Aucun message portant le libellé vanille. Afficher tous les messages
Aucun message portant le libellé vanille. Afficher tous les messages

17 mars 2017

GÂTEAU AUX POMMES À LA NORMANDE


C'est toujours gagnant le gâteau aux pommes chez nous et celui-ci est dans le top 10 de tous les gâteaux aux pommes que j'ai pu faire. Je suis même certaine qu'il va devenir un classique!

Ce gâteau se fait en deux temps : une première cuisson avec un appareil richement garni de pommes, puis une deuxième cuisson avec des pommes et garniture au sucre et au beurre. Le gâteau a donc plusieurs textures. C'est un mélange de gâteau, de flan et de tarte.
Il se suffit à lui même, mais si vous êtes très gourmands, vous pourrez l'accompagner de crème fouettée ou de crème glacée.

Pour 8 personnes
200 g (1 1/3 tasse de farine) farine
1 c. à café de levure chimique (poudre à pâte)
150 g (3/4 tasse) de sucre
1 gousse de vanille grattée
2 gros oeufs
60 g (1/4 tasse) de beurre fondu
90 ml (6 c. à soupe) de lait
3 pommes, pelées, parées et coupées en lamelles à la mandoline

Pour la garniture
2 pommes pelées, parées et coupées en lamelles épaisses
80 g (1/3 tasse) de beurre fondu, et tempéré
100 g  (1/2 tasse) de sucre
1 oeuf


Préchauffer le four à 325 F (160 C) et beurrer et fariner un moule à parois amovible de 23 cm (9 po). Réserver.
Dans le bol du batteur sur socle, combiner la farine, la levure et le sucre.
Faire un puits et ajouter les graines de vanille, les oeufs et le beurre fondu.
Mélanger tout en ajoutant le lait, jusqu'à ce que la texture soit bien homogène.
Incorporer les lamelles de pommes à l'aide d'une spatule en caoutchouc, puis verser la préparation dans le moule préparé.
Enfourner pour 30 minutes.


Sortir le gâteau du four puis disposer esthétiquement les grosses lamelles de pommes.
Dans un bol, mélanger  le beurre fondu, le sucre et l'oeuf puis verser la préparation sur les pommes.

Remettre le gâteau au four pour 30 minutes ou jusqu'à ce qu'un cure dent inséré au centre, en ressorte propre.
Déposer le moule sur une grille jusqu'à complet refroidissement.
Imprimer la recette

02 décembre 2016

CANNELÉS DE BORDEAUX


 Connaissez-vous Dominique Ansel ? Si vous ne le connaissez pas c'est que vous habitez dans une grotte, retiré du monde ou que vous n'êtes vraiment pas gourmand !
C'est le pâtissier qui a inventé le cronut !! Ouiiii, ça vous dit quelque chose maintenant !
Il a publié un super beau livre : Dominique Ansel, Pâtissier magicien et je l'ai en ma possession ! oh bonheur !
Dominique Ansel, né à Beauvais, est un pâtissier français installé à New York. Il a travaillé chez Fauchon avant de partir aux États-Unis. Sa boulangerie, la Dominique Ansel Bakery est l'une des plus renommées de la ville.

Le livre est vraiment bien fait car il est partagé en 4 chapitres : niveau débutant, intermédiaire , avancé et techniques complémentaires.
Dominique Ansel donne beaucoup d'informations quant au pourquoi, nous devons faire les choses de telle façon.
Le livre contient de très belles recettes dont celle du Cronut®.

Moi, je me suis laissée tentée par ses cannelés, car cela fait trop longtemps que je n'en avais pas faits (et mangés par la même occasion).
Je les ai faits cuire dans des empreintes en silicone alors que lui, les faits cuire dans des moules en cuivre qu'il "culotte"de cire d'abeilles.

Mettez ce livre de votre liste de cadeaux de Noël, vous allez vous éclater !


Pour 10 cannelés :
350 ml de lait
40 g de beurre doux
1/2 gousse de vanille, fendue dans la longueur, graines raclées
3 gros jaunes d'oeufs
3 c. à soupe de rhum brun
95 g de farine
180 g de sucre
1 g de sel

À faire la veille de la cuisson :
Mettre le lait, le beurre et la gousse de vanille avec ses graines dans une casserole.
Porter à frémissements à feu moyen.
Retirer du feu et laisser redescendre la température à 38 C (100 F) environ, ou attendre que le mélange soit tiède au toucher.
Incorporer les jaunes d'eoufs dans le mélange de lait en fouettant. Ajouter le rhum, toujours en fouettant.
Fouetter la farine, le sucre et le sel dans un saladier. Ajouter le mélange de lait en fouettant et en raclant les parois et le fond du saladier entre chaque ajout. Éviter de trop fouetter la pâte : si vous y incorporez trop d'air, les cannelés risquent d'être secs.

Filtrer la pâte dans un petit tamis puis verser dans un récipient hermétique. Couvrir de film alimentaire au contact de la pâte pour éviter qu'elle sèche en surface et refermer le couvercle du récipient.
Réserver au frais jusqu'au lendemain pour permettre au gluten de se détendre.


Le jour même :
Préchauffer le four à 210 C (405 F) pour un four à chaleur tournante.
Enfourner les moules vides pendant 15 minutes avant de les garnir. Ce préchauffage permet d'obtenir des cannelés avec un extérieur croustillant et caramélisé.

Mélanger la pâte. Remplir chaque moule jusqu'à 6 mm du bord.
Pendant la cuisson, les cannelés lèveront légèrement avant de retomber. Il faut donc laisser un peu de place pour cette levée.

Disposer les moules sur une plaque de cuisson et enfourner pour 20 minutes.
Faire pivoter la plaque de 180 degrés, réduire la température du four à 160 C (325 F) et continuer la cuisson pendant 45 minutes.

Laisser les cannelés refroidir dans leur moule pendant 10 minutes.
Retourner les moules et les tapoter pour faire tomber les cannelés sur une grille.
Laisser refroidir complètement avant de servir.
Imprimer la recette

18 novembre 2016

#PENOTTI : MACARONS DEUX COULEURS, VANILLE NOISETTE


 Il m'a été donné comme défi de réaliser une recette en utilisant les produits Penotti et celui qui m'a été attribué est la tartinade aux noisettes et à la vanille.

Comme la tartinade est de 2 couleurs et qu'en préparant la garniture, je savais qu'on ne verrait plus ces deux couleurs, j'ai préparé deux appareils à macarons que j'ai mis dans 2 poches à pâtisseries, puis les 2 dans une 3ème afin de faire des macarons bicolores.
Mes macarons ne sont pas parfaits à cause de la petite crête sur le dessus, mais ils sont vraiment jolis et surtout très bons.

Depuis 1970, Penotti est l'une des plus grandes sociétés de distribution de chocolat au monde. L'histoire de Penotti a commencé lorsque Marcello Marsolo Peeters, dont la famille est originaire de Sicile, a créé une délicieuse tartinade au chocolat et à la noisette en utilisant la recette originale de sa grand-mère Marsolo. Le nom Penotti, qui vient de "nocciole" (noisette en italien), devait devenir la marque de tous les produits de Peeters.
En 1988, Marcello a lancé un produit totalement novateur: une pâte à tartiner au chocolat blanc et noir, dénommée Duo Penotti.
En moins de 2 ans Duo Penotti est devenu le leader du marché de sa catégorie en Hollande, en vendant du beurre d'arachide et des confitures. Penotti est un chef de file en matière d'innovation et dédié au développement des meilleures pâtes à tartiner au chocolat et à la noisette, en utilisant uniquement des ingrédients naturels.

Penotti propose une large gamme de produits avec entre autres :
- Duo Penotti : La tartinade aux noisettes et au chocolat rayé, disponible en 3 saveurs.
- Cookie Notti : La tartinade crémeuse aux Speculoos (réalisé avec les biscuits belges)
- Penotti2Go : 9 batonnets croquants à tremper dans un délicieux Duo Penotti
- Duo Penotti : Biscuits et lait

Vous pouvez suivre Penotti sur Facebook (clic)

Si vous regardez tout en bas de cette article, vous avez un Rafflecopter car j'organise un concours pour gagner ce lot de produits Penotti
Il vous suffit de lire les indications. Le concours est jusqu'au 3 décembre 2016 et il est réservé uniquement aux résidents canadiens.
Bonne chance à tous !



Pour 40 macarons :
Pour le tant pour tant :
200 g de sucre à glacer
200 g de poudre d'amandes
2 blancs d'oeufs (70 g), à température ambiante
Colorant alimentaire en poudre ou en gel

*Pour les macarons cacao, j'ai remplacé 30 g de sucre à glacer par 30 g de cacao

Pour la meringue italienne :
200 g de sucre
2 blancs d'oeufs 70 g) à température ambiante
60 g d'eau


Garniture au Duo Penotti noisette et vanille
7 g de gélatine en poudre
2 c. à soupe de lait 1 pot de Duo Penotti noisette et vanille
1 tasse (250 ml) de crème 35 %



Tant pour tant :
Mélanger le sucre à glacer avec la poudre d'amandes et ajouter un peu de colorant si vous le souhaitez.
Mixer le tout au robot culinaire, puis ajouter 70 g de blanc d'oeuf.

Meringue italienne :
Dans une casserole, chauffer l'eau et le sucre.
pendant ce temps, verser 70 g de blanc d'oeuf dans le bol du batteur sur socle, mais ne commencez pas à battre tout de suite.
Porter le sirop à 118 C, en surveillant la température à l'aide d'un thermomètre à sonde.
Lorsqu'il atteint 110 C, battre le blanc d'oeuf à vitesse maximale.
Lorsque la température de 118 C est atteinte, retirer le sirop du feu et réduire la vitesse du robot.
Attendre que les bulles aient disparu dans le sirop, puis verser doucement sur le blanc monté en neige, tout en continuant de battre, et ce jusqu'à complet refroidissement des parois du bol.


Appareil à coques :
Incorporer en deux fois la meringue italienne dans la première préparation, puis "macaronez" en fin de mélange pour obtenir une pâte bien lisse qui doit s'étaler.

Préparer une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.
Remplir une poche à pâtisserie de la pâte nature, puis remplir une autre poche à pâtisserie de la pâte cacao.
mettre les deux poches à pâtisserie dans une 3ème munie d'une douille de 1 cm.
Dresser des billes de 3 cm de diamètre, espacées d'autant et en quinconce.
Positionner la douille à 1 cm de la plaque, bien à la verticale, pour réaliser les coques.
Taper légèrement la plaque sur le plan de travail, de façon à supprimer l'éventuelle petite pointe formée par la douille sur le dessus des coques.
Laisser croûter les coques pendant une vingtaines de minutes à l'air libre : leur surface doit devenir mate et presque sèche au toucher.


Cuisson :
Préchauffer le four à 160 C (325 F), en position chaleur tournante, et faites cuire les coques pendant 15 minutes.
Au bout de 10 minutes de cuisson ( pas avant), entrouvrez le four pendant 10 secondes pour laisser la vapeur s'échapper, puis refermez.
Sortir les coques du four et laissez-les refroidir complètement sur une grille avant de les décoller délicatement du papier.

Garniture au Duo Penotti noisette et vanille
Faire gonfler la gélatine dans le lait.
Pendant ce temps, chauffer la crème et le Duo Penotti noisette et vanille dans une casserole, à feu moyen, jusqu'à l'obtention d'une texture homogène.
Ajouter la gélatine et mélanger pour la fondre.
Mettre la préparation dans un saladier, couvrir de film alimentaire et réfrigérer jusqu'au lendemain.

Le lendemain, fouetter la préparation au batteur électrique, puis remplir une poche à pâtisserie pour garnir les coques de macarons.

Garnir les macarons avec la garniture .

a Rafflecopter giveaway

11 novembre 2016

GÂTEAU AUX POMMES ET AU YOGOURT ET SA CROÛTE CRAQUANTE


C'est mon amie Philo qui a publié cette recette la semaine dernière et ce gâteau m'a fait penser au gâteau aux poires et au yogourt que j'avais fait il y a quelques années.

Ce gâteau est une pure merveille. La texture est fondante, il n'est pas trop sucré et sa croûte craquante de caramel est vraiment un gros plus.
J'ai utilisé des HoneyCrips comme pour mes beignets, car c'est l'une de mes pommes préférées.

Pour 8 personnes
1 tasse (150 g) de farine
1 c.à café de poudre à pâte (levure chimique)
2 pincée de sel
3/4 tasse (180 g) de beurre à température ambiante
1/2 tasse (100 g) de sucre
1 gousse de vanille, fendue et grattée
2 oeufs
1/2 tasse (125 ml) de yogourt à la vanille (Riviera)
2 grosses pommes pelées, évidées et coupées en tranches fines
1/4 tasse (50 g) de sucre


Préchauffer le four à 350 F (180 C).
Graisser et fariner une moule à parois amovible de 9 po (23 cm). Réserver.

Dans un bol, combiner la farine, la levure et le sel.
Dans le bol du batteur sur socle, crémer le beurre et le sucre avec la pulpe de vanille jusqu'à l'obtention d'une consistance légère et homogène.
Ajoutez les œufs un à la fois,  puis incorporer le mélange d'ingrédients secs et le yogourt.


Incorporer les tranches de pommes à la spatule et versez le tout dans le moule préparé.
Saupoudrer le dessus de la préparation de sucre et enfourner pour 1 heure ou jusqu'à ce que le gâteau soit doré et qu'un cure-dent inséré au centre, en ressorte propre. 
Imprimer la recette

11 octobre 2016

FLAN PÂTISSIER AUX POMMES


Cette fin de semaine, j'avais un gros dilemme : j'avais beaucoup d'oeufs à passer mais je voulais faire un dessert aux pommes car j'en avais aussi beaucoup. J'ai trouvé la solution en faisant un dessert qu'on trouve facilement dans toutes bonnes pâtisseries françaises : la flan pâtissier aux pommes.

Pour tout dire, j'en ai fait  deux : un pour nous et un pour mes collègues de travail de la CSML.
C'est un dessert fait avec des produits qu'on a tous forcément dans nos réfrigérateurs, et c'est cette simplicité  qui fait que c'est excellent et réconfortant. C'est un dessert d'Automne par excellence !

Pour 8 personnes
1 pâte brisée
1 tasses (1 litre) de lait
1 gousse de vanille fendue et grattée
3/4 tasse (90 g) de fécule de maïs
3/4 tasse (150 g) de sucre
4 oeufs entiers
2 jaunes d'oeufs
1 pâte brisée

2 pommes
2 c. à soupe de Golden Syrup  (ou du miel)


Préchauffer le four à 350 F (180 C).
Déposer un cercle à pâtisserie de 9 po (23 cm) de diamètre et 2 po (5 cm) de hauteur, sur une plaque de cuisson chemisée de papier parchemin.
Graisser le bord intérieur du cercle à pâtisserie.
Foncer la pâte brisée dans le cercle préparé, en laissant déborder la pâte de chaque bord.

Réserver au réfrigérateur.
Faire bouillir le lait avec la gousse de vanille. Laisser infuser 10 minutes.

Pendant ce temps, mélanger la fécule de maïs avec le sucre puis ajouter les oeufs entiers et les jaunes d'oeufs et bien mélanger.
Enlever la gousse de vanille du lait, puis ajouter le lait bouillant sur le mélange précédent.

Remettre le tout dans la casserole et cuire en mélangeant constamment, jusqu'à épaississement.


Verser la crème pâtissière dans le fond de tarte, puis avec le rouleau à pâtisserie, couper la pâte qui déborde du cercle à pâtisserie.
Peler les pommes, coupez-les eu deux puis enlever le coeur.
Couper chaque moitié de pommes en lamelles, puis les disposer esthétiquement sur la crème pâtissière.

Enfourner le flan pour 1 heure.

Chauffer le Golden syrup quelques secondes au micro-onde et badigeonner au pinceau le dessus du flan.
Laisser refroidir le flan au réfrigérateur.
Imprimer la recette

07 octobre 2016

CRÈME RENVERSÉE AU CARAMEL


Après Simplissime, le livre de cuisine le + facile du monde et Simplissime, le livre de cuisine light le + facile du monde, le chef Jean-François Mallet revient nous filer un coup de main derrière les fourneaux avec Simplissime, le livre des desserts le + facile du monde.
Désormais, nous n’avons plus d’excuse pour ne pas réussir nos menus de l’entrée jusqu’au dessert. L’approche est toujours la même ; pas de prise de tête, du pratique et rien que du pratique. Tous les desserts proposés (desserts au chocolat, aux fruits, mousse, crème) nécessitent peu d’ingrédients, sont goûteux et flattent l’œil.

Mon petit côté français m'a poussé à tester les crèmes renversées au caramel, même si j'en ai fait souvent et que j'en ai dégustées beaucoup dans ma vie, je ne m'en lasse pas.
Mais attention, elles ne sont pas toutes bonnes, il faut qu'il y ait le bon dosage oeufs/lait, que ça goûte bon la vanille. Je suis très critique quand il s'agit de mes classiques préférés.

Je peux vous garantir que vous pourrez essayer ces crèmes, les yeux fermés, elles sont excellentes et la texture est parfaite.
Il faut absolument faire passer une nuit au réfrigérateur à vos crèmes renversées, car sinon votre caramel restera collé au fond des ramequins.


Pour 6 personnes :
Pour le caramel :
25 morceaux (125 g) de sucre
50 ml d'eau

Pour les crèmes :
5 oeufs entiers
3 jaunes d'oeufs
200 g (1 tasse) de sucre
1 litre (4 tasses) de lait
1 gousse de vanille fendue et grattée


Préchauffer le four à 300 F (150 C).
Dans une casserole , faire fondre les morceaux de sucre dans l'eau jusqu'à obtenir une couleur caramel, puis verser au fond de 6 ramequins.

Fouettez les oeufs entiers, les jaunes et le sucre.
Faire bouillir le lait avec la vanille et versez-le bouillant sur les oeufs en fouettant.
Répartir la préparation dans les ramequins.
Déposer les ramequins dans un moule rempli d'eau chaude à moitié et enfourner pour 1 heure.
Laisser prendre 1 nuit au frais.
Pour démouler, passer le couteau tout autour du bord intérieur du ramequin et renverser dans une assiette.
Imprimer la recette

22 août 2016

LES MEILLEURS MUFFINS AUX BLEUETS


C'est une recette que j'ai trouvée chez Yammie's Noshery via Pinterest car ayantt beaucoup de bleuets, j'ai créé un tableau Bleuets pour avoir beaucoup d'idées pour les utiliser.
Si j'ai choisi cette recette, c'est que Yammie a fait beaucoup de tests, à la recherche du muffin parfait en expérimentant, les temps de cuisson, les températures de cuisson, plus ou moins de sucre, beurre ou huile...Quand on se donne la peine de faire tout cela, je la crois sur parole quand elle écrit que ce sont les muffins parfaits.

J'ai multiplié la recette par 3 pour avoir un peu de stock au congélateur, pour la rentrée.
Je vous encourage à faire de même. Vous pourrez essayer la recette les yeux fermés, ils sont vraiment très bons.

 Pour 12 muffins
2/3 tasse (135 g) de sucre
1 gros œuf
1/2 tasse (125 ml) d'huile de canola ou de tournesol
1/3 tasse (80 ml) de lait
1 c. à café d'extrait de vanille
1/2 tasse (125 g) de crème sure  (que vous pouvez remplacer par du yogourt nature)

1 1/4 tasse (190 g) de farine
1 c. à café de levure chimique
2 pincées de sel
1 tasse (150 g) de bleuets


Préchauffer le four à 375 F (190 C).
Chemiser un moule à muffins de 12 caissettes en papier. Réserver.

Dans le bol du mélanger, mélanger le sucre, l'oeuf, l'huile, l'extrait de vanille et la crème sure. Réserver.

Dans un autre bol, combiner la farine, la levure chimique, le sel et les bleuets. Mélanger délicatement pour bien enrober les bleuets (cela évitera qu'ils ne tombent dans le fond des muffins).

Incorporer délicatement les ingrédients secs aux ingrédients humides, juste assez pour que la préparation soit juste humectée.

Répartir la préparation dans les caissettes.
Enfourner pour 25 minutes ou jusqu'à ce les muffins soient dorés.
Imprimer la recette



19 février 2016

FLAN PÂTISSIER SANS PÂTE


Quand j'ai fait mes macarons, il m'est resté beaucoup de jaunes d'oeufs et ça tombait plutôt bien car j'avais épinglé sur Pinterest, un flan pâtissier sans pâte chez Marie.
Le flan pâtissier et moi, c'est une longue histoire d'amour, qui se prolonge aussi avec Ian, qui en est fou. Je ne sais si c'est la génétique ou s'il est sous influence.
Les 3 ingrédients importants dans ma cuisine sont le lait, la farine et les oeufs (c'est pour cela que j'ai des poules). Avec cela, je peux faire des crêpes ou du flan pâtissier.
Pour aimer ce dessert, il faut aimer les oeufs et si vous ne les aimez pas, pensez à un autre dessert !
En tout cas, celui-ci est vraiment excellent, même Ian ne s'est pas aperçu qu'il n'y avait pas de pâte.

Pour 8 personnes
4 tasses (1 litre) de lait
1 tasse (250 ml) de crème 35 %
2 gousses de vanille, fendues et grattées
10 jaunes d'oeufs
1 1/4 tasse (250 g) de sucre
3/4 tasse (100 g) de fécule de maïs


Dans une casserole, faire chauffer le lait, la crème 35 % avec les gousses de vanille et un peu de sucre prélevé sur la quantité initiale (ça évite que le lait accroche à la casserole).

Dans un saladier, fouetter les jaunes d'oeufs avec le sucre et la fécule de maïs.
Quand le lait est chaud, verser sur la préparation d'oeufs en mélangeant vivement.
Remettre la préparation dans la casserole et remettre à cuire en mélangeant constamment au fouet, jusqu'à épaississement.
Retirer du feu et laisser refroidir complètement en couvrant la crème d'une film alimentaire.

Quand la crème est bien froide, mélangez-la au fouet.


Préchauffer le four à 350 F (180 C).
Sur une plaque de cuisson chemisée de papier parchemin, déposer un cercle à pâtisserie de 9 po (23 cm) et 2 po (5 cm) de haut, puis beurrer et fariner le fond et le tour (si vous n'avez pas de cercle à pâtisserie, utilisez un moule à parois amovible de même diamètre.

Verser la crème dans le cercle (ou le moule), puis lissez le dessus avec une spatule.
Enfourner pour 35 à 40 minutes ou jusqu'à ce que le dessus soit très doré avec des taches plus foncées.
Laisser complètement refroidir avant de réfrigérer, puis couper en parts.
Imprimer la recette



08 février 2016

CHURROS ET CAJETA POUR MARDI-GRAS


Demain, c'est Mardi-Gras, une de mes journées préférées, puisque c'est la journée des beignets !
Ma famille n'a jamais baigné dans la religion, mais c'était traditionnel de se rassembler chez ma mamie, ce jour là, pour manger ses beignets de pommes.

Aujourd'hui, je vous propose des churros parfumés à l'orange et à la cannelle que je sers avec la cajeta qui est une sauce caramel de lait de chèvre.
C'est, à mon humble avis, meilleur que le dulce de leche et tous ceux que je connais et qui y ont goûté, sont tombés dans le pot.

Cajeta
‎2 litres (8 tasses) de lait de chèvre entier (3,25 % de matières grasses)
‎400 g (2 tasses) de sucre
‎1 c. à café de sel
‎1 bâton de cannelle de 10 cm (4 po) de longueur
‎1 gousse de vanille
‎1 c. à café de bicarbonate de sodium

Churros :
1 tasse (250 ml) d'eau
Le zeste d'une orange
2 pincées de cannelle
1/2 tasse (125 g) de beurre
2 c. à soupe de cassonade
1 grosse pincée de sel
1 tasse (150 g) de farine
3 oeufs

Huile pour friture
Sucre pour saupoudrer

Cajeta (pour 3 tasses/750ml):
Combiner le lait, le sucre, le sel et la cannelle dans une casserole suffisamment ‎grande pour que le niveau du lait soit à au moins 10 cm (4 po) du rebord.
Fendre ‎la gousse de vanille et en racler les graines. Mettre les graines et la gousse dans la casserole. ‎Porter à feu moyen. Remuer pour dissoudre le sucre et porter à légère ébullition.

‎ Retirer la casserole du feu. Répandre le bicarbonate de soude à la surface du lait, puis fouetter ‎celui-ci jusqu’à ce qu’il cesse de mousser. Remettre la casserole sur le feu et mijoter, en remuant ‎de temps en temps pour empêcher le lait de brûler, pendant 1 heure ou jusqu’à ce que la ‎préparation prenne une belle couleur or pâle. Retirer la cannelle et la gousse de vanille, et les ‎jeter.

‎ Poursuivre la cuisson, en remuant constamment cette fois-ci et en prenant soin de toucher le ‎fond de la casserole en remuant, de 20 à 30 minutes ou jusqu’à ce que la ‎‎cajeta ait pris la couleur caramel. Retirer la cajeta du feu et la ramener à ‎la température ambiante.
La couvrir ‎et la garder au réfrigérateur jusqu’au moment de l’utiliser (elle se conservera 1 mois).


Churros :
Faire bouillir l'eau avec le zeste d'orange, la cannelle, le beurre, la cassonade et le sel.
Quand le beurre est fondu ajouter la farine d'un coup puis mélanger jusqu'à obtenir une pâte homogène qui se détache de la casserole.

Verser la pâte dans le bol du mélangeur sur socle, puis à l'aide du fouet, incorporer les oeufs, un à un.
Verser la préparation dans une poche à pâtisserie à douille cannelée.

Faites chauffer 2 po (5 cm) d'huile dans une casserole à feu épais à 350 F (180 C).
Réduire le feu et faire tomber dans l'huile des tronçons de pâte de 4 po (10 cm).
Laisser frire 2 minutes de chaque côté.

Sortir les churros cuits avec une écumoire et posez-les sur du papier absorbant.
Roulez-les dans le sucre et servir avec la cajeta.
Imprimer la recette

10 décembre 2015

CROUSTILLES AUX AMANDES


Cette recette, au demeurant, fort simple à réaliser, rendra les moins gourmands, complétement accros ! Absolument impossible d'en manger une seule ( ma grenouille dit " deux seules ").
C'est meilleur qu'un biscotti ou qu'un spéculoos. En fait, c'est assez unique en texture et en goût ! Nous sommes passés au travers de deux recettes en moins d'une semaine.
Pour avoir une coupe très fine, et comme ma préparation était bien réfrigérée, j'ai utilisé ma trancheuse...à jambon ! C'est rapide, et la coupe est parfaite.

Édition :
Pour mes paniers gourmands de noël, je multiplie la recette par 4. Je la moule dans un plat rectangulaire de 9 po x 13 po (23 cm x 33 cm), chemisé de film alimentaire.
Une fois la préparation réfrigérée, je coupe en 8 rectangles que je coupe à la trancheuse. Il fait travailler un rectangle à la fois, pour ne pas réchauffer la pâte.

Pour 800 g de croustilles
1/2 tasse ( 120 g ) de beurre
1 tasse + 2 cuillères à table (200g ) de cassonade
1 sachet de sucre vanille
1/3 tasse ( 80 ml ) d'eau
2 et 2/3 tasses ( 325 g ) de farine
1/4 cuillère à thé de bicarbonate de soude
1 grosse pincée de cannelle
2/3 tasse ( 100 g ) d'amandes effilées



Dans une casserole, mettre le beurre, coupé en morceaux, la cassonade, le sucre vanillé et l'eau et chauffer juste assez pour que le beurre soit fondu. Ne pas faire bouillir.

Hors du feu, ajouter immédiatement dans la casserole, la farine, le bicarbonate de soude, la cannelle, et les amandes effilées. Mélanger délicatement afin de ne pas briser les amandes.

Mouler la préparation dans un moule à pain chemisé de film alimentaire.
Réfrigérer pendant quelques heures le temps que la préparation soit suffisamment dure pour pouvoir être tranchée sans être déformée.

Préchauffer le four à convection à 350 F ( 180 C ).
Tapisser de papier parchemin, deux plaques à biscuits. Ne pas se servir de tapis de silicone, au risque que vos biscuits soient moins croustillants.

Transférer la pâte durcie sur une planche à découper et avec un grand couteau bien aiguisé et huilé, trancher des rectangles de pâte les moins épais possible et les disposer au fur et à mesure sur les plaques de cuisson. Pas besoin de trop les espacer, la pâte ne "bouge "pas trop à la cuisson.

Enfourner et cuire environ 10 minutes ou jusqu'à ce que les biscuits soient juste fermes au touché et légèrement dorés.
Sortir les plaques du four, attendre une minute avant de retourner les biscuits à l'aide d'une spatule métallique, sur l'autre face .
Poursuivre la cuisson 7 minutes supplémentaires ou jusqu'à ce que les croustilles soient fermes avec une belle couleur caramel.

Attendre quelques instants avant de transférer sur une grille de refroidissement.
Conserver dans une boite métallique pour être certain de garder le croustillant.
Imprimer la recette

23 septembre 2015

LES OEUFS AU LAIT DE MA MAMIE


Ma grand-mère n'a jamais été une grande pâtissière mais nous terminions toujours les repas avec une petite touche sucrée qui se résumait la plupart du temps par une tranche de pain de 3 livres, beurrée et généreusement tartinée de confiture qu'elle avait faite.

Comme nous avions des poules, et qu'il y avait, comme chez moi en ce moment, un surplus d'oeufs, elle faisait ces oeufs aux lait que certains appellent aussi crème aux oeufs.
C'était la fête et ça l'est encore aujourd'hui auprès de Ian, qui raffole de ces crèmes.

C'est la simplicité même par les ingrédients et l'exécution de la recette. La texture est hyper fondante et puis surtout, ça goûte l'enfance !

Pour 8 personnes :
4 tasses (1 litre) de lait
1 c. à soupe d'extrait de vanille pure
1  + 1/2 tasse (200 g + 100 g) de sucre
8 oeufs


Préchauffer le four  à 350 F (180 C).

Dans une casserole, chauffer le lait avec l'extrait de vanille et la 1/2 tasse (100 g) de sucre.
Pendant ce temps, battre les oeufs avec la tasse (200 g) de sucre, jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
Verser le lait chaud sur les oeufs tout en continuant de battre.

Verser la préparation dans 8 ramequins ou dans un plat rectangulaire de 9 po x 13 po (23 cm x 33 cm).

Mettre les ramequins (ou le plat rectangulaire) dans un lèche-frite, puis verser de l'eau chaude jusqu'à mi-hauteur.
Enfourner pour 30 minutes.
Le dessus des oeufs au lait doit être doré.
Laisser complètement refroidir avant de réfrigérer.
Imprimer la recette


11 septembre 2015

GÂTEAU AUX POMMES BLETTES


Il y a quelques semaines de cela, j'ai acheté des pommes. J'en mange en toutes saisons mais sont arrivées sur les étals, les pêches, les nectarines, les prunes et enfin est arrivé le raisin que je mange en quantité déraisonnable et j'ai oublié mes pommes.
Quand j'ai voulu en manger une, elles étaient toutes ratatinées, molles et pas très appétissantes.
Pas question de gaspiller, j'ai alors fait ce gâteau.

Il se déguste tiède ou froid, mais en tout cas, accompagné de crème glacée à la vanille pour les gourmands.
Il n'est pas très sucré et est très moelleux et pas sec du tout.

Vous pourrez le faire avec des pommes "fraîches" et pour cela, prenez des McIntosh.

Pour 8 personnes :
3/4 tasse (150 g) de sucre
4 oeufs
1 c. à soupe d'extrait de vanille
1 tasse (150 g) de farine
2,5 c à café de poudre à pâte (levure chimique)
1/4 tasse (60 ml) de lait
3 c. à soupe (45 ml) d'huile de tournesol ou de canola
6 pommes blettes (flétries), pelées, parées, coupées en tranches de 1 cm


Sucre à glacer pour saupoudrer

Préchauffer le four à 350 F (180 C).
Beurré un moule à parois amovible de 9 po (23 cm). Réserver.

Dans le bol du batteur sur socle, battre le sucre et les oeufs, jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
Ajouter la vanille.
Incorporer la farine et la poudre à pâte, préalablement tamisées ensemble puis bien mélanger.
Ajouter le lait et l'huile et bien mélanger.

Verser la pâte dans le plat préparé puis répartir les tranches de pommes dans la pâte en formant une rosace. Superposez les tranches au besoin, il faut qu'elles rentrent toutes.

Enfourner pour 45 à 50 minutes jusqu'à ce que le dessus du gâteau soit doré et qu'un cure-dent inséré au centre, en ressort propre.

À la sortie du four, saupoudrer de sucre à glacer et laisser refroidir avant de déguster.
Imprimer la recette

01 juillet 2015

GÂTEAU MAGIQUE À LA VANILLE


Mon Ian a 10 ans aujourd'hui ! Que le temps passe vite ! Il n'est pourtant pas si loin le temps où il pensait que tous les petits drapeaux canadiens qui décoraient les rues, étaient spécialement posés pour son aniversaire.
Le désavantage d'être né un 1er Juillet, c'est que les vacances scolaires sont déjà entamées et que les amis sont pour la plupart, partis en vacances.
C'est pourquoi, Ian a fait sa fête d'amis la fin de semaine, avant la st-Jean.

Quand je lui ai demandé ce qu'il désirait comme gâteau d'anniversaire, il a choisi un gâteau magique à la vanille ou un pouding chômeur !
Je trouvais que le gâteau magique faisait plus gâteau d'anniversaire. Le vrai gâteau d'anniversaire, ça va être aujourd'hui, mais c'est une surprise.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore le gâteau magique (ce qui m'étonnerait), c'est un gâteau dont la préparation peut sembler assez liquide, mais c'est à la cuisson que la magie opère : le gâteau se sépare en 3 couches.

À tester absolument, car c'est vraiment bon !

Pour un moule à manqué de 8 po (20 cm) de diamètre
4 œufs , séparés , à la température ambiante
15 ml (1 c. à table) d'eau
½ tasse + 2 c. à table (125 g) de sucre
2 gousses de vanille, fendues et grattées
½ tasse (125 g ) de beurre fondu
2 tasses (500 ml) de lait , tiède
¾ de tasse (120 g) de farine

Sucre à glacer pour saupoudrer


Graissé un moule à manqué de 8 po (20 cm) de diamètre et chemisez-le de papier parchemin.
Au batteur électrique, battre les blancs d'oeufs en neige ferme et réserver.

Dans un autre bol , battre les jaunes d'oeufs avec le sucre, l'eau et la vanille jusqu'à ce que le mélange blanchisse et ait triplé de volume.
Ajouter le beurre fondu et continuer de battre encore une minute . Ajouter  le lait et la farine en alternance et bien mélanger.


Incorporer délicatement les blancs d'oeufs montés en neige au précédent mélange avec une spatule.
Préchauffer le four à 325 F (160 C).

Verser la pâte dans le moule préparé.
Enfourner pour 1 heure ou jusqu'à ce que le dessus du gâteau soit bien doré.

Laisser refroidir à température pendant 3 heures, saupoudrer de sucre à glacer puis couper en parts et servir.
Imprimer la recette

01 mai 2015

FLAN PARISIEN


Des recettes de flan pâtissier ou parisien, j'en ai déjà plusieurs sur mon blogue. J'en ai même à plusieurs autres saveurs, mais celui-ci vient de tomber dans mes favoris.
J'ai utilisé la recette de Christophe Felder pour l'appareil (garniture) mais j'ai utilisé de la pâte feuilletée alors que lui, utilise une pâte brisée.

Au même titre que les crêpes ou la tarte aux pommes, c'est mon dessert doudou. Pour cela il faut aimer le goût des oeufs, les desserts crémeux et surtout adorer le goût de la vanille.
J'ai lu à plusieurs endroits, sur le net, que ce flan était le meilleur et je confirme, c'est bien le meilleur !

Pour un moule à parois amovible de 10, 5 po (27 cm)
Pour 10 à 12 personnes
1 pâte feuilletée
1,2 litre (4 tasses + 200 ml) de lait
 300 g (1 1/2 tasse) de sucre
1 gousse de vanille, fendue et grattée
6 oeufs -
1 tasse + 2 c. à table (140 g) de fécule de maïs
1 c . à soupe (15 ml) d'extrait de vanille
300 ml  de crème 35 %



Abaisser la pâte, sur un plan de travail fariné, sur une épaisseur de 1/8 po (3 mm).
Chemisez-en un moule à parois amovible de de 10, 5 po (27 cm), beurré.
Réserver au réfrigérateur.


Faire bouillir le lait, la moitié du sucre et la gousse de vanille fendue et grattée.
Pendant ce temps, fouetter les oeufs entiers avec le reste du sucre, la fécule de maïs et l'extrait de vanille. NE PAS FAIRE BLANCHIR.
Ajouter la crème 35 %et bien mélanger.
Incorporer peu à peu le lait chaud en continuant à mélanger.

Remettre sur le rond et porter à ébullition sur feu moyen sans cesser de fouetter.
Dès que la crème épaissie, retirez-la du feu.

Refroidir la crème en plongeant le saladier dans de l'eau froide additionnée de glaçons.

Préchauffer le four à 410 F (210 C).

Verser la crème refroidie dans le moule garni de la pâte.
Lisser la surface à l'aide d'une spatule et enfournez pendant 20 min.
Augmenter la température du four à  465 F (240 C) et poursuivre la cuisson 10 minutes.

Laisser complètement refroidir avant de réfrigérer et déguster.
Imprimer la recette



03 septembre 2014

PANNA COTTA AU MIEL, COULIS DE FRAISES


Je n'avais encore eu le temps de vous parler d'un joli livre paru chez Larousse : 1001 idées pour cuisiner l'été. Ce sont 250 recettes savoureuses, saines et faciles à réaliser pour cuisiner tout l'été et en toutes occasions, en vous appuyant sur les produits de saison.

Le livre est partagé en plusieurs thématiques comme : Grandes tablées sous les tilleuls, Pique-niques sur l'herbe, Recettes minceur spéciales bikini, Barbecues party et Saveurs d'ailleurs.

J'ai choisi d'essayer une recette du chapitre Recettes minceur spéciales bikini : des panna cotta sans crème mais au lait de soya et parfumées au miel.
Les fraises d'Automne seront encore sur les marchés jusqu'à fin Septembre, début Octobre, il n'est donc pas trop tard pour en manger.

Même sans crème, ces panna cotta sont onctueuses. je vous conseille d'utiliser un miel très parfumé, moi, je prends du miel de sarrasin.

C'est un très bon dessert qui ne vous tombera pas sur l'estomac, ni sur les fesses.




Pour 4 personnes
6 feuilles de gélatine soit 12 g
2 tasses (500 ml) de lait de soya
1 gousse de vanille
6 c. à soupe (90 ml) de miel liquide
2 c. à soupe (25 g) de sucre
300 g de fraises


Mettre la gélatine à ramollir dans un bol d'eau froide.
Porter à ébullition le lait de soya avec la gousse de vanille fendue en deux dans la longueur, la moitié du miel et le sucre tout en mélangeant.
Ôter ensuite la gousse en prenant soin de gratter les graines avec la pointe d'un couteau.

Essorer la gélatine en la pressant entre vos mains, puis ajoutez-la à la préparation précédente pour la faire fondre.

Verser la panna cotta dans des verrines puis laissez refroidir avant de placer au frais pendant 2 heures au minimum.
La panna cotta doit être bien prise.

Pendant ce temps, rincez et équeutez les fraises avant de les mixer au blender avec le reste de miel.
Verser le coulis sur les panna cotta au moment de servir.

Imprimer la recette

22 août 2014

SHORTBREAD, GANACHE AU CHOCOLAT BLANC À L'HUILE D'OLIVE ET SORBET AU CHOCOLAT



Voici un dessert assemblé, au titre à rallonge parce que je me devais de nommer tous les éléments qui le composent.
C'est un peu long à préparer mais chaque élément est fort simple à cuisiner.
J'ai simplifié le shortbread en le fonçant dans des moules à tartelettes au lieu de l'abaisser entre deux feuilles de papier parchemin, puis de le couper à l'emporte-pièce.

Pour la ganache au chocolat blanc et à l'huile d'olive, je vous conseille d'utiliser une très bonne huile d'olive.

Pour le sorbet au chocolat, j'ai utilisé le chocolat noir Maya Gold parce qu'il est épicé avec un soupçon de zeste d'orange, c'est l'un de mes chocolat préféré. Je vous conseille donc de prendre votre chocolat favori.

Ce trio forme un dessert, d'après moi, digne d'un bon resto.  Tant par les textures, le goût et la présentation.

Pour 6 personnes :
Pour le shortbread :
1/2 tasse (50 g) de sucre à glacer
1/2 tasse (125 g) de beurre doux
1 tasse (150 g) de farine
1 gousse de vanille
1 pincée de sel

Pour la ganache au chocolat blanc et à l'huile d'olive
7 oz (210 g) de chocolat blanc en pistoles
2/3 tasse (160 ml) de crème 35 %
1 gousse de vanille
70 ml d'huile d'olive extra vierge

Pour le sorbet au chocolat
7 oz (210 g) de chocolat noir Maya Gold
500 ml d'eau de source
120 g de sucre
80 g de cacao (non sucré)

Pour le shortbread
Préchauffer le four à 400 F (200 C).
Préparer 6 moules à tartelette antiadhésifs de 4 po (10 cm) sur une plaque à biscuits puis réserver.

Couper le beurre en dés. Fendre la gousse de vanille et gratter les graines avec la pointe d'un couteau.
Mettre le beurre, la vanille, la farine, le sel et le sucre à glacer  dans un robot et mélanger à l'aide de la feuille jusqu'à ce qu'une boule se forme. Sortir alors la pâte du robot et finir de la pétrir à la main jusqu'à obtenir une boule de pâte ferme.
Partager la pâte en 6 portions égales et foncer chaque moule de pâte.

Enfourner pendant environ 15 min.
Quand les bords des biscuits sont dorés et que le centre est ferme, les sortir du four.
laisser complètement refroidir.

Pour la ganache au chocolat blanc et à l'huile d'olive
Fendre la gousse de vanille en 2 et gratter chaque moitié avec la pointe d'un couteau pour récupérer les graines.
Dans une casserole, faire chauffer la crème avec les graines de vanille.
Une fois la crème frémissante, la verser sur le chocolat blanc et mélanger avec un fouet. Ajouter ensuite l'huile d'olive tout en remuant, puis laisser la ganache refroidir à température ambiante.
Réserver au réfrigérateur, jusqu'à ce que la préparation soit bien froide.

Quand la préparation est bien froide, battre au batteur électrique jusqu'à obtenir une chantilly dense.
Mettre la ganache dans une poche à pâtisserie munie d'un embout lisse et réserver au réfrigérateur.

Pour le sorbet
Hacher le chocolat au couteau afin d'obtenir de petits copeaux.
Mettre à bouillir l'eau de source et le sucre dans une casserole, puis ajouter le cacao en poudre et le dissoudre à l'aide d'un fouet. Ajouter ensuite le chocolat et remuer sans cesse pendant 2 min. Réserver au réfrigérateur.
Quand le mélange est froid, turbiner dans la sorbetière et récupérer le sorbet dans un récipient préalablement passé au congélateur.

Pour le dressage
Dresser de petits tubes de mousse chocolat blanc sur le shortbread.
Au moment de servir, ajouter une belle quenelle de sorbet au chocolat réalisée à l'aide d'une cuillère à soupe trempée dans un bol d'eau chaude.
Imprimer la recette

02 juillet 2014

GÂTEAU DAMIER


Ma zouille a eu 9 ans le 1er Juillet, mais il avait invité ses amis samedi dernier, pour un party bbq que maman a préparé malgré une fin de grippe et un début de gastro.
Le petit chanceux qu'il est, aura donc 3 gâteaux d'anniversaire cet année : celui de sa fête d'amis, celui de son jour de fête et celui de samedi prochain où toute la famille et les amis se réunissent.

Il m'avait commandé un gâteau à la vanille et au chocolat, c'est pour cela que j'ai eu l'idée d'un gâteau damier.
Je suis partie d'une base de quatre-quarts et j'ai ajouté de la vanille à la moité de la pâte et du cacao pour l'autre.

Si mes explications ne vous semblent pas claires, faîtes une recherche google pour un gâteau damier, vous aurez toutes les explications en images.
Le gâteau a beaucoup impressionné les enfants lorsque je l'ai découpé et vu de ce qu'il en restait, ils l'ont aussi beaucoup aimé.


Pour 12 à 14 personnes
Les gâteaux
Peser 6 oeufs
Même poids de sucre
Même poids de farine
Même poids de beurre, fondu 
1 c. à soupe de poudre à pâte (levure chimique)
1 gousse de vanille
3 c. soupe de cacao

1 tasse (250 ml) de pâte à tartiner aux noisettes

Pour le glaçage :
250 g de chocolat noir
200 ml de crème 35 %
3 c. à soupe de beurre à température ambiante


Les gâteaux:
Préchauffer le four à 350 F (180 C).
Chemiser les fonds de 2 moules à charnière de 9 po (23 cm) de papier parchemin et bien les graisser. Réserver.

Dans le bol du batteur sur socle, casser les oeufs, puis ajouter le sucre et battre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
Ajouter la farine et la poudre à pâte en alternance avec le beurre fondu et bien mélanger.

Partager la pâte dans 2 bols et dans l'un ajouter les graines de la gousse de vanille et dans l'autre, le cacao.
Bien mélanger les préparations.
Verser les préparations dans les moules préparés et enfourner pour 25 minutes ou jusqu'à ce qu'un cure-dent inséré au centre, en ressorte propre.

Laisser complètement refroidir les gâteaux dans les moules, posés sur des grilles.

Une fois les gâteau refroidis, prendre 2 emporte-pièces ronds (ou un grand bol à céréales et un verre) d"un diamètre de 6 1/2 po (16,5 cm) et de  4 1/2 po (11 cm).

Pour chaque gâteau, centrer bien les emporte-pièces et couper.
Enlever le 2ème cercle du gâteau à la vanille et de celui au chocolat. Intercaler le cercle au chocolat dans le gâteau à la vanille et inversement.

Poser un des deux gâteaux sur un plateau de service, puis tartinez le de pâte à tartiner aux noisettes.
Coller le deuxième gâteau sur le dessus en se servant d'une large spatule.

Préparer le glaçage et décorer selon votre goût.

Le glaçage :
Casser le chocolat en morceaux dans un saladier ne craignant pas la chaleur et faites-le fondre doucement au bain-marie. Mélanger pour obtenir une texture onctueuse et retirer du feu.
Ajouter le beurre et mélanger jusqu’à ce qu’il soit fondu.
Ajouter la crème 35 % à la surface du chocolat et délayez vivement au fouet pour obtenir une texture lisse et brillante.
Utiliser la ganache encore liquide pour glacer (à l’aide d’une spatule métallique souple) ou tiède et légèrement raffermie pour fourrer un gâteau.
Imprimer la recette

21 juin 2013

LE NAPOLITAIN


Quand j'ai demandé à Ian une idée de gâteau pour la fête des pères, il m'a répondu : "Un gâteau à la vanille et un gâteau au chocolat, mais dans un seul gâteau ! ".
Du coup, j'ai de suite pensé à un gâteau que je mangeais quand j'étais petite et que j'adorais même si c'était de l'industriel.

Je me mets en recherche d'une recette sur le net et devinez quoi ? Je tombe sur mon blogue avec une recette super mal expliquée et des photos franchement pas terribles (quoi que celles-ci ne valent pas mieux avec le manque de lumière).

Comme la base de ce gâteau est le quatre-quarts, j'étais certaine de ne pas me tromper pour gâter les deux papas à qui ce gâteau était destiné. C'est un gâteau assez riche...mais quand on n'aime, on ne compte pas !

Pour 8 personnes :
Quatre-quarts à la vanille 
180 g ( 3/4 tasse) de beurre fondu et tempéré
180 g ( 3/4 tasse + 2 c. à table ) de sucre
1 sachet de sucre vanillé ou une c. à table (12 g)
3 oeufs séparés
180 g (1 tasse + 3 c. à table) ) de farine

Quatre-quarts au cacao
2 oeufs séparés
130 g (2/3 tasse) de sucre
130 g (environ 1/2 tasse ) de beurre fondu et tempéré
30 g (3 c. à table) de cacao
70 g (1/2 tasse) de farine
30 g (3 c. à table) de fécule de maïs

Ganache au Chocolat
100 g (3 oz) de chocolat râpé
45 ml (3 c. à table) de crème 35 %
30 ml (2 c. à table) de noisettes en poudre

Nutella

Glaçage
Sucre à glacer + un peu de lait
Vermicelles colorés



Quatre-quarts à la vanille
Préchauffer le four à 180 C ( 350 F ).
Beurrer un moule carré de 8 po (20 cm) et chemisez-le de papier parchemin.
Dans un saladier, mélanger les sucres et le beurre fondu avec un fouet.
Ajouter les jaunes d'oeufs et la farine et mélanger.

Monter les blancs en neige et les incorporer délicatement à la préparation précédente.

Verser la préparation dans le moule préparé et mettre au four pendant 20 à 25 minutes.
Laisser complètement refroidir et le couper en 2 horizontalement.


Quatre-quarts au cacao
Préchauffer le four à 210 C ( 410 F ).
Reprenez le même moule qui vous a servi pour la cuisson du quatre quarts à la vanille.
Beurrer le et chemisez-le de papier parchemin.

Dans un saladier, mélanger les jaunes d'oeufs et le sucre avec un fouet.
Ajouter le beurre fondu , le cacao, la farine et la fécule de maïs et bien mélanger.
Monter les blancs en neige et les incorporer délicatement à la préparation et mélanger.

Verser la préparation dans le moule préparé et mettre au four pendant 10 minutes. Laisser refroidir.

Ganache au chocolat
Faire bouillir la crème et la verser sur le chocolat râpé. Mélanger.
Ajouter la poudre de noisette et mélanger à nouveau.

Montage :
Sur une planche à découper, déposer une moitié de quatre-quarts à la vanille.
Tartiner de nutella, puis de la moitié de la ganache au chocolat.
Déposer dessus le quatre-quarts au cacao.
Tartinez-le de nutella et de la seconde partie de la ganache au chocolat.
Recouvrir le tout de l'autre moitié du quatre-quarts à la vanille.

Mélanger une petite quantité de sucre à glacer avec un peu de lait.
Napper sur le dessus du gâteau puis saupoudrer de vermicelles colorés.

Réfrigérer avant de couper en parts

Imprimer la recette