GÂTEAU AU CHOCOLAT, AU MASCARPONE ET AUX MACARONS


Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de monsieur Gourmandises, mais nous l'avons fêté cette fin de semaine parce que nous le fêtions en même temps que son meilleur ami Denis.
J'ai pensé au gâteau toute la semaine dernière. Je cherchais à faire quelque chose au chocolat, à la fois classique et pas classique.
Je sais que je me suis un peu pris la tête, car j'aurai pu amener n'importe quel gâteau au chocolat, les zhommes auraient été bien contents. Mais, je ne voulais pas qu'ils soient contents, je voulais qu'ils capotent sur le dessert !

Dans le détail, ça donne que j'ai fait un gâteau du diable. Je ne connais aucun autre gâteau au chocolat qui batte ce moelleux, la texture et le chocolaté de cette recette. Je l'ai garni de mascarpone à la vanille et j'ai fait des macarons au cacao et garnis de mascarpone pour décorer le gâteau.

Le gâteau a été très apprécié, j'ai vu des personnes se resservir deux fois malgré le fait qu'on venait de manger de la raclette.

Le gâteau :
1 1/4 tasses (250 g) de cassonade
1/2 tasse (45 g) de cacao
1 tasse (250 ml) de lait
3 oz (90 g) chocolat noir, en morceaux
1/2 tasse (125 g) de beurre
2 oeufs, jaunes et blancs séparés
1 cuillère à thé  (5 ml) d'essence de vanille
1 1/3 tasses (200 g) de farine
1 cuillère à thé (5 ml) de bicarbonate de sodium

Pour 40 macarons :
Pour le tant pour tant :
170 g de sucre à glacer
30 g de cacao
200 g de poudre d'amandes
2 blancs d'oeufs liquéfiés* (voir note) (70 g), à température ambiante

Pour la meringue italienne :
200 g de sucre
2 blancs d'oeufs (70 g) liquéfiés à température ambiante
60 g d'eau

Mascarpone à la vanille :
500 g de mascarpone
1 c. à thé (5 ml) de pâte de vanille
1/2 tasse (100 g) de sucre

Cacao pour saupoudrer
2 oz (30 g) de chocolat noir


Gâteau au chocolat
Préchauffer le four à 320 F (160 C).
Chemiser une plaque à pâtisserie de papier parchemin, puis déposer un tour en métal (c'est comme un cercle à pâtisserie, mais c'est rectangle) de 13 1/2 po x 9 1/2 po (34 cm x 24 cm) dont vous aurez beurré le contour. Réserver.

Mélanger 1/3 de la cassonade  (environ 80 g) avec le cacao et le lait dans une petite casserole.
Mélanger à feu doux pour délayer le cacao et faire fondre la cassonade.
Retirer du feu et ajouter le chocolat. Attendre 1 minute avant de mélanger, jusqu'à ce que la préparation soit lisse.
Laisser refroidir.

Dans le bol du mélangeur sur socle, blanchir le beurre et le reste de cassonade jusqu'à ce que le mélange soit aéré.
Ajouter les jaunes d'oeufs, la vanille et le mélange de chocolat.
Incorporer la farine et le bicarbonate tamisés.

Monter les blancs en neige ferme et les incorporer au mélange au chocolat.
Verser la pâte dans le contour en métal puis enfourner pour 25 minutes.
Sortir la plaque du four et laisser complètement refroidir sur une grille


Tant pour tant :
Mélanger le sucre à glacer, le cacao et la poudre d'amandes
Mixer le tout au robot culinaire, puis ajouter 70 g de blanc d'oeuf.

Meringue italienne :
Dans une casserole, chauffer l'eau et le sucre.
pendant ce temps, verser 70 g de blanc d'oeuf dans le bol du batteur sur socle, mais ne commencez pas à battre tout de suite.
Porter le sirop à 118 C, en surveillant la température à l'aide d'un thermomètre à sonde.
Lorsqu'il atteint 110 C, battre le blanc d'oeuf à vitesse maximale.
Lorsque la température de 118 C est atteinte, retirer le sirop du feu et réduire la vitesse du robot.
Attendre que les bulles aient disparu dans le sirop, puis verser doucement sur le blanc monté en neige, tout en continuant de battre, et ce jusqu'à complet refroidissement des parois du bol.

Appareil à coques :
Incorporer en deux fois la meringue italienne dans la première préparation, puis "macaronez" en fin de mélange pour obtenir une pâte bien lisse qui doit s'étaler.

Préparer plusieurs plaques de cuisson chemisées de papier parchemin.
Remplir une poche à pâtisserie munie d'une douille de 6 mm et dresser des billes de 3 cm de diamètre, espacées d'autant et en quinconce.
Faire une plaque de macarons en forme de langues de chat (oblongue), pour décorer le tout du gâteau.
Placer la douille à 1 cm de la plaque pour réaliser les coques.
Taper légèrement la plaque sur le plan de travail, de façon à supprimer l'éventuelle petite pointe formée par la douille sur le dessus des coques.
Laisser croûter les coques pendant une vingtaines de minutes à l'air libre : leur surface doit devenir mate et presque sèche au toucher.

Cuisson :
Préchauffer le four à 160 C (325 F), en position chaleur tournante, et faites cuire les coques pendant 15 minutes.
Au bout de 10 minutes de cuisson (pas avant), entrouvrez le four pendant 10 secondes pour laisser la vapeur s'échapper, puis refermez.
Sortir les coques du four et laissez-les refroidir complètement sur une grille avant de les décoller délicatement du papier.


Mascarpone à la vanille
Dans le bol du robot culinaire muni du fouet, fouetter le mascarpone, la vanille et le sucre, jusqu'à ce que le mélange soit bien aéré.
Réserver 1 tasse (250 ml) de la préparation pour remplir les coques des macarons.


Montage,
Placer un contour en métal de 9 1/2 po x 6 3/4 po (24 cm x 17 cm) dans le plat de service.
Déposer la moitié du gâteau au chocolat, puis étendre le mascarpone (réserver une petite quantité pour étendre sur le dessus du gâteau).
Positionner dessus l'autre moitié du gâteau. Placer le gâteau au réfrigérateur le temps que le mascarpone raffermisse.

Sortir le gâteau du réfrigérateur, puis appuyer délicatement sur le dessus du gâteau afin de faire ressortir légèrement le mascarpone pour pouvoir y faire coller les coques de macarons oblongues.
Saupoudrer le gâteau de cacao puis déposer des macarons pour recouvrir tout le dessus du gâteau.

Fondre le chocolat noir au micro-onde, puis mettre le chocolat fondu dans une poche à pâtisserie en plastique, ouverte avec un tout petit trou.
Faire couler le chocolat sur les macarons, en faisant les lignes entre-croisées.
Si vous réserver le gâteau au réfrigérateur, le sortir 1 heure avant de le servir.
Imprimer la recette

Commentaires

  1. Waouh il est canon ! Bravo, je pense que tu ne pouvais pas plus leur faire plaisir. Vraiment super

    RépondreEffacer
  2. Ton gâteau est saisissant et bien original! De toute beauté!!

    RépondreEffacer
  3. C'est magnifique! Bonne fête à monsieur Gourmandises.

    RépondreEffacer
  4. C'est fou comme ton gâteau est beau et qu'il devait être bon!!! Je suis comme sans mots tellement c'est fou!

    RépondreEffacer
  5. Ton gâteau est original de par sa décoration ! et le goût doit être extra parce qu'avec le chocolat on gagne à tous les coups !

    bonne soirée, bises

    RépondreEffacer
  6. Ton gâteau est franchement écoeurant ( dans le bon sens ;) ) Je dois admettre que ce soir en voyant tout le travail, je ne m'y lancerais pas lolll

    Bonne fête à Monsieur Gourmandises!!

    RépondreEffacer
  7. OUf tout un gâteau! Je t'en vole une petite pointe pour ma fête aussi ;)

    RépondreEffacer
  8. Je peux en avoir un pareil pour ma fête??? ;-)

    RépondreEffacer
  9. Magnifique, je le mets direct dans mes favoris, vraiment il donne très envie ! Bravo !

    RépondreEffacer
  10. quelle splendeur! celui que j'ai confectionné pour mon homme à l'occasion de son anniversaire fait pâle figure!

    RépondreEffacer
  11. Bravo j'en reviens pas de tout ce beau travail!! Comme il est chanceux Mr.Gourmandise!!!

    RépondreEffacer
  12. Super comme idée.

    J'ai 2 questions par exemple par rapport à votre recette de macaron.
    1) Est-ce voulu que l'on mélange les solides (poudre et sucre) avec un liquide (œuf)? Je l'ai essayé hier soir et ca donne une pâte, ce qui est un peu étrange pour macaroner par la suite.

    2) Comment faire pour ne pas avoir de petit grumeau? Toute poudre d'amande que je trouve, il y a des grumeaux. Si je le tamis, j'en perd presque 30% car ca reste des petites boules... Quoi faire?

    Mille merci.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. @Phil,
      oui, c'est voulu car on part avec une recette de meringue italienne. oui, ça fait une pâte, mais vous ajouter votre meringue italienne ensuite, et ça se "détend".
      si vous mixer bien vos poudres au robot culinaire, il n'y aura pas de grumeaux. Il faut mixer assez longtemps pour avoir une poudre fine. Il faut décoller la pâte des parois du robot assez régulièrement.
      Avec cette recette, vous ne louperez pas vos macarons, la meringue est partiellement cuite.

      Effacer
    2. Merci pour votre réponse. J'ai fais la recette 2x (pour les macarons) et j'ai obtenu des comportements que je n'explique pas. Lors de la première fois, le mélange final était plus liquide et a fait de beau macaron, mais ceux-ci n'était pas lisse. Même après plusieurs minutes au robot, il restait des grains.

      La 2e fois, j'ai eu le même problème de grains, mais cette fois-ci, mon mélange était moins liquide, ca donc donné des macarons de forme moins arrondi.

      Avez-vous une idée de ce qui pourrait causer les 2 problèmes? Milles et un merci.

      Effacer
  13. Quel travail! Tout ça pour un magnifique résultat.

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

Merci de vos commentaires qui sont toujours très appréciés.
Laissez-moi un nom, cela évite que je vous réponde anonymement :)

Messages les plus consultés