigérateur ou vous les faîtes dorer dans le beurre.

Arrosez le tout de sirop d'érable et vous aurez du pain perdu digne d'un grand dessert. C'est fondant et moelleux. Une seule tranche suffit largement à vous rassasier, mais il faut vraiment contrôler sa gourmandise.


Pour une dizaine de tranches
1 boule de pain croûté, de 2-3 jours
4 oeufs
1/2 tasse (100 g) de cassonade
2 c. à thé (10 ml) de pâte de vanille
 2 tasses (500 ml) de lait
2 tasses (500 ml) de crème 35 %
Beurre pour la cuisson
Sirop d'érable pour le service




Enlever la croûte du pain et portionnez-le en tranches de 2 cm.
Déposer les tranches dans un grand plat creux et réserver.

Blanchir les oeufs avec la cassonade et la pâte de vanille.
Ajouter le lait et la crème et bien mélanger.
Verser la préparation sur les tranches de pain.
Couvrir le plat de film alimentaire et laisser le pain s'imbiber pendant 8 heures (ou une nuit) au réfrigérateur (retourner les tranches au bout de 4 heures).

Le lendemain :
Préchauffer le four à 255 F (125 C).
Déposer les tranches imbibées sur deux plaques de cuisson.
Recouvrir les plaques avec du film alimentaire puis enfourner pour 25 minutes.

Sortir les plaques du four.
Fondre du beurre dans une poêle à feu moyen, puis faire dorer les pains perdus 3 à 4 minutes de chaque côté.
Servir aussitôt avec du sirop d'érable.

Imprimer la recette

#STRUDELGRAM : TEST DES TOASTERS STRUDEL



Quand on m'a proposé de goûter les Toasters Strudel, j'ai de suite sauté sur l'occasion car je ne connaissais pas ces produits et de fait même, ma zouille non plus.

J'ai beaucoup de difficulté à le faire déjeuner le matin et mis à part du chocolat qu'il avale sans problème, il n'a pas grand chose de consistant dans l'estomac quand il part à l'école. Il se rattrape avec les collations, mais quand même !

Nous avons donc profité du congé scolaire pour goûter aux Toasters Strudel et ce fût un gros succès.
Nous avons essayé tous les parfums que nous avons trouvés à l'épicerie :Fraises, petits fruits des champs, pommes, gâteau au fromage aux fraises et bleuets et ceux aux pommes sont partis plus vite que les autres. J'en déduis que c'étaient ses préférés.
Vous les trouverez au rayon des produits congelés. Ce sont des chaussons garnis que vous sortez du congélateur et que vous mettez au grille-pain, puis vous décorez du petit glaçage si désiré.
Soyez créatifs en les décorant car vous pourriez en profiter de faire quelques photos de vos créations et participer au concours Strudelgram, il y a un grand prix à gagner.



« Divulgation : Je participe à la campagne Strudelgram de Pillsbury organisée par Mom Central Canada et j’en retire quelques avantages. Les opinions exprimées sur ce blogue sont les miennes. »

07 mars 2014

PROJET DE L'EXPÉRIENCE CULINAIRE CANADIENNE :QUEUES DE BEAVER AU BEURRE D'ÉRABLE


Le nouveau thème du Projet de l'Expérience Culinaire Canadienne orchestré par Valérie est : La cuisine de ma région.
J'ai choisi la transformation du sirop d'érable, puisque nous serons bientôt en saison si les grands froids que nous subissons actuellement décident de laisser la place à un peu de chaleur et que ma région Lanaudière fourmille de cabanes à sucre.
Le beurre d'érable c'est juste un seul ingrédient : le sirop d'érable. Il faut le chauffer à une certaine température puis le laisser refroidir avant de le battre. Et c'est tout !

J'ai fait la recette de queues de beaver de Martin Picard pour les servir avec mon beurre d'érable.
Les queues de beaver sont une pâte levée que l'on abaisse en leur donnant une forme ovoïdale et qu'on fait frire et que l'on sert habituellement avec un sucre à la cannelle.
Personnellement, je les trouve bien meilleures avec du beurre d'érable.

Queues de beaver :
125 ml (environ ½ tasse) de lait tiède
30 ml (2 c. à soupe) d’eau tiède
4 g (environ 1 c. à thé) de levure sèche
12 g (1 c. à soupe) de sucre d’érable
4 g ( ¼ c. à thé) de sel
65 g (environ 3 c. à soupe) de farine de blé entier
200 g (1 1/3 tasse) de farine
25 g (environ 1 ½ c. à soupe) d’huile d’olive

Huile canola pour la friture

Beurre d'érable
1 boite (540 ml) de sirop d'érable médium


Pâte à queues de beaver
Dans un bol, mélanger l’eau et le lait.
Saupoudrer la levure dans le liquide, mélanger légèrement et laisser reposer 3 minutes.
Ajouter le sucre, le sel, l’huile d’olive et les farines.
Mélanger à la main jusqu’à ce que la pâte devienne homogène puis pétrir 10 minutes sur un plan de travail légèrement fariné.

* La pâte est assez ferme, elle prendra de l’élasticité en cours de pétrissage, sans vraiment gagner de souplesse.

Déposer la pâte dans un bol, la couvrir d’un linge propre et laisser reposer dans un endroit tempéré (entre 20 et 24°C).
Laisser lever la pâte pendant 1 heure.

Presser la pâte avec les doigts pour en retirer l’air et la replier quelques fois sur elle-même.
Former de nouveau une boule, la couvrir d’un linge et laisser lever 1 heure supplémentaire.
Diviser la pâte en 8 parts égales.

Faire une boule avec chacun des morceaux de pâte, recouvrir d’un linge et laisser reposer environ 15 minutes.
Fariner le plan de travail, puis abaisser la pâte au rouleau pour qu’elle ait 5 mm ( ¼ po) d’épaisseur, en lui donnant une forme ovale similaire à celle d’une queue de castor.
Laisser reposer 15 minutes et réserver.

Dans une casserole, préchauffer l’huile de canola à 160°C (325°F).
Frire les queues jusqu’à ce la pâte soit dorée.
Retourner la pâte à mi-cuisson.

* La cuisson est assez rapide, soit environ 30 à 40 secondes de chaque côté.

Déposer les queues de beaver sur du papier absorbant pour enlever l’excès d’huile et réserver.

Beurre d'érable
Dans une grande casserole, porter à ébullition le sirop jusqu'à ce que le thermomètre à bonbon indique 111C ( 232 F ) soit environ 15 minutes.
Déposer la casserole dans un bain d'eau froide avec des glaçons. Laisser tiédir, sans remuer, jusqu'à ce que la température indique 20 C ( 70F ), soit de 20 à 30 minutes.
Retirer la casserole de l'eau.
Au batteur électrique, fouetter 2 à 3 minutes ou jusqu'à ce que la texture soit crémeuse.
Couvrir et réfrigérer 2 heures.

Se conserve au réfrigérateur de 2 à 3 semaines au réfrigérateur.
Imprimer la recette

05 mars 2014

SAVOIR QUOI MANGER : 4 NOUVEAUX LIVRES À GAGNER

Au mois de Décembre dernier, je vous avais parlé de la nouvelle collection que Groupe Modus venait de sortir.
4 nouveaux livres viennent de s'ajouter à la collection. Ce sont des guides qui vous permettront de comprendre les soucis de santé, de soulager les symptômes avec une alimentation adaptée aux problèmes.
Chaque livre comprend 21 jours de menus avec les recettes correspondantes.
Et la bonne nouvelle, c'est que Groupe Modus me permet de vous faire gagner les 4 livres.

Pour cela,
Pour cela, vous devrez :
-Être résident canadien
-Me laisser un commentaire, avant le 15 Mars 2014, sous cet article, en me nommant le livre pour lequel vous (ou quelqu'un de votre entourage) vous sentez concernés.
-Ne pas oublier de me laisser une adresse courriel valide afin que je puisse vous contacter si vous êtes tirés au sort.

Bonne chance à tous


Syndrome du colon irritable d'Alexandra Leduc

Ce guide répond spécifiquement à vos besoins en vous permettant de :
• comprendre le syndrome du côlon irritable et savoir comment gérer les crises;
• soulager vos symptômes, leur durée et leur fréquence pour avoir une meilleure qualité de vie;
• profiter de recommandations claires pour identifier facilement les ingrédients qui vous conviennent et ceux que vous tolérez moins bien;
• planifier vos repas et vos collations grâce à des menus quotidiens adaptés à votre sensibilité digestive.



Cholestérol d'Alexandra Leduc

Ce guide répond spécifiquement à vos besoins en vous permettant de :
• démythifier les notions de « bon » et de « mauvais » cholestérol et comprendre les complications liées à une hypercholestérolémie;
• faciliter votre digestion et améliorer votre bilan lipidique;
• bénéficier de recommandations claires pour identifier facilement les différentes sources de gras (à favoriser, à éviter et à diminuer);
• planifier vos repas et prévoir des collations grâce à des menus quotidiens adaptés à votre état de santé.



Ménopause d'Alexandra Leduc
Ce guide répond spécifiquement à vos besoins en vous permettant de :
• comprendre la ménopause et les conséquences des bouleversements hormonaux sur votre organisme;
• soulager vos symptômes tout en réduisant les risques d’ostéoporose et de maladies cardiovasculaires;
• bénéficier de recommandations claires pour identifier facilement les bons et les mauvais ingrédients;
• planifier vos repas et prévoir vos collations grâce à des menus quotidiens adaptés à votre métabolisme.


Sans gluten de  Marise Charron et Élisabeth Cerqueira
Ce guide répond spécifiquement à vos besoins en vous permettant de :
• comprendre la maladie coeliaque (plus connue sous les noms d’intolérance au gluten et d’entéropathie au gluten), la sensibilité non coeliaque au gluten et l’allergie au blé;
• profiter de recommandations simples pour suivre facilement un régime sans gluten équilibré;
• diversifier votre alimentation et cuisiner sans gluten;
• planifier vos repas et collations grâce à des menus quotidiens adaptés à votre état de santé.


Édition du 18 mars 2014 :
Après tirage au sort, ce sont Arlène,Johanne, Sylvie et Sophie qui ont gagné les livres. Bravo !




04 mars 2014

GÂTEAU AU CHOCOLAT, AU MASCARPONE ET AUX MACARONS


Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de monsieur Gourmandises, mais nous l'avons fêté cette fin de semaine parce que nous le fêtions en même temps que son meilleur ami Denis.
J'ai pensé au gâteau toute la semaine dernière. Je cherchais à faire quelque chose au chocolat, à la fois classique et pas classique.
Je sais que je me suis un peu pris la tête, car j'aurai pu amener n'importe quel gâteau au chocolat, les zhommes auraient été bien contents. Mais, je ne voulais pas qu'ils soient contents, je voulais qu'ils capotent sur le dessert !

Dans le détail, ça donne que j'ai fait un gâteau du diable. Je ne connais aucun autre gâteau au chocolat qui batte ce moelleux, la texture et le chocolaté de cette recette. Je l'ai garni de mascarpone à la vanille et j'ai fait des macarons au cacao et garnis de mascarpone pour décorer le gâteau.

Le gâteau a été très apprécié, j'ai vu des personnes se resservir deux fois malgré le fait qu'on venait de manger de la raclette.

Le gâteau :
1 1/4 tasses (250 g) de cassonade
1/2 tasse (45 g) de cacao
1 tasse (250 ml) de lait
3 oz (90 g) chocolat noir, en morceaux
1/2 tasse (125 g) de beurre
2 oeufs, jaunes et blancs séparés
1 cuillère à thé  (5 ml) d'essence de vanille
1 1/3 tasses (200 g) de farine
1 cuillère à thé (5 ml) de bicarbonate de sodium

Pour 40 macarons :
Pour le tant pour tant :
170 g de sucre à glacer
30 g de cacao
200 g de poudre d'amandes
2 blancs d'oeufs liquéfiés* (voir note) (70 g), à température ambiante

Pour la meringue italienne :
200 g de sucre
2 blancs d'oeufs (70 g) liquéfiés à température ambiante
60 g d'eau

Mascarpone à la vanille :
500 g de mascarpone
1 c. à thé (5 ml) de pâte de vanille
1/2 tasse (100 g) de sucre

Cacao pour saupoudrer
2 oz (30 g) de chocolat noir


Gâteau au chocolat
Préchauffer le four à 320 F (160 C).
Chemiser une plaque à pâtisserie de papier parchemin, puis déposer un tour en métal (c'est comme un cercle à pâtisserie, mais c'est rectangle) de 13 1/2 po x 9 1/2 po (34 cm x 24 cm) dont vous aurez beurré le contour. Réserver.

Mélanger 1/3 de la cassonade  (environ 80 g) avec le cacao et le lait dans une petite casserole.
Mélanger à feu doux pour délayer le cacao et faire fondre la cassonade.
Retirer du feu et ajouter le chocolat. Attendre 1 minute avant de mélanger, jusqu'à ce que la préparation soit lisse.
Laisser refroidir.

Dans le bol du mélangeur sur socle, blanchir le beurre et le reste de cassonade jusqu'à ce que le mélange soit aéré.
Ajouter les jaunes d'oeufs, la vanille et le mélange de chocolat.
Incorporer la farine et le bicarbonate tamisés.

Monter les blancs en neige ferme et les incorporer au mélange au chocolat.
Verser la pâte dans le contour en métal puis enfourner pour 25 minutes.
Sortir la plaque du four et laisser complètement refroidir sur une grille


Tant pour tant :
Mélanger le sucre à glacer, le cacao et la poudre d'amandes
Mixer le tout au robot culinaire, puis ajouter 70 g de blanc d'oeuf.

Meringue italienne :
Dans une casserole, chauffer l'eau et le sucre.
pendant ce temps, verser 70 g de blanc d'oeuf dans le bol du batteur sur socle, mais ne commencez pas à battre tout de suite.
Porter le sirop à 118 C, en surveillant la température à l'aide d'un thermomètre à sonde.
Lorsqu'il atteint 110 C, battre le blanc d'oeuf à vitesse maximale.
Lorsque la température de 118 C est atteinte, retirer le sirop du feu et réduire la vitesse du robot.
Attendre que les bulles aient disparu dans le sirop, puis verser doucement sur le blanc monté en neige, tout en continuant de battre, et ce jusqu'à complet refroidissement des parois du bol.

Appareil à coques :
Incorporer en deux fois la meringue italienne dans la première préparation, puis "macaronez" en fin de mélange pour obtenir une pâte bien lisse qui doit s'étaler.

Préparer plusieurs plaques de cuisson chemisées de papier parchemin.
Remplir une poche à pâtisserie munie d'une douille de 6 mm et dresser des billes de 3 cm de diamètre, espacées d'autant et en quinconce.
Faire une plaque de macarons en forme de langues de chat (oblongue), pour décorer le tout du gâteau.
Placer la douille à 1 cm de la plaque pour réaliser les coques.
Taper légèrement la plaque sur le plan de travail, de façon à supprimer l'éventuelle petite pointe formée par la douille sur le dessus des coques.
Laisser croûter les coques pendant une vingtaines de minutes à l'air libre : leur surface doit devenir mate et presque sèche au toucher.

Cuisson :
Préchauffer le four à 160 C (325 F), en position chaleur tournante, et faites cuire les coques pendant 15 minutes.
Au bout de 10 minutes de cuisson (pas avant), entrouvrez le four pendant 10 secondes pour laisser la vapeur s'échapper, puis refermez.
Sortir les coques du four et laissez-les refroidir complètement sur une grille avant de les décoller délicatement du papier.


Mascarpone à la vanille
Dans le bol du robot culinaire muni du fouet, fouetter le mascarpone, la vanille et le sucre, jusqu'à ce que le mélange soit bien aéré.
Réserver 1 tasse (250 ml) de la préparation pour remplir les coques des macarons.


Montage,
Placer un contour en métal de 9 1/2 po x 6 3/4 po (24 cm x 17 cm) dans le plat de service.
Déposer la moitié du gâteau au chocolat, puis étendre le mascarpone (réserver une petite quantité pour étendre sur le dessus du gâteau).
Positionner dessus l'autre moitié du gâteau. Placer le gâteau au réfrigérateur le temps que le mascarpone raffermisse.

Sortir le gâteau du réfrigérateur, puis appuyer délicatement sur le dessus du gâteau afin de faire ressortir légèrement le mascarpone pour pouvoir y faire coller les coques de macarons oblongues.
Saupoudrer le gâteau de cacao puis déposer des macarons pour recouvrir tout le dessus du gâteau.

Fondre le chocolat noir au micro-onde, puis mettre le chocolat fondu dans une poche à pâtisserie en plastique, ouverte avec un tout petit trou.
Faire couler le chocolat sur les macarons, en faisant les lignes entre-croisées.
Si vous réserver le gâteau au réfrigérateur, le sortir 1 heure avant de le servir.
Imprimer la recette