LE PASTEL MAGIQUE.. PRESQUE RÉUSSI


Cette recette est en train de faire le tour du monde :
Je l'ai prise en Belgique, mais elle venait du Mexique avec un crochet par la France, puis la voici au Québec

Comme je suis une éternelle optimiste, je dirais que je l'ai presque réussi : si le flan est si mince....c'est qu'il a coulé dans mon bain-marie...C'est ce qui arrive ( et que j'avais à moitié prévu ) quand on utilise un moule à fond amovible, et ce, malgré le papier sulfurisé avec lequel j'avais tapissé le fond ( pour justement éviter les fuites )

Le flan et la partie chocolat se sont bien inversés mais ce que personne n'avait dit, c est que la confiture de lait se place au milieu
Je ne dirais pas que ce dessert est bon...c'est mieux que ça ...
À classer dans les desserts complétement décadents...vraiment cochon !!!

pour 8 personnes

100g ( 1/3 tasse ) de confiture de lait

Partie flan
600 ml de lait
1 gousse de vanille (ou un sachet de sucre vanillé...)
4 oeufs
40 g ( 3 cuillères à table ) de sucre

Partie chocolat
200 g (6,5 oz ) de chocolat noir
150 g ( 2/3 tasse ) de beurre
150 g ( 3/4 tasse ) de sucre
3 gros oeufs
100g ( 1 tasse ) de farine tamisée
1 cuillère à café de bicarbonate de soude (ou, à défaut, de levure chimique)
1 pincée de sel

Préchauffez le four à 200°C ( 400 F ).
Portez le lait à ébullition avec la gousse de vanille fendue en deux dans le sens de la longueur. Aux premiers bouillons, éteignez le feu et couvrez.
Faîtes fondre le chocolat avec le beurre au bain marie.
Ajoutez 150g de sucre puis 3 oeufs battus en omelette.
Incorporez la farine préalablement tamisée avec le bicarbonate de soude et le sel.
Travaillez la pâte jusqu'à ce qu'elle soit lisse. Réservez.

Préparez le flan :
dans un saladier, travaillez 4 oeufs avec 40g de sucre. Retirez la gousse de vanille du lait et versez-le sur les oeufs sans cesser de battre. Réservez.
Beurrez généreusement un moule à manqué de 26 cm ( 10 po ) de diamètre.
Répartissez la confiture de lait au fond du moule.
Versez la préparation au chocolat dans le moule, puis le flan.

Couvrez le moule d'une feuille de papier d'aluminium en prenant garde de ne pas le mettre en contact avec le flan.
Faîtes cuire le gâteau, placé au bain marie, au four pendant 20mn à 200°C ( 400 F ).
Baissez ensuite la température du four à 180°C ( 350 F ), retirez la feuille d'aluminium et poursuivez la cuisson pendant environ 30 à 40mn (la lame d'un couteau plantée au centre du gâteau doit ressortir sèche).

Pendant la cuisson, les couches de gâteau au chocolat et de flan vont s'inverser!

Sortez le gâteau du four et laissez-le refroidir quelques minutes. Lorsque le gâteau est encore tiède, décollez les bords avec la lame d'un couteau et démoulez-le. Placez le gâteau au réfrigérateur.
Télécharger la recette

Commentaires

  1. Tu es vraiment la REINE des desserts décadents! Dès que je viens ici mes papilles sont en ébulition ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Vraiment trop décadent pour qui essaie de perdre ses kilos de grossesse... Mais même affaissé il est TRES appétissant

    RépondreSupprimer
  3. Nan mais tu abuses, il n'est pas presque réussi! Il est magnifique. Je ne connaissais pas le Pastel, juste de nom! Merci en tout cas!

    RépondreSupprimer
  4. Il me manque la confiture de lait. Dommage, je voulais le réaliser dans l'heure. Le mariage flan et chocolat miam!!!

    RépondreSupprimer
  5. Complètement réussi oui!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  6. Oh, je suis sous le charme de cette recette. Comme j'ai tous les ingrédients, je vais l'essayer dans la semaine. MErci.
    Bises de Bretagne

    RépondreSupprimer
  7. Oh non! Juste à regarder la photo et à imaginer ce fabuleux mélange dans ma bouche, j'ai pris 5 kilos! Malin...

    J'espère que je le presquepasréussirai aussi bien que toi!

    RépondreSupprimer
  8. merci à toutes de vos gentils commentaires..je vous assure que je l ai PRESQUE réussi...allez voir celui d'adriano...il est vraiment très beau (et je ne parle que du gâteau )

    RépondreSupprimer
  9. Je crois que je vais me laisser tenter par ce dessert cochon !... A force de résister, ma volonté s'effrite ...

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Merci de vos commentaires qui sont toujours très appréciés.
Laissez-moi un nom, cela évite que je vous réponde anonymement :)

Messages les plus consultés