30 mars 2015

CAKE MADRAS DE LENTILLES ROUGES ET CAROTTES


Avec le mois de la sensibilisation de la maladie cœliaque qui approche (mai 2015), Patak's nous a demandé de préparer une recette sans gluten avec leurs produits. Saviez-vous qu’aucun de leurs produits ne contient du gluten ?

J'ai poussé le défi un peu plus loin que demandé, car non seulement j'ai fait ce cake sans gluten, mais je l'ai fait végétarien, comme beaucoup de plats dans la cuisine indienne.

C'est hyper simple à préparer et c'est vraiment super bon. Vous pouvez l'accompagner de yogourt nature, mélangé avec un peu de chutney doux à la mangue, vous verrez, c'est pas mal du tout.

La quantité donne un énorme cake mais vous pouvez congeler les tranches individuellement ou diviser les quantités par deux et cuire dans un plus petit moule.

Retrouvez Patak's sur Facebook et Twitter pour rester informés des nouveautés et avoir des idées de recettes.

Pour 12 personnes
350 g de lentilles rouges
1 c. à soupe de gros sel
2 cuillerées à soupe d’huile d’olive
2 grosses carottes coupées en petits dés
1 oignon émincé, finement
3 gousses d’ail, émincées
2 c. à soupe ( 30 ml) de pâte de cari Madras
6 oeufs
150 g de cheddar
70 g de chapelure de craquelins sans gluten
1 poignée de noix de cajou



Faites cuire les lentilles dans un grand volume d’eau pendant 10 à 15 minutes.
Saler en milieu de cuisson.
Égouttez-les et réserver.

Préchauffez le four à 350 F (180 C).
Graisser un moule à pain de 33 cm x 11,5 cm x 6 cm. Réserver.

Dans une poêle, faites revenir l’oignon dans l’huile d’olive. Lorsqu’il commence à dorer, ajoutez les carottes et l’ail, puis ajouter la pâte de carry Madras.
Poursuivre la cuisson 5 minutes à feu doux.

Dans un saladier, fouettez les oeufs avec le cheddar râpé et la chapelure.
Ajoutez les lentilles bien égouttées et le contenu de la poêle.

Verser le moule à pain préparé.
Saupoudrer de noix de cajou grossièrement hachées et enfourner pour 45 minutes.
Dégustez tiède ou froid.
Imprimer la recette

27 mars 2015

GÂTEAUX IRLANDAIS AUX POMMES ET AUX MÛRES


Cette recette est un aperçu du livre de Trish Deseine, qui sortira en Europe en Octobre prochain : My Irish Cookbook.

Ce gâteau sera originaire de Midleton à Cork, où les gâteaux aux pommes sont grands et ronds :).
C'est un gâteau très dense, croustillant sur le dessus et extrêmement moelleux à l'intérieur.

Sa préparation est très différente des gâteaux qu'on a l'habitude de faire : Ici, on sable le beurre dans la farine, puis, on ajoute les fruits et ensuite les ingrédients liquides. Il ne faut pas trop mélanger, il faut juste humecter.
C'est presque comme si on préparait un muffin géant, en tout cas, le résultat goûte comme le muffin.
J'ai un peu modifié les mesures et le temps de cuisson, mais l'idée est restée la même.


C'est un excellent gâteau rustique, que je n'hésiterai pas à refaire.

Pour 8 à 10 personnes
2 2/3 tasses (400 g) de farine
2 c. à café (10 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
3/4 tasse (180 g) de beurre salé, très froid
3/4 tasse (150 g) de sucre + 2 c. à soupe pour le dessus du gâteau
4 pommes  (MacIntosh)
1 barquette (170 g) de mûres congelées
2 oeufs
3/4 tasse (180 ml) de lait
½ c. à café (2,5 ml) d'extrait de vanille

Sucre à glacer pour saupoudrer


Graisser et fariner un moule rond à charnière de 9 po (23 cm) de diamètre.
Préchauffer le four à 350 F (180 C).

Tamiser la farine et la poudre à pâte dans un grand saladier.

Couper le beurre en petits cubes et frottez-le par la farine avec vos doigts jusqu'à ce que le mélange ressemble à de la chapelure, puis incorporer le sucre.

Peler, évider et couper les pommes en morceaux de 3/4 po (2 cm). Les ajouter avec les mûres dans le mélange de farine.

Battre les oeufs et le lait dans un bol et incorporer l'extrait de vanille.
Verser dans le bol et mélanger avec une cuillère ou une spatule en bois jusqu'à ce que le tout soit juste combiné. La pâte sera très épaisse.


Mettre la pâte dans le moule à gâteau préparé et lisser le dessus avec la cuillère ou une spatule. Saupoudrer le sucre sur le dessus du gâteau et cuire au four pendant 60 minutes, jusqu'à ce qu'il soit bien gonflé et légèrement doré et fissuré sur le dessus.
Tester le gâteau avec un couteau ou une brochette, qui sortira propre si le gâteau est cuit.

Retirer du four et laisser refroidir pendant 10 minutes dans le moule avant de démouler sur une grille et laisser refroidir complètement.

Saupoudrer d'un peu de sucre à glacer avant de servir.
Imprimer la recette

26 mars 2015

MUFFINS ANGLAIS EN GRILLED CHEESE AU CANARD


Habituellement, les repas du dimanche soir, chez nous, ne sont jamais bien élaborés. La plupart du temps, nous avons bien brunché le midi, et ça ne tente personne de faire à manger. Je demande souvent à monsieur Gourmandises de préparer du gruau :)

Sauf qu'il y a une semaine, nous avons entrepris de changer les planchers de l'étage. J'avais préparé le chantier, en bougeant et en déménageant tout ce que je pouvais dans la semaine avant, mais le jour J, je me suis sentie bien inutile. On ne pouvait pas être deux à poser du plancher !
Comme je ne connais pas la définition de "ne rien faire", j'ai cuisiné.

Et une fois de plus, je me suis tournée sur une valeur sure : Boulange et boustifaille de Albert Elbilia.
Je sais, ça fait plein de fois que je vous en parle, mais si vous ne l'avez pas encore, il faudrait remédier au problème.

J'ai réalisé ses muffins anglais qu'Albert fait de forme carrée, mais que moi, j'ai fait ronds et je les ai transformés en grilled cheese en suivant son autre recette.

Le mélange des saveurs est tout simplement fantastique. C'était le meilleur souper du dimanche soir depuis des lustres.
À tester sans faute :)



Pour 8 muffins anglais
2c. à café (8 g) de levure sèche
2 c. à soupe (30 g) d'eau tiède
1 1/3 tasse (330 ml) de lait
1 jaune d'oeuf
2 2/3 tasses (400 g) de farine non blanchie
2/3 tasse (100 g) de farine blanche d'épeautre
10 g de sel
Farine de maïs
Huile de canola

Pour le grilled cheese au canard
3 c. à soupe (45 ml) de moutarde à l'ancienne
1 c. à soupe ( 15 ml) de sirop d'érable
2 cuisses de canard confites
2 c. à soupe (30 ml) de ciboulette
4 muffins anglais
1 tasse (100 g) de cheddar mi-fort coupé en tranches
1 tasse (100 g) d'emmental râpé
Beurre pour la cuisson

Pour les muffins :
Dans le bol du mélangeur sur socle, mélangez la levure et l'eau. Laissez gonfler 5 minutes. Ajouter le lait et le jaune d'oeuf et fouettez le tout à la fourchette jusqu'à l'obtention d'un mélange homogène.

Ajouter les farines et le sel au mélange et mélanger pendant 3 minutes puis pétrir environ 7 minutes avec le crochet.

Bouler la pâte et déposez-la dans un cul-de-poule. Couvrir et laissez lever environ 1 h 15 ou jusqu'à ce que la pâte ait presque doublé.

Fariner le plan de travail avec la farine de maïs et renverser la pâte dessus.
Partager la pâte en 8 parts égales et façonnez-les en galette d'1,5 cm (1/2 po) d'épaisseur.

Saupoudrer le dessus de farine de maïs. Couvrir et laissez lever 30 minutes.

Faire chauffer une poêle en fonte à feu moyen-élevé.
Versez un filet d'huile de canola et déposez quelques muffins.
Laissez cuire environ 7 minutes ou jusqu'à qu'ils prennent une belle coloration dorée.
Retourner et poursuivre la cuisson de 4 à 5 minutes pour qu'ils soient bien dorés des deux côtés.
Répéter l'opération pour tous les muffins.
Laissez refroidir avant de déguster.


Pour les grilled cheese
Dans un bol, combinez la moutarde et le sirop d'érable. Salez et poivrez au goût. Réserver au frais.

Retirer la peau des cuisses de canard et effilochez la chair. Réchauffez-la, au four ou à la casserole, quelques minutes, puis transférez-la dans un bol.
Ajouter la ciboulette et remuer le tout à la cuillère de bois pour obtenir une belle texture de rillettes.

Ouvrir les muffins et étalez la moutarde à l'érable sur les deux faces internes.
Déposer le cheddar sur les 4 demi-muffins et ajouter la préparation au canard sur le dessus.
Terminer par l'emmental et refermez les sandwichs

Faites-les griller dans une poêle ou dans le gril à panini 4 minutes ou jusqu'à ce que le fromage commence à fondre.
Retourner les sandwichs (si c'est une cuisson à la poêle) et cuire encore 4 minutes.
Le fromage doit être totalement fondu et le canard doit être chaud.
Imprimer la recette

25 mars 2015

CONCOURS SMARTIES

Laissez-les fondre très lentement sur votre langue, croquez ou avalez-les rapidement tout en gardant les rouges pour la fin.
Voici comment les canadiens créent, depuis 1953, leurs propres rituels quand vient le temps de consommer ces petites gâteries au chocolat au lait enrobées d'une coquille de sucre.


Depuis Janvier 2015, des indicateurs de portions sont ajoutés à tous les produits Smarties afin de prolonger le plaisir. Mangez une partie tout de suite tout en gardant le reste pour plus tard :)
Smarties a changé ses emballages : Il y a la boite "Faites-les durer"(45 g au prix de1,39 $) : 3 compartiments individuels contenant chacun 15 Smarties.
Les boites métalliques : une à 203 g au prix de 4,29 $ et l'autre de 130 g au prix de 2,89 $.
Ce sont des contenants à mesurer 15 Smarties à la fois.

Comme ce sont mes bonbons préférés, ainsi que ceux de Ian, ça me fait plaisir de vous faire gagner un lot de Smarties : une boite de 203 G ainsi que 4 boites "Faites-les durer".
Pour cela, vous devez être résident Canadien, être abonné à ma page Facebook et me raconter de quelle façon vous manger vos Smarties : Quelle couleur vous gardez pour la fin, est ce que vous les manger en cachette ? devant la télé ? au cinéma ?
N'oubliez pas de me laisser une adresse courriel afin que je puisse vous joindre si vous êtes tiré au sort.
Vous avez jusqu'au 28 Mars, minuit heure de Montréal, pour laisser votre réponse sous cet article. Merci et bonne chance à tous !

23 mars 2015

SALADE DE PETITES POMMES DE TERRE ET CREVETTES À L'ANETH


Amateurs de salades, prévoyez une dépense non prévue pour l'achat de ce livre de Williams-Sonoma : Salade du jour, 365 recettes rafraîchissantes.
Il y a des recettes de salades pour chaque jour de l'année, des chaudes, des froides, avec des viandes, du poissons, des fruits et mer, avec des fruits.
Vous dire si ce livre est complet, c'est peu dire.
Le tout est classé mensuellement, comme cela, on peut cuisiner de saison.
Autre point fort de ce livre, c'est la recherche de recettes par ingrédient ou par catégorie d'ingrédient (légumineuses, fruits, viande et volaille).


J'ai choisi de tester cette recette toute simple, faite de petites pommes de terre et de crevettes, parfumées aux oignons verts et à l'aneth. C'est tout simplement bon, délicat et super bien parfumé.

Sur le même principe "d'une recette pour chaque jour de l'année", Williams-Sonoma a publié aussi Plat santé du jour :365 recettes alléchantes.



Pour 4 à 6 personnes
1,25 kg (2 ½ lb) de petites pommes de terre
Sel et poivre fraîchement moulu
125 g (½ tasse ) de yogourt nature
125 g (½ tasse) de crème sure légère
2 c. à soupe de mayonnaise
250 g (½ lb) de crevettes de Matane cuites
60 g (¾ tasse) d'oignons verts, partie blanche et vert tendre hachées
20 g (½ tasse) d'aneth frais haché, + quelques tiges pour garnir.


Dans une grande casserole, couvrir les pommes de terre de 5 cm (2 po) d'eau.
Ajouter 1 c. à café de sel et porter à ébullition à feu vif.
Baisser le feu à moyen et cuire 20 à 25 minutes ou jusqu'à ce que les pommes de terre soient tendres sous la pointe d'un couteau.

Égoutter les pommes de terre et aussitôt qu''elles sont assez froides pour être manipulées, les peler et les couper en tranches de 6 mm (¼ po) d'épaisseur.
Les déposer dans un bol et ajouter le yogourt, la crème sure et la mayonnaise.
Les retourner délicatement pour bien enrober.
Ajouter les crevettes, les oignons verts, l'aneth haché, 1 c. à café de poivre et ½ c. à café de sel et mélanger à nouveau.
Couvrir et réfrigérer de 6 à 24 heures afin que les saveurs se marient.
Au moment de servir, garnir la salade de tiges d'aneth et servir froid.
Imprimer la recette

20 mars 2015

GÂTEAU TATIN


Faire un gâteau au chocolat n'est pas du tout instinctif chez moi, il faut qu'on m'en réclame et quand personne n'a de demande, je m'en vais directement vers ce que j'aime le plus : les desserts aux pommes.
Avouez que c'est difficilement battable et qu'il n'y a pas plus réconfortant.

Pour ce gâteau, on démarre comme une tarte tatin et on ajoute une pâte à gâteau qui ressemble à s'y méprendre au gâteau doré.
Quand on retourne le gâteau, le jus et le caramel vienne imbiber le gâteau et ce n'est que du bonheur.
Vous pouvez attendre que le gâteau ait refroidi pour le déguster, mais servi chaud, c'est un pur délice.

Pour les pommes
1/4 tasse (60 g) de beurre
8 pommes, pelées, parées et coupées en 4
1/2 tasse (100 g) de sucre

Pour le gâteau :
3 oeufs
1/2 tasse (100 g) de sucre
3 c. à soupe (45 g) de beurre fondu
1 tasse (150 g) de farine
2 c. à café (10 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
100 ml de lait


Fondre le beurre et le sucre dans une poêle. Ajouter les pommes et Laissez caraméliser 20 minutes en retournant les pommes de temps en temps.
Beurrer un moule à manqué de 9 po (23 cm) de diamètre et déposer les pommes avec leur jus dans le moule en les égalisant.

Préchauffer le four à 350 F (180 C).
Le gâteau.
Blanchir les oeufs et le sucre puis ajouter le beurre fondu et mélanger.
Ajouter la farine, la poudre à pâte en alternance avec le lait et bien mélanger.



Verser la pâte sur les pommes et enfourner pour 30 à 35 minutes ou jusqu'à ce qu'un cure dent inséré au centre, en ressorte propre.
Démouler dans une assiette dès la sortie du four.
Imprimer la recette

19 mars 2015

#BLUEDRAGONCNY :TAPIOCA ET BANANES AU LAIT DE COCO


Quand Blue Dragon m'a mise au défi de préparer un plat végétalien avec leurs produits, c'est tout naturellement que j'ai préparé un dessert parce que déteste le tofu et que par définition je n'avais pas le droit d'utiliser de produit animal (donc pas d'oeuf, pas de beurre et pas de lait etc...).

Ce dessert s'appelle Chè chuối et c'est un dessert très commun au Vietnam. Je l'ai fait ici beaucoup moins sucré qu'il ne l'est à l'origine mais c'est encore un peu trop pour moi mais c'est super bon.
Le tapioca est cuit entièrement dans le lait de coco et on ajoute des bananes macérées dans le sucre.
C'est une recette à garder de côté et à réaliser quand vous préparerez votre prochain souper asiatique, car on manque souvent d'idée pour clore ce genre de repas.

Pour 8 personnes
6 Bananes mûres, pelées coupées en rondelles
1 tasse (200 g) de sucre
3/4 tasse (130 g) de tapioca moyen
3 boîtes (1,2 l) de lait de coco
1 c. à soupe (15 ml) d'extrait de vanille
1 poignée d'arachides non salées, torréfiées et hachées


Faire tremper les perles de tapioca dans l'eau pendant 20 minutes. Égoutter et réserver
Saupoudrer les bananes avec le sucre.

Faire chauffer 2 boites de le lait de coco dans une casserole.

À la première ébullition, ajouter le tapioca et cuire 15 minutes tout en remuant continuellement.

Lorsque le tapioca est devenu translucide, ajouter les bananes et le sucre puis cuire 10 minutes supplémentaires.

Éteindre le feu et ajouter la dernière boîte de lait de coco et mélanger.
Verser la préparation dans des petits bols et saupoudrer d'arachides.

Vous pouvez suivre Bleu Dragon sur Facebook, Twitter et Tumblr

Je participe au programme des ambassadeurs de Blue Dragon Canada et j’en retire des avantages. Les opinions émises sur ce blogue sont les miennes.
Imprimer la recette

17 mars 2015

BACON ET CHOU À L'IRLANDAISE


Pour la Saint-Patrick, j'ai eu envie de vous présenter le livre d'une auteure irlandaise bien connue : Trish Deseine. Son dernier livre vient d'arriver au Québec et je pense qu'il va plaire à bon nombre de personnes puisqu'il parle du bacon et rien que du bacon. Pour ma part, tout est bien meilleur quand il y a du bacon !
Dans le livre, vous le retrouvez du petit déjeuner jusqu'au dessert avec des recettes simples et d'autres beaucoup plus inusitées comme ses caramel au crumble de bacon qui sont en train de refroidir dans mon réfrigérateur.

Mais aujourd'hui, c'est la fête des irlandais, je vous propose un bon gros plat rustique qui coûte moins cher à faire que si vous faisiez cuire une poitrine de boeuf.

J'ai eu un peu de misère à trouver ce que je voulais comme morceau, pour finalement m'apercevoir que je l'avais sous les yeux à la charcuterie, mais que le fournisseur avait enlevé la couenne brunie du bacon.

Bonne dégustation et bonne fête à tous les irlandais.


Pour 5 à 6 personnes
1 kg de bacon fumé en un seul morceau (au rayon charcuterie)
1 chou vert

Pour la sauce
1 c. à soupe bombée de farine
1/3 tasse (75 g) de beurre
300 ml de lait
1 poignée de persil frais
Sel et poivre au moulin


Mettre le bacon dans une grande casserole d'eau froide et porter à ébullition.
Laissez bouillir 1 à 2 minutes, puis jeter cette eau et renouveler l'opération.
Cuire le bacon pendant 1 heure.
Ajouter le chou, dont vous aurez ôté les grosses feuilles et que vous aurez coupé en 4, puis laissez cuire encore 1 heure.

Pour la sauce :
Dans une casserole, fondre le beurre et ajouter la farine en remuant quelques minutes.
Ajouter le lait petit à petit, en fouettant afin d'éviter les grumeaux.
Laissez cuire 1 à 2 minutes sans cesser de remuer, jusqu'à ce que la sauce épaississe.
Ajouter le persil haché, salez et poivrez.

Servir aussitôt avec le bacon et le chou ainsi que d'une purée de pommes de terre.
Imprimer la recette

16 mars 2015

BRIOCHE PERDUE AU LAIT DE COCO, ANANAS CARAMÉLISÉ


Avec la neige que nous avons encore reçue cette fin de semaine, et parce que là, je suis vraiment tannée de l'hiver, parce que c'est bon, on a compris, j'ai eu envie de préparer un déjeuner sous le signe de la chaleur et l'exotisme.
J'avais sous la main un restant de brioche et un ananas qui était vraiment très mûr, j'ai donc joint l'utile à l'agréable.


Et pour être agréable, ça l'est beaucoup. C'est un dessert pas trop sucré, légèrement parfumé au rhum et à la vanille et avec beaucoup de fruits.

Pour 4 personnes :
4 tranches épaisses de brioche, rassie de 2 jours
1 boite (400 ml) de lait de coco
4 oeufs
1/4 tasse (50 g) de sucre de canne
1 gousse de vanille, fendue et grattée
2 c. à soupe (30 ml) de rhum

Beurre supplémentaire pour cuire la brioche

Ananas caramélisé :
1 petit ananas, pelé et paré, coupé en morceaux
1/4 tasse (60 g) de beurre
1/4 tasse (50 g) de sucre de canne


Dans un saladier, fouetter le lait de coco avec les oeufs et le sucre, puis ajouter les graines de vanille et le rhum.
Déposer les tranches de brioche dans un plat et verser la préparation dessus. Couvrir de film alimentaire et laisser reposer 4 heures au réfrigérateur.

Dans une poêle, fondre le beurre et faire dorer les morceaux ananas.
Saupoudrer de sucre et cuire jusqu'à ce que la préparation ait caramélisé.

Mettre de côté, au chaud.

Dans une poêle, faire fondre le beurre et faire dorer les tranches de brioche de chaque côté.
Servir avec l'ananas caramélisé et déguster.
Imprimer la recette

13 mars 2015

MAKI TARTE AU SUCRE


Geneviève Everell  est pas mal fière de cette création sucrée qui, à tout coup, fait soulever les foules dans une soirée Sushi à la maison.
 J'ai donc repris son idée géniale mais avec mon riz au lait que j'ai bien réfrigéré afin qu'il soit épais et qu'il se tienne.
Geneviève ajoute de la crème anglaise dans son riz à sushi cuit (sans assaisonnement bien sur).
Avouez que l'idée est excellente et que c'est très gourmand.

Cela m'a donné d'autres idées, comme au pouding chômeur ou encore au sucre à la crème.
Et vous ? Dans quels délires partiraient votre imagination ?

Pour 2 makis desserts- 20 bouchées
Riz au lait :
1 tasse (200 gr ) de riz Arborio
4 tasses (1 litre) de lait 3,25 %
1 gousse de vanille fendue
1/2 tasse ( 100 gr ) de sucre de canne

1/2 tarte au sucre, grossièrement hachée
16 framboises fraîches
2 tasses (500 ml) de riz au lait, réfrigéré
2 feuilles de soya


Riz au lait :
Mettre le riz dans une casserole et le recouvrir d eau.
Étuver 3 minutes et le verser dans une passoire.
Le rincer à l'eau froide et le remettre dans la casserole avec le lait et la vanille.
Porter à ébullition en brassant à la cuillère de bois, puis baisser le feu et laisser mijoter pendant 35 minutes en brassant régulièrement.

Enlever la casserole du feu, enlever la gousse de vanille puis ajouter le sucre et bien mélanger.
Laisser refroidir à la température de la pièce avant de réfrigérer.
 
Faire une boule d'environ 1 tasse (250 ml) de riz dans la paume de la main sans la serrer.
Déposer au centre de la feuille de soya, sur le côté sans graine de sésame.
Avec les doigts, étendre les grains de riz un peu comme un casse-tête sur la feuille de soya.
Il est important de laisser une bande de 2 cm sans riz en haut de la feuille.

Disposer les petits morceaux de tarte au centre du riz.
mettre les framboises en haut de la tarte au sucre.
Rouler et couper en morceaux.
Servir aussitôt.
Imprimer la recette

#TESTDRIVEMOMS :MON RÉFRIGÉRATEUR GALLERYmd


En tant qu’ambassadrice FrigidaireMD, réfrigérateur à congélateur supérieur Custom-FlexMC de Frigidaire GalleryMD, je suis une des premières personnes au Canada à utiliser ce nouveau produit innovateur !
J'avais déjà un réfrigérateur Frigidaire que j'aimais beaucoup, même si je le trouvais trop petit. Mon mari vous dirait que c'est parce que j'y mettais trop de nourriture.

J'ai trouvé énormément d'amélioration par rapport à mon ancien réfrigérateur : la possibilité de modulé les rangements de la porte avec des accessoires et des compartiments qui viennent en plus du réfrigérateur et qui permettent un agencement avec les produits que vous utilisez habituellement.
Comme par exemple, le distributeur de cannettes de soda : je n'en ai mis qu'un parce qu'il n'y a que mon mari à en boire, mais j'avais la possibilité d'en mettre 2.



Quelques faits :
*63 % des consommateurs trouvent difficile de placer de hautes bouteilles dans leur porte de réfrigérateur. C’est la plainte la plus fréquente chez les propriétaires de réfrigérateur à congélateur supérieur.
*30 % trouvent difficile de ranger les boissons dans leur réfrigérateur.
*30 % trouvent difficile de ranger la nourriture dans leur réfrigérateur !
*30 % des propriétaires de réfrigérateur à congélateur supérieur trouvent que les compartiments et les tablettes de la porte sont difficiles à déplacer.




Dans les prochaines semaines, je vous reparlerai de mon réfrigérateur en vous racontant toutes les bonnes surprises que j'ai découvert à son utilisation.

« Divulgation : je participe au programme des ambassadrices de FrigidaireMD Canada organisé par Influence Canada et j’en retire des avantages. Les opinions émises sur ce blogue sont les miennes. »

12 mars 2015

SUSHI À LA MAISON : MAKI L'HAWAÏEN


Hier, je vous ai présenté le livre de Geneviève Everel : Sushi à la maison et ma première expérimentation en matière de sushis.
La recette d'aujourd'hui est un maki californien au tartare de saumon et garni d'un beignet d'ananas en tempura et panko. C'est franchement excellent !
Des 5 recettes que nous avons faites vendredi, ces makis ainsi que ceux d'hier, font partis de mes préférés.

Je ne sais pas pour vous, mais j'ai l'impression que quand on fait ses sushis maison, on les trouve bien meilleurs que ceux qu'on achète au restaurant !

Ce que j'aime des recettes de Geneviève, c'est qu'elles ne sont pas classiques (elle a des recettes à la viande et des sushis desserts).

Pour 2 makis californiens- 20 bouchées
2 bâtonnets d'ananas frais
1 pavé de saumon coupé en petits cubes
3 c. à soupe de graines de sésame rôties
4 c. à soupe de noix de pin rôties
2 c. à soupe de ciboulette ciselée
1 c. à soupe de mayonnaise
1 c. à soupe d'huile d'olive
1 pincée de fleur de sel
Mélange à tempura
Panko
1/2 concombre coupé en julienne
2 tasses (500 ml) de riz à sushi cuit
2 feuilles de nori


Déposer les bâtonnets d'ananas sur du papier absorbant en les tournant afin d'enlever l'excédent de jus.

Dans un bol, mélanger le saumon, 1 c. à soupe de graines de sésame, les noix de pin, la ciboulette, la mayonnaise, l'huile d'olive et la fleur de sel.

Effectuer la mise en place des makis californiens :
Faire une boule d'environ 1 tasse (250 ml) de riz dans la paume de la main sans la serrer.
Déposer au centre de la feuille de nori, sur le côté mat.
Avec les doigts, étendre les grains de riz un peu comme un casse-tête sur la feuille de nori.
Il est important de laisser une bande de 2 cm sans riz en haut de la feuille.

Tourner la feuille afin que le riz soit face à la surface de travail et que la bordure sans riz soit vers le bas.
Au moment de rouler, il est important de bien utiliser tous les doigts et surtout les petits doigts pour bien serrer le rouleau.
La partie sans riz doit être complètement recouverte d'ingrédients.
Utiliser le tapis pour donner la forme parfaite au maki californien.

Dans un bain d'huile ou une friteuse à 350 F (180 C), frire les bâtonnets d'ananas en tempura, enrobés de panko, jusqu'à ce qu'ils soient dorés et croustillants.
Bien égoutter et déposer sur du papier absorbant.

Mettre le tartare de saumon au centre de chaque feuille de nori.
Déposer 2 bâtonnets d'ananas sur le tartare, et le concombre en haut.
Rouler et tapisser les rouleaux.
Rouler dans les graines de sésame restantes.

Couper délicatement en morceaux.
Servir aussitôt.
Imprimer la recette

11 mars 2015

SUSHIS À LA MAISON : MAKIS CREVETTE TEMPURA À LA MANGUE


Il y a quelques semaines, j'ai eu envie de me mettre aux sushis mais comme je n'ai aucune expérience dans leur préparation, je me suis rendue à ma librairie et je suis ressortie avec 3 livres sous le bras dont celui de Geneviève Everel : Sushi à la maison.
Geneviève est la créatrice de bouchées de bonheur et vous pouvez la retrouver sur Zeste.

Vendredi après-midi, en compagnie de Roxane et Mélodie, les deux filles de ma super coiffeuse, nous avons préparé des sushis.
Nous en avons préparés 5 sortes, dont une recette sucrée. Les recettes viendront plus tard, cette semaine.
Aujourd'hui, je vous présente le classique de Geneviève : le maki crevette tempura à la mangue.
Quand on débute, on trouve qu'il y a beaucoup de préparation. Nos sushis n'étaient pas parfaits, mais ils étaient vraiment très bons mais surtout nous étions vraiment fières de nos réalisations.


Pour 2 makis californiens : 20 bouchées
8 crevettes géantes décortiquées
Mélange à tempura (voir recette plus bas)
Panko
4 c. à soupe de mayonnaise épicée (voir recette plus bas)
4 feuilles de laitue Boston
1/2 concombre coupé en julienne
1/2 avocat coupé en morceaux
1/2 mangue mûre coupée en fines tranches
2 feuilles de riz à sushi cuit (voir recette plus bas)
2 feuille de nori

 Riz à sushi :
2 tasses (500 ml) de riz à sushi
1 3/4 tasses (440 ml) d'eau
1/3 tasse (80 ml) de vinaigre de riz
1 c. à soupe (15 ml) de sel
1 c. à soupe (15 ml) de sucre

Mettre le riz dans un grand bol et le rincer délicatement à l'eau froide à l'aide d'une cuillère en bois, puis vider l'eau.
Répéter l'opération 4 à 5 fois, jusqu'à ce que l'eau reste clair.
cette opération a pour but d'enlever l'excédent d'amidon de riz.

Cuire le riz avec l'eau dans un cuiseur à riz ou dans une grande casserole en suivant les instructions données sur l'emballage.
Ajouter le vinaigre de riz, le sel et le sucre qui auront été mélangés ensemble au préalable.
Mélanger à la cuillère de bois puis laisser reposer le riz de 12 à 20 minutes, en remuant de 2 à 3 fois, afin que chaque grain de riz s'imbibe bien de l'assaisonnement.

Mélange à tempura :
1 tasse (250 ml) de préparation à tempura du commerce
1 tasse (250 ml) d'eau glacée

À l'aide d'un fouet, mélanger tous les ingrédients afin d'obtenir une texture de pâte à crêpes épaisse.

Mayonnaise épicée :
1/2 tasse (125 ml) de mayonnaise
2 c. à soupe (30 ml) de sriracha
1/2 c. à café (2,5 ml) d'huile de sésame

Mélanger tous les ingrédients


Préparation des makis :
Dans un bain d'huile ou une friteuse à 350 F (180 C), frire les crevettes en tempura, enrobées de panko, jusqu'à ce qu'elle soient dorées et croustillantes.
Bien égoutter et déposer sur du papier absorbant.

Effectuer la mise en place des makis californiens :
Faire une boule d'environ 1 tasse (250 ml) de riz dans la paume de la main sans la serrer.
Déposer au centre de la feuille de nori, sur le côté mat.
Avec les doigts, étendre les grains de riz un peu comme un casse-tête sur la feuille de nori.
Il est important de laisser une bande de 2 cm sans riz en haut de la feuille.

Tourner la feuille afin que le riz soit face à la surface de travail et que la bordure sans riz soit vers le bas.
Au moment de rouler, il est important de bien utiliser tous les doigts et surtout les petits doigts pour bien serrer le rouleau.
La partie sans riz doit être complètement recouverte d'ingrédients.
Utiliser le tapis pour donner la forme parfaite au maki californien.

Étendre la mayonnaise épicée au centre de chaque feuille de nori et disposer les feuilles de laitue par dessus.

Mettre les crevettes au centre, le concombre en haut et l'avocat en bas avec les tranches de mangue.
Rouler et tapisser les rouleaux.
Couper délicatement en morceaux
Servir aussitôt.

Imprimer la recette


09 mars 2015

MICHE "LA VIEILLE BLANCHE"


 Je vais encore vous parler du livre Boulange et boustifaille de Albert Elbilia, parce que j'ai réalisé la miche "la vieille blanche" et que ce pain est tout simplement sublime !

Albert nous met en garde sur l'utilisation de la pâte fermentée car il est très difficile de revenir en arrière une fois que l'on a découvert les effets bénéfiques et les arômes. Les pâtes fermentées permettent au pain, entre autres, de développer des arômes plus prononcés, en plus de lui donner une certaine acidité. Et personnellement, c'est comme cela que j'aime le pain.
En plus, Albert ajoute un mélange de farines grillées qui donne un petit goût supplémentaire de "revenez-y".

Vous ne pourrez pas regarder les photos et dire : " je goûterai à ce pain ce soir", car ça prendra 5 jours avant d'obtenir ce résultat.
La pâte fermentée prend 3 jours à se développer et le pain se fait sur 2 jours.

J'ai privilégié la cuisson en cocotte, car c'est celle que je préfère mais vous pouvez cuire ce pain de la même façon que celui-ci (les temps de cuisson sont 15 minutes à 500 F/260 C puis 30 à  40 minutes à 400 F/205 C).


Pour la pâte fermentée :
150 g de farine non blanchie
100 g de farine blanche de kamut
5 g de levure sèche
180 g d'eau tiède
2 g de miel
2 g de sel de mer

Mélange de farines grillées :
100 g de farine non blanchie
75 g de farine d'épeautre
25 g de farine de seigle

La vieille blanche :
750 g de farine non blanchie
250 g de farine blanche de kamut
24 g de farine grillées
24 g de sel
12 g de levure sèche
825 g d'eau tiède
250 g de pâte fermentée


Pâte fermentée :
3 jours avant son utilisation, préparer votre pâte fermentée :  Rassembler les farine et la levure, puis ajouter l'eau et le miel. Mélanger pendant 3 minutes puis laissez reposer pendant 5 minutes.
Ajouter le sel et pétrir pendant 3 minutes.
Couvrir de film alimentaire et laisser lever pendant 1 h 15 dans un cul de poule.
Bouler le pâton et mettez-le dans un contenant trois fois plus grand, fermez et placez au réfrigérateur pour 3 jours.

Pour nourrir une pâte fermentée (et donc en avoir toujours sous la main), prélevez 150 g d'une pâte à pain qui en contient et les ajouter à la pâte fermentée déjà en réserve.

La pâte fermentée peut se conserver jusqu'à 5 jours au réfrigérateur. Au delà de cela, elle s'affaiblit puisqu'elle n'est pas nourrie. Elle se conserve aussi très bien au congélateur pendant environ 3 mois.
Vous n'aurez qu'à la faire décongeler au réfrigérateur la veille de son utilisation, puis de la faire tempérer 1 heure avant de l'incorporer au mélange.

Mélange de farines grillées :
Préchauffer le four à 450 F (205 C). Mélanger les farine dans un cul de poule, puis étalez-les sur une plaque de cuisson. Enfournez et laissez griller de 10 à 15 minutes en remuant régulièrement jusqu'à ce que le mélange prenne une belle couleur de café au lait. Sortez la plaque du four et laissez refroidir.
Une fois refroidi, mettez le mélange dans un pot de verre et conservez-le dans l'armoire avec vos autres farines.

La vieille blanche
La veille :
Rassemblez tous les ingrédients, sauf la pâte fermentée, dans le batteur sur socle, muni du crochet.
Mélanger pendant 3 minutes.
Pétrir environ 7 minutes en incorporant la pâte fermentée à mi-chemin du pétrissage.

Bouler le pâton et déposez-le dans un cul de poule.
Couvrir et laissez lever 30 minutes, puis réfrigérer de 12 à 18 heures.

Le jour même :
Sortir la pâte du réfrigérateur et laisser à température ambiante pendant 1h 30.

Renverser la pâte sur un plan de travail fariné, puis donnez-lui un rabat.
Retournez-la et accordez-lui un repos de 15 minutes. (Retirer 250 g de pâte et placez-la au réfrigérateur. Dans 3 jours, vous aurez une nouvelle pâte fermentée.)

Façonner la pâte en miche et placez-la dans un banneton (ou dans un cul de poule couvert d'un linge propre et légèrement fariné) Couvrir  et laissez lever pendant 50 minutes.

30 minutes avant la cuisson, préchauffer le four à 500 F (260 C) et enfourner un chaudron en inox de 10 po (25 cm) avec le couvercle.

Une fois la levée terminée, déposer la miche dans le chaudron préchauffé, la pliure sur le dessus. Remettre le couvercle.
Enfourner et cuire 20 minutes, puis enlever le couvercle et réduire la température du four à 400 F (205 C).
Poursuivre la cuisson de 50 à 75 minutes.
Imprimer la recette

06 mars 2015

BÂTONNETS À LA CANNELLE


J'ai préparé ces biscuits à la demande de Ian, juste avant la semaine de relâche,  parce qu'il voulait les offrir à sa classe pour fêter l'arrivée d'un nouvel élève. J'ai trouvé cela tellement mignon de sa part que je ne suis pas fait prier.
La recette donne environ 4 douzaines de biscuits, il en a gardés 2 douzaines pour la maison, qu'il a toutefois partagés avec Rosanne pour le goûter, en rentrant de l'école.

Ces biscuits sont faits d'une pâte au beurre, aromatisés à la cannelle. On réfrigère la pâte afin de pouvoir la couper facilement en bâtonnets.

On les cuit rapidement afin qu'ils soient croquants à l'extérieur et encore fondants à l'intérieur.
La quantité de cannelle est bien dosée, juste assez mais pas trop.
Le glaçage est fait de sucre et de lait, mais la prochaine fois que je ferais ces biscuits, je glacerais avec du chocolat fondu pour leur donner un petit côté mexicain.
Si vous n'aimez pas la cannelle, vous pouvez remplacer par du gingembre en poudre ou de la cardamome. Dans ce cas, remplacer le lait du glaçage par du jus de citron pour que le match soit parfait.

Pour environ 4 douzaines de bâtonnets
1 tasse (250 g) de beurre ramolli
1 tasse (200 g) de sucre
1 tasse (200 g) de cassonade
2 oeufs
1/2 c. à café (2,5 ml) d'extrait de vanille
1 c. à soupe (15 ml) de cannelle moulue
3 1/2 tasses (525 g) de farine
1 c. à café (5 ml) de bicarbonate de sodium

Pour le glaçage
1 tasse (100 g) de sucre à glacer
2-3 cuillères à soupe de lait


Chemiser un moule de 9 po x 13 po (23 cm x 33 cm) de film alimentaire en le faisant déborder de chaque côté. Réserver.
Crémer le beurre et les sucres jusqu'à consistance légère et mousseuse.
Ajouter les oeufs et la vanille et battre jusqu'à consistance homogène.
Ajouter la farine, le bicarbonate de sodium et la cannelle et mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse et homogène. La pâte est très épaisse.

Foncer la pâte dans le moule, bien égaliser l'épaisseur et recouvrir de film alimentaire.
Réfrigérer pendant au moins 1 heure ou jusqu'à ce que la pâte soit de consistance ferme.

Préchauffer le four à 350 F (180 C).
Préparer 2 plaques à biscuits en les chemisant de papier parchemin. Réserver.

Retirer la pâte du moule.
Couper la pâte en tranches 1/2 po (1 cm), puis recouper des tranches en 2
Déposer les tranches de pâte sur les plaques à biscuits, en les espaçant de 1 po (2,5 cm)

Cuire pendant 10 minutes, jusqu'à ce que les biscuits soient légèrement dorés.
Retirer du four et laisser refroidir sur la plaque pendant 10 minutes avant de les transférer sur des grilles jusqu'à complet refroidissement.

Une fois que les biscuits sont complètement refroidis, préparer glaçage en mélangeant le sucre à glacer avec du lait, en commençant avec 2 cuillères à soupe, en ajouter plus si nécessaire jusqu'à ce que la consistance vous convienne).

Mettre le glaçage dans une poche à pâtisserie en plastique. Couper l'extrémité avec des ciseaux et verser en filet sur les biscuits.
Laisser complètement sécher le glaçage avant de conserver dans un contenant hermétique.
Imprimer la recette

05 mars 2015

RILETTES DE MAQUEREAU D'ÉRIC


Quand j'ai su qu'Éric Dupuis avait participé au livre Boulange et boustifaille de Albert Elbilia, j'étais presque certaine d'y trouver une recette de maquereau ! Et bien bingo, il a préparé des rillettes.
Dans mon livre Pomme, c'est lui qui avait donné le maquereau en escabèche aux pommes.

J'ai utilisé mes petits maquereaux qui m'ont été livrés directement de Caraquet, et que j'avais gardés précieusement au congélateur.
Ces rillettes sont très vite préparées mais aussi très vite avalées. Elles sont très addictives et personnellement, j'en ai fait mon dîner, puis mon souper, puis mon dîner...puis y'en a plus !
J'ai généreusement tartiné de belles tranches du pain que je vous ai présenté hier.

N'attendez pas de recevoir du maquereau de Caraquet pour tester cette recette, vous trouverez des filets de maquereau à l'épicerie dans les produits surgelés.

3 c. à soupe (45 ml) d'huile d'olive
1/2 tasse (60 g) d'échalotes émincées finement
1 3/4 c. à soupe (15 g) d'ail haché
1/2 tasse (60 g) de fenouil émincé finement
1 lb (500 g) de filets de maquereau sans la peau, coupés en morceaux de 1 1/4 po (3 cm)
3/4 tasse (180 ml) de cidre
1/4 tasse (60 ml) d'huile d'olive
1/4 tasse (15 g) d'aneth haché
1 pincée de piment d'Espelette
Sel et poivre


Dans une grande casserole, faire chauffer les 3 cuillères à soupe d'huile d'olive.
Ajouter les échalotes et l'ail et faire suer 2 minutes.
Incorporer le fenouil et faire suer 3 minutes supplémentaires.
Ajouter le maquereau et remuer pour bien mélanger.
Verser le cidre et laisser réduire à feu moyen environ 8 minutes ou jusqu'à ce qu'il ne reste qu'un peu de liquide.

À même la casserole, briser les morceau de fenouil et de poisson à l'aide d'une cuillère de bois.
Émulsionner le tout en incorporant 1/4 tasse (60 ml) d'huile d'olive en filet.
Assaisonner avec l'aneth, le piment d'Espelette, le sel et le poivre.

Transférer la préparation dans un moule à terrine (ou à cake) ou dans des petits pots à conserve de 250 ml (1 tasse) à grande encolure.

Idéalement, réfrigérer la rillette quelques heures avant de plonger dedans, mais vous pouvez tartiner les rillettes de maquereau tièdes si vous êtes pressés.
Imprimer la recette

#GarnierSensitive :Test de la lotion démaquillante de Garnier


Depuis 4 jours, je teste la nouvelle lotion démaquillante de Garnier et je l'aime vraiment beaucoup.
C'est une lotion à rupture rapide qui dissout facilement le maquillage, sans agresser la peau.
Et avec l'hiver qu'on a, ma peau de rousse/blonde a besoin d'être chouchouter.
Elle ne contient pas de parabènes, ni de colorants ou fragances.

Dès la première application, la lotion laisse une sensation de bien être et de fraîcheur.Il faut appliquer la lotion sur une peau sèche et masser doucement sur la peau et autour des yeux avec les doigts. Puis on l'enlève à l'aide d'un tampon de coton ou on rince à l'eau. À utiliser matin et soir.

04 mars 2015

MICHE "LA BLANCHE BRIGADE"


Cette fin de semaine, j'étais au salon du livre de Gatineau en séance de signature. J'ai rencontré plein de personnes sympathiques et chaleureuses et j'ai même échangé avec soeur Angèle.

Entre deux séances, j'ai parcouru le salon et fais quelques achats de livres dont je fais vous parler dans les prochains jours mais en attendant, je veux vous parler du livre d'Albert Elbilia, Boulange et boustifaille, et où a collaboré mon ami Éric Dupuis (et aussi Stelio Perombelon).
Les trois forment d'ailleurs le collectif La Brigade.
Si vous êtes fan de boulange, vous vous faîtes vraiment un cadeau avec ce livre.

Albert n'est pas boulanger de formation et ce livre est le résultat de ses expérimentations, les mêmes que vous et moi avons faites quand on s'est lancé dans la boulange.
J'aime les farines qu'il utilise : le seigle, l'épeautre et le kamut.
Les recettes sont faciles et si Albert utilise un vocabulaire très professionnel de boulanger, il y a un lexique et même des explications en images.

Comme cela m'avait beaucoup manqué de ne pouvoir cuisiner toute la fin semaine, dès lundi matin, j'étais dans ma cuisine en train de préparer cette miche.
Je me fie toujours à la première recette que j'essaie dans un livre et celle-ci n'est que pure réussite. Ça augure donc bien pour toutes les recettes que je veux tester.

N'attendez pas votre anniversaire ou autre prétexte pour vous offrir ce livre...faîtes vous plaisir !


Pour une miche
2 1/3 tasse (350 g) de farine non blanchie
1/2 tasse (75 g) de farine de kamut
1/2 tasse (75 g) de farine d'épeautre
1,5 c. à café (6 g) de levure sèche
2 c. à café (12 g) de sel
1 1/2 tasse (375 ml) d'eau


Mettre tous les ingrédients dans le bol du batteur sur socle, muni du crochet et pétrir 7 minutes.
Bouler la pâte et déposez-la dans un cul-de-poule.
Couvrir de film alimentaire et laisser lever environ 1 heure ou jusqu'à ce que la pâte ait presque doublé.

Renverser la pâte sur votre plan de travail fariné, puis donnez-lui un rabat.
Retournez-la et laissez reposer 15 minutes.

Façonner la pâte dans la forme de votre choix.
Placez-la dans un banneton ou directement sur une plaque de cuisson, couvrir et laisser lever environ 45 minutes ou jusqu'à ce que la pâte ait presque doublé.


30 minutes avant la cuisson, préchauffer le four à 500 F (260 C )en plaçant une lèche-frite remplie d'eau dans le bas du four..
Une fois la levée terminée, scarifier puis enfourner le pain. Donnez un coup de vapeur en vaporisant de l'eau sur les parois du four et refermer rapidement la porte du four.
Cuire 10 minutes puis réduire la température du four à 400 F (205 C) et poursuivre la cuisson 30 minutes.
Imprimer la recette