20 mars 2017

#Catelli150 :PÂTES AUX PLEUROTES ET AU BACON + CONCOURS


Cette année, Catelli souligne son 150ème anniversaire. Pour remercier les familles d'ici qui les inspirent depuis 150 ans, Catelli propose le concours Réunion de famille Catelli.
Les participants au concours Réunion de famille Catelli courent la chance de gagner l'une des trois réunions de famille, d'une valeur approximative de 10 000 $ chacune.
Les gagnants pourront organiser leur réunion de rêve et Catelli se chargera de fournir un succulent festin de pâtes, et le chef réputé !
Pour s'inscrire, il suffit de se rendre sur www.catelli150.ca

En attendant, j'ai un petit concours qui vous permettra de gagner un lot de produits Catelli, notamment leur dernier produit maintenant offert en épicerie au Québec : les pâtes Catelli grains anciens, riches en fibres et faîtes de cinq grains anciens délicieux et nutritifs.
J'ai utilisé les spaghettini pour réaliser ce plat absolument savoureux, fait avec des pleurotes et du bacon du Rang 4, tranché épais.

Pour le concours, vous me laissez un commentaire et vous me dîtes quelle est votre recette de pâte préférée. Vous n'oubliez surtout pas de me laisser une adresse courriel afin que je puisse vous joindre si vous êtes tirés au sort (les comptes Blogger n'affichent pas toujours les adresses courriel, alors vérifier s'il vous plait).
Vous avez jusqu'au 27 Mars 2017, minuit heure de Montréal, pour participer !
Bonne chance et bonne dégustation !

Pour 4 personnes
1 paquet de spaghettini aux grains anciens
6 tranches épaisses de 1 cm de bacon fumé, coupées de lardons
200 g de pleurotes, émincées
1 échalote, émincée finement
1 gousses d'ail écrasée
1 tasse (250 ml) de vin blanc
1 tasse (250 ml) de crème fraîche épaisse
3 c. à soupe de persil, émincé finement


Cuire les pâtes dans un grand chaudron d'eau salée selon les directives du fabricant.
Pendant ce temps, faire revenir à sec, les lardons, jusqu'à ce qu'il soient bien dorés.
Ajouter les pleurotes, l'échalote et l'ail et cuire jusqu'à ce que les pleurotes soient colorés.
Déglacer avec le vin blanc et poursuivre la cuisson pendant 5 minutes.
Ajouter la crème fraîche  et le persil et mélanger.
Verser la préparation sur les pâte et mélanger. Servir aussitôt.
Imprimer la recette

Édition du 28 Mars :
 c'est Maya qui a été tirée au sort et qui remporte le lot de pâtes et les petites surprises

17 mars 2017

GÂTEAU AUX POMMES À LA NORMANDE


C'est toujours gagnant le gâteau aux pommes chez nous et celui-ci est dans le top 10 de tous les gâteaux aux pommes que j'ai pu faire. Je suis même certaine qu'il va devenir un classique!

Ce gâteau se fait en deux temps : une première cuisson avec un appareil richement garni de pommes, puis une deuxième cuisson avec des pommes et garniture au sucre et au beurre. Le gâteau a donc plusieurs textures. C'est un mélange de gâteau, de flan et de tarte.
Il se suffit à lui même, mais si vous êtes très gourmands, vous pourrez l'accompagner de crème fouettée ou de crème glacée.

Pour 8 personnes
200 g (1 1/3 tasse de farine) farine
1 c. à café de levure chimique (poudre à pâte)
150 g (3/4 tasse) de sucre
1 gousse de vanille grattée
2 gros oeufs
60 g (1/4 tasse) de beurre fondu
90 ml (6 c. à soupe) de lait
3 pommes, pelées, parées et coupées en lamelles à la mandoline

Pour la garniture
2 pommes pelées, parées et coupées en lamelles épaisses
80 g (1/3 tasse) de beurre fondu, et tempéré
100 g  (1/2 tasse) de sucre
1 oeuf


Préchauffer le four à 325 F (160 C) et beurrer et fariner un moule à parois amovible de 23 cm (9 po). Réserver.
Dans le bol du batteur sur socle, combiner la farine, la levure et le sucre.
Faire un puits et ajouter les graines de vanille, les oeufs et le beurre fondu.
Mélanger tout en ajoutant le lait, jusqu'à ce que la texture soit bien homogène.
Incorporer les lamelles de pommes à l'aide d'une spatule en caoutchouc, puis verser la préparation dans le moule préparé.
Enfourner pour 30 minutes.


Sortir le gâteau du four puis disposer esthétiquement les grosses lamelles de pommes.
Dans un bol, mélanger  le beurre fondu, le sucre et l'oeuf puis verser la préparation sur les pommes.

Remettre le gâteau au four pour 30 minutes ou jusqu'à ce qu'un cure dent inséré au centre, en ressorte propre.
Déposer le moule sur une grille jusqu'à complet refroidissement.
Imprimer la recette

13 mars 2017

MARMELADE DE CITRON MEYER


Comme vous le savez sûrement déjà, je suis fan de citron et en particulier le citron Meyer.
À chaque fois que j'en vois à l'épicerie, je ne peux m'empêcher d'en acheter, même si je n'ai pas particulièrement prévu de faire quelque chose avec.
Étant aussi fan de marmelades, confitures et gelées en tout genre, j'ai préparé cette marmelade, qu'on pourra qualifier de "divine".
Toute en finesse, elle n'est pas sucrée à tomber sur le coeur et n'a aucune amertume.
J'ai hâte à mes prochains scones, pour la déguster avec.

Pour 6/7 pots de 250 ml
9 citrons Meyer (environ 2 1/2 lbs)
1,5 litre (6 tasses) d'eau
1,2 kg (6 tasses) de sucre
1 petit morceau de beurre


Laver et brosser les citrons Meyer sous l'eau chaude, puis les mettre au congélateur 15 minutes (pour faciliter le découpage).
Couper les deux extrémités des citron puis les couper en 4.
Retirer la partie blanche de chaque quartier, puis enlever les pépins et les mettre dans un coton à fromage noué.
Émincé finement chaque quartier de citron Meyer puis mettre le tout dans un grand chaudron avec l'eau et le coton à fromage rempli de pépins.
Couvrir et laisser infuser 24 heures à température ambiante.

Le lendemain, porter le chaudron à ébullition, à découvert et laisser mijoter pendant 1 heure.
Ajouter le sucre et porter de nouveau à ébullition et cuire à feu moyen, jusqu'à ce que le thermomètre à bonbon indique 105 C (221 F), environ 30 minutes.
Ne pas écumer !
Hors du feu, enlever le coton à fromage (attention, c'est chaud) puis ajouter le morceau de beurre et mélanger jusqu'à ce que l'écume ait disparu.
Empoter à chaud dans des pots propres et secs et visser le couvercle aussitôt.
Mettre les pots à l'envers, jusqu'à complet refroidissement.
Imprimer la recette

10 mars 2017

GÂTEAU AU FROMAGE AU CHOCOLAT


La fin de semaine dernière, c'était l'anniversaire de monsieur Gourmandises et comme il adore le chocolat et le gâteau au fromage, je me suis dis qu'un mix des deux lui ferait plaisir.
J'ai pris la recette chez Jennifer et j'ai suivi les conseils à la lettre pour un résultat vraiment exceptionnel.
Personnellement, j'ai horreur des fonds de gâteau au fromage, faits avec de la chapelure Oréo. Ici, le fond est fait de brownie.
La garniture est fondante, pas trop sucrée et sans ajout de farine.
Il vous faudra prévoir bien à l'avance pour servir ce gâteau, car c'est une cuisson lente à basse température et un temps de réfrigération assez long.


Pour le fond "brownies"
90 g ( 3 oz) de chocolat mi-sucré, haché grossièrement
60 g (1/4 tasse) de beurre
50 g (1/4 tasse de sucre
50 g (1/4 tasse) de cassonade
1 œuf large
1/2 c. à café d'extrait de vanille
1/ café de sel
2 pincées
75 g (1/2 tasse) de farine

Pour la garniture
750 g (3 tasses) de fromage à la crème, à température ambiante
200 g (1 tasse) de sucre
30 g (1/4 tasse) de cacao
180 g (6 oz) de chocolat 70 % de cacao, fondu et tempéré
3 oeufs
2 c. à café d'extrait de vanille
125 ml (1/2 tasse) de crème sure ou yogourt grec nature

Pour la ganache:
180 g (6 oz) de chocolat mi-sucré, haché grossièrement
125 ml (1/2 tasse) de crème 35 %
Vermicelles de chocolat, pour la finition


Pour faire le fond de brownie:
Préchauffer le four à 180 C (350  F), puis graisser un moule à parois amovible de 23 cm ( 9 po) de diamètre. Réserver.
Fondre le chocolat et le beurre dans un bain-marie et mélanger jusqu'à ce que la consistance soit lisse. Laisser tempérer.
Dans le bol du mélangeur sur socle, muni du fouet, mélanger le sucre, la cassonade, l'œuf, la vanille et le sel. Ajouter le mélange de chocolat, mélanger jusqu'à ce que le tout soit bien homogène.
Ajouter la farine, en mélangeant juste jusqu'à ce qu'elle soit bien incorporée.
Verser la pâte dans le moule préparé et répartir uniformément. Cuire au four 15 minutes, ou jusqu'à ce qu'un cure-dent inséré au centre, en ressorte propre.  Placer le moule sur une grille et laisser refroidir complètement. Ne pas éteindre le four.

Pour la garniture
Dans le bol du batteur sur socle, muni du fouet, battre le fromage à la crème, le sucre et le cacao jusqu'à ce que le mélange soit homogène.
Ajouter les œufs, un à la fois, en mélangeant bien après chaque addition. Ajouter la vanille puis le chocolat tempéré et la crème sure et bien mélanger.
Verser la pâte sur le fond refroidi. Répartir uniformément.
Enfourner pendant 15 minutes.
Réduire la température du four à 95 C ( 200 F ) et poursuivre la cuisson pendant 2 heures.
Éteindre le four mais laisser le gâteau au fromage encore 2 heures, la porte du four entre-ouverte.
Réfrigérer le gâteau toute la nuit.

La ganache
Mettre le chocolat dans un bol et faire chauffer la crème jusqu'au point d'ébullition.
Verser la crème sur le chocolat et mélanger jusqu'à ce consistance lisse.
Étaler la ganache sur le gâteau au fromage puis saupoudrer de vermicelles de chocolat.
Remettre le gâteau au fromage au réfrigérateur pendant environ 10 minutes afin que la ganache prenne, puis déguster.

Imprimer la recette

07 mars 2017

CONCOURS POUR SOULIGNER LA #JournéeNationaleDesCéréales



"Dis moi comment tu manges tes céréales et je te dirais qui tu es (ou comment tu es perçu)"

Pour fêter la Journée nationale des céréales ce mardi 7 mars, Kellogg Canada vous partage le premier sondage canadien sur les différents types de personnalités et les choix en céréales.

D’après le sondage, si vous ajoutez des fruits des champs à vos céréales, vous serez perçu par 90% des Canadiens comme étant un grand romantique à la passion de feu. Mais attention ! Si vous êtes parmi ceux qui ajoutent une pincée de cannelle ou d’épices à vos céréales, quatre sur cinq Canadiens vous percevront comme un être contradictoire ou autoritaire.

Qu’est-ce que vos céréales révèlent sur vous ?
L’être éperdument amoureux de la vie :
Vous aimez mettre des petits fruits frais sur vos céréales ? 90 pour cent des Canadiens vous perçoivent comme un être passionné ou romantique. Vous préférez remplacer le lait ordinaire par du lait au chocolat ? Vous êtes reconnus comme une personne joyeuse et sympathique.

Le conformiste de contenu :
Seulement huit pour cent des Canadiens perçoivent une personne qui mange ses céréales avec du lait et des fruits frais comme étant audacieuse. Mais, bonne nouvelle (le bol est à moitié plein !), 72 pour cent vous voient comme une personne joyeuse ou extravertie.

La tête brûlée rebelle :
Commencez-vous votre journée en ajoutant un peu de cannelle ou d’épices à vos céréales ? Oh oh! Plus de quatre Canadiens sur cinq affirment que vous êtes autoritaire, contradictoire et que vous allez à contre-courant.

Le casse-cou à tout casser :
Vous vous pensez excentrique ou audacieux ? Eh bien! Si vous mettez des copeaux de noix de coco ou du cacao en grains sur vos céréales et que vous y versez un substitut de lait, 63 pour cent des Canadiens vous confirment que vous l’êtes !

Le M. je-sais-tout :
Vous mettez des noix et rien d’autre sur vos céréales ? D’après le sondage… vous êtes un peu foufou ! D’ailleurs, 33 pour cent des Canadiens vous perçoivent comme une personne autoritaire, tandis que 25 pour cent des Canadiens croient que vous êtes excentrique.

Un bol de sens :

En plus des cinq principales personnalités céréales, les Canadiens sondés ont aussi associé les garnitures et bases de céréales, comme le lait, les substituts de lait et le yogourt, avec des traits de personnalité.

· 90 pour cent des Canadiens perçoivent les personnes qui mélangent des céréales différentes dans un même bol comme des esprits libres qui prennent des risques;

· Vous mangez toutes les céréales de votre bol, jusqu’au dernier flocon ou au dernier grain ? Quatre répondants sur cinq sont d’accord pour dire que vous vivez la vie pleinement;

· Près de 40 pour cent des Canadiens voient les gens qui mettent du yogourt grec plutôt que du lait dans leurs céréales comme des gens intelligents.


Grâce à  Kellogg Canada et pour fêter la #JournéeNationaleDesCéréales , vous avez la possibilité de gagner ce lot de céréales Kellog's .
Pour cela il vous suffit de  commenter sous cet article et me dire de quelle type de personnalité êtes vous.
Vous avez jusqu'au  13 mars 2017, minuit, heure de Montréal
Vous n'oublierez pas de me laisser une adresse courriel afin que je puisse vous rejoindre si vous êtes tirés au sort. Bonne chance à tous !

édition du 14 Mars 2017
Le tirage a désigné Mathieu ! Bravo Mathieu :)





CRÈME DE RUTABAGA AU SIROP D'ÉRABLE


Si vous allez manger à la crêperie de mes amis, Isa vous demandera si vous préférez une salade ou une soupe avant votre galette.
À chaque fois que j'y suis allée, c'était une soupe différente et la dernière en date était une crème de rutabaga au sirop d'érable : une pure merveille !
C'est une crème assez consistante et toute onctueuse, sans l'amertume du rutabaga.

Ne pas confondre le rutabaga avec le navet. Le navet a la chair blanche tandis que le rutabaga a la chair jaune. De plus, le rutabaga est généralement plus gros que le navet.
Le navet a été introduit en Amérique par Jacques Cartier en 1541 et a été parmi les premiers légumes à être cultivé en Nouvelle-France. En ce qui concerne le rutabaga, il est né d’un croisement entre un chou frisé et un navet!

Pour 6 personnes
2 c. à soupe  de beurre
1 oignon jaune, émincé
3 c. à soupe de sirop d’érable
1 rutabaga d'environ 1 kg,  pelé et coupé en cubes
1 litre (4 tasses) de bouillon de légumes
1 tasse (250 ml) crème 15%
Muscade râpée, au goût


Dans une grande casserole, à feu doux, faire revenir l’oignon dans le beurre pendant 5 minutes.
Verser le sirop d’érable et poursuivre la cuisson 5 minutes, jusqu’à caramélisation des oignons, en remuant souvent.

Ajouter le rutabaga et le bouillon. Couvrir la casserole et poursuivre la cuisson pendant 30 minutes.
Hors du feu, ajouter la crème et à l'aide du mixeur plongeur, mixer jusqu'à consistance lisse.
Servir en râpant de la muscade au dessus du bol.
Imprimer la recette