SOUPE DE TOMATES, HARICOTS ET CALMARS


La tempête de neige d'hier a failli remettre notre 1ère sortie à la cabane à sucre. C'est carrément démoralisant. L'acériculteur nous racontait que les érables n'avaient pas encore coulé... un 30 Mars !
Je suis donc encore en mode cuisine d'hiver : soupes, mijotés etc...

J'ai repris le livre  Soupes et veloutés paru chez Larousse, dont je vous avez parlé quand j'avais publié le gombo de poulet et je me suis inspirée d'une des recettes proposées pour réaliser celle-ci.
C'est une soupe très colorée, très goûteuse et qui est arrivée sur notre table comme un peu de soleil.
Si comme moi, vous utilisez des calmars surgelés, faîtes attention de ne pas trop les cuire, sous peine d'obtenir quelque chose de caoutchouteux.

Pour 6 personnes :
1/4 tasse (60 ml) d'huile d'olive
2 échalotes, émincées
2 gousses d'ail, émincées
1 gros poivron rouge, paré et émincé finement
1 litre de tomates broyées maison ou du commerce
2 tasses (500 ml) de bouillon de poisson
Quelques feuilles de basilic
400 g de haricots blancs en conserve, égouttés
300 g de roquette
1 sac (500 g) de rondelles de calmars, décongelés
Sel et poivre


Dans un gros faitout, chauffer l'huile d'olive et faire revenir les échalotes, l'ail et le poivron, jusqu'à tendreté.
Ajouter les tomates broyées, le bouillon de poisson et quelques feuilles de basilic. Porter à ébullition puis laisser mijoter à feu doux pendant 10 minutes.
À l'aide du mixeur plongeur, mixer la préparation finement.
Ajouter les haricots blancs et laisser mijoter 10 minutes, puis incorporer la roquette et les rondelles de calmars et laisser pocher 3 minutes (enlever du feu, mettre les ingrédients, couvrir). Saler et poivrer au goût.
Servir immédiatement.
Imprimer la recette

Commentaires

  1. Chouette le calmar, ça fait différent! & la neige, elle devrait bien partir un jour :)

    RépondreSupprimer
  2. Mon Pierre qui adore le calmar serait fou de joie de manger cette soupe!!

    RépondreSupprimer
  3. J'aime vraiment les recettes vite à préparer comme celle-ci. Et que j'aime les calmars. Nous n'avons pas été à la cabane à sucre encore. J'ai hâte à la belle température chaude.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Merci de vos commentaires qui sont toujours très appréciés.
Laissez-moi un nom, cela évite que je vous réponde anonymement :)

Messages les plus consultés