Aucun message portant le libellé verrines. Afficher tous les messages
Aucun message portant le libellé verrines. Afficher tous les messages

23 juin 2017

FRAISES AU SIROP DE VIN ROUGE, CRÈME FOUETTÉE À LA ROSE


J'ai acheté mes premières fraises du Québec mais j'ai été déçue, même si je m'y attendais avec toute la pluie que nous avons eue.
Les fraises ne goûtent pas grand chose et ne sont pas beaucoup parfumées. Ce ne sont que les premières, je suis certaine que les prochaines seront meilleures.

Mais pas question de gaspiller, je les ai préparées avec un sirop de vin rouge parfumé et réhaussées d'une crème fouettée à la rose.
Le parfait dessert pour fêter la Saint-Jean et pour conclure un gros souper.

Bonne Saint-Jean à tous !


Pour 4 à 6 personnes
750 g de fraises
Sirop :
1 1/2 tasse (375 ml) de vin rouge
3/4 tasse (150 g) de sucre
1/3 tasse (80 ml) de confiture de fraise
1 gousse de vanille, fendue et grattée
le zeste d'un citron, prélevé à l'économe

Crème fouettée à la rose
1 1/2 tasse (375 ml) de crème 35 % bien froide
1 c. à soupe de sucre glace
1 c. à soupe d"eau de rose




Mettre les fraises dans un égouttoir et passez-les rapidement sous l'eau.
Équeutez-les puis les couper en 4 et les réserver dans un saladier.

Dans une casserole moyenne, préparer le sirop de vin rouge :
Porter à ébullition le vin, le sucre, la confiture de fraises, la gousse de vanille et le zeste de citron.
Laisser mijoter à feu moyen fort pendant 15 minutes, ou jusqu'à ce que le sirop ait épaissi et soit sirupeux.
Filtrer le sirop à l'aide d'une passoire et verser sur les fraises.
Réfrigérer pendant 1 heure.

Répartir la préparation dans 4 ou 6 verrines.



Verser la crème 35 %, le sucre glace et l'eau de rose dans le bol du batteur sur socle muni du gros fouet.
Fouetter jusqu'à obtenir une chantilly ferme.
Verser la chantilly dans une poche à pâtisserie munie d'un embout cannelé, puis garnir le dessus des verrines.
Servir aussitôt.
Imprimer la recette




05 mai 2017

VERRINES DE MASCARPONE À LA GELÉE DE FRAMBOISES


Je n'avais pas encore eu le temps de publier le deuxième dessert que j'avais fait pour le souper de Pâques chez Loulou.
C'est un dessert toutes saisons car vous pouvez utiliser des framboises surgelées. Vous pourrez décliner avec d'autres fruits rouges, en gardant les mêmes proportions.
C'est excellent et ça passe tout seul après un gros repas.


Pour une douzaine de verrines
1 sachet (7 g) de gélatine en poudre ou 3 1/2 feuilles
2 c. à soupe d'eau
340 g de framboises + 12 framboises pour la finition
50 g (1/4 tasse) de sucre
2 c. à soupe de Cointreau

500 g de mascarpone
100 g (1 tasse) de sucre à glacer
1 c. à soupe de zeste de citron 
250 ml (1 tasse) de crème 35 %





Dans un bol, faire gonfler la gélatine dans l'eau (Si vous utilisez des feuilles, faîtes-les tremper dans de l'eau, puis essorez-les avant de les utiliser).
Mixer finement les framboises avec le sucre dans le robot culinaire, puis passer la préparation au tamis, pour enlever les grains de framboises.

Faire chauffer doucement la préparation dans une casserole, puis ajouter la gélatine.
Mélanger jusqu'à ce que la gélatine soit fondue.
Ajouter le Cointreau et mélanger.

Répartir la préparation dans les verrines et réfrigérer le temps de préparer le mascarpone.

Dans le bol du batteur sur socle, muni du fouet, battre le mascarpone avec la moitié du sucre à glacer et le zeste de citron, afin de le détendre.
Dans un autre bol, fouetter la crème 35 % en chantilly, en incorporant le reste du sucre à glacer.
À l'aide d'une spatule souple, incorporer délicatement la chantilly au mascarpone.

Mettre la préparation dans une poche à pâtisserie, munie d'un embout cannelé, puis répartir dans les verrines.
Coiffer d'une framboise et réfrigérer jusqu'au service.
Imprimer la recette

03 juin 2016

CRÈME AUX FRAMBOISES EXPRÈS


C'est le genre de petit dessert que vous pourriez être amenés à préparer cette fin de semaine, si vous recevez de la visite surprise (surtout si vous avez une piscine).
Il se prépare en un tour de main et ne prend que peu d'ingrédients. C'est une chantilly dans laquelle j'ai plié une purée de framboises.
J'ai utilisé des framboises mais n'importe quel fruit ferait l'affaire, du moment que vous gardiez les proportions. Juste d'imaginer ce dessert avec une purée de pêches ou d'abricots, j'en salive déjà !
Cette crème peut aussi servir de garniture entre deux gâteaux blancs ou au chocolat.

Pour 6 petites verrines  (125 ml)
2 barquettes (340 g) de framboises fraîches
2 c. à soupe de sucre
1 1/2 tasses (375 ml) de crème 35 %
3 c. à soupe de sucre à glacer

Framboises et feuilles de menthe pour décorer


Réserver 12 framboises sur la quantité initiale, pour la décorer
Mettre le reste des framboises avec le sucre dans le blender et mixez-les.
Passer la préparation au tamis (pour enlever les grains) et réserver.

Au batteur électrique, fouetter en chantilly,la crème 35 % avec le sucre à glacer.

Mélanger délicatement la purée de framboises dans la chantilly.
Répartir dans les verrines. Décorer de 2 framboises et d'une feuille de menthe. Réserver au réfrigérateur jusqu'au service.
Imprimer la recette

20 novembre 2015

CROUSTADE AUX POMMES EN VERRINE


Ces croustades aux pommes ne sont pas tellement différentes de celles que l'on fait en un seul plat sauf qu'ici, les pommes sont revenues dans le beurre puis caramélisées.
Le croustillant est cuit à part et est ensuite mis dans les verrines.
Du coup, c'est vraiment croustillant, puisqu'il n'a pas touché à la garniture aux pommes durant la cuisson.

C'est un petit dessert tout simple mais tellement réconfortant. Le meilleur est de préparer de croustillant à l'avance, puis de cuire les pommes et de servir ce dessert chaud.
Vous n'aurez probablement pas la place de mettre une boule de crème glacée, mais ce dessert se suffit bien à lui même.

Pour 6 verrines
Croustade :
1/3 tasse (50 g) de farine
6 c. à soupe (75 g) de cassonade
1/2 c. à café de cannelle moulue
1/2 c. à café de gingembre moulu
1 tasse (90 g) de flocons d'avoine
1/4 tasse (60 g) de beurre, à température ambiante

Compotée de pomme :

6 pommes Golden Délicieuse, pelées, parées et coupées en cubes
1/2 c. à café de cannelle moulue
1/2 c. à café de gingembre moulu
Le jus d'un citron
6 c. à soupe  (90 g) de beurre
1/4 tasse (50 g) de cassonade

Bâtons de cannelle pour décorer


Croustade
Préchauffer le four à 350 F (180 C).

Dans un bol, mélanger tous les ingrédient.
Travailler la préparation avec les doigts afin d'obtenir une pâte sablonneuse.

Recouvrir une plaque allant au four de papier parchemin et étaler la pâte.

Mettre au four  10 à 15 minutes ou jusqu'à coloration dorée.

Laisser refroidir sur la plaque. Effriter la préparation pour obtenir de plus petits morceaux. Réserver.


Compotée de pommes :Dans un bol, mélanger les pommes, la cannelle, le gingembre et le jus de citron. Réserver.

Dans une poêle chaude, fondre le beurre et ajouter la préparation de pommes.
Faire revenir à feu moyen puis ajouter la cassonade.
Laisser mijoter 10 minutes ou jusqu'à ce que les pommes soient fondantes.


Répartir la compotée de pommes dans 6 verrines, puis recouvrir de la croustade.

Pour servir, déposer la compote au fond de la verrine et garnir de crumble.
Planter un bâton de cannelle dans chaque verrine pour décorer.

Décorer avec un bâton de cannelle.
Imprimer la recette

03 juin 2015

VERRINES FAÇON TARTE MERINGUÉE AU CITRON ET AU GINGEMBRE + CONCOURS


Cette recette va me donner l'occasion de vous parler de mes 3 derniers coups de coeur en matière de livres de cuisine.
Elle m'a été inspirée par Rafaële de la Raffinerie Culinaire qui a participé à 2 des 3 livres de la collection Cook&Blogs paru chez Larousse.

Les 3 livres ont en commun que les recettes sont présentées par des blogueuses. Il y en a vraiment pour tous les goûts mais en général, toutes les recettes sont à mon goût et j'ai eu beaucoup de difficulté à choisir par quelle recette j'allais commencer à tester.

Vous ne serez donc par surpris que je commence par une recette au citron. Je n'ai pas changé grand chose à la recette si ce n'est que j'ai mis des biscuits au gingembre plutôt que des Spéculoos (que j'avais tous mangés).
La quantité de verrines sera en fonction de leur capacité. Je les ai faites plus petites que Rafaële, j'en ai eues 8.

Si vous cliquez sur les photos, vous aurez tous les blogs qui ont participé à ce projet et je trouve cela vraiment réussi.
Les Blogueuses cuisinent Vegan est déjà sur les tablettes au Québec. Et pour faire un peu de chauvinisme, deux blogues québécois ont collaboré à cet ouvrage :Emilie Gaillet du blogue Émilie Murmure et Laurence Bertrand du blogue Petits repas (green) entre amis.

L'atelier Pâtisserie ainsi Les Blogueuses vous invitent à l'Apéro le seront très prochainement


Je tiens à remercier l'équipe de Hachette Canada qui me donne l'opportunité de vous faire gagner ces 3 livres. Il y aura 3 gagnants et pour cela il faudra :
-Être résident canadien
-M'écrire dans les commentaires sous cet article, quel est le livre qui vous attire le plus (ce qui me permettra, si vous êtes tirés au sort, de vous faire envoyer votre livre préféré)
-De me laisser une adresse courriel valide afin que je puisse vous contacter
-Et faire tout ceci avant le 13 Juin 2015, minuit, heure de Montréal






Pour 6 verrines :
10 à 12 biscuits au gingembre (gingersnap)

Pour le lemon curd :
3 citrons non traités
1/4 tasse (60 g) de beurre
3 oeufs entiers + 1 jaune
2/3 tasse (130 g) de sucre
1 c. à café de fécule de maïs

Pour la mousse citron-gingembre :
1 feuille (2 g) de gélatine
1 po (2,5 cm) de gingembre frais
150 g de mascarpone
100 ml de crème 35 %
2 c. à soupe (25 g) de sucre

Pour la meringue
2 blancs d'oeufs
70 g de sucre


Pour le lemon curd
Prélevez le zeste de 1 citron. Recueillez le jus des 3 citrons. Faîtes fondre le beurre au micro-onde.
Dans un saladier, fouettez les oeufs entiers et le jaune avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Incorporez la fécule de maïs.
Ajouter le jus et le zeste de citron, puis le beurre fondu. Mélanger le tout.
Placez le saladier au bain-marie et faîtes cuire la préparation sans cesser de remuer jusqu'à ce qu'elle épaississe.
Verser le lemon curd dans un plat, recouvrir au contact de film alimentaire et laisser refroidir au réfrigérateur.

La mousse citron-gingembre
Faîtes tremper la feuille de gélatine dans un bol d'eau froide.
Pelez et râpez de gingembre.
Dans une casserole, faîtes chauffer 30 g de lemon curd. Hors du feu, ajouter la gélatine essorée et mélangez jusqu'à ce qu'elle soit fondue.
Incorporez 70 g de lemon curd, puis le gingembre.
Dans un saldier fouettez le mascarpone et la crème 35 % pour bien les aérer.
Ajouter le sucre et fouettez au batteur jusqu'à l'obtention d'une chantilly ferme.
Incorporer délicatement à la crème citron-gingembre.

Mixez les biscuits au gingembre puis répartir la chapelure dans le fond de chaque verrine.
Recouvrir d'une couche de mousse citron-gingembre et de lemon-curd, puis une seconde fois.
Placer les verrines 2 heures au réfrigérateur.


La meringue :
Monter les blancs en neige. Lorsqu'ils commencent à se raffermir, ajouter le sucre en 3 fois. Fouetter jusqu'à ce que la meringue soit bien brillante.
Recouvrir chaque verrine de meringue et dorez au chalumeau.
Imprimer la recette


13 août 2014

COMPOTE MERINGUÉE DE FRUITS ROUGES


Juste avant de partir en vacances, je suis allée au chalet tondre le gazon et quelle ne fût pas la surprise de découvrir que pour une fois, les groseilles n'avaient pas été mangées par des chevreuils ou autres bestioles.
Ces groseillers viennent du tournage d'Un Homme et son Pêché et mon ami Pierre-Yves les avait récupérés à la fin du tournage et les avait plantés au chalet.
J'ai ramassé toutes les groseilles, mais je n'en avais pas assez pour faire de la gelée. je les ai donc incorporées dans cette compote aux fruits rouges.

Ces verrines sont à servir bien fraîches et finiront bien un beau repas d'été sur la terrasse.

Pour 4 à 6 personnes
250 g de groseilles
400 g de cerises, dénoyautées
250 g de fraises, équeutées, et coupées en 4

250 g de sucre (quantité séparée)
2 blancs d'oeufs


Rincer les groseilles et déposez-les, sans les égrapper dans une casserole.
Faites-les éclater à feu vif en les écrasant.
Filtrer le jus obtenu et remettez-le dans une casserole.

Mettre les cerises dans le jus de groseilles et faire pocher 5 minutes à feu doux.
Ajouter les fraises, éteindre le feu et laisser refroidir.

Égoutter les fruits et les répartir dans des verrines.
Faire bouillir et réduire le sirop 5 minutes à feu vif puis verser sur les fruits.

Monter les blancs en neige et ajouter les 100 g de sucre restants en continuant de fouetter.
Remplir une poche à pâtisserie et garnir chaque verrine de meringue.
Dorer la meringue au chalumeau.
Imprimer la recette


06 décembre 2013

VERRINES AUX DEUX CHOCOLATS, CITRON ET CAFÉ


En vieillissant, on devient plus modéré et c'est terminé (en tout cas, chez nous), les repas où il y a une grosse entrée, un gros plat principal et un gros dessert cochon. J'essaie d'équilibrer le tout pour que les invités ne calent pas avant le dessert et qu'ils ne passent pas la soirée à somnoler d'avoir trop manger.
C'est vrai que tout dépend de l'appétit de chacun, mais moi, je suis une picoreuse et si je mange trop, je passe la journée du lendemain et du surlendemain à m'en remettre.

Il y a quelques semaines, nous avons reçu des amis et j'ai préparé une raclette. Personnellement, je trouve qu'il n'y a pas pu calant qu'une raclette et si je ne savais pas recevoir le monde, je n'aurai fait que cela..pas d'entrée, pas de dessert, juste la raclette.
Au final, j'ai servi une salade de roquette en entrée et préparé des verrines...12 petites verrines !
Nous n'étions que 5 mais je me doutais que certains gourmands étaient bien capables d'en manger plusieurs.
Mes verrines ont une contenance d'environ 1/2 tasse (125 ml).
Je me suis inspirée des bases de Patrice et j'ai marié le chocolat au lait, le citron et le café parce que je trouve que c'est un beau mariage à trois de saveurs et que dire des textures.

Crémeux de chocolat au lait
1 tasse (250 ml) de crème 35 %
1 tasse (250 ml) de lait
2 c. table (25 g) de sucre
5 jaunes d’œufs
270 g de chocolat au lait

Crémeux de chocolat blanc au yogourt au citron
2 tasses (200 g) de chocolat blanc en pastilles (ou haché)
2/3 tasse (160 ml) de crème 35 %
1 tasse (250 ml) de yogourt méditerranéen au citron (10 %)
Le zeste d'un citron

Crumble au café
½ tasse  (125 g) de beurre
1/2 tasse (100 g) de sucre
1 tasse (150 g) de farine
2 c. à table (30 ml) de café instantané de bonne qualité


Pour 12 verrines :

Crémeux de chocolat au lait
Déposer le chocolat au lait dans un bol et réserver.
Dans une petite casserole, à feu maximum, amener la crème, le lait et la moitié du sucre à ébullition.
Dans un cul-de-poule, blanchir les jaunes et le reste du sucre avec un fouet.
Verser graduellement le liquide bouillant en filet sur les jaunes en brassant constamment avec le fouet en formant des 8 dans la casserole.
Verser le tout dans la casserole, remettre sur un feu moyen et cuire jusqu’à ce que la crème nappe le dos d’une cuillère.
Passer la crème chaude au chinois sur le chocolat et, après quelques secondes de repos, émulsionner le crémeux au fouet en commençant par le centre lentement, puis de plus en plus vite sur les côtés. On peut terminer l’émulsion au batteur si nécessaire.
Verser dans des verrines et laisser figer au froid de 6 heures.


Crémeux de chocolat blanc au yogourt au citron
Déposer le chocolat blanc dans un bol et réserver.
Dans une casserole, porter la crème à ébullition, la retirer du feu et la verser sur le chocolat blanc.
Laisser reposer environ 30 secondes et émulsionner à l'aide d'un fouet.
Ajouter le yogourt au citron et le zeste de citron et bien mélanger.
Séparer la préparation dans les verrines et réserver au réfrigérateur pendant 4 heures


Crumble au café :
Préchauffer le four à 350 F (180 C). Chemiser une plaque à biscuits de papier parchemin et réserver.

Dans le bol du mélangeur sur socle, muni de la palette, réunir tous les ingrédients et mélanger la pâte jusqu’à l’obtention d’une texture de chapelure grossière.
Verser en émiettant avec les mains sur une plaque préparée.
Cuire  pendant environ 9 minutes en prenant soin de remuer le crumble toutes les 3 minutes.

Laisser refroidir puis répartir la préparation dans les verrines.
Le crumble se conserve deux semaines au réfrigérateur.
Imprimer la recette

25 juin 2013

RADIS EN RÉMOULADE LÉGÈRE


C'est une belle recette fraîcheur que j'ai prise chez Choupette et m'a permise de servir les radis autrement qu'avec du pain et du beurre salé. Et avec l'été qui est enfin arrivé, même s'il est accompagné d'orages à faire peur, manger frais est vraiment bienvenu.

Les radis sont émincés à la mandoline et servir dans une sauce qui est certainement 10 fois plus calorique que les radis mais qui est bien relevée, douce et onctueuse.
Une entrée d'été par excellence.

Pour 6 personnes :
2 bottes de radis
1/4 tasse (60 ml) de ciboulette
2 oeufs
1 échalote
1 c à table (15 ml) de moutarde
1/2 tasse (125 ml) de mayonnaise
150 ml de crème35 %
Sel et poivre du moulin


Cuire les oeufs durs 10 minutes à l'eau bouillante.
Pendant ce temps nettoyer les radis et émincez-les en fines rondelles à la mandoline.
Ciseler la ciboulette puis peler et émincer l'échalote.

Écaler les oeufs durs et les écraser à la fourchette.
Fouetter la crème 35 % en chantilly bien ferme.
Mélanger la moutarde avec la mayonnaise, l'échalote et les oeufs. Ajouter la chantilly en mélangeant délicatement puis les lamelles de radis et la ciboulette. Assaisonner.
Remplir 6 verrines et servir frais.
Imprimer la recette

17 mai 2013

VERRINES AUX FRAISES, YOGOURT ET ÉRABLE


 Cette année encore, je n'ai pas attendu que les fraises du Québec soient sur les étals, j'ai acheté des fraises des États et cette année encore, je me suis entendue dire "Mouais, franchement pas terribles !".
En vérité, j'en achète de moins en moins, mais c'est comme s'il me fallait une petite dose de schnout pour mieux apprécier les bonnes fraises qui s'en viennent (vite, j'espère).

J'ai donc "transformé" mes fraises pas terribles en un dessert excellent, avec le meilleur des sucres, dans une jolie présentation et qui ne vous tombera pas sur les fesses.

Le fond des verrines est une purée de fraises gélifiée et sucrée au sucre d'érable. Pour l'autre couche, j'ai ajouté du yogourt grec à la purée de fraises et le tout est surmonté de fraises macérées au sirop d'érable. Une fois que vous y aurez goûté, vous vous direz qu'il y a bien pire dans la vie :)

Pour 4 verrines :
500 g de fraises
2 c. à table (30 ml) de sirop d'érable
2 c. à thé de gélatine en poudre
1 c. à table d'eau froide
1 tasse (250 ml) de yogourt grec
1/4 tasse (50 g) de sucre d'érable


Passer rapidement les fraises sous l'eau froide, les égoutter puis les équeuter.
Coupez les en morceaux et prélevez-en 1 tasse (250 ml) que vous mettrez à macérer dans un saladier avec le sirop d'érable. Réserver.

Dans un petit bol, mettre à gonfler la gélatine dans l'eau froide. Réserver.

Mixer finement le reste de fraises au robot culinaire avec 2 c. table (25 g) de sucre d'érable.
Mettre la préparation dans une casserole et porter à ébullition.
Ajouter la gélatine gonflée et bien mélanger jusqu'à ce qu'elle soit fondue.

Verser 1/4 tasse (60 ml) de préparation aux fraises dans chaque verrine et réserver au réfrigérateur pendant 1 heure.

Dans le reste de préparation aux fraises, ajouter le yogourt et les deux c. à table (25 g) de sucre d'érable restantes et bien mélanger.
Répartir la préparation dans les verrines, au dessus de la préparation aux fraises et remettre au réfrigérateur, jusqu'à ce que la préparation soit figée, soit environ 1h30.

Au moment de servir, ajouter sur les verrines, les fraises macérées au sirop d'érable.
Imprimer la recette


15 juillet 2011

VERRINES S'MORES


C'est une recette qui rappelle les feux de camp et le camping, mais en version plus classe. Ça évite déjà, de se s'en mettre plein les doigts et se faire bouffer par les maringouins (trop nombreux cette année).
Les verrines sont composées d'une crème au chocolat, qui est en fait, la même recette que j'utilise pour cette douceur de Patrice Demers. La crème est séparée par une couche de biscuits Graham et la verrine est terminée par une meringue italienne pour imiter la guimauve grillée.
Vous dire que nous avons aimé serait en dessous de la vérité, c'est carrément cochon !

Pour 6 verrines :
Crème au chocolat
1 tasse (250 ml) de crème 35 %
1 tasse (250 ml) de lait
1/4 tasse (50 g) de sucre
6 jaunes d'œufs
270 g de chocolat noir 70 %

Couche Graham
1/2 tasse (125 ml) de chapelure graham
2 cuillères à table (30 g) de beurre

Meringue
1 blanc d'oeuf
1/4 tasse (50 g) de sucre
2 cuillères à table (30 ml) d'eau


Crème au chocolat:
Dans une casserole, porter la crème, le lait et la moitié du sucre à ébullition.
Dans un bol, à l'aide d'un fouet, faire mousser les jaunes d'oeufs et le reste du sucre en mélangeant énergiquement.

Verser graduellement le liquide chaud sur les jaunes d'oeufs en remuant pour les tempérer.
Remettre le tout dans la casserole, et cuire à feu moyen quelques secondes, jusqu'à ce que la crème nappe la cuillère.

Passer au chinois sur le chocolat et attendre 1 minute.
À l'aide d'un fouet, émulsionner la crème en prenant soin de ne pas incorporer trop d'air.
Verser la moitié de la crème au chocolat dans 6 verrines et réserver au frais 30 minutes.


Couche Graham :
Dans un bol, mélanger la chapelure Graham et le beurre du bout des doigts comme si vouliez faire une croustade.
Partager la préparation dans les 6 verrines, en essayant de faire une couche uniforme.
Partager le reste de la crème au chocolat dans les verrines et remettre au réfrigérateur.

Meringue :
Dans une petite casserole, mettre l'eau et le sucre à chauffer jusqu'à ce que le sirop atteigne 160 F (71C),
Battre le blanc d'oeuf en neige puis verser le sirop progressivement, tout en continuant de battre et jusqu'à ce que la meringue soit lisse et brillante.
Mettre la meringue dans une poche à pâtisserie munie d'une douille cannelée, et recouvrir le dessus des verrines de meringue.
Griller les meringues à la torche puis servir aussitôt.
Imprimer la recette

24 mai 2011

MOUSSES MANGUE ET FRAISES EN VERRINE


Je ne dirais pas que la mangue est mon fruit préféré, mais avec d'autres fruits ou dans des salades, je l'aime bien.
En fait, c'est l'exemple parfait de l'ingrédient que je n'apprécie pas plus que cela mais que j'ai toujours au réfrigérateur et que j'incorpore à beaucoup de recettes.
Pour ces verrines, il était plus que temps, de l'utiliser, elle risquait de finir à la poubelle. Je l'ai donc associée aux fraises dans des mousses.
C'est là que le terme "mousses" prend toute sa définition : Elles sont très légères, aériennes et...mousseuses. Vous connaissez le petit bruit que fait une petite cuillère quand elle rentre en contact avec des bulles et qu'elle les éclate ? Et bien, c'est le petit bruit que vous entendrez quand vous aurez fait ces mousses.

Pour 8 verrines:
1 grosse mangue mûre (environ 250 g de chair)
250 g de fraises, lavées et équeutées
3/4 tasse (150 g) de sucre
2 cuillères à table (30 ml) de jus de citron
6 feuilles de gélatine (12 g)
4 blancs d'oeufs
2 cuillères à table (25 g) de sucre vanillé
300 ml de crème 35 %
Quartiers de fraises et feuilles de menthe pour décorer



Faites ramollir les feuilles de gélatine 10 minutes dans l'eau froide.
Peler la mangue puis la mettre en morceaux dans le robot culinaire avec la moitié du sucre.
Mixer jusqu'à l'obtention d'une purée lisse. Réserver la purée de mangue dans un saladier.

Couper les fraises en morceaux et les mettre en morceaux dans le robot culinaire avec la moitié du sucre.
Mixer jusqu'à l'obtention d'une purée lisse. Réserver la purée de fraise dans un autre saladier.

Chauffer le jus de citron dans une petite casserole, puis ajouter les feuilles de gélatine essorées et laisser fondre doucement en mélangeant.
Séparer la préparation dans chaque purée de fruits et bien mélanger.

Fouetter les blancs d'oeufs en neige ferme avec le sucre vanillé et monter la crème 35 % en chantilly.
Mettre la moitié de blancs en neige et la moitié de crème fouettée dans chaque purée de fruits et plier avec une spatule.

Répartir les mousses dans des verrines en intercalant mousse de fraise et mousse de mangue.
Décorer de quelques quartiers de fraises et de feuilles de menthe.
Imprimer la recette

02 mai 2011

VERRINES DE GELÉE PASSION ET MOUSSE IVOIRE ET UN JEU AVEC DU CHOCOLAT À GAGNER


Le chocolat dans les desserts est synonyme pour moi, de desserts de saisons automnales ou hivernales. Je me trompe peut être, mais ce sont mes papilles qui me donnent cette impression.
Sauf quand il est associé aux fruits, on peut en faire de beaux desserts de saison estivale.
J'ai réalisé ces verrines pour vous présenter le jeu qui vous permettra, grâce à Côte d'Or, de gagner du chocolat :

Les dotations sont 3 lots contenant chacun  4 tablettes de chocolat Côte d'Or :
Noir pistaches caramélisées
Praliné Croquant Macadamia
Praliné Croquant Noisette
Praliné Croquant Amande
Dans un des lots gagnants, je rajouterai un petit jeu de l'oie Côte d'Or qui fera office de premier prix.

Comment participer :
1-Le jeu est réservé à tous ceux qui ont un blogue ou un site de cuisine.

2-Il vous faudra confectionner un dessert estival avec du chocolat (au lait, noir, blanc au choix), la photographier et la publier sur votre blogue. Je ne prendrai pas les anciennes recettes déjà publiées.

3-Vous insérez ce code dans votre article (en le copiant sous le format html):
<div class="separator" style="clear: both; text-align: center;">
<a href="http://www.cotedor-chocolat.fr/"><img border="0" src="http://img156.imageshack.us/img156/8068/13647007.jpg" /></a></div>

4-4) Puis vous m'envoyez une seule photo de votre meilleur dessert estival au chocolat avec le lien de votre article à mon adresse courriel

5- Vous avez jusqu'au samedi 28 Mai 2011, minuit, heure de Montréal, pour m'envoyer vos publications. Une seule participation par candidat sera acceptée.

6- Je publierai un récapitulatif des participations et je déterminerai 3 gagnants en m'aidant d'un jury maison, pigé dans mon entourage.


Je me suis inspirée, pour le côté visuel, d'une recette parue dans un magazine de cuisine de Noël.
Étant donné que la recette originale demandait 12 fruits de la passion et qu'à 2 $ pièce, ça rend le dessert un peu cher, j'ai modifié les quantités tant pour la gelée passion que pour la mousse ivoire.
Le mélange des saveurs est fabuleux, c'est léger et c'est à déguster très frais.

Pour 4 petites verrines (125 ml)
Mousse ivoire:
1/4 tasse (60 ml) de lait
1 feuille de gélatine (2 g)
3 oz (90 g) de chocolat blanc haché ou en pastilles
1/3 tasse (80 ml) de crème 35 %

Gelée passion :
Le jus d'une orange
2 cuillères à table (25 g) de sucre
1 feuille de gélatine (2 g)
6 fruits de la passion

Finition :
4 brochettes en bois
12 framboises
8 feuilles de menthe


Mousse ivoire :
Faire ramollir la feuille de gélatine dans de l'eau froide.
Porter le lait à ébullition puis ajouter la feuille de gélatine essorée et mélanger jusqu'à ce qu'elle soit dissoute.
Ajouter le chocolat blanc et laisser pauser 1 minute avant de bien mélanger pour lisser la préparation.
Laisser refroidir.
Battre la crème 35 % en chantilly pas trop ferme, puis plier le mélange de chocolat blanc refroidi.
Réserver.

Gelée passion :
Faire ramollir la feuille de gélatine dans de l'eau froide.
Chauffer le jus d'orange avec le sucre puis ajouter la feuille de gélatine essorée et mélanger jusqu'à ce qu'elle soit dissoute.
Ajouter la pulpe et les graines des fruits de la passion et mélanger.

Montage :
Alterner mousse ivoire et gelée dans les verrines.
Entre chaque couche, placer 20 minutes au froid.
Monter sur les brochettes, 3 framboises en alternance avec 2 feuilles de menthe, puis placer les brochettes dans  chaque verrine.
À déguster très frais.

(Sur une idée de Cuisine Actuelle-Novembre-Décembre 2009 )
Imprimer la recette

25 mars 2011

VERRINES CHOCO-CITRON


J'ai reçu en cadeau de la compagnie Starfrit Gourmet, 6 belles verrines, double paroi, collection Swizl. Je les aime vraiment beaucoup. Je les trouve très belles et très raffinées. Elles donnent l'impression que leur contenu est en suspension dans les airs.
La double paroi créé un espace isolant entre la surface extérieure et intérieure, ce qui permet de conserver la température (chaude ou froide) optimale des préparations beaucoup plus longtemps que dans un verre ordinaire.
Pour trouver ces verrines, Starfrit Gourmet a pensé à lister tous les détaillants (clic) qui vendent leurs produits, par ville et par province. N'hésitez pas, c'est un bon et beau produit.

Pour sublimer ces verrines, j'ai réalisé une mousse au citron et chocolat blanc, J'y ai incorporé du chocolat noir fondu mais qui, au contact de la mousse froide, fige pour apporter du craquant-croquant à la verrine.
Et pour compléter la jolie présentation de ce dessert et accentuer le mélange chocolat-citron, chaque verrine était servie avec un macaron ganache montée au chocolat.

Pour 6 verrines :
Mousse au citron et chocolat blanc :
200 ml de jus de citron
6 jaunes d'oeufs
3 oeufs entiers
7 cuillères à table (80 g) de sucre
150 g (5 oz) de chocolat blanc
80 g de beurre non salé
200 ml de crème 35 %

180 g (6 oz) de chocolat noir
Quelques gouttes d'huile neutre


Mousse au citron et chocolat blanc :
Chauffer le jus de citron à feu doux dans une casserole.
Pendant ce temps, battre les jaunes d'oeufs, les oeufs entiers et le sucre dans un saladier, puis verser le jus de citron chaud.
Remettre le mélange à feu doux et chauffer jusqu'à épaississement, sans cesser de remuer à la spatule pour éviter que la crème attache au fond de la casserole.
Hors du feu, incorporer le beurre et le chocolat blanc en petits morceaux.
Bien mélanger, transvaser dans un récipient et couvrir de film alimentaire, puis réserver au réfrigérateur.

Fouetter la crème 35 % jusqu'à ce qu'elle soit ferme.
Lorsque la crème au citron est bien froide, l'incorporer délicatement à la crème fouettée avec une spatule.


Fondre le chocolat au bain-marie avec quelques gouttes d'huile neutre.
Pendant ce temps, remplir une poche à pâtisserie de mousse choco-citron puis disposer une première couche dans le fond des verrines.

Garnir une autre poche à pâtisserie, munie d'un embout fin, de chocolat noir fondu et faire couler de minces filaments sur la première couche et légèrement sur les parois des verrines.

Ajouter une deuxième couche de mousse et finir par du chocolat fondu.
Mettre au réfrigérateur et déguster les verrines bien froides.

(Déclinaison-José Maréchal)
Imprimer la recette

18 mars 2011

VERRINES CHOCO-CARAMBAR


La dernière fois que je suis allée chez Oscar, je voulais acheter juste 2 ou 3 choses et finalement je suis ressortie avec un gros sac. Il y a tellement de choses et tellement de choix, que suis ressortie du magasin, persuadée que je n'avais pas tout vu.
J'ai pu faire un petit stock de Carambars, le mien étant épuisé depuis un moment déjà.
Je voulais absolument faire ces verrines. Elles sont composées d'une mousse au chocolat et surmontées d'une crème de Carambar. Le tout est garni d'une île flottante de crème fouettée.
La crème de Carambar est épaisse mais reste liquide et c'est pourquoi, ne vous étonnez pas de la petite quantité nécessaire pour une verrine.
Quand vous mettrez la crème fouettée, elle va flotter sur la crème de Carambar, relevant du coup, son niveau et donnant l'impression qu'il y en a autant que la mousse au chocolat.
Avec ce dessert, tout le monde finit sa verrine, personne ne laisse sa part car c'est vraiment trop, trop bon !

Pour 4 verrines :
Mousse au chocolat
100 g (3,5 oz) de chocolat mi-sucré
1 cuillère à table (15 ml) d'eau
1/2 cuillère à thé (2,5 ml) de café lyophilisé (café soluble)
2 oeufs, blancs et jaunes séparés

Crème de Carambar
6 Carambars
100 ml de crème 35 %

Crème fouettée
150 ml de crème 35 %
1 cuillère à table de sucre à glacer
Vermicelles en chocolat pour décorer



Mousse au chocolat :
Dans un bain-marie, fondre le chocolat avec l'eau et le café.
Ajouter les jaunes un à un dans le chocolat fondu et mélanger énergiquement.
Fouettez les 2 blancs d'oeufs en neige bien ferme puis les incorporer, en pliant à la spatule, dans la préparation précédente.
Répartir le mélange dans 4 verrines et réfrigérer au moins 3 heures.

Crème de Carambar:
Casser les Carambars en morceaux, puis les mettre dans une casserole avec la crème 35 %.
Fondre à feu doux, en remuant souvent, jusqu'à ce que les Carambars soient bien fondus et la crème homogène.
Laisser refroidir, puis répartir la préparation sur les mousses au chocolat.

Crème fouettée :
Battre la crème 35 % avec le sucre à glacer jusqu'à ce que le fouet laisse des traces sur la crème fouettée.
Répartir la crème fouettée à la douille dans les verrines, puis saupoudrer de vermicelles de chocolat.

(déclinaison-Cuisine Actuelle Février 2011)
Imprimer la recette

21 septembre 2010

MOUSSE DE MASCARPONE AUX SPÉCULOOS, POMMES CARAMÉLISÉES


Pas très loin de chez nous à St-Alphonse de Rodriguez, il y a La maison Staner, c'est une boucherie, charcuterie, boulangerie, dont la réputation n'est plus à faire, tant les produits sont de qualité. Et devinez quoi ? J'y ai trouvé des Spéculoos, des galettes fines et de la couque au miel. Et comment ça se fait que je trouve cela en région ? Parce que le patron est belge ! Même plus besoin d'aller à Montréal, dans des boutiques spécialisées, j'ai cela à deux pas de chez nous !
Après avoir grignoter une bonne partie des biscuits, je m'en suis réservée quelques-uns pour réaliser ces verrines...italo-belges avec des pommes québécoises.
Je me suis inspirée du tiramisù pour la partie crémeuse mais j'ai volontairement omis la crème fouettée.
J'ai monté mes verrines au dernier moment, car je voulais un contraste entre le frais du mascarpone et le chaud des pommes caramélisées.
C'est un dessert très simple à réaliser, avec peu d'ingrédients mais avec ces saveurs, vous en prendrez plein les papilles !


Pour 6 verrines :

250 g de mascapone
2 oeufs, blancs et jaunes séparés
1/4 tasse ( 50 g ) de sucre
10 biscuits spéculoos, écrasés

4 pommes
2 cuillères à table de beurre
3 cuillères à table de sucre

Mousse de mascarpone aux Spéculoos
Dans le bol du mélangeur, blanchir les jaunes d'oeufs jusqu'à ce que le mélange ait triplé de volume et qu'il soit clair.
Plier la préparation avec le mascarpone puis ajouter les Spéculoos émiettés.

Battre les blancs d'oeufs en neige ferme, et les plier dans la préparation de mascarpone.
Verser la préparation dans 6 verrines et placer au réfrigérateur.


Pommes caramélisées
Peler et parer les pommes, puis les couper en petits cubes.
Faire fondre le beurre dans une poêle et y faire revenir le dès de pomme, jusqu'à coloration.
Saupoudrer de sucre et laisser caraméliser en mélangeant les pommes à la cuillère de bois pour bien les enrober.
Séparer la préparation dans les verrines, sur la mousse de mascarpone au Spéculoos et déguster aussitôt.
Imprimer la recette

02 septembre 2010

VERRINES AVOCAT, FROMAGE À LA CRÈME AUX HERBES ET SAUMON FUMÉ

C'est la dernière recette salée de la saga " apéritif de l'anniversaire de beau-papa". C'est aussi la plus simple dans sa réalisation mais avec un petit quelque chose de "tape à l'oeil" !
Une purée d'avocat citronnée, surmontée d'un fromage à la crème battu aux herbes fraîches et garnie de saumon fumé en lamelles ! On ne peut faire plus simple et plus frais !
Avec le retour d'une canicule sans bon sens, j'aurais juste envie de manger cela et aller me rouler dans un banc neige !
Demain, nous passerons aux choses sérieuses : Le dessert !

2 gros avocats
Le jus d'un citron
Sel et poivre au goût

250 g de fromage à la crème
2 cuillères à table de crème 35 %
2 cuillères à table de persil frais, haché
2 cuillères à table de ciboulette fraîche, finement hachée

130 g de saumon fumé
1 lime, tranchée en rondelles pour la décoration
Aneth pour décorer


Prélever la chair des avocats, la mettre dans le robot culinaire, ajouter le jus de citron et réduire en purée jusqu'à l'obtention d'une préparation lisse.
Assaisonner de sel et de poivre au goût et bien mélanger.
Séparer la préparation dans 12 petites verrines et réserver.

Détendre au batteur électrique, le fromage à la crème et la crème 35 %.
Ajouter le persil et la ciboulette et bien mélanger.
Séparer la préparation dans les verrines, au dessus de la purée d'avocat. Réserver.


Tailler les tranches de saumon fumé en fines lanières et y verser quelques gouttes de citron.
Déposer les lanières de saumon fumé sur les verrines, saupoudrer d'aneth et décorer d'une demi-tranche de lime.
Réfrigérer de façon à ce que les saveurs se développent bien.
Déguster frais.
Imprimer la recette

25 juin 2010

MOUSSE AUX FRAISES POUR DES VERRINES EXTRA-FRAISES


J'ai un nouvel appareil dans ma cuisine, j'en avais envie depuis un bon moment déjà, après en avoir vu l'utilisation chez Sakya et chez Manon.
J'ai pris le temps d'y penser, à savoir si cela me serait vraiment très utile et très indispensable.
Indispensable ...non, mais très pratique...oui !
Ce nouveau jouet, c'est un déshydrateur. Je l'ai même eu en spécial, il était à 10 $ de moins qu'affiché.
J'ai donc commencé par déshydrater des fraises, c'est de saison, et puisque j'étais allée en ramasser avec ma grenouille et mon beau-papa, j'en avais une grosse quantité.
Une fois déshydratées, j'ai passé mes fraises au moulin à café pour donner une poudre au parfum très puissant.
Je vous reparlerais plus longuement des possibilités de cette folle machine, car il est certain que je ne vais pas me contenter de l'utiliser que pour des fraises.

La particularité de ces verrines est qu'elles sont composées d'une mousse aux fraises faite à base de meringue italienne.
Cela donne une mousse légère et aérienne qui se tient et qui ne retombe pas en eau surtout quand on y incorpore une purée de fruits.
Je n'ai pas sucré les fraises qui compose les verrines, car elles sont suffisamment sucrées à mon goût et j'ai estimé que le reste des autres étages, l'étaient assez.


Mousse à la fraise
1/2 lb (250 g ) de fraises
Jus d’un citron
1 sachet de gélatine en poudre soit 7 g ou 3 feuilles 1/2

2/3 tasse de crème 35 %

2 blancs d’œufs
6 cuillères à table de sucre
2 cuillères à table d'eau

1/2 lb ( 250 g ) de fraises, coupées en morceaux
1 tasse de crème 35 %
2 cuillères à table de sucre à glacer
Poudre de fraises séchées pour la finition


Faire gonfler la gélatine dans le jus de citron pendant 10 minutes.
Mixer les fraises au robot culinaire puis y ajouter la gélatine qui aura été fondue, au préalable, 20 secondes au micro-ondes. Bien mélanger.

Battre la crème en chantilly ferme, les 2/3 tasse de crème 35 %, puis la plier dans la purée de fraises. Réserver au réfrigérateur le temps de préparer la meringue italienne.


Mettre le sucre et l'eau dans une petite casserole et porter à ébullition.
Parallèlement, commencer à battre les blancs en neige.
Quand le sirop de sucre aura atteint 230 F ( 110 C ) au thermomètre à bonbon, versez-le sur les blancs d'oeufs, en filet et sans toucher le fouet.
Continuer de battre jusqu'à ce que la meringue soit presque froide.

Plier la meringue dans la préparation aux fraises, en l'ajoutant en 3 fois.
Partager la mousse dans 6 verrines et réfrigérer au moins 1 heure avant de commencer le montage.


Montage :
Sortir les verrines du réfrigérateur.
Partager les fraises coupées en morceaux dans les verrines au dessus des mousses.
Recouvrir de crème fouettée que vous aurez préparée en fouettant la crème 35 % et le sucre à glacer.
Saupoudrer de fraises et réserver au réfrigérateur jusqu'au service ( au moins 1 heure ).
Imprimer la recette

11 juin 2010

VERRINES COCO-KEY LIME

La key lime est plus petite et plus sucrée que la lime ordinaire. Son nom provient de la région des Keys au sud de la Floride où le fruit est cultivé.
Pour ces verrines, j'ai voulu combiner deux saveurs qui se marient parfaitement et qui fassent très estivales.
C'est un peu comme la tarte florida de Dorie, mais sans la croûte, ni la meringue.
C'est un dessert qui se prépare ( et qui se mange ) sans effort, qui passe bien après un gros repas. Et ce qui ne gâche rien, c'est que c'est beaucoup plus visuel qu'une tarte !


Pouding au lait de coco :
1 boite ( 400 ml ) de lait de coco
1/2 tasse ( 100 g ) de sucre
2 cuillères à table de fécule de maïs
3 jaunes d'oeufs
1 cuillère à table de beurre mou
1 cuillère à thé d'extrait de coco

Pouding key lime:
6 cuillères à table de sucre
2 cuillères à table de fécule de maïs
1 tasse ( 250 ml ) d’eau
2 jaunes d’oeufs
1 cuillère à table de beurre mou
Zeste râpé de 2 key limes
1/3 tasse ( 80 ml ) de jus de key limes

4 cuillères à table de flocons de noix de coco grillés pour la finition


Pouding au lait de coco :
Dans une casserole, chauffer le lait de coco.
Dans un saladier, mélanger le sucre, la fécule de maïs et les jaunes d'oeufs jusqu'à homogénéité.
Délayer la préparation avec le lait de coco et bien mélanger.
Remettre la préparation dans la casserole et porter à ébullition, en fouettant constamment au fouet, jusqu'à épaississement.
Hors du feu, ajouter le beurre et l'essence de coco et bien mélanger.
Verser la préparation dans 6 verrines et laisser refroidir.

Pouding key lime :
Dans une casserole, chauffer l'eau.
Dans un saladier, mélanger le sucre, le zeste de key lime, la fécule de maïs et les jaunes d'oeufs jusqu'à homogénéité.
Délayer la préparation avec l'eau chaude et bien mélanger.
Remettre la préparation dans la casserole et porter à ébullition, en fouettant constamment au fouet, jusqu'à épaississement.
Hors du feu, ajouter le beurre et le jus de lime et bien mélanger.
Verser la préparation dans les 6 verrines, au dessus du pouding au lait de coco et laisser refroidir.
Servir les verrines bien froides, décorées avec des flocons de noix de coco grillés et de zeste de key lime.
Imprimer la recette

01 juin 2010

MOUSSE AU DULCE DE LECHE ET CHURROS


Pour réaliser ce délicieux dessert d'inspiration Sud-Américaine, vous pouvez acheter du dulce de leche à l'épicerie ou utiliser celui qu'on fait en faisant chauffer une boite de lait concentré sucré dans un presto pendant 40 minutes après la mise sous pression.
Cette méthode économise 3 fois le temps de cuisson et du coup, j'en profite pour cuire plusieurs boites en même temps.
Non ouvertes, les boites se conservent longtemps au réfrigérateur.
Vous aurez ainsi, de quoi faire un dessert des plus vite faits en cas de visite impromptue.
Je vous rassure, ça se mange aussi très bien sans les churros mais ce serait bien dommage de ne pouvoir faire trempette avec, dans cette délicieuse mousse de dulce de leche.
Ce dessert pour bibittes à sucre devra être servi en petites quantités si vous avez peur que cela vous tombe sur le coeur.



Mousse au dulce de leche
1 tasse ( 250 ml ) de dulce de leche
1 tasse ( 250 ml ) de crème 35 %

Mettre le dulce de leche dans un grand bol.

Fouetter la crème jusqu'à ce qu'elle épaississe et retienne sa forme.
Incorporer délicatement au dulce de leche pour obtenir une mousse.
Mettre la mousse dans 6 verrines.
Déposer une noisette de dulce de leche sur les mousses et réfrigérer au minium 4 heures.
Réfrigérer 4 heures ou jusqu'au lendemain.

Servir accompagné de beignets.


Churros :
3/4 tasse ( 180 ml ) d'eau
1/4 tasse ( 60 g ) de beurre
3 cuillères à table de sucre
3/4 tasse ( 90 g ) de farine
3 œufs
1 cuillère à table de zeste de citron

Sur feu mi-vif, porter à ébullition l'eau, le beurre et le sucre.
Ajouter la farine d'un coup.
Mélanger au moyen d'une cuillère en bois jusqu'à ce que la farine soit bien incorporée. Continuer à mélanger jusqu'à ce que le mélange se décolle des parois, soit 1 ou 2 minutes.

Mettre la préparation dans le bol du mélangeur, puis, à haute vitesse, incorporer les œufs, un à un, jusqu'à ce que le mélange soit bien lisse.
Incorporer le zeste de citron et mélanger.

Chauffer un wok rempli au tiers d'huile ou chauffer une friteuse à 350 F ( 180 C ) ou jusqu'à ce qu'un cube de pain dore en 15 secondes.

Mettre le mélange dans une poche à douille avec un embout cannelé et extruder des cercles ou des cordes de pâte directement dans l'huile.
Faire frire jusqu'à ce qu'ils soient dorés, environ 1 minute.
Égoutter sur du papier absorbant, puis saupoudrer de sucre à glacer.
Imprimer la recette