28 janvier 2015

BRIOCHES AU NUTELLA, UNE RECETTE, DEUX CUISSONS


J'avais promis à Ian de lui faire des brioches, mais quand il est rentré de l'école et qu'il a vu que je branchais mon gaufrier, il m'a demandé si je faisais des gaufres ou des brioches ?
Je lui ai expliqué que je faisais les deux, histoire de tester.

 J'avais même prévu de faire des brioches à la cannelle, et chose qui n'arrive jamais à la maison, je n'avais plus du tout de cannelle. Pour ne pas décevoir Ian, je les ai faites au Nutella.

Il a aimé les deux versions. La version brioches cuites au four est très moelleuse, il faudra attendre avant de les déguster car le Nutella est vraiment très chaud, il y a risque de brûlure.

La version gaufrier, est beaucoup plus croustillante, genre grosse gaufrette. Il faudra faire attention de ne pas brûler le Nutella et si vous pouvez régler la température du gaufrier, ce serait vraiment un plus.

Pour la pâte:
1 tasse (250 ml) de lait 3,25%
1 sachet de levure sèche active (8 g)
1/4 tasse (50 g) de sucre + 1 pincée ( pour mélanger avec la levure)
4 cuillères à table (60 g) de beurre non salé, fondu, + un peu pour graisser le bol
1 jaune d'œuf de calibre gros
1 et 1/2 cuillères à thé (7,5 ml) d'extrait de vanille
2 et 3/4 tasses ( 375 g) de farine
3/4 cuillère à thé de sel

Pour la garniture :
1 tasse (250 ml) de Nutella

Sucre à glacer pour saupoudrer


La pâte:
Chauffer le lait chaud dans une casserole moyenne à feu doux jusqu'à ce qu'il atteigne environ 100F ( 37 C ).
Retirer du feu et saupoudrer la levure et la pincée de sucre.
Mettre de côté jusqu'à consistance mousseuse, environ 5 minutes.

Battre le beurre fondu, le jaune d'oeuf et la vanille. Réserver.

Combiner la farine, le sucre et le sel dans le bol d'un batteur sur socle.
Faire un puits au centre et y verser le mélange de levure et le mélange de beurre fondu, jaune d'oeuf et vanille.
Mélanger à basse vitesse avec le crochet à pâte jusqu'à consistance épaisse et légèrement collante.
Pétrissez à vitesse moyenne jusqu'à ce que la pâte se rassemble autour du crochet, environ 6 minutes ou jusqu'à ce que la pâte soit douce et élastique, et qu'elle rebondisse sur la pression du doigt.
Retirer la pâte du bol et façonner en boule.
Beurrer le bol du mélangeur et retourner la pâte dans le saladier, pour bien l'enrober de beurre. Couvrir d'une pellicule plastique et laisser lever jusqu'à ce qu'elle double de volume, soit environ 1 heure 15 minutes.


Sur une surface légèrement farinée, abaisser la pâte en un rectangle de 12" x 14 "(30 cm x 35 cm ).
Placer le côté le plus long face à vous.
Étendre le Nutella.
Rouler la pâte en un gros cylindre, en serrant bien.

Couper le cylindre avec un couteau bien aiguisé, en 12 tranches égales.

Disposer les tranches de pâte sur des plaques à pâtisserie chemisées de papier parchemin, en laissant un espace de 3 po (7,5 cm) entre chaque.
Couvrir d'une pellicule plastique et laisser lever jusqu'à ce que le volume de la pâte ait doublé soit, environ 40 minutes.

Préchauffer le four à 325F ( 160 C ).
Cuire au four, jusqu'à ce que les brioches soient dorées, environ 30 minutes.
Laisser refroidir dans les plaques 15 minutes.

Pour la cuisson au gaufrier :
Préchauffer le gaufrier et graisser légèrement les plaques.
Déposer délicatement une brioche sur la plaque et presser pour l'étendre.
Cuire environ 5 minutes.
Imprimer la recette

26 janvier 2015

ESTOFINADO


De mon enfance en France, je n'ai jamais mangé d'Estofinado (je ne connaissais même pas le nom) car ce plat n'est pas originaire de ma région.

C'est le plat de prédilection de la vallée du Lot et du Dourdou. De tout le Bassin de Decazeville, du Villefranchois et de la région de Capdenac.

L'estofinado est un paradoxe culinaire, car l'Aveyron n'est pas vraiment producteur de morue.
Pour connaître l’origine de la recette, il faut remonter aux soldats rouergats de Louis XIV qui auraient introduit la morue séchée en France après les guerres de Hollande.

La morue séchée est arrivé en Aveyron via les gabariers qui le remontaient sur le Lot depuis Bordeaux, (alors port de négoce de la morue) dans leurs barques à fond plat. Les bateliers le fixaient à l'arrière du bateau pendant une dizaine de jours. Ce qui permettait au poisson de se réhydrater.

Les bateaux accostaient au port de Bouquiès et les gabariers se restauraient à Linvinhac. C'est ainsi que l'estofinado est devenu le plat des mineurs de Decazeville. Almont-les-Juines est aujourd'hui la capitale de l'estofinado.

L'aspect de l'Estofinado ressemble à la brandade de morue, mais pour le goût, ça n'a absolument rien à voir. On y ajoute des oeufs durs et frais et de l'huile de noix chaude.

Il y a quelques semaines, mon amie Mirella m'a donné un filet entier de morue séchée. Pas le genre de petits morceaux qu'on trouve à l'épicerie, mais un filet d'un bon pouce d'épaisseur.
Je m'apprêtais à préparer une brandade de morue jusqu'à ce que je reçoive mon magazine et que je découvre cette recette.
Chez nous, tout le monde est fan de poisson et ce plat a fait l'unanimité. Ian en a même demandé pour son lunch le lendemain midi.

Pour 6 personnes
2 kg de morue séchée
1lb (500 g) de pommes de terre
2 gousses d'ail
5 oeufs
100 ml de crème 35 %
100 ml d'huile de noix chaude
3 c. à soupe de persil ciselé
Sel et poivre


Découper la morue séchée en morceaux et faites-les dessaler 3 jours :
Plonger la morue dans une passoire placée dans un grand chaudron d'eau. Changer l'eau souvent (4 fois par jour).

Placer les morceaux de morue dans une caserole et couvrez d'eau froide.
Porter à ébullition et cuire 20 minutes, à frémissements.
Égoutter mais réserver l'eau de cuisson.

Peler et rincer les pommes de terre.
Faites les cuire dans l'eau de cuisson du poisson pendant 20 minutes ou jusqu'à ce qu'elles soient bien cuites.

Éliminer la peau et les arêtes des morceaux de morue et effeuillez-les.

Cuire 2 oeufs (sur les 5), 12 minutes départ à l'eau froide.
Écalez-les puis découpez-les en rondelles.
Battre les 3 oeufs restants frais à la fourchette.

Égouttez les pommes de terre et écrassez-les avec une fourchette.
Placer un grand saladier au dessus d'un bain-marie chaud.
Mélangez-y les pommes de terre, le poisson effiloché et rondelles d'oeufs durs, l'ail pressé, le persil ciselé et l'huile de noix chaude.
Incorporez progressivement les oeufs battus. Goûtez, salez si nécessaire et poivrez.
Ajouter la crème 35 % et servir bien chaud.
Imprimer la recette