27 août 2014

VELOUTÉ DE CAROTTES EN CAPPUCCINO


Je suis folle de la soupe. Chaude, froide, avec des morceaux, en velouté etc... Ma préférée reste à tout jamais la chaudrée de palourdes  et j'en ai mangée presque tous les jours quand je suis allée en vacances à L'île du Prince Édouard. Monsieur Gourmandises m'a suivi dans mes dégustations mais ça m'a fait un doux velours quand il m'a dit qu'il préférait celle que je faisais (la photo est carrément moche, je la referais bientôt, promis).

Quand je suis allée acheter les effets scolaires de ma zouille la semaine dernière, j'ai pu acheter le dernier Saveurs, J'y ai trouvé plein de recettes fort inspirante, dont ce velouté de carottes en cappuccino.
J'ai adapté et changé quelques petites choses, mais j'ai gardé l'idée de présentation.
Le mercure ayant brusquement remonté ces derniers jours, ce velouté a été fort apprécié. Vous pouvez les servir dans de plus petites verrines pour un apéritif dînatoire.
C'est tout simple à faire et c'est vraiment très bon.

Pour 6 personnes
1 oignon
2 c. à soupe de beurre
4 grosses carottes (environ 450 g)
Eau
2 c. à café (10 ml) de bouillon en poudre de légumes
3 c. à soupe de mascarpone

150 ml de crème 35 %
50 ml de lait
Sel, poivre et muscade


Peler, laver et couper les carottes en morceaux.
Peler et hacher l'oignon.
Fondre le beurre dans une casserole et y faire revenir l'oignon pendant 5 minutes.
Ajouter les carottes puis couvrir d'eau à hauteur.

Ajouter le bouillon de légumes en poudre, saler, poivrer et porter à ébullition. Couvrir et laisser mijoter 30 minutes.
À l'aide du mixeur plongeur, réduire la préparation en un velouté. Ajouter le mascarpone et mélanger.
Laisser complètement refroidir avant de réfrigérer.

Pour servir, verser le velouté de carottes très froid dans 6 verrines.


Fouetter la crème 35 % dans le bol du mélangeur sur socle.
Quand elle commence à prendre ajouter le lait, du sel et du poivre.
Fouetter encore vivement pendant 4 minutes pour l'aérer au maximum sans qu'elle soit en chantilly.

Déposer la crème sur le velouté.
Râper un peu de muscade dessus et servir aussitôt.
Imprimer la recette

25 août 2014

TARTARE AUX DEUX SAUMONS ET À LA GRANNY SMITH


Si vous avez mon livre Pomme en votre possession, vous n'êtes pas sans connaître cette recette.
D'après les commentaires de ceux qui la font, de ceux qui y ont goûté, cette recette est à la veille de devenir la recette vedette du livre.
Je ne vous l'avais jamais partagée sur le blogue et pourtant, c'est le tartare que je fais le plus souvent.

Je l'avais fait aussi au marché d'été de Mont-Tremblant en compagnie de Seb, et Ian qui avait 6 ans à l'époque, s'était goinfré de tartare.

Comme il y a eu une grosse hausse de température cette fin de semaine, nous avons eu envie de manger bien frais.

Acidulée, croquante et juteuse, la pomme Granny Smith se marie à merveille avec le saumon. C’est une entrée légère et originale. Étant donné qu’il s’agit d’une préparation à base de poisson cru, je vous conseille d’acheter le saumon le jour même de sa consommation et de vous assurer de sa fraîcheur.

Pour 6 personnes
500 g (1 lb) de saumon frais, sans la peau
4 tranches de saumon fumé
80 ml (1/3 tasse) d’huile d’olive
30 ml (2 c. à soupe) de jus de citron fraîchement pressé
Le zeste fin d’un citron
15 ml (1 c. à soupe) de moutarde à l’ancienne ou de moutarde de Meaux
10 g (2 c. à soupe) d’aneth frais, haché finement
10 g (2 c. à soupe) de persil frais, haché finement
1 échalote française, hachée finement
Sel et poivre, au goût
1 pomme Granny Smith, pelée, parée et coupée en petits cubes


Tailler le saumon en petits cubes et émincer finement les tranches de saumon fumé. Réserver dans un bol au réfrigérateur.

Dans un autre bol, mélanger l’huile d’olive, le jus et le zeste de citron, la moutarde à l’ancienne, l’aneth, le persil et l’échalote. Assaisonner au goût de sel et de poivre, puis ajouter le mélange aux deux saumons. Ajouter les petits cubes de pommes.

Servir aussitôt accompagné de tranches de baguettes grillées. Il est possible de cuisiner cette recette à l’avance à condition d’attendre le dernier moment pour intégrer la vinaigrette au mélange de saumons.
Imprimer la recette