22 décembre 2014

GRISSINI PARMESAN ET TOMATE SÉCHÉE


Ces grissini n'ont absolument rien à voir avec ceux du commerce, ceux qui sont très secs et sans aucun goût.
Je ne peux m'empêcher de comparer en disant que ces grissini sont à la baguette ce que les pepperettes sont au saucisson.

Je me suis, une fois de plus inspirée du fabuleux livre Pains et Viennoiserie de Basile Kamir pour réaliser ces gourmandises que je déguste comme snack mais qui pourront aussi être servis lors d'un apéritif ou, pourquoi pas  avec une fondue au fromage maison.

Pour 25 grissini d'environ 30 g
450 g de farine
60  g de parmesan fraîchement râpé
220 ml d'eau
30 ml d'huile d'olive
10 g de sel fin
10 g de levure fraîche de boulanger (diviser la quantité par 3 pour de la levure sèche)
2 c. à soupe de tomates séchées hachées finement



Mélanger la farine avec le parmesan dans le bol du batteur sur socle et faîtes un puits.
Verser l'eau et l'huile d'olive au centre et ajouter le sel.
Pétrir pendant 5 minutes à basse vitesse.

Émietter la levure puis incorporez-la à la pâte et prétrir pendant encore 8 minutes.
Incorporer la tomate séchée.
Façonner une boule et déposez-la dans un saladier.
Recouvrir d'un torchon humide et laissez-la lever pendant 50 minutes dans un endroit tempéré.

Diviser la pâte en 25 portions d'environ 30 g chacune.
Modeler délicatement chaque morceau en une petite ficelle de 30 cm de longueur et de 1 centimètre de diamètre à peu près.
Déposez-les sur 2 plaque de cuisson chemisée de papier parchemin et laissez lever pendant 40 minutes.

Préchauffer le four à 450 F (230 c).
Déposer au fond du four un plat à gratin rempli d'eau chaude.
Lorsque le four est chaud, enfourner les grissini et laissez-les cuire pendant 10 à 15 minutes.
Imprimer la recette

19 décembre 2014

KOUIGN AMANN


 Quand j'ai reçu le livre À vos fouets, prêts...Pâtissez !, j'ai cherché quelle recette, je pourrais faire pour vous le présenter et je suis tombée sur la recette du kouign amann et me suis écriée: oh my god !
Il fût un temps, où j'en mangeais plus souvent que maintenant, surtout quand je me rendais au festival interceltique de Lorient, parce qu'au camping, il y avait un camion qui venait en vendre tous les jours.

Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est un dessert breton fait d'une pâte levée dans laquelle on plie du beurre et du sucre. Tout pour faire grimper mon taux de cholestérol !
Le beurre feuillette la pâte et le sucre caramélise le tout ! C'est extrêmement bon, c'est ce qui le rend très addictif !
Comme je suis un peu excessive, j'en ai fait...2 ! Pour ma défense, je savais qu'à la première bouchée, ma zouille et monsieur Gourmandises seraient sous le charme, et c'est ce qui est arrivé !

Je vous conseille donc ce livre et la recette ! C'est une bible de la pâtisserie maison :2 000 recettes plus alléchantes les unes que les autres : tartes, gâteaux, glaces, pains et viennoiseries, friandises, etc. Des informations sur la pratique de la pâtisserie : choisir les ingrédients, avoir le bon matériel... Des zooms sur les ingrédients indispensables.
Toutes les recettes de base expliquées en pas à pas : pâtes, meringues, crèmes, mousses, ganaches, glaces, coulis... Des variantes pour chacune des recettes. Toutes les techniques de cuisson et de préparation. Des astuces pour la présentation et la décoration. Bref, une vraie somme de recettes illustrées et inratables pour maîtriser les gestes du pâtissier.




Pour 6 personnes :
10 g de levure fraîche de boulanger (diviser la quantité par 3 si vous utilisez de la levure sèche)
100 ml d'eau tiède
220 g de farine + environ 30 g pour le plan de travail
1/2 c. à café de sel
150 g de beurre salé + 20 g pour beurrer le moule à température ambiante
150 g de sucre


Émietter la levure dans l'eau tiède.
Dans le bol du batteur sur socle, mélanger la farine et le sel.
Creuser un puits au centre et verser l'eau et la levure.
Pétrir jusqu'à ce que la pâte devienne souple et légèrement élastique.
Couvrir le bol d'un film alimentaire et laisser lever 2 heures à température ambiante.

Verser la pâte sur un plan de travail fariné et donnez-lui une forme rectangulaire à l'aide d'un rouleau à pâtisserie.
Étaler 1/4 du beurre sur la pâte à l'aide d'un pinceau (et des doigts) et saupoudrez généreusement de sucre. Repliez la pâte en 3.

Étaler de nouveau la pâte au rouleau à pâtisserie, toujours en lui donnant une forme rectangulaire (si le beurre s'échappe un peu, ce n'est pas grave).
Étaler un autre 1/4 de beurre sur la pâte à l'aide d'un pinceau et des doigts, et saupoudrer de sucre, généreusement, comme précédemment.
Repliez de nouveau la pâte en 3.

Enveloppez votre pâte dans du film alimentaire et laissez-la reposer au réfrigérateur 20 minutes.

Beurrer un moule à gâteau de 22 ou 24 cm de diamètre.
Sortir la pâte du réfrigérateur, étaler de nouveau en rectangle et étaler dessus, un autre 1/4 de beurre sur la pâte à l'aide d'un pinceau et des doigts, et saupoudrer de sucre.
Replier la pâte en deux et rabattre les coins pour lui donner la forme de votre moule.
Déposez-la dedans et répartir le dernier 1/4 de beurre en petits morceaux et saupoudrer avec le restant de sucre.

Enfourner le kouign amann dans un four préchauffé à 400 F (200 C) et cuire pendant 30 minutes. Il doit être bien doré.
Pendant la cuisson, le gâteau v rendre du beurre. Vous pouvez arroser le gâteau avec ce beurre au fur et à mesure pour l'imbiber.

Lorsqu'il est cuit, sortez-le du four et laissez-le reposer 10 minutes avant de le démouler sur un plat.
Servir le kouign amann tiède ou chaud, accompagné d'un verre de cidre.
Imprimer la recette