27 août 2013

DARING BAKERS : GÂTEAU MAWA, BOLINHAS DE COCO, BISCUITS MASALA

Le défi Daring Bakers du mois d'Août nous est proposé par Aparna du blogue My Diverse Kitchen et nous demandait de préparer 3 desserts indiens.
C'est un défi que j'ai mis plus d'une semaine à préparer, car il y a beaucoup de temps de réfrigération et beaucoup de préparations pour que ces pâtisseries soient typiques, comme préparer le Mawa et râper de la noix de coco fraîche. Le plus compliqué n'est pas de râper la noix de coco, mais de les vider, une fois que vous l'avez cassée, puis d'enlever la peau brune. Soyez très prudent, car c'est coriace et de le faire au couteau peut être dangereux si on ne prend pas un minimum de précaution.

Toujours est il, que ça faisait longtemps, que je ne m'étais pas autant amusée à préparer un défi. J'ai aussi appris beaucoup de choses et déguster des pâtisseries que je ne connaissais absolument pas et que j'ai adoré.
Quand j'ai eu tout terminé, j'ai invité mon amie Esthère avec ses enfants, et nous avons fait une séance de dégustation. Toutes les recettes, sans exception, ont reçu l'approbation de tout le monde. Rosanne et Léa ont négocié fort pour se partager la dernière part de gâteau Mawa et j'ai eu beaucoup de misère à mettre de côté quelques biscuits Masala et des Bolinhas de coco, pour nos zhommes qui étaient absents.

Un très beau défi que je recommencerai sans hésitation !

Blog-checking lines: Aparna of My Diverse Kitchen was our August 2013 Daring Bakers’ hostess and she challenged us to make some amazing regional Indian desserts. The Mawa Cake, the Bolinhas de Coco cookies and the Masala cookies – beautifully spiced and delicious!



 Gâteau Mawa (gâteau au lait parfumé à la cardamome)
Pour 8 à 10 personnes

Le gâteau mawa est une spécialité qui est la marque de commerce des cafés Irani en Inde.  Les Iranis sont  les descendants des zoroastriens qui ont quitté la Perse / Iran aux 19ème et 20ème siècles pour échapper à la persécution des non-musulmans, et se sont installés et ont prospéré  principalement dans les villes de Mumbai, Hyderabad et Pune.

On cuisine le Mawa (également connu sous le nom Khoya / Khoa) en réduisant lentement le lait (habituellement riche en matière grasse) jusqu'à obtenir une préparation granuleuse et légèrement caramélisée. Ça goûte et ça sent le lait en poudre.
Le Mawa est utilisé pour une grande variété de desserts indiens comme les Gulab Jamun et le Peda, pour n'en citer que deux. Le Mawa est prononcé comme Maa-vaa; Khoya est prononcé comme Khoh-yaa.

Dans ce gâteau, le Mawa donne un goût très prononcé de lait caramélisé. Le gâteau rappelle le quatre quarts pour la texture mais avec un goût bien différent.
La cardamome et les noix de cajou sont typiques d'un gâteau Mawa, mais des amandes blanchies peuvent aussi être utilisées.
Vous pouvez aussi cuire le gâteau Mawa en version individuelle, dans ce cas, il faudra ajuster le temps de cuisson.

Le gâteau est très facile à faire et le Mawa n'est pas trop difficile. Il faut juste un peu de temps, de patience et remuer souvent!




Pour le Mawa:
1 litre (4 tasses) de lait entier

Pour le gâteau:
1/2 tasse (125 g) de beurre non salé, à température ambiante
3/4 tasse (180 ml) de Mawa émietté
1 1/4 tasse (250 g) de sucre en poudre
3 gros oeufs
5 à 6 gousses de cardamome en poudre, (environ 1-1/2 c à thé (7,5 ml) cardamome en poudre)
2 tasses (300 g) de farine à gâteau
1 c. à thé (5 ml) (5 g) de poudre à pâte (levure chimique)
1/4 c. à thé (2,5 ml) de sel
1/2 tasse (125 ml) de lait
Noix de cajou (ou amandes blanchies) pour décorer (18 à 20)


Faites d'abord le «Mawa».
Verser le lait dans une casserole à fond épais, ne pas prendre une casserole anti-adhérante.
Porter le lait à ébullition, en remuant régulièrement, pour s'assurer que ça ne colle pas au fond.
Baissez le feu à moyen et poursuivre la cuisson jusqu'à ce que le lait se réduit à environ un quart de son volume initial. Cela devrait prendre environ une heure à une heure et demie.

La chose importante au cours de ce processus est de regarder le lait et remuer fréquemment pour s'assurer qu'il ne colle pas sur les côtés ou au fond de la casserole et brûler. Le danger augmente au fur et àmesure que le lait réduit et s'épaissit.

Une fois que le lait a réduit d'environ d' 1/4 de la quantité, baisser le feu à doux et laisser cuire un peu plus longtemps. Remuer régulièrement, jusqu'à ce que les solides du lait (Mawa) prennent une apparence grumeleuse.
Il ne devrait y avoir aucun liquide visible dans la casserole, mais le Mawa doit être humide et ne pas coller aux parois de la casserole.

Retirer la casserole du feu et verser le Mawa dans un bol et laisser refroidir complètement.
Ensuite, couvrez et réfrigérez pendant un jour ou deux (pas plus) jusqu'à ce que vous soyez prêts à faire le gâteau. Il va durcir au réfrigérateur et pour l'utiliser, il faut qu'il soit à température pièce.
Vous devriez obtenir environ 3/4 à 1 tasse (180 à 250 ml) de Mawa,


Préchauffer votre four à 350 F (180 C). Graisser un moule à charnière de 9 po (23 cm) et réserver.

Battre le beurre, le Mawa émietté et le sucre dans un bol assez grand, en utilisant le batteur électrique, à vitesse élevée, jusqu'à ce que la préparation soit douce et moelleuse.

Ajouter les oeufs, un à la fois, et battre à vitesse moyenne jusqu'à bien incorporé. Ajouter la vanille et le lait et battre jusqu'à ce que le tout soit bien mélangé.

Tamiser la farine à gâteau, la poudre à pâte, la cardamome et le sel sur la pâte et battre à vitesse moyenne et bien mélanger.
Si vous ne trouvez pas de farine à gâteau, ajouter 2 cuillères à soupe de fécule de maïs dans le fond de votre tasse à mesurer (250 ml), puis la remplir avec de la farine ordinaire.

Verser la pâte dans le moule préparé et lisser la pâte sur le dessus avec une spatule.
Déposer les noix de cajou (ou amandes blanchies) sur le dessus de la pâte au hasard. Ne les enfoncer pas dans la pâte. Un gâteau Mawa a toujours un aspect fini rustique.

Enfourner le gâteau pendant environ 1 heure jusqu'à ce que le gâteau soir brun doré et qu'une brochette insérée au centre en ressorte propre.
Ne pas trop cuire le gâteau au risque de le dessécher.
Si le gâteau brunit trop vite, couvrez-le de papier d'aluminium pour le reste de la cuisson.

Retirer du four et laisser refroidir pendant 10 min dans le moule avant de le démouler. Le laisser refroidir complètement avant de le déguster.





Bolinhas de coco Biscuits à la noix de coco et à la cardamome:
Pour environ 4 douzaines de biscuits

Ce sont des biscuits faits de semoule et de noix de coco fraîche, parfumés à la cardamome, originaires de Goa.
Ils sont légèrement croustillants à l'extérieur et fondants à l'intérieur.
Les Bolinhas de Coco sont traditionnellement servis à Noël, mais leur consommation s'est généralisée tout au long de l'année.
L'originalité de ces biscuits est qu'il ne contiennent pas de farine Ils sont fait de semoule  (semouline) et de noix de coco fraîche. La préparation doit être réfrigérée au moins 8 heures pour que la semoule puisse absorber les liquides et ainsi obtenir une pâte qui se tient bien pour former des boulettes de pâte.

2 tasses (500 ml) de noix de coco râpée fraîche
1 1/2 tasses  (250 g) de semoule (semouline)
1 1/4 tasses (250 g) de sucre
Une pincée de sel
2 cuillères à soupe (30 g) de ghee (beurre clarifié) ou de beurre non salé fondu
2 gros œufs
De 8 à 10 gousses de cardamome en poudre (environ 1-1/2 cuillère à café)




 Râper la noix de coco au robot culinaire (plus facile) ou à la râpe. Mesurer la quantité voulue et réserver.

Faire griller la semoule dans une poêle à sec, jusqu'à ce qu'elle dégage un arôme et qu'elle soit sur le point de changer de couleur.
Ne pas laisser brunit. Transférer la semoule dans un bol et réserver

Dans la même poêle, verser l'eau et ajouter le sucre. Placez-la sur feu moyen et continuer à remuer jusqu'à ce que le sucre soit dissout complètement.
Une fois que le sucre est dissous, continuez à remuer la solution et laisser cuire pendant environ 2 minutes.
Éteindre le feu. Le mélange de sucre devrait juste commencer à former un sirop, mais il doit être encore liquide. Ne pas faire cuire jusqu'à ce qu'il forme un sirop épais.

Ajouter la semoule rôtie et bien mélanger. Ajoutez ensuite la noix de coco, le sel et le ghee (ou de beurre fondu) et bien mélanger.
Remettez la casserole sur la cuisinière, à feu moyen et remuer le mélange de noix de coco jusqu'à ce qu'il soit très chaud et forme facilement une masse épaisse.
Cela devrait prendre environ 2 à 3 minutes.

Retirer la casserole du feu et laisser le mélange à température ambiante.
Transférer la préparation dans un bol ou un récipient, couvrir et réfrigérer pendant au moins 8 heures, idéalement pendant la nuit.
Pour les biscuits vraiment moelleux, il est conseillé de les préparer la veille pour les faire le lendemain.

Le lendemain, sortie la pâte du réfrigérateur et laissez-le revenir à la température ambiante.
Séparer les jaunes des blancs d'œufs.
Battre légèrement les jaunes avec une fourchette pour les briser et les ajouter à la pâte. Ajoutez également la cardamome en poudre et bien mélanger avec une cuillère en bois.

Fouetter les blancs d'oeufs à la main jusqu'à consistance mousseuse et ajouter à la pâte.
Mélangez bien jusqu'à ce que le tout soit bien incorporé.

Vous aurez une pâte légèrement humide et collante. Réfrigérer cette pâte pendant environ une demi-heure, pour qu'elle raffermisse un peu.

Préchauffer votre four à 350 F (180 C). Chemiser des plaques de biscuits de papier parchemin.

Prélever de la pâte avec une cuillère et façonnez-la en boulette, de la grosseur d'une grosse noix.
Déposer les boulettes de pâte sur les plaques à biscuits préparées, en laissant un espace de 2 po (5 cm) entre elles) et les aplatir légèrement.

À l'aide d'un couteau, faire des décorations en formant un quadrillé (3 lignes parallèles dans un sens, et 3 dans l'autre).

Enfourner pour 20 à 25 minutes ou jusqu'à ce que les biscuits soient d'un brun doré.
Laisser refroidir pendant 5 minutes sur les plaques avant de transférer sur une grille pour qu'ils refroidissent complètement.

Conserver les biscuits dans des contenants hermétiques


Biscuits Masala (biscuits indiens salés et épicés)
Donne environ 2 douzaines de biscuits

Le mot «masala» signifie «mélange d'épices», c'est pourquoi les Biscuits Masala sont savoureux et bien épicés. Ils sont très populaires dans les états de l'Inde du sud.
Aparna les utilise comme des biscuits, je les ai utilisés comme des craquelins et je dois dire que ce sont les meilleurs craquelins que j'ai mangés à ce jour...mais, je dois avouer que je suis accro aux épices.

1 3/4 tasses (270 g) de farine
2 cuillères à table (30 ml) de poudre d'amandes ou de farine de riz brun
1 cuillerée à thé (5 ml) de levure chimique
1/4 cuillère à thé (1,2 ml) de bicarbonate de soude
1/2 cuillère à thé (2,5 ml) de sel (ou selon votre goût)
1/2 tasse (125 g) de beurre froid, coupé en petits morceaux
3 piments verts, épépinés et hachés
3/4 po (20 mm) morceau de gingembre finement râpé
1 1/2 cuillères à thé  (7,5 ml) de poivre entier, écrasés grossièrement
1 1/2 cuillères à thé  (7,5 ml) de graines de cumin, grillées et broyées grossièrement
1 cuillère à table (15 ml) de sucre
1 1/2 cuillères à thé  (7,5 ml)de feuilles de curry hachées finement
1 cuillère à table (15 ml) de coriandre fraîche hachée finement
3 à 4 cuillères à table (45 ml à 60 ml) de yogourt froid
1 1/2 cuillères à thé  (7,5 ml) de graines de sésame noir
Un peu d'huile pour badigeonner le dessus des biscuits


Dans le bol du robot culinaire, muni de la lame, combiner la farine, la poudre d'amande, le sel, la poudre à pâte et le bicarbonate de soude et ajouter les morceaux de beurre froid.
Mélanger jusqu'à ce que le mélange ait la texture d'une chapelure.

Ajouter le piment vert haché, le gingembre finement râpé, le poivre concassé et le cumin, le sucre, les feuilles de curry hachées et les feuilles de coriandre.
Pulser 2 fois pour bien mélanger.

Ajouter le yogourt,  3 cuillères, dans un premier temps et pulser de nouveau. Ajouter la dernière cuillère que si la pâte ne s'est pas formée.

Ne pas trop pétrir. La pâte doit être juste assez humide pour que vous puissiez la former en boule entre vos mains.
Aplatir en un disque et couvrir la pâte d'une pellicule plastique et laisser reposer au réfrigérateur pendant au moins une heure.
Vous pouvez également laisser toute la nuit (jusqu'à environ 24 heures) et de travailler sur le lendemain.

Saupoudrer légèrement votre plan de travail de farine et étaler la pâte sur 1/8 po(3 mm) d'épaisseur (pas plus).
Saupoudrer de graines de sésame uniformément sur la pâte et utiliser votre rouleau à pâtisserie, très légèrement pour le faire pénétrer dans la pâte.

Découper les biscuits avec des emporte-pièces de votre choix.
Les badigeonner d'huile à l'aide d'un pinceau.

Enfourner pour 20 à 25 minutes ou jusqu'à ce que les biscuits soient d'un brun doré.
Laisser refroidir pendant 5 minutes sur les plaques avant de transférer sur une grille pour qu'ils refroidissent complètement.
Imprimer les recettes

23 août 2013

BROCHETTES DE CREVETTES AU CITRON, À L'AIL ET AU BASILIC PARCE QUE CITRON, C'EST BIENTÔT !


Je n'ai pas eu la primeur de vous présenter mon nouveau bébé : Citron édité chez Groupe Modus parce que certains avaient déjà reçu le service de presse le matin où moi-même, ne recevais mon livre que le soir.
Je suis plus qu'heureuse du résultat et cela grâce à toute l'équipe de Groupe Modus, d'André Noël qui a fait de superbes photos et de Gabrielle Dalessandro, le design culinaire.

J'ai même eu l'honneur d'avoir un petit mot citronné de Mme Carrée, elle qui fait sa discrète depuis trop longtemps.

Vous y trouverez des recettes...au citron bien entendu et il y en a pour tous les goûts, tous les budgets, pour les débutants et les plus habiles. Tout le monde devrait y trouver son bonheur.

Le livre sera dans les librairies le 27 Août 2013.

J'espère vous voir nombreux au lancement. Si vous venez, allez vous inscrire ici (clic), pour que nous puissions prévoir la quantité de petites choses à grignoter.

Je serais aussi le 14 Septembre 2013, à la librairie Martin, à Joliette, de 10 h 30 à 12 heures pour une séance de signatures.

Avant de vous présenter la recette de crevettes, extraite du livre, je voulais vous annoncer que pour fêter la sortie de Citron, je fais gagner 3 livres.

Pour cela, il vous faudra  :
1-Être résident canadien (ne pleurez-pas les européens, plusieurs blogues français et suisses vous en feront gagner)
2-Me laisser un commentaire sous cet article (et pas ailleurs), en me laissant une adresse courriel afin que je puisse vous rejoindre, avant le 14 Septembre 2013, minuit heure de Montréal.

Bonne chance à tous et bonne cuisine....citronnée.





Si vous n'avez pas de moutarde au miel, vous n'avez qu'à ajouter un peu de miel à de la moutarde de Dijon.
Vous pouvez aussi remplacer le basilic par de la ciboulette ou du persil, si ceux-ci envahissent votre jardin.

Pour 4 personnes en hors-d'œuvre ou 2 ou 3 personnes comme plat principal
60 ml (¼ tasse) de jus de citron
30 ml (2 c. à soupe) d'huile d'olive
15 mL (1 c. à soupe) de moutarde au miel
2 gousses d'ail hachées finement
7,5 ml (1 ½ c. à thé) de zeste de citron râpé finement
500 g (1 lb) de très grosses crevettes décortiquées
Sel au goût
6 feuilles de basilic taillées en julienne


Dans un bol moyen, battre au fouet le jus de citron et l'huile, la moutarde, l'ail et le zeste de citron.
Incorporer les crevettes et remuer pour bien enduire du mélange.
Couvrir et laisser mariner au réfrigérateur environ 45 minutes.

Huiler la grille et chauffer le barbecue à feu vif. Enfiler les crevettes sur les brochettes. Saler légèrement les deux côtés.
Mettre sur le gril et faire griller jusqu'à ce que les crevettes soient roses, de 1 ½ à 2 minutes de chaque côté environ. Retirer et déposer sur un plat de service. Parsemer de basilic.


21 août 2013

MUFFINS AU CHOCOLAT ET AUX BLEUETS #LMDConnector


Pour mon article mensuel pour Vivre Délicieusement, je voulais vous présenter une chaudrée de maïs à la saucisse, mais il y a comme un petit regain d'été et qu'il fait trop chaud pour vous présenter une recette que j'ai faite quand il faisait plus frais.
Je vais donc attendre que les températures baissent pour être plus synchro.
Malgré les températures trop chaudes pour moi, j'aime le mois d'Août. Je récolte mes légumes, je vais aux champignons et je récolte les bleuets sur mon terrain.
Je n'en récolte pas assez pour me lancer dans les confitures ou des tartes, mais juste assez pour avoir le plaisir de dire " ça vient de chez nous".

L'idée de faire des muffins au chocolat et aux bleuets m'est venue de mon amie Martine, qui, la dernière fois que je l'ai vue, m'avait offert une boite de bleuets au chocolat. Cela va vous paraître bizarre, mais je n'en avais jamais mangés et j'ai vraiment adoré.

J'ai donc repris ma recette de muffins au chocolat préférée, changé quelques petits trucs et ajouté mes bleuets.
C'est carrément décadent et très gourmand. C'est beaucoup plus riche que des muffins habituels, mais une fois de temps en temps, personne ne nous le reprochera.


Vous retrouverez d'autres recettes avec des bleuets (c'est de saison) sur le site de Vivre Délicieusement.


Pour 12 muffins
190 g (1 et 1/4 tasses) de farine tout usage
200 g (1 tasse) de sucre
65 g (3/4 tasse) de gruau
35 g (1/3 tasse) de cacao
15 ml (1 cuillère à table) de poudre à pâte (Levure chimique)
5 ml (1 cuillère à thé) de sel
2 tasses (500 ml) de bleuets frais
2 oeufs
250 ml (1 tasse) de lait
120 g (1/2 tasse) de beurre
5 ml (1 cuillère à thé) de vanille
90 g (1/2 tasse) de pépites de chocolat au lait


Préchauffer le four à 200 C (400 F).
Garnir un moule à muffins de 12 empreintes de caissettes en papier.

Dans un bol, combiner la farine, le sucre, le gruau, le cacao, la poudre à pâte et le sel.
Ajouter 1 1/2 tasses (375 ml) de bleuets, cela évitera qu'ils ne tombent dans le fond des muffins.
Réserver.

Battre les oeufs, le lait, le beurre et la vanille dans un grand bol.

Ajouter le mélange de lait et les pépites de chocolat, en un seul coup, dans les ingrédients secs, en remuant juste assez pour humecter.


Déposer la pâte dans 12 moules à muffins garnis de moules en papier.
Répartir la 1/2 tasse (125 ml) de bleuets restants sur le dessus de la pâte
Enfourner pour de 15 à 20 minutes ou jusqu'à ce que les muffins soient cuits.
Imprimer la recette

« Divulgation : je fais partie d’un programme Vivre délicieusement pour les blogueuses et, à ce titre, j’en retire quelques avantages. Les opinions émises sont les miennes. »

19 août 2013

GÂTEAU AUX 3 LAITS (TRES LECHES CAKE ) AU DULCE DE LECHE ET À LA NOIX DE COCO #YouMexiCAN


Quand on m'a demandé si j'étais intéressée de devenir ambassadrice Old el Paso, j'ai tout de suite dit oui, car nous aimons beaucoup la nourriture mexicaine, d'Amérique du Sud et tex-mex.
C'est une cuisine conviviale et rassembleuse, et qu'on peut préparer à l'avance.

Quoi de mieux qu'un bon dessert d'inspiration mexicaine pour clore un repas de fajitas, de tacos ou autres : clic, clic.

Je me suis inspirée de la recette de Mel pour réaliser ce gâteau aux 3 laits, assez différent de celui que je vais habituellement, mais tout aussi bon.
La pâte à gâteau peut vous paraître sucrée mais le sirop de laits ne l'étant pas du tout, tout est bien équilibré.
Je n'avais que de la noix de coco non sucrée, c'est pour cela que j'ai tartiné le dessus de mon gâteau avec du dulce de leche, et par le fait même, je restais dans le thème " mexicain.

Vous retrouverez d'autres recettes mexicaines ici (clic).

Pour 12 à 14 personnes
Gâteau:
1 mélange maison à gâteau doré (voir recette plus bas)
1 1/4 tasses (310 ml) d'eau chaude
2 gros oeufs à température ambiante

Sirop de laits:
1 boîte (400 ml) de crème de noix de coco
1 boîte (355 ml) de lait évaporé (genre Carnation ou Gloria)
1 tasse (250 ml) de crème 35 %
1 cuillère à café d'extrait de vanille pure

1 tasse (250 ml) de dulce de leche
1 tasse (90 g ) de noix de coco non sucrée, grillée (étendre sur une plaque de cuisson à rebords et cuire au four à 350 F (180 C) jusqu'à coloration dorée, 7 minutes, ou griller dans une poêle à feu moyen-doux sur la cuisinière)

Mélange à gâteau doré :
2 tasses (400 g) de sucre
1 1/2 tasses (225 g) de farine
1 1/2 tasses  (225 g) de farine à gâteau
1/2 tasse (125 ml) de poudre de lait écrémé en poudre
1 c.  à table  (15 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
1 c. à thé (5 ml) de sel
1 tasse (240 g) de beurre, très froid, coupé en morceaux
1 c.  à table (15 ml) d'extrait de vanille


Dans le robot culinaire muni de la lame, mélanger le sucre, les deux farines, le lait en poudre, la poudre à pâte et le sel pendant 15 secondes.
Ajouter le beurre et la vanille et pulser jusqu'à ce que le mélange ressemble à du sable grossier.
Utiliser immédiatement ou mettre la préparation dans un Ziploc et congeler un maximum de 2 mois.

Placer une grille au centre du four et préchauffer le four à 350 F (180 C).Graisser légèrement un plat à gratin de 9 po x 13 po (23 cm x 33 cm).  Réserver.

Verser le mélange de préparation pour gâteau dans le bol du mélangeur sur socle, muni du fouet puis ajouter l'eau et les oeufs.
Battre le mélange 2 minutes à vitesse maximum.

Verser la pâte dans le moule préparé.
Cuire le gâteau jusqu'à ce qu'il soit légèrement doré, de 30 à 34 minutes.
Retirer le gâteau du four et placez-le sur une grille et laisser refroidir complètement, 1 heure.


Pendant ce temps, préparer le sirop de laits:
Dans un mélangeur, mélanger la crème de noix de coco, le lait évaporé, la crème et la vanille et mélanger jusqu'à consistance lisse.

Faire des trous sur le dessus du gâteau avec une fourchette.
Verser tout le sirop de lait sur le gâteau, jusqu'à ce que celui-ci soit tout absorbé.
Couvrir le gâteau de film alimentaire et réfrigérer au moins 2 heures.

Sortir le gâteau du réfrigérateur puis tartinez-le de dulce de leche et étendre la noix de coco grillée.
Couper en morceaux et servir.

Imprimer la recette
« Divulgation : je fais partie d’un programme d’ambassadrices Old El Paso pour les blogueuses et, à ce titre, j’en retire quelques avantages. Les opinions émises sont les miennes. »

15 août 2013

SORBET AU CHOCOLAT


J'adore Jamie Oliver et depuis que j'ai reçu son dernier livre "Glaces, yaourts glacés et granités", je l'aime encore plus.
Même si les températures nous signalent que nous approchons de la fin de l'été, ce livre nous donne envie de turbiner encore et encore. Plusieurs recettes ont retenu mon attention : Une crème glacée à la bière noire, un granité au thé, au lait épicé et au citron,, un sorbet ananas-basilic, une crème glacée à la mélasse et un sorbet au chocolat.

Comme j'avais tous les ingrédients nécessaires à la confection de cette dernière, c'est par cette recette que j'ai débuté mes essais.
Je devrais de toutes manières, attendre un bon 48 heures entre chaque recette afin que ma cuve congèle bien.

Pour obtenir un sorbet de très bonne qualité, ça prend de très bons produits et c'est pour cela que j'ai utilisé le chocolat noir à 70 % de Green & Black's Organic.
Il est bien important aussi d'utiliser du sucre de canne blond et pas de la cassonade. Le sucre de canne goûte...la canne à sucre et à un parfum bien particulier, tandis que la cassonade est un sucre blanc auquel, on a ajouté de la mélasse.

Quand on goûte à ce sorbet, c'est assez difficile de croire que ce n'est qu'un sorbet. Sa texture crémeuse et onctueuse pourrait laisser croire que c'est une crème glacée.
La gourmandise sans les calories...C'est le meilleur des mondes !






Pour 1 litre :
1 gousse de vanille
300 g de chocolat noir à 70 % de cacao (j'ai utilisé le Green & Black's Organic)
750 ml d'eau
75 g de cacao amer en poudre de qualité
300 g de sucre de canne blond
1 pincée de sel

Perles de chocolat blanc ou copeaux de chocolat blanc pour servir


Fendre la gousse de vanille dans la longueur et grattez-en l'intérieur avec la pointe d'un couteau pour récupérer les graines.
Casser le chocolat en petits morceaux.

Verser l'eau dans une casserole.
Ajoutez-y le cacao, le sucre de canne, la gousse et les graines de vanille.
Porter à ébullition en fouettant le mélange puis ôter du feu.

Incorporer le chocolat et la pincée de sel.
Laisser reposer pendant 1 minute, puis mélangez bien jusqu'à l'obtention d'une crème brillante.
Laisser refroidir.


Transférer la préparation dans le bol de la sorbetière et lancez le cycle de turbinage selon les instructions du fabricant.

Vous pouvez également la verser dans un plat profond et la placer au congélateur en la remuant régulièrement pour briser les cristaux de glace.
Servir ce sorbet avec des perles de chocolat blanc ou des copeaux de chocolat blanc.
Imprimer la recette


13 août 2013

COLLATIONS AUX FRUITSATIONS + LÉGUMES DE MOTTS


Fruisations lance une nouvelle collation, sous forme de jujubes aux fruits et... aux légumes.
Les 3 boites que j'ai reçues ont disparu plus vite que je ne l'aurai voulu et pour y avoir goûté, je comprends pourquoi.

Ian adore les jus de fruits et légumes, j'aurai été fort étonnée qu'il n'aime pas ces jujubes.

Vivre délicieusement organise un concours sur sa page Facebook. Il y a 3 cartes cadeaux de 500 $ chacune qui seront à gagner d’ici le 8 septembre 2013. Alors, c'est le temps d'en profiter, car ce serait bien apprécié de gagner au moment de la rentrée scolaire.

Vous pourrez aussi bénéficier de bons de réductions sur la page facebook, mais faites vite, il n'y en aura pas pour tout le monde.

« Divulgation – Je participe à la campagne des blogueuses des collations aux fruits Fruitsations + légumes de Mott’s organisée par Mom Central Canada. En échange, je reçois une compensation pour exprimer mon opinion franche. Les opinions exprimées dans ce blogue sont les miennes. »

12 août 2013

BATEAUX D'OEUFS AUX SAUCISSES


Je me suis inspirée de la recette de Shannon, pour préparer un brunch qui sortait de l'ordinaire. Ce n'est pas que je ne voulais pas manger les bons oeufs miroir que monsieur Gourmandises nous prépare le dimanche midi, je voulais tout simplement essayer cette recette que j'avais vue sur Pinterest, et ainsi surprendre les miens.

Rien de compliqué dans la méthode. Il faut juste choisir du bon pain, des bonnes saucisses, du bon fromage. Quand les ingrédients sont de bonne qualité, il n'y a pas de raison que le plat ne soit pas bon.
Pour un goût plus relevé, je vous conseillerai des saucisses italiennes fortes, mais l'important est que vous y mettiez ce que vous voulez.
Ça reste tout de même un plat assez riche et pour une fois, j'ai omis les petites patates du brunch et j'ai servi avec une salade de roquette.

Pour 4 personnes :
4 demi-baguettes
2 grosses saucisses aux fines herbes
8 oeufs
1/2 tasse (125 ml) de crème 15 %
250 g de cheddar fort
1/4 tasse (60 ml) de ciboulette, ciselée finement
Sel et poivre au goût


Préchauffer le four à 350 F (180 C).
Couper et retirer le milieu des 4 baguettes en laissant ½ po (1 cm) de pain dans le fond et sur les côtés.
Mettre les baguettes de côté.

Enlever le boyau des saucisses et façonner des mini-boulettes avec la chair.
Faire dorer les mini-boulettes, dans une poêle, à sec. Égoutter le gras et répartir les mini-boulettes dans les pains creusés.

Dans un bol moyen, battre légèrement les oeufs, la crème,le cheddar et la ciboulette. Assaisonner au goût.
Verser la préparation dans chaque baguette.
Placer les 4 baguettes sur une plaque à pâtisserie et cuire au four pendant 25-28 minutes.
Laisser refroidir 10 minutes avant de servir.
Imprimer la recette

09 août 2013

SABLÉ AU THÉ VERT, CRÈME AU YUZU ET AU CHOCOLAT BLANC ET NOUGATINE DE SÉSAME


Mercredi dernier, lorsque j'ai publié mon article sur le Projet de l'Expérience Culinaire Canadienne, j'écrivais que j'avais tergiversé entre mes deux idoles de la cuisine et c'est pourquoi j'avais prévu un plan B, au cas où je parlerais de Patrice Demers.
J'avais choisi ce dessert car Patrice utilisait du yuzu et comme j'avais une petite bouteille de 180 ml dans le réfrigérateur, que j'ai tout de même, payée 14 $, je ne voulais pas l'utiliser n'importe comment.
En choisissant une recette de Patrice, j'étais certaine que ce serait dans mes goûts et que je n'allais pas me planter.

La base de ce dessert est un sablé au thé vert à la texture de sablé breton.
La crème qui surmonte les sablés est un curd dans lequel le beurre est remplacé par du chocolat blanc et je vous garantis qu'il faut m'enlever le pot des mains au risque de le manger à la cuillère.
Le tout est décoré avec une nougatine de sésame qui penche un peu, comme vous pourrez le constater sur les photos parce que je n'ai pas assez cuit mon caramel.

Ce dessert inspiré des saveurs asiatiques est tout en finesse et délicatesse et c'est très parfumé. Vous pouvez faire les différentes étapes en avance et monter votre dessert au dernier moment.


Sablés au thé vert
4 jaunes d'oeufs
3/4 tasse (150 g) de sucre
1 2/3 tasse (250 g) de farine 
1 c. à soupe (15 ml) de poudre à pâte
1 c. à soupe (15 ml) de thé matcha (thé vert en poudre)
1 c. à thé (5 ml) de sel
2/3 tasse (160 g) de beurre non salé, à température ambiante

Crème au yuzu et au chocolat blanc
225 g (7.9 oz) de chocolat blanc soit 2 t (500 ml) environ
1/2 tasse (125 ml) de jus de yuzu (ou un mélange à parts égales de jus de lime et de jus de mandarine)
1/2 tasse (125 ml) de jus de citron
1 lime, (zeste)
1/3 tasse (65 g) de sucre
5 oeufs

Nougatine de sésame
2 c. à soupe (30 ml) de sirop de maïs clair
1/2 tasse (100 g) de sucre
1/4 tasse (60 ml) de graines de sésame blanches rôties
1/4 tasse (60 ml) de graines de sésame noires rôties



Sablés au thé vert
À l'aide d'un malaxeur, mélanger les jaunes et le sucre pendant 3 minutes, à vitesse maximale (avec la palette).

Tamiser les ingrédients secs.

Ajouter les ingrédients secs et le beurre au bol du malaxeur et mélanger brièvement à vitesse lente, pour obtenir une pâte homogène.

Sortir la pâte du bol et façonner des rouleaux de pâte d'un diamètre d'3/4" ( 2 cm ) à l'aide de film alimentaire.
Réfrigérer les rouleaux au moins 4 heures.

Préchauffer le four à 325 °F (160 °C).

Ôter le film alimentaire et couper les rouleaux en tranches d'environ 1/2 " ( 1,5 cm ).
Déposer les tranches de pâte au fond de moules à muffins anti-adhésifs et enfourner pour 20 minutes
Laisser tempérer les sablés quelques minutes avant de les démouler.


Crème au yuzu et au chocolat blanc
Mettre les pastilles de chocolat dans un contenant à rebords élevés.
Dans une casserole, amener les jus, le zeste et le sucre à ébullition.

Dans un bol, fouetter les oeufs.

Tout en mélangeant au fouet, verser le liquide bouillant sur les oeufs, afin de les tempérer graduellement.

Remettre la préparation dans la casserole et cuire à moyen-fort en remuant sans cesse au fouet, jusqu'au premier bouillon.

Retirer du feu et verser la crème sur le chocolat. Laisser reposer pendant 30 secondes. Émulsionner à l'aide d'un mélangeur à immersion.

Verser la crème dans un bol, couvrir de pellicule plastique directement sur la surface de la crème et mettre au frigo pendant au moins 8 heures.

Nougatine de sésame
Dans une casserole, verser le sirop de maïs et le sucre. Couvrir d'un peu d'eau.
Cuire quelques minutes à feu élevé jusqu'à l'obtention d'un caramel de couleur moyenne.
Retirer du feu, ajouter les graines de sésame et bien mélanger pour les enrober de caramel.

Verser sur une plaque recouverte de papier parchemin ou d'un tapis de silicone. Recouvrir d'une deuxième feuille de papier parchemin ou d'un tapis de silicone et, à l'aide d'un rouleau à pâtisserie, abaisser la nougatine le plus finement possible.

Laisser refroidir complètement avant de retirer le papier ou le tapis du dessus et de casser la nougatine en morceaux.

Montage
À l'aide d'une poche à pâtisserie, garnir chaque sablé de crème au yuzu, puis décorer de morceaux de nougatine.

Conservation
Les sablés se conservent deux jours à température ambiante, dans un contenant hermétique.
La nougatine se conserve deux semaines à température ambiante, dans un contenant hermétique.
Imprimer la recette

07 août 2013

PROJET DE L'EXPÉRIENCE CULINAIRE CANADIENNE : LE PDC MATIN


Le 3ème thème du Projet de l'Expérience Culinaire Canadienne orchestré par Valérie est : Un héros de la cuisine canadienne.
J'avais très hâte d'écrire sur le sujet, quoi que j'ai tergiversé car j'hésitais entre mes deux héros culinaires québécois : Patrice Demers et Martin Picard.

(Photo Ivanoh Demers-La presse)

J'ai choisi Martin Picard, parce qu'il est à la fois, chef du Pied De Cochon et de la cabane du Pied De Cochon, auteur de 2 livres, producteur de sirop d'érable et éleveur de cochons afin de pouvoir approvisionner ses restaurants avec ses propres produits.

Pour être allée manger plusieurs fois au restaurant et à la cabane, je peux vous assurer que c'est toute une expérience. La première fois, on ne sait pas trop ce qui nous attend, alors pour les fois suivantes, on prévoit....On mange hyper léger toute la semaine avant la réservation,  et vous n'aurez pas le choix, de faire pareil, pour la semaine qui suit le repas que vous aurez fait.
Les plats sont riches et gargantuesques et demandent de l'ouverture d'esprit car ça peut surprendre d'avoir sur votre table, une tête de porc, glacée à l'érable, avec un couteau planté dans le front.
Martin est tout en démesure et c'est quelqu'un de très généreux. On ne peut pas faire de la si bonne bouffe sans aimer les gens.

 (Photo Télé Québec,Un chef à la cabane)

Il fait des associations, qui, dites comme cela, ne me paraissaient pas évidentes du tout, mais qu'une fois que j'y eus goûtées, j'ai trouvé cela absolument génial.
Je pense en particulier à son chou farci au homard et au foie gras qui me fait saliver à chaque fois que je me remémore ce plat.

Martin est connu partout au Canada mais aussi dans le monde entier. C'est lui le créateur de la célèbre poutine au fois gras.

(Poutine au foie gras de Martin Picard-Photo Éliane Excoffier pour la Presse)

Pour illustrer cet article, j'ai préparé ses PDC matin dont j'ai suivi la recette à la lettre sauf que je n'ai pas fait les muffins anglais.
Je les ai servis lors d'un brunch et personne n'a fait de reste dans son assiette. Comme dirait monsieur Gourmandises, qui est aussi fan que moi, de Martin : "Ça goûte le Martin Picard !"

Je vous encourage à venir rejoindre le groupe, les sujets sont très intéressants et permettront à d'autres de connaitre la cuisine de notre province. Ce n'est pas contraignant, nous publions notre article de 7 de chaque mois.

Pour 4 personnes, il vous faudra :
20 ml d'huile végétale
4 boulettes de saucisse à déjeuner
8 tranches de fromage Oka de 25 g chacune
4 muffins anglais
20 g de beurre non salé
4 oeufs cuits dans le sirop
Sel et poivre

Boulettes de saucisse
350 g d'épaule de porc en cubes de 3 cm
350 g de flanc de porc en cubes de 3 cm
35 ml de de sirop d'érable
4 g de sel de mer
1,5 g de poivre
1,25 g de sauge hachée finement
2 g de thym haché finement
1 g de romarin haché finement
1 pincée de noix de muscade râpée
1 pincée de poivre de Cayenne
1 pincée de piment chili

Oeufs cuits dans le sirop
4 oeufs
100 ml de sirop d'érable
Sel et poivre au goût



Boulettes de saucisse
Dans un bol, mélanger les deux sortes de viande et tout le reste des ingrédients des boulettes.
Couvrir et réserver au frais pour une nuit. L'idéal est de mettre la viande sous vide afin que les saveurs imprègnent bien la viande.
Dans le hachoir, broyer la viande avec la grille de 7 mm. Passer la viande une 2 ème fois dans le hachoir.
Réserver au frais.

Former 4 boulettes de 150 g à l'emporte-pièce de 11,5 cm. Réfrigérer les boulettes 1 heure sur du papier parchemin huilé.



Oeufs cuits dans le sirop :
Recouvrir de sirop le fond d'une poêle de 11.5 cm de diamètre et l'amener à frémissement.
Déposer l'oeuf dans le sirop et cuire à feu doux.
Lorsque le blanc a coagulé, retirer l'oeuf de la poêle.
Saler légèrement et poivrer.
Répèter l'opération avec les oeufs restants.
Réserver les oeufs avec le sirop d'érable.


Montage :
À la poêle ou sur une plaque légèrement huilée, cuire les boulettes 5 minutes à feu moyen.
Retourner les boulettes et poser deux tranches de fromage Oka sur chacune d'elles.
Laisser fondre le fromage en poursuivant la cuisson 5 minutes.
Réserver les boulettes au chaud quand elles sont bien dorées.

Tailler les muffins anglais en deux, avant de les griller et de les beurrer.
Garnir les muffins anglais d'une boulette de viande et de fromage fondu, puis y ajouter les oeufs cuits dans le sirop.
Refermer les muffins anglais et déguster immédiatement, avec le sirop matinal.
Imprimer la recette

02 août 2013

CRONUTS


J'ai craqué ! Je me suis lancée dans la dernière gourmandise à la mode du côté de New-York, mais qui est fabriquée aussi ici : les Cronuts.
C'est en regardant Antony Bourdain qui recevait Dominique Ansel, l'inventeur du cronut, que monsieur Gourmandises m'a demandé si je connaissais.
Quand je lui ai expliqué le principe dans les grandes lignes, il a paru surpris que je n'ai pas encore essayé d'en faire ! C'était comme s'il me lançait un défi...et j'aime les défis !

Le principe est de préparer une pâte levée feuilletée, la même que pour les croissants et les chocolatines, puis d'abaisser la pâte et de découper des morceaux de la forme des beignes (donuts).
Puis on les fait frire. C'est très riche mais c'est très bon.
Je suis complètement d'accord avec monsieur Gourmandises quand il dit que c'est même meilleur que les donuts.

Pour mon premier essai, je les ai juste roulés dans le sucre citronné.
Nous avons bien rigolé avec une question existentielle de Ian, qui se demandait comment s'appelaient "les trous de beignes", faits de cette façon !
Puisque le cronut est la contraction de croissant et donut,nous avons décidé d'appeler les trous de beignes, des "crobits" !

Pour 14 cronuts
14 g de levure fraîche ou 2 1/2 cuillères à thé (8 g) de levure sèche active
6 cuillères à table (90 ml) d'eau tiède (moins de 100 ° F/38 ° C)
2 cuillère à thé (9 g) de sucre

3 1/2 tasses (525 g) de farine
4 cuillères à thé (18 g) de sucre
1 c. à table (18 g) de sel
1 tasse (250 ml) de lait
1/4 tasse (60 ml) d'huile neutre (tournesol, canola)
1 tasse (240 g) de beurre non salé à température ambiante

Enrobage :
1 tasse (200 g) de sucre
Le zeste fin d'un citron

Huile végétale en quantité suffisante pour frire


Mélanger la levure, l'eau chaude, et la cuillère à thé de sucre dans un petit bol.
Réserver le temps que la préparation mousse un peu.

Chauffer le lait jusqu'à ce qu'il soit tiède, puis y dissoudre le sel et le sucre restant.
Placer la farine dans le bol du batteur sur socle, muni du crochet.
Ajouter l'huile, le mélange de levure, et le mélange de lait.
Mélanger tous les ingrédients, jusqu'à ce que toute la farine est incorporée

Pétrir la pâte 5 minutes, jusqu'à ce que la préparation soit lisse et homogène.
Placer la pâte dans un saladier, et couvrir de film alimentaire.
Laissez lever 3 heures à température ambiante, ou jusqu'à la préparation ait triplé de volume.


Pliage :
Abaisser la pâte sur un plan de travail fariné, en un grand rectangle de 14 po x 8 po (35 cm x 20 cm).
Étendre le beurre sur les 2/3 de la pâte et replier en 3 (La partie non beurrée sur le milieu, puis le dernier 1/3 par dessus).
Réfrigérer 30 minutes.
Tourner la pâte d'un 1/4 de tour et abaisser de nouveau.
La replier en 3 et réfrigérer de nouveau 30 minutes.
Renouveler l'opération 3 fois.
Après le tour final, réfrigérer la pâte, enveloppée de film alimentaire, 5 heures ou toute la nuit.


Façonnage :
Abaisser la pâte sur un plan de travail fariné, sur une épaisseur d"1/2 po (1 cm).
À l'aide d'un emporte-pièce à beigne, couper les cronuts, puis déposez-les sur des plaques à biscuits chemisées de papier parchemin.
Couvrez-les de film alimentaire et laisser lever pendant 1 heure dans un endroit chaud ( 72 F/22 C ) ou jusqu'à ce qu'ils aient doublé de volume.

Chauffer l'huile jusqu'à ce qu'elle atteigne la température de 350 F (180 C).
Quand l'huile est à la bonne température, déposez-y délicatement les cronuts et les cuire 2 minutes de chaque côté.
Les déposer sur du papier absorbant et laisser refroidir un peu.

Dans un saladier, mélanger le sucre et le zeste de citron.
Rouler les cronuts dans le mélange de sucre et déguster.
Imprimer la recette.