30 décembre 2009

APÉRO DE NOËL, 2ÈME PARTIE



Voici la 2 ème partie notre apéro-entrée de Noël: J'ai servi des verrines, des rugelachs version salée, du filet de porc séché aux herbes de Provence, des noix de cajou piquantes au cari. J'avais aussi préparé des craquelins aux 4 saveurs de cumin, sésame, graines de pavot et herbes de Provence, et des tomates cerises façon pommes d'amour dont l'idée vient de chez Johanna.
Non seulement ces tomates cerises sont excellentes, mais c'est très visuel, sur la table, et comme dit Martin, on mange d'abord avec les yeux.

Je profite de ce dernier billet de l'année pour vous souhaiter :
Une belle et heureuse année 2010.

1 barquette de tomates cerises
1/2 tasse ( 100 g ) de sucre
1 cuillère à table de vinaigre balsamique à l'écorce d'orange amère
Graines de sésame
Petites tiges en bois et une boite à oeufs pour le séchage
une orange pour les maintenir


Avant tout, il faut préparer ses ingrédients et son matériel, car il faut travailler très vite.
Mettre les graines de sésame dans un petit bol.
Piquer les tiges en bois dans les tomates et réserver.
Préparer une casserole d'eau bouillante, un peu plus grande que celle qui servira pour le caramel, afin de pouvoir maintenir le caramel à une certaine température, et pouvoir sans problème, enrober les tomates cerises.

Fondre le sucre, à sec, dans une petite casserole, à feu moyen.
Dès que celui-ci prend une coloration ambrée, arrêter la cuisson en versant le vinaigre balsamique. Laisser encore quelques secondes sur le feu, jusqu'à ce que le caramel soit bien fluide.
Déposer la casserole de caramel sur la casserole d'eau bouillante.

Prendre les tomates cerises par les tiges en bois.
Les tremper dans le caramel, en faisant des rotations avec la main afin de bien enrober les tomates.
Roulez-les ensuite dans les graines de sésame et piquer les tiges de bois dans la boite à oeufs pour le séchage.
Une fois sèches et froides, piquer les tomates cerises sur l'orange et déguster.




Craquelins à la crème :
4 tasses ( 500 g ) de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte
1 et 1/2 cuillères à thé de sel
3/4 tasse ( 180 g ) de beurre froid
1 tasse ( 250 ml ) de crème 35 %
1/3 tasse ( 80 ml ) d'eau glacée
2 cuillères à table de chaque : Cumin, graines de sésame, graines de pavot, herbes de Provence



Dans le robot culinaire, muni de la lame, mettre la farine, la poudre à pâte et le sel.
Ajouter le beurre froid, coupé en morceaux. Pulser jusqu'à ce que le beurre soit bien incorporé aux ingrédients secs.
Ajouter la crème et l'eau glacée et pulser jusqu'à ce la préparation forme une boule de pâte homogène.
Sortir la pâte du robot et la partager en 4 parties égales.
Remettre un quart de la pâte dans le robot, et ajouter ce qui parfumera vos craquelins ( herbes de Provence, ou cumin, ou graines de sésame ou graines de pavot ).
Pulser juste assez pour bien amalgamer la préparation.
Recouvrir de film alimentaire, les boules de pâte et réfrigérer au moins 2 heures.

Préchauffer le four à 375 F ( 190 C ).
Préparer les plaques à biscuits en les recouvrant de papier parchemin ou de tapis de silicone.

Abaisser les pâtes, sur un plan de travail fariné, sur une épaisseur de 2 à 3 mm.
À l'aide d'emporte-pièces, découper des formes et les déposer sur les plaques à biscuits préparées.
Cuire 10 à 12 minutes. Transférer sur des grilles de refroidissement.
Encore meilleurs, si dégustés tièdes.
Imprimer les recettes

29 décembre 2009

LES MARDIS AVEC DORIE/TWD : GÂTEAU AU FROMAGE AUX CHOCOLAT ET TOURBILLON DE CAFÉ

Pour ce nouveau Mardi avec Dorie/TWD, c'est The Tea Lady de Tea and Scones qui a choisi la recette.
Dès que j'ai vu la planification des recettes du mois de décembre, il a été décidé que ce gâteau serait sur notre table au souper de Noël. Je l'ai customisé avec des gaufrettes roulées au chocolat et des truffes chocolat et noisettes ( recette à venir )et des truffes chocolat blanc, safran et pistaches ( recette chez Carole ) afin de lui donner un air plus festif.
Dorie préconisait de mettre la croûte Graham, relevée sur les bords, mais comme j'avais prévu le tour en gaufrettes, j'ai juste foncé le fond.
C'est un gâteau au fromage assez massif mais hyper fondant. Il n'y a pas de crème sure, ni de crème fouettée dedans.
Le tourbillon de café ne se voit pas beaucoup car le mélange de chocolat est tellement épais, qu'on a de la difficulté à insérer le mélange au café. Mais, je pense qu'il était indispensable d'ajouter cette option au café afin de ré-hausser le goût du gâteau. C'est une très bonne recette !




Croûte :
1 et 1/2 tasses de chapelure de biscuits Graham
2 cuillères à table de sucre
1/4 cuillère à thé de cannelle en poudre
3 cuillères à table de beurre non salé, fondu

Garniture
3 paquets de 8 oz/250 g de fromage à la crème, à la température ambiante
1/2 tasse ( 100 g ) de sucre
3 gros oeufs, de préférence à température ambiante
1 cuillère à café d'extrait de vanille
1 pincée de sel
4 oz ( 120 g ) chocolat mi-sucré, fondu et légèrement refroidi

Tourbillon de café
1/2 cuillère à thé de cannelle en poudre
3 cuillères à table de sirop de café ( celui qu'on utilise pour les cafés glacés )
1/3 de la préparation du gâteau au fromage

Finition :
3 boites de gaufrettes roulées au chocolat
Truffes au chocolat


Centrer la grille du four et préchauffer le four à 350 F ( 180 C ).
Beurrer un moule à charnière de 9 " ( 23 cm ) et déposez-le sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier parchemin ou un tapis en silicone.

Croûte :
Mélanger la chapelure, le sucre et la cannelle dans un bol moyen.
Verser le beurre fondu et mélanger jusqu'à ce que tous les ingrédients secs sont uniformément humide.
Mettre la préparation dans le moule et, tasser avec vos doigts.
Congeler la croûte pendant environ 10 minutes.

Cuire au four pendant 10 minutes puis laisser refroidir sur une grille ou réfrigérer pendant que vous préparez la garniture.
Garder le four à 350 F ( 180 C ).

Garniture :
Couper chaque plaque de fromage à la crème en quartiers et mettre les morceaux dans le bol du mélangeur avec le sucre.
Battre 3 bonnes minutes, en raclant les bords de temps en temps, jusqu'à ce que le fromage soit bien léger.
Ajouter les œufs, la vanille et le sel et battre pour bien amalgamer les ingrédients.

Prélever 1/3 de la préparation et la réserver dans un bol.
Dans le reste de la préparation, ajouter le chocolat fondu et bien mélanger.

Ajouter le sirop de café et la cannelle au 1/3 de préparation réservée et bien mélanger.

Verser la préparation au chocolat sur la croûte refroidie, puis par dessus, la préparation au café.
Faire des tourbillons avec un couteau afin de faire pénétrer la préparation au café dans celle au chocolat.

Enfourner pour 35 à 40 minutes.
Sortir du four et laisser refroidir à température ambiante avant de réfrigérer au moins 8 heures.
Démouler et le placer dans un plat de service, décorer avec les gaufrettes roulées et les truffes au chocolat.
Imprimer la recette

28 décembre 2009

APÉRO DE NOËL, 1ÈRE PARTIE :LES VERRINES




Pour notre souper de Noël, je n'arrivais pas à me décider sur le choix de l'entrée, car j'avais prévu une fondue bourguignonne et une pierrade pour ceux qui voulaient manger plus santé.
Je n'ai pas arrêté de tourner les idées dans ma tête, en pensant, qu'une fois qu'on aurait mangé plein de petits trucs à l'apéro, mangé l'entrée, personne n'aurait plus faim pour le plat principal. Surtout, qu'il y avait aussi les accompagnements, le fromage et les desserts !
D'ailleurs, je pense qu'on devrait toujours commencer les soupers de Noël par le fromage et les desserts ! Le meilleur est toujours pour la fin et nous n'avons plus faim !
Je me suis donc décidée pour un apéro-entrée. Je n'ai fait que des petites portions et des petites quantités afin qu'on puisse goûter à tout sans se gaver.
J'ai utilisé des verres à shooters en plastique (vendus par 30 au Dollorama ) ainsi que des coupettes minuscules ( vendues chez Ikéa par 12 ).
La verrine qui a eu le plus de succès est ma "verrine sandwich aux oeufs". J'ai repris les ingrédients que je mets habituellement quand je fais ce genre de sandwich et je l'ai déstructuré et étagé dans les verrines !



Verrines "sandwichs aux oeufs"
4 oeufs durs, blancs et jaunes séparés, mixés séparément avec un peu de mayonnaise
2 oignons verts, hachés finement
2 tranches de bacon, grillées, refroidies et hachées finement
Montage :
Un étage de blancs d'oeufs, puis une couche d'oignons verts, puis jaunes d'oeufs et finition avec le bacon.



Verrines surimi, tzatziki et arachides ( façon croustade)
Les quantités dépendront du nombre de verrines que vous voulez faire. Pour des petites quantités, comme ici, j'ai acheté la sauce tzatziki ( marque Liberté ) toute prête et elle est très bonne.
Montage :
Recouvrir des miettes de surimi avec la sauce tzatziki et d'arachides concassées.




Verrines guacamole au cumin, crème fraîche et saumon fumé
2 avocats
1/2 cuillère à thé de cumin moulu
2 pincée de sel
Poivre au goût
Le jus d'un citron
Crème fraîche épaisse
2 tranches de saumon fumé, émincées

Montage :
Mixer les avocats avec le jus de citron, le cumin, le sel et le poivre.
Partager la préparation dans les verrines, puis recouvrir de crème fraiche épaisse et finir par le saumon fumé.



Verrines tomates, fromage de chèvre, ail et fines herbes et capicollo
Tomates cerises coupées en quartiers
100 g de fromage de chèvre frais ( de type Chèvre des Neiges )
1/4 de fromage Boursin ail et fines herbes
4 tranches de capicollo, émincées

Montage :
Déposer les quartiers de tomates cerises au fond des verrines.
Combiner le fromage de chèvre et le Boursin jusqu'à l'obtention d'un mélange homogène.
Recouvrir du mélange les tomates cerises et terminer par le capicollo émincé.

Imprimer la recette

27 décembre 2009

DARING BAKERS : MAISON EN PAIN D'ÉPICES


Le thème du défi de décembre 2009 pour les Daring Bakers était une maison en pain d'épices.
J'étais super contente car il était dans mes projets d'en faire une pour Noël.
Trouver un modèle a été super facile, puisque je me suis inspirée de notre maison pour la forme et les couleurs.
Si la confection de la pâte à biscuits et du patron a été super facile, il n'en a pas été de même pour le montage.
Avec le poids des plaques de pain d'épices et la pente du toit, rien ne tenait, ça glissait et ça faisait se décoller mes côtés.
J'ai tout laissé de côté pendant 24 heures, puis au calme, j'ai recommencé en m'aidant d'épingles à tête pour maintenir le temps que ça sèche.
J'ai recouvert mon toit de langues de chat, les murs sont recouverts de glace royale colorée en rouge pour reproduire le revêtement extérieur et j'ai décoré de bonbons.
J'ai utilisé des cônes à crème glacée, recouverts de chocolat fondu et saupoudrés de bonbons pour faire des sapins.
The December 2009 Daring Bakers’ challenge was brought to you by Anna of Very Small Anna and Y of Lemonpi. They chose to challenge Daring Bakers’ everywhere to bake and assemble a gingerbread house from scratch. They chose recipes from Good Housekeeping and from The Great Scandinavian Baking Book as the challenge recipes.





Recette d'Anna: Pâte à biscuits de pain d'épices (de Good Housekeeping)

2 et 1/2 tasses ( 500 g) de cassonade
1 et 1/2 tasses ( 360ml) de crème épaisse ou de crème à fouetter
1 et 1/4 tasses (425 g ) de mélasse
9 et 1/2 tasses ( 1663g ) de farine
2 cuillères à table de bicarbonate de soude
1 cuillère à table de gingembre moulu

Glace royale:
1 blanc d'œuf de calibre gros
3 tasses ( 330 g) de sucre à glacer
1 cuillère à thé de vinaigre blanc
1 cuillère à thé d'extrait d'amande

Cônes à crème glacée pour les sapins, glacés de chocolat fondu
3 boites de langues de chat pour le toit
bonbons divers pour la déco



Pâte à biscuits de pain d'épices

Dans un très grand bol, avec un fouet, mélanger la cassonade, la crème, et de la mélasse jusqu'à ce que le sucre soit dissout et que le mélange soit lisse.
Dans un bol moyen, mélanger le bicarbonate, la farine et le gingembre.
Avec une cuillère, remuer le mélange de farine dans le mélange de crème en 3 additions jusqu'à obtenir une pâte qui se tienne, puis pétrir avec les mains jusqu'à ce que la farine soit incorporée et que la pâte soit lisse.

Diviser la pâte en 4 portions égales; aplatir chacune en un disque et envelopper chaque disque de film alimentaire.
Réfrigérer au moins 4 heures ou toute la nuit, jusqu'à ce que la pâte soit suffisamment ferme pour rouler.
Graisser et fariner les plaques à biscuits de grande taille (17 pouces par 14-inch/43x36cm).

Préchauffer le four à 300 F ( 149C )
Abaisser la pâte sur un plan de travail fariné sur une épaisseur de 1/5" ( 0,5 cm )
Découper la pâte selon vos modèles pour les murs et le toit de votre maison .
Déposer les morceaux découpés sur les plaques à biscuits et remettre au congélateur 10 minutes.

Cuire de 25 à 30 minutes, jusqu'à ce que les morceaux soient fermes au toucher.
Retirer les plaques du four et laisser complètement refroidir avant d'assembler les morceaux.

Glace royale
Mettre tous les ingrédients dans un grand bol et battre jusqu'à consistance lisse.
Déposer sur les morceaux à coller et laisser un peu sécher avant l'assemblage.
Si vous ne l'utilisez pas tout d'un coup vous pouvez la conserver dans un petit bol, recouverte d'une serviette humide pour quelques heures jusqu'au moment de s'en servir.
Imprimer la recette

23 décembre 2009

RUGELACHS VERSION SALÉE POUR L'APÉRITIF


Si vous êtes comme moi, vous êtes certainement dans vos derniers préparatifs du repas de Noël. L'accélérateur de particules bat plein régime dans ma cuisine.
Ces rugelachs sont une petite partie des petites choses que j'ai prévues pour l'apéritif-entrée de notre souper de Noël.
Il y aura des verrines, cuillères et autres bouchées qui mettront en bouche avant une fondue bourguignonne.
J'ai repris la recette de pâte à Dorie et l'ai adaptée en version salée. La recette donne 32 petites bouchées.
Ma prochaine publication aura lieu le 27, c'est pourquoi, je vous souhaite:
Un joyeux Noël gourmand et chaleureux, entourés de tous ceux que vous aimez !

Pâte :
4 oz ( 120 g ) de fromage à la crème froid, coupée en 4 morceaux
1/2 tasse ( 120 g ) de beurre froid non salé, coupé en 4 morceaux
1 tasse ( 120 g ) de farine
1 / 4 cuillère à thé de sel

Garniture :
Pesto de basilic et saumon fumé
Pesto de tomates séchées et capicollo



Pour la pâte :
Mettre la farine et le sel dans un robot culinaire.
Disperser le fromage à la crème et les morceaux de beurre dessus.
Pulser 6 à 10 fois ou jusqu'à ce que la préparation ressemble à du sable grossier
Mettre la pâte en boule et la diviser en deux.
Réfrigérer chaque moitié dans un film alimentaire d'au moins deux heures et jusqu'à une journée.

Sur une surface enfarinée, abaisser la pâte en deux disques de 11" à 12 " ( 27,5 à 30 cm ).
Étaler le pesto de basilic en couche fine, puis garnir de tranches de saumon fumé sur une épaisseur.
Reproduire l'opération avec le pesto de tomates séchées et le capicollo.
À l'aide d'une roulette à pizza ou d'un couteau bien aiguisé, trancher la pâte en quartiers, et chaque quartier en 4 quarts ( chaque disque de pâte est partagé en 16 triangles ).
A partir du bord extérieur de chaque triangle, rouler la pâte afin de lui donner la forme d'un croissant.
Déposer chaque croissant sur les plaques à biscuits.
Réfrigérer les rugelachs 30 minutes avant la cuisson.
Préchauffer le four à 350 F ( 180 C ) et placer la grille de cuisson au milieu et cuire 30 à 35 minutes.
Imprimer la recette

22 décembre 2009

LES MARDIS AVEC DORIE : TARTE AUX PACANES, CAFÉ ET CHOCOLAT



Pour ce nouveau Mardi avec Dorie/TWD, c'est Beth of Someone’s in the Kitchen with Brina qui a choisi la recette.
Cette tarte aux pacanes est la préférée de Dorie. Nous l'avons trouvée très bonne avec un mélange de saveurs et de textures des plus savoureux. Néanmoins, les choses les plus simples étant, le plus souvent, les meilleures, je préfère la tarte aux pacanes toute simple.
Avec l'ajout du café et du chocolat, on ne sent presque pas le goût des pacanes.
J'ai caché la misère en recouvrant ma tarte avec de la crème fouettée, car la petite peau qui recouvrait ma tarte, est restée collée à la feuille d'aluminium quand je l'ai enlevée !


1 abaisse de pâte sablée de 9 " ( 23 cm ) précuite 20 minutes
3/4 tasse ( 180 ml )de sirop de maïs
1/2 tasse ( 90 g ) de cassonade
3 cuillères à table de beurre non salé, fondu
3 gros oeufs à température ambiante
2 cuillères à thé de café lyophilisé
1 cuillère à thé d'extrait de vanille
1/2 cuillère à thé de cannelle en poudre
1/4 cuillère à thé de sel
1 et 1/2 tasses (210 g ) de moitiés de pacanes
3 oz ( 90 g ) de chocolat mi-sucré, haché grossièrement



Positionner la grille du four dans le tiers inférieur et préchauffer le four à 425 F ( 220 C ). Mettre le moule à tarte sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier parchemin ou un tapis en silicone. Réserver.

Dans un grand bol, fouetter le sirop de maïs et la cassonade jusqu'à ce que le mélange soit homogène.
Battre le beurre fondu, puis ajoutez les oeufs un à un, en battant jusqu'à ce que vous ayez un mélange lisse et mousseux.
Ajouter le café lyophilisé, la vanille, la cannelle et le sel et bien mélanger.
Incorporer les pacanes et le chocolat au mélange puis verser la préparation dans la tarte précuite.



Faire cuire la tarte pendant 15 minutes. Pendant ce temps, découper un rond de 9 " ( 23 cm ) dans une feuille d'aluminium afin de recouvrir la tarte.

Abaisser la température du four à 350 F ( 180 C ) et recouvrir la tarte de la feuille d'aluminium. Continuer la cuisson la tarte pendant 15 à 20 minutes ou jusqu'à ce que la tarte soit dorée et ne remu plus lorsqu'on appuie dessus.
Transférer la tarte sur une grille, retirer l'aluminium et laisser refroidir à température ambiante.
Servir avec de la crème glacée à la vanille, chocolat ou café, ou de la crème fouettée.
Imprimer la recette

21 décembre 2009

PANCAKES AU LAIT DE POULE POUR VOUS PARLER DE "MON DERNIER REPAS"

Si vous deviez mourir demain, quel serait votre dernier repas sur terre?
C'est la question qu'a posé Melanie Dunea, dans son livre " Mon dernier repas ", à 50 des plus grands chefs du monde ( dont Martin Picard.... je suis fan !! ). Il a suffit que Diane lise ce livre, pour qu'elle se pose la même question et qu'elle me la pose aussi :

Dans l'idéal, j'aimerai que ce repas ait lieu dans un endroit comme l'île du Prince Edouard, mais chez nous, dans notre forêt, ce serait aussi parfait, entourée de tous ceux que j'aime.
Bien entendu, Thomas serait là pour mettre l'ambiance !
J'aimerai que mon dernier repas soit composé d'un plateau GÉANT de fruits de mer ( on omet tout ce qui ressemble à un escargot ), et puis en dessert, du pouding chômeur ( celui que Martin sert au PDC), mes îles flottantes et.....des crêpes !

Maintenant que vous en savez un peu plus sur mes dernières volontés, j'aimerai beaucoup que Jasmine, Monique, Michel et Vincent nous racontent leur dernier repas et qu'ils poursuivent l'idée de Diane, en choisissant d'autres personnes !


Si j'ai couplé le tag de Diane avec cette recette, c'est que, comme je l'écrivais plus haut, il y aurait forcément des crêpes à mon dernier repas, car je peux en manger, matin, midi et soir !
Celles-ci sont faites avec du lait de poule que j'achète tout prêt mais si le coeur vous en dit, vous pouvez faire un lait de poule maison ( recette chez Jasmine ).
Ces crêpes sont vraiment exquises . Il faut y aller doucement avec l'arrosage en sirop d'érable car les crêpes sont déjà pas mal sucrées !



Pour une douzaine de pancakes :
2 tasses ( 250 g ) de farine
4 cuillères à thé de poudre à pâte ( levure chimique )
1/2 cuillère à thé de sel
1/4 cuillère à thé de muscade moulue
2 œufs légèrement battus
2 tasses ( 500 ml ) de lait de poule
2 cuillères à table de beurre, fondu


Dans un grand bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, le sel et la muscade.
Dans un petit bol, fouetter les œufs, le lait de poule et le beurre et mélanger dans les ingrédients secs juste assez pour humecter.

Verser 1/4 tasse ( 60 ml ) de pâte sur dans une poêle légèrement graissée.
Retourner le pancake dès que des bulles se forment sur le dessus, laisser cuire jusqu'à ce deuxième côté soit doré.
Servir avec du sirop d'érable.
Imprimer la recette

18 décembre 2009

CUPCAKES FORÊT NOIRE

Ces cupcakes sont directement inspirés du célèbre gâteau forêt noire, gâteau qui m'est demandé depuis fort longtemps par monsieur Gourmandises.
Quand un gâteau est si gros et qu'il fait 8 pouces de haut, je vous avouerais que ça ne me tente franchement pas de le faire, parce qu'après, il faut le manger, et ça risque de prendre la semaine.
Ces petits gâteaux ont une texture dense mais fondante grâce à l'ajout de la purée de cerises.
Le goût de la cerise est bien présent et même s'ils sont petits, ils pourront sans problème, contenter les personnes qui meurent d'envie de manger un gâteau forêt noire.
Vous pourriez aussi les servir lors de vos soupers de fêtes, en assortiment avec divers cupcakes, les couleurs font tellement Noël.

Pour 12 cupcakes :
1 tasse (200 g ) de cerises au sirop, dénoyautées
100 ml de sirop réservé du bocal de cerises au sirop
3 oz ( 90 g ) de chocolat 64 % de cacao
2/3 tasse (160g ) de beurre
1 tasse ( 200 g ) de sucre
1 oeuf
1/4 tasse ( 60 ml ) de Kirsch ou Brandy aux cerises
1 et 2/3 tasses (200g ) de farine
1 et 1/2 cuillères à thé de poudre à pâte ( levure chimique )
2 cuillères à table de cacao

Garniture :
1 tasse ( 250 ml ) de crème 35 %
2 cuillères à table de sucre à glacer
1 cuillère à table de Kirsch ou Brandy aux cerises
Copeaux de chocolat
12 cerises confites


Préchauffer le four à 350 F ( 180 C ), puis garnir de caissettes en papier un moule à muffins à 12 empreintes.
Mixer les cerises avec le sirop réservé pour obtenir un mélange lisse. Réserver.
Dans un bain-marie, fondre le chocolat. Réserver.
Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le cacao. Réserver.

Dans le bol du mélangeur, crémer le beurre avec le sucre, jusqu'à l'obtention d'une texture légère.
Ajouter l'oeuf et le Kirsch et bien mélanger.
Ajouter le mélange d'ingrédients secs, le chocolat fondu et la purée de cerises, et bien mélanger.


Garnir de préparation les 12 caissettes préparées, puis enfourner pour 30 minutes.
Sortir du four, et laisser complètement refroidir sur une grille.

Fouetter la crème, le Kirsch et le sucre à glacer en une chantilly assez ferme.
Remplir la poche à douille de chantilly et garnir le dessus des cupcakes.
Décorer de copeaux de chocolat et d'une cerise confites au centre.

(Déclinaison-Annick-Du chocolat au curry )
Imprimer la recette

17 décembre 2009

NOIX DE CAJOU PIQUANTES AU CARI


C'est une recette que j'ai prise chez Caroline, et que je vais servir pendant les fêtes, à l'apéritif.
Les noix de cajou font partie de mes noix préférées. Quand j'ai plateau de noix mélangées devant moi, je commence toujours par les noix de cajou.
Préparées de cette façon, elles sont exquises. Le dosage d'épices est parfait, c'est piquant juste comme il faut.
Vous pouvez aussi les conditionner dans des petits sacs de cellophane et les offrir dans vos paniers gourmands.

3 tasses ( 450 g ) de noix de cajou non salées
2 cuillères à thé de fleur de sel
1 cuillère à table de cari
1 cuillère à thé de cumin moulu
1 cuillère à thé de piment de Cayenne
1/4 tasse ( 60 ml ) d'eau
1 cuillère à table de cassonade
1 cuillère à table de beurre


Étaler les noix de cajou sur une plaque de cuisson tapissée de papier parchemin ou d'un tapis de silicone.
Cuire au four préchauffé à 350 F ( 180 C ) pendant environ 10 minutes ou jusqu'à ce que les noix soient dorées et dégagent leur arôme.
Entre-temps, dans un grand bol, mélanger la fleur de sel, le cari, le cumin et le piment de Cayenne. Réserver.

Dans une casserole, porter l'eau, la cassonade et le beurre à ébullition, en brassant sans arrêt. Ajouter délicatement les noix grillées et mélanger pour bien les enrober.
Réduire le feu et laisser mijoter pendant environ 3 minutes ou jusqu'à ce que le liquide soit complètement évaporé.
Ajouter la préparation d'épices à la préparation de noix et mélanger délicatement de manière à bien les enrober.


Étaler les noix la plaque de cuisson et remettre au four à 350 F ( 180 C ) pendant environ 10 minutes ou jusqu'à ce qu'elles soient sèches et légèrement dorées.
Laisser refroidir.
Se conserve jusqu'à deux semaines à température ambiante.
Imprimer la recette

16 décembre 2009

MINI-CUPCAKES CHOCOLAT-GUIMAUVE AUX COULEURS DE NOËL



Ma grenouille a vécu sa première fête de Noël à l'école. Pour cela, on nous avait demandé de préparer quelques petites choses afin que les enfants reçoivent les papas et les mamans avec un petit buffet.
J'ai donc préparé ces mini-cupcakes dont la base est en fait, une recette de brownie tout simple, et je les ai surmontés d'une guimauve décorée de petits bonbons de Noël.
À votre avis, quel succès ont eu ces mini-cupcakes ?


Pour 48 mini-cupcakes
1/2 tasse ( 120 g ) de beurre mou
1 tasse (200 g ) de sucre
4 blancs d'œuf
2 œufs
1 et 1/3 tasses ( 170 g ) de farine
2/3 tasse ( 80 g ) de cacao
1 cuillère à thé de poudre à pâte ( levure chimique )
1/2 cuillère à thé de sel

Guimauve maison :
1/4 de tasse ( 60 ml ) d'eau
1/4 de tasse ( 60 ml ) de sirop de maïs
3/4 tasse ( 150 g ) de sucre
1 cuillère à table de gélatine en poudre ou 8 g ou 4 feuilles
2 cuillères à table d'eau froide
2 blancs d'oeufs
1/4 cuillère à thé d'extrait de vanille pure

Bonbons pour décorer

Cupcakes :
Préchauffer le four à 350F ( 180 C ).
Recouvrir les petits moules à muffins de caissettes en papier.

Crémer le beurre avec le sucre au batteur électrique pendant 3 minutes.
Ajouter les blancs d'œuf et les œufs et bien battre.
Ajouter la farine, le cacao, la poudre à pâte et le sel, qui auront été au préalable, tamisés, puis, bien mélanger.
Remplir les moules aux 2/3 avec la pâte.

Cuire de 15 à 18 minutes ou jusqu'à ce que la pointe d'un cure-dents insérée au centre en ressorte propre.
Sortir les cupcakes du moule à muffins et les déposer sur une grille. Laisser refroidir complètement.


Guimauves maison:

Dans une casserole, mélanger l'eau, le sirop de maïs, et le sucre.
Porter à ébullition jusqu'à ce que le thermomètre à bonbons indique 235 F (113 C ).
Saupoudrer la gélatine sur l'eau froide et laisser dissoudre.
Retirer le sirop du feu, ajouter la gélatine et mélanger.
Battre les blancs jusqu'à la formation de pics mous et versez le sirop dans les blancs.
Ajouter la vanille et continuer à fouetter 3 minutes.
Transférer dans une poche à douille.

Déposer à la douille de la guimauve au centre de chaque cupcake.
Saupoudrer de petits bonbons puis en placer un plus gros au centre.
Laisser reposer 2 heures à température ambiante.
Imprimer la recette

15 décembre 2009

LES MARDIS AVEC DORIE/TWD : BISCUITS "VOLCAN" AU CAFÉ


Pour ce Nouveau Mardi avec Dorie/TWD, c'est Macduff de The Lonely Sidecar qui a choisi cette recette.
Ce sont des biscuits croquants et croustillants mais aussi fondants dès qu'on les mets en bouche, au bon goût de café.
Sans aucune farine, composés presque exclusivement d'amandes et de noisettes, ils sont juste liés au blanc d'oeuf.
Ils sont très faciles et rapides de réalisation mais ils disparaitront en moins de temps qu'il vous en a fallu pour les préparer.




Donne environ 36 biscuits
1 tasse ( 150 g ) d'amandes mondées (entières, en tranches ou en bâtonnets), grossièrement hachées
1 tasse ( 150 g ) de noisettes grossièrement hachées
2 gros blancs d'œufs, à température ambiante
1 tasse ( 200 g ) de sucre
2 cuillères à café de poudre de café expresso instant



Préchauffer le four à 350 F ( 180 C ) et tapisser deux plaques à pâtisserie de papier parchemin ou des tapis en silicone.

Étaler les amandes et les noisettes hachées sur une des plaques à pâtisserie et les faire griller au four 10 minutes ou jusqu'à ce qu'elles soient dorées. Mélanger au moins deux fois.
Sortir les plaques du four et laisser refroidir. Transvider les noix sur une plaque et se servir des mêmes feuilles de cuisson pour cuire les biscuits.

Mettre tous les ingrédients, y compris les noix, dans une casserole à fond épais moyen.
Réglez-le sur feu moyen en remuant constamment avec une spatule en silicone ou en bois jusqu'à ce que les ingrédients soient juste tièdes au toucher. Retirer du feu.

Déposer la pâte par cuillerées à café légèrement arrondies sur les feuilles de cuisson, en laissant environ un pouce ( 2,5 cm ) d'espace entre les monticules.

Cuire les biscuits pendant environ 20 minutes, en tournant les plaques d'avant en arrière à mi-parcours.
Lorsqu'ils sont bien cuits, les biscuits gonflés, dorés, brillants et secs.
Retirer les biscuits du four et les laisser sur les feuilles pendant 5 minutes avant de les transférer sur des plaques de refroidissement.


Conserver dans un endroit frais et sec, à température ambiante (ils ne doivent jamais être réfrigérés), les biscuits se conserveront pendant environ 3 jours.
Comme avec toutes les meringues, l'humidité va les rendre détrempés et collants.
Imprimer la recette