Aucun message portant le libellé bonbons. Afficher tous les messages
Aucun message portant le libellé bonbons. Afficher tous les messages

19 décembre 2013

RUDOLPHE ET LES RENNES DU PÈRE NOËL POUR LE DÉJEUNER DE NOËL


Demain matin, ce sera le déjeuner de l'école et comme chaque année, j'essaie de faire quelques choses que les enfants vont adorer.
Après avoir vu une photo sur le net, c'est sur Rudolphe et ses comparses que mon choix s'est arrêté.
Ils sont très très simples à réaliser, j'ai juste perdu un peu de temps à chercher des bonbons blancs pas trop gros pour faire les yeux. C'est monsieur Gourmandises qui m'a suggéré ceux-ci et c'était parfait. C'est ça l'esprit d'équipe.

J'ai bien hâte de voir la tête des enfants et en attendant, je vous souhaite un Joyeux Noël, je ne publierai pas d'ici là, je me prends quelques jours de vacances !

Pour 24 muffins :
1 tasse (250 ml) de yogourt nature
1 cuillère à thé (5 ml) de bicarbonate de sodium
2/3 de tasse (160 g) de beurre
1 1/3  tasse (260 g) de cassonade
2 gros oeufs
1 cuillère à thé (5 ml) d"extrait de vanille
4 bananes très mûres (noires)
2 1/3 tasses (350 g) de farine non blanchie
1/3 tasse (45 g) de cacao
1 cuillère à thé (5 ml) de poudre à pâte (levure chimique)

Décoration :
Du glaçage au chocolat au lait Betty Crockers (j'ai utilisé un plus peu plus d'un pot)
Des bretzels qui représenteront les bois
Des biscuits Nilla à la vanille pour le museau
Des Smarties rouges et bruns pour le nez
Des bonbons ronds et blancs pour les yeux (ceux des bracelets de bonbons sont de la bonne taille)


Préchauffer le four à 350 °F (180 °C). Préparer deux plaques à muffins de 12 empreintes chaque et les chemiser de caissettes en papier. Réserver.

Dans un bol, mélanger le yogourt et le bicarbonate de sodium. Réserver.

À l’aide d’un batteur électrique, crémer le beurre et la cassonade pendant 5 minutes. Ajouter les oeufs ainsi que la vanille et bien mélanger.

Écraser les bananes et ajouter au mélange de crème sure et de bicarbonate.
Mélanger la farine, le cacao et la poudre à pâte et les ajouter aux ingrédients liquides en mélangeant pour bien incorporer.

Répartir la pâte dans des moules à muffins et cuire au four de 18 à 20 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré dans un muffin en ressorte propre. Laisser refroidir sur une grille.


Glacer le dessus des muffins refroidis.
Déposer un biscuit à la vanille sur le bord de chaque muffin, sans le centrer.
Avec une petite poche à pâtisserie, déposer une goutte de glaçage sur le biscuit pour y coller un Smarties.
Puis déposer les bretzels de chaque côté, puis les bonbons blancs au dessus du biscuit à la vanille.
Remplir les cavités des bonbons blancs avec du glaçage.
Réfrigérer le tout pour que le tout se tienne bien.


Imprimer la recette

18 décembre 2013

#gâteriepourjouet : SAPIN DE NOËL EN RICE KRISPIES


Épisode 3 du défi #gâteriepourjouet :
Pour celles et ceux qui n'auraient pas suivi, je vous rappelle que Rice Krispies de Kellogg et l'Armée du Salut stimulent votre élan de générosité avec leur nouveau programme des fêtes : Une gâterie pour un jouet.
C'est un défi qui ne coûte pas cher à réaliser, qui vous fait passer du temps avec vos enfants et qui permet de gâter des enfants qui ne sont pas aussi gâtés que les vôtres. Il ne nous reste que quelques jours pour atteindre notre objectif...nous n'en sommes qu'à 50 %...

Jusqu'au 22 Décembre, Rice Krispies fera un don de 20 $ à l'Armée du Salut jusqu'à concurrence de 30 000 $ chaque fois qu'un canadien télécharge une photo d'une gâterie faite avec des céréales Rice Krispies sur le site RiceKrispies.ca.
L'Armée du Salut utilisera ensuite les donc reçus pour acheter des jouets aux enfants dans le besoin.

J'aurai dû faire une gâterie en forme de jouet, mais comme nous sommes à préparer Noël, Ian a voulu préparer des sapins de Noël.
Nous nous sommes inspirés de Geneviève et de ses sapins Oréo pour fabriquer les nôtres.
Je n'avais pas de vert sapin dans mes colorants en poudre, qu'importe, je trouve ces sapins vraiment jolis et ils ont été faits avec amour et pour une bonne cause !


Pour 8 sapins il vous faudra :
250 g de grosses guimauves
60 g de beurre
1 c. à thé (5 ml) d'extrait de vanille
6 tasses (1,5 l) de céréales Rice Krispies

8 biscuits (Oréo ou autres) pour servir de base
200 g de pastilles de chocolat blanc
1/4 tasse (60 ml) de crème 35 %
1/4 tasse (60 ml) de beurre
Colorant vert

Bonbons divers pour décorer les sapins


Dans un grand saladier, mettre les guimauves et le beurre et faire fondre 2 minutes au micro-ondes.
Ajouter la vanille et bien mélanger.
Ajouter les Rice Krispies et bien mélanger.
Laisser refroidir jusqu'à ce que la préparation soit tiède et modelable.

Façonner 8 sapins en leur donnant une forme de cône.
Les placer aussitôt sur un biscuit et les laisser complètement refroidir.


Dans un bain-marie, fondre le chocolat, la crème 35 % et le beurre. Bien mélanger et ajouter le colorant vert.
Lisser refroidir 5 minutes avant de recouvrir vos cônes de Rice Krispies (aidez vous d'un pinceau, ça évite d'avoir les mains plein de chocolat).
Décorer avec des bonbons et réfrigérer pour faire durcir la ganache.
Imprimer la recette

04 novembre 2009

NOUGAT BLANC AU MIEL



C'est une recette que j'ai déjà publiée, il y a quelques années, mais n'étant pas très contente de la texture obtenue, j'ai renouvelé l'expérience en y apportant quelques modifications et en simplifiant la méthode afin qu'elle soit accessible à ceux qui débutent en cuisine.
Chouquinette m'ayant laissé un message pour me dire qu'elle avait aussi fait cette recette, et qu'elle avait omis le beurre, j'en ai fait autant.
C'est un nougat tendre et sa tenue est parfaite.
Je les ai conditionnés dans des sacs de cellophane, pour en garnir mes paniers de Noël, mais je ne sais pas s'ils vont durer jusqu'à cette date...C'est tellement bon, qu'on arrête pas de piger dans les sacs !


2 blancs d'oeufs
1 pincée de sel
150 ml d'eau
120 ml (175 g ) de miel
2 et 1/2 tasses ( 500 g ) de sucre
1 cuillère à table de vanille liquide
1 tasse (150 g ) de pistaches et d'amandes non blanchies ( en quantité égales ), torréfiées



Chemiser un moule de film alimentaire, en le faisant déborder de chaque côté. Réserver.

Dans une casserole, chauffer le miel, le sucre et l'eau, jusqu'à ce que la température indique sur le thermomètre à bonbons, 289 F ( 143 C ).

Pendant que le sirop chauffe, battre les blancs d'oeufs avec le sel, en neige ferme, en incorporant à mi-parcours 1 cuillère à table de sucre prélevée sur la quantité initiale, pour serrer les blancs.

Lorsque la température du sirop est atteinte, verser doucement en filet, sur les blancs sans arrêter de battre. Ajouter la vanille liquide et continuer de battre une minute environ.


Transvider la préparation dans un grand chaudron et mettre sur la plaque à feu doux ( 3) et dessécher la préparation avec une cuillère en bois, en veillant bien à ne pas faire brûler ( comme vous le feriez avec une pâte à choux ).
À défaut de plaque électrique, le desséchage de la préparation peut être réalisé au bain marie, en posant le récipient sur une casserole d'eau en ébullition.

Quand la préparation se détache du fond, la température idéale est atteinte. Retirer du feu.

Incorporer le mélange de pistaches et d'amandes, en mélangeant bien à la spatule en bois ( attention le mélange est très chaud ).

Transvider la préparation dans le moule préparé, rabattre le film alimentaire qui déborde et tasser avec la main.

Laisser refroidir à température ambiante, avant de couper en morceaux avec un couteau huilé, ou d'utiliser un couteau électrique.

Conditionner le nougat dans des sacs de cellophane, il se conservera 3 mois.
Imprimer la recette

04 juillet 2009

DUO DE PETITES CRÈMES RÉGRESSIVES




Quand on se retrouve avec un gros paquet de Carambars et de fraises Tagada, difficile de choisir quels desserts, on va pouvoir faire ( surtout que je voulais m'en garder pour d'autres desserts ). Alors pourquoi ne pas faire le même, décliné aux deux parfums.
Pour réaliser ces crèmes, j'ai juste pris ma base de crème aux oeufs et j'ai remplacé la quantité de sucre par les bonbons, en goutant le lait pour savoir si c'était assez sucré ou pas.
Ou trouver ces bonbons ? À la Vieille Europe et dans quelques épiceries fines, comme celle du Marché 440.

Pour 6 pots de crèmes ( environ 125 ml )


1 et 1/2 tasses ( 375 ml ) de lait 3,25%
1/2 tasse ( 125 ml ) de crème 35 %
3 oeufs entiers
160 g de fraises Tagada ou 10 Carambars

Porter à ébullition le lait et la crème avec les fraises Tagada ou les Carambars.
Mélanger au fouet jusqu'à ce que les bonbons soient fondus.

Battre les oeufs et incorporer le lait et la crème chauds en fouettant.
Diviser la préparation dans des ramequins, puis déposez les dans un bain-marie et cuire au four à 300 F ( 145 C ) pendant 45 minutes.
Laisser refroidir à température ambiante avant de réfrigérer.
Imprimer la recette

14 mars 2009

BONBONS À LA BERGAMOTE

Le bergamotier (Citrus bergamia) est une variété de citronnier. Son origine est incertaine, il pourrait s'agir d'un hybride de limette sucrée et d'orange amère. Il est principalement cultivé en Italie du sud (95% de la production mondiale), ainsi qu'en Côte d'Ivoire, en Amérique du Sud, au Maroc et en Asie tropicale.
La chair verdâtre de la bergamote est divisée en sections. Elle est très juteuse, mais trop acide et trop amère pour être comestible. Son écorce jaunâtre, très riche en huile essentielle, dégage un parfum suave.
Elle est aujourd'hui cultivée en Calabre depuis qu'un parfumeur italien en fit son " aqua mirabilis " qui allait devenir l'eau de Cologne. Devenue célèbre à Nancy, elle parfume le sucre d'orge qui porte son nom, tandis que le thé Earl Grey lui doit sa réputation.
On en cultive aussi un peu en Sicile, mais les résultats ne sont pas aussi probants qu'à Reggio.
La bergamote tirerait son nom de la ville de Berga, au nord de Barcelone, où elle fut cultivée à l'origine,— mais une autre supposition attribue l'origine du nom à une déformation du mot turc 'beg armudi' qui veut dire « poire du seigneur ».

Je suis une gamine avec de nouveaux jouets. J'ai reçu de nouvelles huiles essentielles des Arômes de Saba, ainsi qu'un moule à bonbons commandé chez Dominion et Grimm.
Idéalement, les huiles essentielles des Arômes de Saba s'utilisent à froid, j'ai donc doublé le nombres de gouttes de bergamote dans la recette pour obtenir le meilleur parfum.

Je me suis inspirée de la recette d'Églantine pour réaliser celle-ci.


1 et 1/2 tasses ( 250 g ) de sucre
200 ml d'eau
1 cuillère à table de sirop de maïs blanc ( ou sirop de glucose )
1/2 cuillère à thé de crème de tartre ( acide tartrique ), pour la transparence
10 gouttes d'huile essentielle de bergamote Les Arômes de Saba


Mettre le sucre, l'eau, le sirop de maïs et la crème de tartre dans une casserole et porter à ébullition à moyen-fort.
Badigeonner les bords intérieurs de la casserole avec un pinceau mouillé, afin d'éviter la cristallisation.
Cuire jusqu'à ce que le caramel atteigne 311 F ( 155 C ) sur le thermomètre à bonbons.
Églantine conseille de ne pas dépasser les 320 F ( 160 C ), au risque d'obtenir un bonbon plus coloré, au goût de caramel et non de bergamote.


Dès que la température est atteinte, enlever la casserole du feu et ajouter la bergamote et mélanger avec une cuillère de bois.
Couler dans les empreintes et laisser complètement refroidir.
Imprimer la recette