Aucun message portant le libellé carambars. Afficher tous les messages
Aucun message portant le libellé carambars. Afficher tous les messages

17 février 2017

RIZ AU LAIT AUX CARAMBARS


La semaine dernière, je suis allée manger une raclette chez mes amis Isa et Thierry (français comme moi), à leur chalet et à la fin du repas, Isa m'a montré un livre que Thierry avait reçu pour son anniversaire.
Ce n'était que des recettes faîtes avec des produits qui ont marqué notre enfance.
Je suis tombée sur le chapitre Carambar et comme j'en avais un sac de caché dans mon armoire à pâtisserie, le lendemain, j'ai préparé de dessert régressif.

Pour 8 personnes
1 tasse (190 g) de riz arborio
1,250 litre (5 tasses) de lait
25 Carambars


Étuver le riz en le mettant dans une casserole et en le recouvrant d'eau.
Porter à ébullition 2 minutes, puis l'égoutter et le rincer à l'eau froide.

Chauffer le lait avec les Carambars et le riz égoutté et porter à ébullition en remuant.
Cuire en remuant régulièrement pendant 20 minutes ou jusqu'à ce que le riz soit cuit et ne soit plus croquant sous la dent.
Répartir le riz dans des petits pots ou ramequins
Imprimer la recette

18 juillet 2014

CANNELÉS AUX CARAMBARS


 Il n'y a que quelques amis qui sont au courant de la quantité de moules à gâteaux que je possède et que j'ai du mal à tenir bien rangé, le placard dans lequel ils sont entassés.
Plusieurs fois dans l'année, je vide tout et je range tout.

Au dernier grand ménage, je suis retombée sur mes moules à cannelés et je me suis dit que ça faisait trop longtemps qu'ils n'avaient pas été utilisés.
Il me restait encore beaucoup de Carambars et je n'avais pas encore essayé ce parfum pour les cannelés.
C'est le genre de truc qui me fait dire : "Pourquoi, je n'ai pas essayé avant?". C'est tellement bon, que je me demande s'ils ne surpassent pas les cannelés classiques. Ça goûte beaucoup le Carambar, qui est pour moi, le meilleur bonbon au monde, même si c'est le meilleur pour faire sauter les plombages et casser des dents. On commence à en trouver un peu partout au Québec, alors rien de plus facile pour essayer.

Pour 14 gros cannelés
2 tasses (500 ml) de lait
16 Carambars
 2 oeufs
2 jaunes d'oeufs
2/3 tasse (100 g) de farine
1/2 tasse (100 g) de sucre
2 c. à soupe (30 g) de beurre fondu 1 c. à soupe (15 ml) de rhum


Chauffer le lait à feu doux avec les Carambars, sans cesser de remuer, jusqu'à ce que ceux-ci soient complètement fondus.

Mélanger tous les autres ingrédients au fouet puis ajouter le lait en remuant.

Mettre la préparation dans une bouteille et réfrigérer jusqu'au lendemain.

Le lendemain, préchauffer le four à 485 F (250 C).
Secouer la bouteille et verser la préparation dans les moules à cannelés, aux 3/4 de la hauteur.

Enfourner pour 10 minutes, puis baisser la température du four à 350 F (180 C) et continuer la cuisson 40 minutes.

Sortir du four et attendre 10 minutes avant de démouler.
Imprimer la recette

10 octobre 2011

CHOUCHOUS MAISON : CACAHOUÈTES PRALINÉES


Les chouchous me rappellent les fêtes foraines où je n'allais pas pour les manèges, mais pour accompagner les amis qui aimaient les grands frissons. Je préférais manger les barbes à papa, beignets et chouchous. Il faut dire, que même si nous n'avons pas faim, les seuls parfums de cuisson aiguisent l'appétit.
La première fois que j'ai vu cette recette chez Margaret, je me suis lancée presque aussitôt dans la préparation des chouchous. J'étais tellement impatiente d'y goûter, que j'ai lu en biais, sans véritablement porter attention aux astuces de Margaret.
J'ai donc pris ma grande poêle "genre pour 10 personnes", avec un beau revêtement anti-adhésif, et j'ai loupé la recette.
J'ai vite compris que ça venait de quelque chose que je faisais qui n'était pas correct, car je n'ai jamais loupé une recette de Margaret.
Je suis donc retournée lire la recette jusqu'au bout, dans les moindres détails et j'ai lu d'où venait l'erreur : La poêle utilisée. Le pire dans tout cela, c'est que j'ai deux poêles en inox dont je ne me sers presque pas parce que je n'y pense pas.
Il est aussi important de faire cette recette en petite quantité sinon cela va vous prendre la journée, car c'est assez long à préparer. Les quantités mentionnées ci-dessous sont pour une poêle de 24 cm.
Autre chose est qui importante à préciser, il faut acheter de grosses cacahouètes avec la peau ( chez Anatol).
Les chouchous, c'est le genre de grignotines qui rend complètement accro et il serait bon de mettre une mise en garde sur les sachets, quand vous en offrirez : " Peut rendre dépendant".
En tout cas, c'est décidé, les chouchous feront partis de mes paniers gourmands de Noël.

La recette:
1 tasse (150 g) de grosses cacahouètes, non salées, avec la peau
1/2 tasse (125 ml) d'eau
1/2 tasse (100 g) de sucre
1/4 tasse (50 g) de sucre vanillé maison (c'est meilleur et bon marché)


Mettre tous les ingrédients, sauf le sucre vanillé dans une poêle en inox de 24 cm.
Porter à ébullition, puis baisser le feu et laisser mijoter à feu doux jusqu'à ce que tout le liquide soit évaporé.
L'opération prend de 30 à 45 minutes.
Ne pas tenter d'augmenter la chaleur pour accélérer la cuisson sinon vos cacahouètes ne seront pas assez cuites.
Le sucre va alors cristalliser et former comme du sable autour des cacahouètes. Ajouter alors le sucre vanillé.


Avec une spatule en bois, remuer sans arrêt les cacahouètes pour bien les enrober et continuer à chauffer à feu moyen (pas trop fort pour ne pas les brûler) ce mélange jusqu'à ce que le sucre commence à caraméliser autour des cacahuètes (20 à 30 minutes).

Lorsque les cacahouètes sont bien caramélisées, les déposer sur tapis de silicone
Dès qu'elles ont légèrement refroidies, les séparer les unes des autres puis attendre qu'elles soient complètement froides pour les conserver dans une boite hermétique.
Imprimer la recette

10 août 2011

MUFFINS CITRON-CARAMBAR


Je vous ai parlé, il y a quelques jours, des petits livres que j'avais achetés à ma librairie et je dois avouer que le premier que j'ai ouvert est celui sur les Carambars. Je n'ai pas fait la recette de muffins proposée dans le livre, mais j'ai gardé l'idée d'associer le citron et les Carambars.
J'ai pour cela repris ma recette préférée de muffins au citron et y ai rajouté des morceaux de Carambars.
Cela donne des muffins pas très santé mais très gourmands. Le citron se marie parfaitement avec le caramel et le chocolat.
Combinaison que je fais rarement car cela fait peu de temps que je l'ai essayée et j'en deviens de plus en plus adepte.

Pour 12 muffins :
2 et 1/2 tasses (375 g) de farine
3/4 tasse (150 g) de sucre
2 cuillères à thé (10 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
1 cuillère à thé (5 ml) de bicarbonate de soude
1/2 cuillère à thé (2,5 ml) de sel
1/2 tasse (120 g) de beurre
1 tasse (250 ml) de yogourt nature
2 oeufs battus
2 cuillères à table (30 ml) de zeste de citron
8 Carambars coupés en morceaux


Préchauffer le four à 400°F (200°C).
Garnir un moule à muffins de 12 empreintes de caissettes en papier.

Dans un grand bol, mélanger ensemble la farine, le sucre, la poudre à pâte, le bicarbonate et sel.
Ajouter le beurre et bien mélanger jusqu'à ce que le mélange devienne granuleux.

Dans un autre bol, combiner le yogourt, les oeufs et le zeste de citron.
Ajouter aux ingrédients secs et bien mélanger ensemble.
Ajouter les Carambars coupés en morceaux et mélanger.

Déposer le mélange dans les caissettes en papier, puis enfourner pendant 20 à 25 minutes ou jusqu'à ce qu'un cure-dent inséré au centre d'un muffin en ressorte propre et que le dessus soit bien doré.
Imprimer la recette

18 mars 2011

VERRINES CHOCO-CARAMBAR


La dernière fois que je suis allée chez Oscar, je voulais acheter juste 2 ou 3 choses et finalement je suis ressortie avec un gros sac. Il y a tellement de choses et tellement de choix, que suis ressortie du magasin, persuadée que je n'avais pas tout vu.
J'ai pu faire un petit stock de Carambars, le mien étant épuisé depuis un moment déjà.
Je voulais absolument faire ces verrines. Elles sont composées d'une mousse au chocolat et surmontées d'une crème de Carambar. Le tout est garni d'une île flottante de crème fouettée.
La crème de Carambar est épaisse mais reste liquide et c'est pourquoi, ne vous étonnez pas de la petite quantité nécessaire pour une verrine.
Quand vous mettrez la crème fouettée, elle va flotter sur la crème de Carambar, relevant du coup, son niveau et donnant l'impression qu'il y en a autant que la mousse au chocolat.
Avec ce dessert, tout le monde finit sa verrine, personne ne laisse sa part car c'est vraiment trop, trop bon !

Pour 4 verrines :
Mousse au chocolat
100 g (3,5 oz) de chocolat mi-sucré
1 cuillère à table (15 ml) d'eau
1/2 cuillère à thé (2,5 ml) de café lyophilisé (café soluble)
2 oeufs, blancs et jaunes séparés

Crème de Carambar
6 Carambars
100 ml de crème 35 %

Crème fouettée
150 ml de crème 35 %
1 cuillère à table de sucre à glacer
Vermicelles en chocolat pour décorer



Mousse au chocolat :
Dans un bain-marie, fondre le chocolat avec l'eau et le café.
Ajouter les jaunes un à un dans le chocolat fondu et mélanger énergiquement.
Fouettez les 2 blancs d'oeufs en neige bien ferme puis les incorporer, en pliant à la spatule, dans la préparation précédente.
Répartir le mélange dans 4 verrines et réfrigérer au moins 3 heures.

Crème de Carambar:
Casser les Carambars en morceaux, puis les mettre dans une casserole avec la crème 35 %.
Fondre à feu doux, en remuant souvent, jusqu'à ce que les Carambars soient bien fondus et la crème homogène.
Laisser refroidir, puis répartir la préparation sur les mousses au chocolat.

Crème fouettée :
Battre la crème 35 % avec le sucre à glacer jusqu'à ce que le fouet laisse des traces sur la crème fouettée.
Répartir la crème fouettée à la douille dans les verrines, puis saupoudrer de vermicelles de chocolat.

(déclinaison-Cuisine Actuelle Février 2011)
Imprimer la recette

24 février 2011

RIZ AU LAIT AU CARAMEL CUIT AU FOUR


J'ai essayé de reproduire une recette que ma mère faisait quand j'étais petite, mais ce n'est pas le résultat que je pensais obtenir. Le riz au lait de ma mère était bien blanc avec un fond caramélisé, tandis qu'avec le mien, le caramel s'est mélangé. Pas bien grave car c'était excellent et surtout pas prise de tête à réaliser.
Le riz au lait cuit 2 heures au four mais pendant ce temps, on peut faire autres choses et on n'a pas à surveiller la casserole sur le feu. La dégustation a pris bien moins de temps qu'il n'en a fallu pour le cuire.
Si vous avez une recette avec un résultat comme je le souhaite, ce serait super gentil de m'en informer.

Pour 4 à 6 personnes :
3/4 tasse (150 g ) de sucre
Un peu d'eau
4 tasses ( 1 litre de lait )
1 gousse de vanille fendue
2/3 tasse ( 125 g ) de riz arborio


Préchauffer le four à 350 F ( 180 C ).
Dans une casserole, mettre le sucre et mouiller avec un peu d'eau.
Cuire jusqu'à l'obtention d'un caramel bien doré.

Verser le caramel dans un plat allant au four, et faîtes tourner votre plat entre vos mains afin que le caramel nappe le fond et les parois du moule. Laisser refroidir.


Une fois le caramel refroidi, ajouter le lait dans le plat, puis la gousse de vanille fendue et grattée et le riz.
Enfourner pour 2 heures.

À la sortie du four, enlever la grosse peau qui recouvre le riz ainsi que la gousse de vanille.
Transférer le riz au lait dans des coupes ou des petits pots et laisser refroidir à température de la pièce.

23 juillet 2010

PANNA COTTA DE YOGOURT AUX CARAMBARS


Quand je vous disais hier, qu'en ce moment, je ne me prends pas la tête avec la cuisine, ces panna cottas en sont juste la preuve.
10 minutes de préparation, on réserve au réfrigérateur et on part se baigner.
Le fait de mettre du yogourt plutôt que de la crème 35 % rend la panna cotta beaucoup plus onctueuse et lui donne un goût un petit peu plus acidulé. Cela vient aussi contre-balancer le côté sucré des carambars.
Au final, cela donne une panna cotta au bon goût de caramel chocolaté !

Pour 4 personnes :
1 tasse ( 250 ml ) de lait
1 sachet de gélatine sans saveur en poudre, ou 7 g ou 3 et 1/2 feuilles
2 tasses ( 500 ml ) de yogourt nature
25 carambars

Tuiles de carambars :
4 carambars
Quelques pistaches hachées


Prélever 1/4 tasse ( 60 ml ) de lait sur la quantité requise et y faire gonfler la gélatine pendant 10 minutes.
Chauffer le lait restant avec les carambars, en brassant régulièrement au fouet, jusqu'à ce que les carambars soient complètement fondus.
Ajouter à la préparation, la gélatine qui aura été au préalable fondue 20 secondes au micro-ondes et bien mélanger.
Combiner le mélange aux carambars dans le yogourt, bien mélanger et verser dans 4 verrines.
Réfrigérer au moins 4 heures.

Tuiles de carambars :
Préchauffer le four à 400 F ( 200 C ).
Préparer une plaque à biscuits en la tapissant d'un tapis de silicone.
Plier les carambars en forme de U et les déposer sur le tapis de silicone.
Enfourner pour 6 minutes.
Dès la sortie du four, saupoudrer de pistaches hachées et laisser complètement refroidir avant de les enlever du tapis de cuisson.
Servir avec les panna cottas.
Imprimer la recette

04 juillet 2009

DUO DE PETITES CRÈMES RÉGRESSIVES




Quand on se retrouve avec un gros paquet de Carambars et de fraises Tagada, difficile de choisir quels desserts, on va pouvoir faire ( surtout que je voulais m'en garder pour d'autres desserts ). Alors pourquoi ne pas faire le même, décliné aux deux parfums.
Pour réaliser ces crèmes, j'ai juste pris ma base de crème aux oeufs et j'ai remplacé la quantité de sucre par les bonbons, en goutant le lait pour savoir si c'était assez sucré ou pas.
Ou trouver ces bonbons ? À la Vieille Europe et dans quelques épiceries fines, comme celle du Marché 440.

Pour 6 pots de crèmes ( environ 125 ml )


1 et 1/2 tasses ( 375 ml ) de lait 3,25%
1/2 tasse ( 125 ml ) de crème 35 %
3 oeufs entiers
160 g de fraises Tagada ou 10 Carambars

Porter à ébullition le lait et la crème avec les fraises Tagada ou les Carambars.
Mélanger au fouet jusqu'à ce que les bonbons soient fondus.

Battre les oeufs et incorporer le lait et la crème chauds en fouettant.
Diviser la préparation dans des ramequins, puis déposez les dans un bain-marie et cuire au four à 300 F ( 145 C ) pendant 45 minutes.
Laisser refroidir à température ambiante avant de réfrigérer.
Imprimer la recette

27 novembre 2006

LIQUEUR DES FÉES



C'est une liqueur qui ressemble au Bailey's, mais en beaucoup plus parfumée. Elle goûte le caramel et le chocolat.
Je la prépare mi-Novembre pour l'offrir dans mes paniers gourmands à Noël.
Elle se conservent plusieurs mois au réfrigérateur. N'oubliez pas de la secouer avant de la servir sur un lit de glaçons.

Pour 2 litres ( 8 tasses ) de liqueur
1 litre (4 tasses) de lait
1 litre (4 tasses) de rhum blanc
1 kg (5 tasses) de sucre
3 bâtons de cannelle
1 citron jaune
1 lime
30 Carambars
1 morceau de gingembre frais


Coupez le citron et la lime en deux.
Mettez-les au fond d'un grand récipient (avec couvercle), ajoutez les bâtons de cannelle, le gingembre (épluché), les Carambars et le sucre, puis le lait et le rhum.

Mélangez bien et fermez le récipient. Réservez dans un endroit sombre et frais.

Remuez le bocal tous les jours, et au fur et à mesure, la liqueur va devenir "chocolat au lait" et les carambars vont fondre.

Au bout d'un mois, ouvrez le bocal, filtrez la préparation et mettez-la en bouteilles.

Conservez au réfrigérateur après ouverture.