BOTTEREAUX POUR MARDI-GRAS


De mon enfance en France, j'ai le souvenir très présent que Mardi-Gras était une fête très importante pour ma grand-mère.
Elle préparait une tonne de beignets et c'était obligatoire pour ses enfants et ses petits enfants d'aller les manger, même si nous avions 75 km à faire, même si le lendemain, nous avions de l'école. Il fallait être là, un point, c'est tout.

J'aime ce genre de tradition et c'est pour cela qu'aujourd'hui, c'est bottereaux au menu, parce que j'adore la Chandeleur, Mardi-Gras et toutes les autres fêtes où on mange quelque chose de spécifique et traditionnel.
Le bottereau est un beignet qui porte le nom de sa commune d’origine - Le Loroux-Bottereau, située dans le département de la Loire-Atlantique en Bretagne, dans la région du Vignoble nantais.

Pour une soixantaine de bottereaux
200 ml de lait tiède
1 c. à soupe de levure sèche de boulanger
6 2/3 tasses (1 kg) de farine
3/4 tasse (150 g) de sucre
2/3 tasse (160 g) de beurre fondu
5 oeufs
3 c. à soupe (45 ml) de rhum brun

Huile végétale pour la cuisson

Sucre à glacer pour saupoudrer


Délayer la levure dans le lait tiède et laisser pauser 10 minutes.

Dans le bol du mélangeur sur socle, combiner la farine et le sucre, puis ajouter le beurre fondu, les oeufs, le rhum et la levure délayée.

Pétrir avec le crochet, jusqu'à ce que la pâte n'adhère plus aux parois du bol (environ 8 minutes).

Couvrir le bol de film alimentaire et laisser lever au moins 3 heures.

Sur un plan de travail fariné, étaler la pâte au rouleau jusqu'à ce qu'elle fasse 1/4 po (5 mm) d'épaisseur.
Découper des losanges (avec la roulette à pizza).

Chauffer l'huile dans un grand chaudron (ou dans la friteuse) jusqu'à ce qu'elle atteigne 350 F (180 C).
Frire les bottereaux 30 secondes de chaque côté, jusqu'à ce qu'ils soient couleur caramel blond.
Égoutter les bottereaux sur du papier absorbant.
Servir saupoudrer de sucre à glacer.
Imprimer la recette




Commentaires

  1. Je ne me ferais pas prier pour t'en piquer quelques uns...

    RépondreSupprimer
  2. J'adore apprendre sur les histoires de familles et de traditions. J'imagine même pas le bonheur que procure ces beignets!

    RépondreSupprimer
  3. ça fait vraiment penser aux beignets de la Nouvelle-Orléans, ta cuisine n'a rien à envier à celle du Café du Monde ma chère :) xx

    RépondreSupprimer
  4. Je serais prête à faire 75km pour manger de ces beignets;)

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Merci de vos commentaires qui sont toujours très appréciés.
Laissez-moi un nom, cela évite que je vous réponde anonymement :)

Messages les plus consultés